MW / Accueil / Chroniques / FOREIGNER: Agent Provocateur

FOREIGNER: AGENT PROVOCATEUR (1984)


ALBUM - ATLANTIC - A.O.R. - LOLOCELTIC - 24.08.2012
""

4/5
GROUPES PROCHES :
JOURNEY, DARE, FRONTLINE, STAGE DOLLS, GIANT, HONEYMOON SUITE, MECCA, BAD ENGLISH, A.O.R., SURVIVOR

TRACKS :

01. Tooth And Nail - 3:55, 02. That Was Yesterday - 3:50, 03. I Want To Know What Love Is - 5:05, 04. Growing Up The Hard Way - 4:14, 05. Reaction To Action - 3:59, 06. Stranger In My Own House - 5:04, 07. A Love In Vain - 4:30, 08. Down On Love - 4:10, 09. Two Different Worlds - 4:31, 10. She's Too Tough - 3:09

FORMATION :
Dennis Elliott (Batterie), Lou Gramm (Chant), Mick Jones (Guitares / Claviers / Piano), Rick Wills (Basse)

TAGs :
Accessible / FM
Il aura fallu 3 ans à Foreigner pour digérer le succès monumental de "4" et la renommée planétaire que cet album et ses hits ont pu lui apporter. Alors que le temps est venu de donner une suite à ce joyau, Mick Jones et sa bande semblent hésiter quant à la voie à suivre pour garder un succès commercial important sans pour autant perdre sa fan-base en s’éloignant trop des critères Hard-Rock de leurs débuts, d’autant que "4" avait musclé le jeu par rapport à ses prédécesseurs. Un premier indice peut laisser pointer quelques inquiétudes : le remplacement de John "Mutt" Lange à la production, par Alex Sadkin, ce dernier n’étant pas particulièrement réputé pour la place laissée aux guitares dans ses interventions (Grace Jones, Thompson Twins, Duran Duran…).

Si "Tooth And Nail" démarre sur des bases accrocheuses avec son refrain cinglant, la suite a tendance à confirmer ces craintes. En effet, malgré la qualité des compositions, les claviers ont clairement pris le pouvoir, s’emparant des mélodies et des ambiances sur les trois cinquièmes des titres. Le format vinyle est d’ailleurs marqué par la présence des titres les plus musclés en début et fin de chaque face, comme si le quatuor avait honte de ses nouveaux penchants et tentait de les dissimuler aux amateurs découvrant cette nouvelle production comme cela se faisait à l’époque, à savoir en écoutant un extrait des morceaux occupant ses emplacements.

Pourtant, si l’évolution est pour le moins marquante, la qualité est tout de même au rendez-vous, élevée par un Lou Gramm au sommet de son art. Mick Jones a clairement compris la valeur incomparable de son vocaliste et il lui laisse les rênes sur la plupart des interprétations. Les soli de guitare se font rares mais lumineux ("Two Different World") et la puissance est au rendez-vous à chaque fois que la bête se cabre à l’occasion de quelques brûlots tels que l’incandescent "Reaction To Action", le heavy "Stranger In My Own House" ou la tornade "She’s Too Tough". Entre ces saillies, l’ambiance est donc plus sucrée et aérienne mais quelques titres s’imposent comme des hits en puissance, en particulier les mid-tempi Aor "That Was Yesterday" et "A Love In Vain", une fois de plus portés par les claviers et le chant de Gramm. Mais le morceau qui dépassera toutes les attentes, celui qui sera la pierre incontournable de cet "Agent Provocateur", c’est bien la ballade "I Want To Know What Love Is". Aérienne, mélancolique, voyant un Lou Gramm habité renforcé par les chœurs gospel du New Jersey Mass Choir, elle incrustera son refrain entre toutes les oreilles normalement constituées et remportera un succès planétaire que Foreigner ne retrouvera probablement plus jamais.

Si "Agent Provocateur" se verra souvent résumé à l’image réductrice d’album d’un titre, il serait injuste de ne pas en reconnaitre les multiples qualités. Cependant, la double identité qui l’habite en désorientera plus d’un parmi les fans les plus fidèles, certains le considérant comme une haute trahison. Le succès commercial sera encore une fois très important, mais il mettra Foreigner en porte à faux pour la suite de sa carrière, Mick Jones et ses compagnons ayant à trouver un juste équilibre entre cette renommée mondiale et une certaine intégrité artistique. En attendant, "Agent Provocateur" peut être considéré comme un album incontournable, mais pas forcément indispensable pour tous.


