MW / Accueil / Chroniques / PINEAPPLE THIEF: All The Wars

PINEAPPLE THIEF: ALL THE WARS (2012)


ALBUM - KSCOPE - ROCK ALTERNATIF - NUNO777 - 03.10.2012
"Pineapple Thief n’a pas encore vendu son âme au diable et peut encore nous régaler de titres magnifiques, à défaut d’un album entier, en se rapprochant un peu plus d’un format qui plait et fait ses preuves commerciales depuis des années."

4/5
GROUPES PROCHES :
PORCUPINE TREE, MARILLION, NO MAN, CARPTREE, NOSOUND, MOONGARDEN, DAYS BETWEEN STATIONS, TIMOTHY PURE, DELUSION SQUARED, COLDPLAY

TRACKS :

01. Burning Pieces-04:10, 02. Warm Seas-03:56, 03. Last Man Standing-05:09, 04. All the Wars-03:35, 05. Build a World-03:53, 06. Give It Back-06:58, 07. Someone Pull Me Out-03:58, 08. One More Step Away-03:05, 09. Reaching Out-09:43, 10. Cd Bonus 8 titres acoustiques

FORMATION :
Bruce Soord (Chant / Guitares / Claviers), Jon Sykes (Basse), Keith Harrison (Batterie), Steve Kitch (Claviers)

TAGs :
Acoustique, Symphonique
Le rythme d'écriture annuel qui était celui de Pineapple Thief jusqu’à Tightly Unwound s’est ralenti avec l’excellent Someone Here Is Missing. Paradoxalement, cette tempérance a généré des compositions plus courtes avec l’abandon des titres de plus de quinze minutes. All The Wars s’inscrit dans cette temporalité qui semble seoir au groupe, comme pour rester dans la dynamique créée par le succès de son précédent album.

Le lien avec Someone Here Is Missing est fort dans cette envie de mettre de côté les tentations les plus progressives du groupe au profit d’un rock-pop alternatif ou indépendant. La surproduction faite de nombreux ajouts électro est abandonnée et le son naturel du groupe est encore mieux mis en avant. La démonstration est faite avec le tiercé de départ idéalement placé qui donne à entendre les directs et puissantes "Burning Pieces" et "Warm Seas" et la montée explosive de "Last Man Standing". Mais All The Wars n’est pas un disque aussi rock que cela et au moins une moitié d’album est faite de moments calmes et orchestrés.

Les mid-tempi ou ballades, tantôt magnifiques avec "Someone Pull Me Out" et "One More Step Away", tantôt plus faciles pour "All The Wars", occupent et alourdissent une bonne partie du disque. Cette sensation est renforcée par la présence de titres énergiques mais moins éclatants que les trois premiers, comme le musien "Give It Back" et le répétitif "Build A World". Les nombreuses incursions de l’orchestre donnent une coloration homogène qui imprègne la seconde moitié de All The Wars et c’est à l’occasion de l’épique "Reaching Out" que la classe des Anglais est parfaitement transcendée par ces arrangements.

Alors que les disques bonus pullulent de plus en plus, comme pour essayer de sauver une industrie sous perfusion, quelques titres d’All The Wars et 10 Stories Down sont repris en version acoustique. Ces adaptations très réussies mettent en valeur les progrès vocaux de Bruce Soord et peuvent tout à fait s’écouter comme un album à part entière. Le contraste avec certaines compositions déjà lentes et arrangées n’est pas évident mais on salue l’initiative.

Trois quarts d’heure et la messe est dite avec All The Wars, et en cela le second disque n’est pas inopportun pour faire durer le plaisir. Si les Anglais ont perdu quelques fans de la première heure avec Someone Here Is Missing, nul doute que de nombreux autres vont adhérer à cette orientation bien affirmée dans ce nouvel album. Pineapple Thief n’a pas encore vendu son âme au diable et peut encore nous régaler de titres magnifiques, à défaut d’un album entier, en se rapprochant un peu plus d’un format qui plait et fait ses preuves commerciales depuis des années. Someone Here Is Missing avait la vertu d’être séduisant pendant de longues écoutes, le destin d’All The Wars pourrait être plus éphémère.


Plus d'informations sur http://www.pineapplethief.com
SINOC - 25.10.2017
J'ai mis 5 étoiles parce que le titre "Reaching Out" est un de mes 10 morceaux préférés. Sur le reste, l'album a tendance à se perdre un peu, à la jouer trop simple. Mais à bien y écouter, on a comme toujours de la richesse musicale, une certaine prise de risque et un sens de la mélodie 'tristoune' inégalé dans mon univers musical. Tout n'est pas bon à prendre, il y a plus juste et plus riche, mais pas grand chose de plus sensible. J'adhère.

