MW / Accueil / Chroniques / JOURNEY: Evolution

JOURNEY: EVOLUTION (1979)


ALBUM - SONY BMG - A.O.R. - MARC M - 24.07.2012
""

4/5
GROUPES PROCHES :
FOREIGNER, DARE, STRANGEWAYS, FRONTLINE, SIEGES EVEN, W.E.T., BALANCE, AUTOGRAPH, TERRY BROCK, BAD ENGLISH

TRACKS :

01. Majestic (1:16), 02. Too Late (2:58), 03. Lovin', Touchin', Squeezin' (3:55), 04. City Of The Angels (3:12), 05. When You're Alone (it Ain't Easy) (3:10), 06. Sweet And Simple (4:13), 07. Lovin' You Is Easy (3:38), 08. Just The Same Way (3:18), 09. Do You Recall (3:13), 10. Daydream (4:42), 11. Lady Luck (3:35)

FORMATION :
Gregg Rolie (Claviers / Choeurs, Chant sur 8), Neal Schon (Guitares / Choeurs), Ross Valory (Basse / Choeurs), Steve Perry (Chant / Choeurs), Steve Smith (Batterie)

TAGs :
Chant aigu, Choeurs, Ballades, 70's, Accessible / FM
En 1979, Journey confirme son virage assez net dans une direction plus commerciale, amorcé avec l'excellent "Infinity", avec des chansons courtes et pas mal de ballades. Mais ce serait résumer un peu vite le style du groupe qui s'affirme ici comme un grand dans le genre aux côtés de Boston et de Styx. Ces groupes sont-ils influencés par Queen ? Toujours est-il que les chœurs et les nombreuses parties de guitare harmonisées sont devenues une de leurs marques de fabrique, avec chacun sa petite nuance personnelle. Journey possède 3 chanteurs en plus de Steve Perry mais n'a qu'un guitariste, et reproduire l'effet de multiples parties de guitares harmonisées en concert sera un peu difficile. Néanmoins, c'est surtout sur les voix que le travail est remarquable. Le son reste chaud, profond et naturel, et le piano et l'orgue Hammond de Gregg Rolie donnent encore une teinte organique aux arrangements. Neal Schon s'affirme plus que jamais comme un grand guitariste, dont les solos éblouissants et mélodiques illuminent cet album sans devenir envahissants. La voix aigue de Steve Perry reste affaire de goûts. Certains le trouvent fantastique, d'autres horripilant et, parmi eux sans doute, ceux qui connaissaient déjà Journey et appréciaient le timbre plus grave et guttural de Gregg Rolie. Une chose est sûre, le bonhomme a du coffre et chante particulièrement juste, même si parfois il s'égare un petit peu dans des vocalises à la façon de certaines chanteuses noires de soul music, qui sont une influence évidente.

L'album s'ouvre sur un instrumental court mais bien nommé : "Majestic". Cette introduction bâtie en crescendo démarre sur des notes délicates de guitare acoustique pour se développer en hymne lent aux riches harmonies électriques avec des chœurs somptueux. Juste derrière, "Too Late" semble être une ballade et le tempo reste lent, mais Neal Schon fait décoller le morceau avec des solos de guitare fulgurants et mélodiques. Ce sera encore le cas sur "Sweet And Simple", une ballade tout sauf mièvre, bâtie sur des contrastes sonores, tour à tour délicate puis très puissante, où brillent des riffs de guitare majestueux, qui se termine sur des chœurs et s'enchaine directement avec le très rock et syncopé "Lovin' You Is Easy". On peut noter sur ce genre de morceau que Steve Smith est un sacré bon batteur même si son jeu est mis un peu en retrait. Parmi les classiques méconnus, on peut citer "Do You Recall", un riff simple mais très accrocheur et des mélodie que l'on peut fredonner après une écoute. Le titre s'enchaine avec le plus paisible "Daydream", une glissade aérienne où des arpèges de guitare 12- cordes cristallins sont soutenus par un synthétiseur et une basse plus présente qu'à l'accoutumée, avec un refrain plus rock. En fait, les titres sont souvent accolés, voire enchainés, et tout semble s'écouler naturellement, avec suffisamment de variations. La plupart des chansons contiennent des ponts mélodiques et de petits interludes instrumentaux qui rompent avec la structure archi classique couplet-refrain, couplet refrain-solo-refrain, etc.