Plus d'informations sur http://www.4eigner.net/main/
PETE_T - 22.09.2012
Avec 2 titres au dessus de la mélée - "Tooth And Nail" et le tubesque "I Want..." -, cet album fait "service minimum" après "4".
Bien sûr, le niveau est encore élevé mais la descente est entamée. Il ne faut pourtant pas bouder ce CD car il offre un ensemble de compositions bien troussé et accessible dans la lignée du prédécesseur.
Inférieur à celui-ci il permit toutefois au groupe de confirmer que le talent est en son sein.

LYNOTT - 18.09.2012
Pour moi, Foreigner, c'est "Head Games". Le seul album que j'apprécie de bout en bout. Je pense, bien entendu, que, s'il agit autant sur moi encore aujourd'hui c'est qu'il est ancré dans une période où l'existence était en mode "all is positive", mais tout de même, c'était un sacré album.

Comparativement, cet "Agent Provocateur" fait bien pâle figure. Bien entendu, la production est hautement supérieure, bien sûr, l'opus contient "I Want to Know...", on est d'accord, tout ça est super carré, archi-pro, mais bon sang !... que ça "ne me parle pas"...

"4" était formaté un peu dans le même style, mais "4" contenait une kyrielle de tubes et rien que pour ça il méritait moult applaudissements. Son successeur est loin de renouveler cette prouesse et de ce fait, il a bien vite été oublié par votre serviteur.

Foreigner, après le succès de "4", ne savait plus sur quel pied danser, comme l'indique, en connaisseur, le chroniqueur averti auteur de l'analyse du disque, voilà qui n'a pas facilité sa tâche, on ne peut en douter. La gestion de la renommée est délicate pour un artiste, alors imaginez quand ça arrive à un hard-rocker !

Quoiqu'il en soit les petits gars mettront 25 ans en s'en remettre. En 2009, en effet, "Can't Slow Down" a ravivé quelque peu la flamme des origines. Attendons la suite et restons confiants.


EN RELATION AVEC FOREIGNER
DERNIERE ACTUALITE
FOREIGNER : Nouvelle vidéo live
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant FOREIGNER
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Greatest Hits Live (2015)
Un nouveau Live sous forme de Best Of pour les papys du Rock, un retour énergique vers le passé

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant FOREIGNER
ALBUMS CONSEILLES
  • DARE_Calm-Before-The-Storm DARE
    Calm Before The Storm (1998)
    MTM - A.O.R.

    4
  • STYX_One-With-Everything STYX
    One With Everything (2006)
    FRONTIERS RECORDS - HARD ROCK

    3
  • STAGE-DOLLS_Always STAGE DOLLS
    Always (2010)
    AOR HEAVEN - A.O.R.

    3
  • BAD-ENGLISH_Bad-English BAD ENGLISH
    Bad English (1989)
    EPIC - A.O.R.

    5
  • WIGELIUS_Tabula-Rasa WIGELIUS
    Tabula Rasa (2016)
    AOR HEAVEN - A.O.R.

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3.4/5 (7 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT FOREIGNER
 
FOREIGNER_Greatest-Hits-Live Greatest Hits Live (2015)
VERYCORDS - A.O.R.

3
FOREIGNER_Can-t-Slow-Down Can't Slow Down (2009)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Mr-Moonlight Mr. Moonlight (1994)
ARISTA - A.O.R.

3
FOREIGNER_Unusual-Heat Unusual Heat (1991)
ATLANTIC - A.O.R.

3
FOREIGNER_Inside-Information Inside Information (1987)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Agent-Provocateur Agent Provocateur (1984)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_4 4 (1981)
ATLANTIC - A.O.R.

5
FOREIGNER_Head-Games Head Games (1979)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Double-Vision Double Vision (1978)
ATLANTIC - A.O.R.

3
FOREIGNER_Foreigner Foreigner (1977)
ATLANTIC - A.O.R.

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018