TOPPROG - 19.11.2012
Je ne peux pas dire que je suis un fan de la première heure de ce groupe, l'ayant découvert avec leur précédent album qui aux dires des vrais fans marquait un tournant dans leur carrière. "Someone..." est un disque qui passe très souvent sur ma platine, mais qui a mis du temps à se faire apprécier à sa juste valeur. Alors pour "All the wars" j'ai pris le temps... Et force est d'avouer que la magie opère encore! Le son est assez proche du précédent, enregistrement superbe avec des guitares très saturées aux sons très moderne et la voix de Bruce Swoord très belle finalement. Toutefois, les sonorités un peu "electro" du précédent ont quasiment disparu pour laisser la place à partir du 3ème titre ('Last Man Standing', l'un des meilleurs) à un orchestre de chambre très bien intégré et qui donne un gros poids mélodique à l'ensemble (au détriment des claviers certes, très en retrait). Ici encore il ne faut pas se fier aux premières écoutes qui peuvent laisser une impression de facilité ou de "déjà entendu" mais bien se laisser emporter par la force mélodique et rythmique de chaque morceau et on entre vraiment dans un univers particulier, certes très sombre, mais qui, tout en étant résolument "rock" se démarque à la fois de la pop anglaise (qui ne cesse de vouloir imiter U2 depuis 3 décennies) et de groupes prog de référence comme Porcupine Tree (même si le son y fait parfois référence, ici pas de soli ou de longueurs).
Surtout ne pas se passer de la version digipack qui vaut vraiment le détour avec un second cd qui offre 7 des 9 morceaux en version acoustique laissant une grande place à la guitare acoustique et soulignant la belle voix du chanteur, plus 2 morceaux supplémentaires.
Un très beau disque qui comme le précédent reviendra souvent sur ma platine.

TORPEDO - 06.10.2012
Fan invétéré depuis "Variations on a Dream", c'est avec une certaine déception que j'ai accueilli ce "All The Wars"... Où sont passées les montées en puissance jubilatoires, les parties atmosphériques planantes ? La magie n'y est plus et l'on retrouve un album indé/alternatif certes pas mauvais mais au final assez banal.

PETE_T - 06.10.2012
"All The Wars" était attendu après le virage moderne et rock pris par le groupe lors de son précédent effort.
Confirmant la tendance rock, les morceaux courts sont légion et synthétisent le propos de Bruce Soord. Mettant de coté les influences plus modernes, mais avec une production plus directe et sans fioriture, le groupe ne s'épanche plus trop dans la broderie musicale et pourra perdre encore quelques fans de première heure.
Finalement, cette livraison vaut en grande partie par le 2ème CD où les reprises acoustiques sont une grande réussite.
"All The Wars" mérite un donc bon 7 mais est, pour moi, le plus faible depuis "What We Have Sawn". Malgré tout, il reste une bonne galette pour une découverte.


EN RELATION AVEC PINEAPPLE THIEF
DERNIERE ACTUALITE
PINEAPPLE THIEF : sortie de son nouvel album "Dissolution" fin août
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant PINEAPPLE THIEF
 
DERNIER ARTICLE
Le combo de Bruce Soord était de retour sur le devant de la scène en France pour promouvoir "Your Wilderness" accompagné par le génial Gavin Harrison dans toute sa splendeur pour le meilleur et ....

Lire l'article
Voir tous les articles concernant PINEAPPLE THIEF
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Dissolution (2018)
Avec "Dissolution", The Pineapple Thief livre une fusion réussie et maîtrisée entre l'accessibilité de la pop et l'exigence progressive

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PINEAPPLE THIEF
ALBUMS CONSEILLES
  • DELUSION-SQUARED_Anthropocene DELUSION SQUARED
    Anthropocene (2018)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • MOONGARDEN_The-Gates-Of-Omega MOONGARDEN
    The Gates Of Omega (2001)
    MELLOW - ROCK PROGRESSIF

    4
  • PORCUPINE-TREE_Recordings PORCUPINE TREE
    Recordings (2001)
    SNAPPER - ROCK PROGRESSIF

    4
  • COLDPLAY_Ghost-Stories COLDPLAY
    Ghost Stories (2014)
    WARNER - POP

    4
  • PORCUPINE-TREE_Arriving-Somewhere PORCUPINE TREE
    Arriving Somewhere (2006)
    SNAPPER - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3/5 (5 avis)
LECTEURS : 4.2/5 (9 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT PINEAPPLE THIEF
 
PINEAPPLE-THIEF_dissolution Dissolution (2018)
KSCOPE - ROCK PROGRESSIF

4
PINEAPPLE-THIEF_Your-Wilderness Your Wilderness (2016)
KSCOPE - ROCK PROGRESSIF

5
PINEAPPLE-THIEF_Magnolia Magnolia (2014)
KSCOPE - ROCK ATMOSPHERIQUE/ POP

4
PINEAPPLE-THIEF_All-The-Wars All The Wars (2012)
KSCOPE - ROCK ALTERNATIF

4
PINEAPPLE-THIEF_Someone-Here-Is-Missing Someone Here Is Missing (2010)
KSCOPE - ROCK

5
PINEAPPLE-THIEF_Tightly-Unwound Tightly Unwound (2008)
KSCOPE - ROCK ATMOSPHERIQUE

4
PINEAPPLE-THIEF_What-We-Have-Sawn What We Have Sawn (2007)
CYCLOPS - ROCK PROGRESSIF

5
PINEAPPLE-THIEF_Little-Man Little Man (2006)
CYCLOPS - ROCK ATMOSPHERIQUE

2
PINEAPPLE-THIEF_10-Stories-Down 10 Stories Down (2005)
CYCLOPS - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
PINEAPPLE-THIEF_Variations-On-A-Dream Variations On A Dream (2003)
CYCLOPS - ROCK ATMOSPHERIQUE

5
PINEAPPLE-THIEF_137 137 (2001)
CYCLOPS - ROCK

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018