Steve Perry surprend en signant tout seul (une rareté) un titre bluesy au rythme binaire lent et chaloupé, irrésistible, que connaissent aujourd'hui la plupart des fans : "Lovin', Touchin', Squeezin' " (sorti en single et, bien plus tard, repris de façon magistrale dans un medley par Dream Theater sur "A Change Of Seasons" !). Rolie chante encore un morceau de sa voix grave et profonde, une excellente ballade rapide au refrain encore une fois imparable, "Just The Same Way", où il est seulement accompagné par Perry sur le refrain et le pont mélodique. "Evolution" s'achève non pas dans le calme mais au contraire avec le morceau le plus heavy de l'album, "Lady Luck", un blues explosif au tempo moyen où Rolie fait rugir son orgue Hammond et où Perry scande ses textes de manière plus dramatique et part dans des aigus perçants à l'occasion, même si le refrain est plus mélodique.

Pas la meilleure façon de finir un album par ailleurs plutôt accessible et franchement peu Hard-Rock, mais après tout, ce n'est qu'un détail. "Evolution" est un classique, tour à tour délicat et puissant, cohérent mais particulièrement varié. On est très loin de ce que les années 80 donneront dans le monde entier avec trop souvent des chansons et un son aussi uniforme que froid. A écouter dans la version remastérisée en haute définition en 2006 (qui existe en digipack avec un bon livret photo).


Plus d'informations sur http://www.journeymusic.com
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC JOURNEY
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Eclipse (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant JOURNEY
ALBUMS CONSEILLES
  • TANE-CAIN_Tane-Cain TANE CAIN
    Tane Cain (1982)
    AUTRE LABEL - A.O.R.

    4
  • DARE_Calm-Before-The-Storm DARE
    Calm Before The Storm (1998)
    MTM - A.O.R.

    4
  • OVERLAND_Break-Away OVERLAND
    Break Away (2008)
    ESCAPE MUSIC - A.O.R.

    4
  • TERRA-NOVA_Come-Alive TERRA NOVA
    Come Alive (2010)
    FRONTIERS - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • STREET-TALK_V STREET TALK
    V (2006)
    MTM - A.O.R.

    4
    
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT JOURNEY
 
JOURNEY_Eclipse Eclipse (2011)
FRONTIERS - A.O.R.

4
JOURNEY_Revelation Revelation (2008)
FRONTIERS - A.O.R.

4
JOURNEY_Generations Generations (2005)
FRONTIERS - A.O.R.

4
JOURNEY_Arrival Arrival (2001)
COLUMBIA - A.O.R.

4
JOURNEY_Trial-By-Fire Trial By Fire (1996)
COLUMBIA - A.O.R.

4
JOURNEY_Raised-On-Radio Raised On Radio (1986)
COLUMBIA - A.O.R.

4
JOURNEY_Frontiers Frontiers (1983)
SONY BMG - HARD ROCK MELODIQUE

5
JOURNEY_Escape Escape (1981)
COLUMBIA - A.O.R.

4
JOURNEY_Dream-After-Dream Dream After Dream (1980)
AUTRE LABEL - AUTRES

2
JOURNEY_Departure Departure (1980)
SONY BMG - A.O.R.

4
JOURNEY_Evolution Evolution (1979)
SONY BMG - A.O.R.

4
JOURNEY_Infinity Infinity (1978)
SONY MUSIC - HARD ROCK MELODIQUE

5
JOURNEY_Next Next (1977)
COLUMBIA - ROCK PROGRESSIF

4
JOURNEY_Look-Into-The-Future Look Into The Future (1976)
COLUMBIA - ROCK

3
JOURNEY_Journey Journey (1975)
COLUMBIA - ROCK PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017