MW / Accueil / Chroniques / BADER NANA: Wormwood

BADER NANA: WORMWOOD (2011)


ALBUM - MALS - METAL PROGRESSIF - PROGRACER - 14.12.2012
""

4/5
GROUPES PROCHES :
DREAM THEATER, NEAL MORSE, SPOCK'S BEARD, TRANSATLANTIC, RESISTOR

TRACKS :

01. Wormwood - 01:56, 02. Rose - 05:20, 03. Quarantine - 06:04, 04. Journey - 06:49, 05. Earth 1348 - 05:24, 06. The Plague - 08:35, 07. All Fall Down - 01:07, 08. The Answers - 05:01, 09. Desperate Measures - 04:34

FORMATION :
Baser Nana (Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie)

TAGs :
-
Bader Nana est un jeune artiste Libanais installé au Koweit. Son premier album 'Wormwood' a la particularité d'être entièrement écrit, interprété et produit par l'artiste lui-même. Il sait tout faire et il le fait bien, il chante (pas mal du tout), gratte (très bien), et bat la mesure (avec une vraie batterie). Loin des clichés orientaux qu'auraient pu laisser présager ses origines, Bader Nana officie dans un registre Rock/Métal progressif proche de Spock's Beard ou Transatlantic. Un domaine techniquement exigeant et un genre passablement encombré, mais le jeune homme a les épaules et le talent pour s'y risquer.

Le talent de compositeur de Bader inonde chaque titre avec une variété insolente. Il nous distille un rock progressif inspiré et intéressant. Chaque titre foisonne d'idées originales, les variations de rythmes et d'ambiances sont nombreuses tout en restant accrochées aux thèmes de chaque morceau. La cohérence de l'ensemble en est étonnante à tel point qu'il est difficile de décrire un titre sans le rattacher à ceux qui le suivent ou le précèdent. Les pistes s'enchaînent souvent à la perfection, ainsi, "Journey" et "Earth 1348" semblent-ils avoir été écrits d'un bloc pour ne former qu'une longue suite progressive, tout comme "All Fall Down" qui est une intro planante idéale à "The Answers".

Quelques titres plus percutants comme "The Plague", "Desperate Measures" et "Quarantine" sont plus typés Metal Prog avec des riffs complexes et syncopés, des chorus de guitare acérés et des breaks où les claviers viennent relayer les six cordes avec des sonorités et des effets originaux. Les inconditionnels du théâtre des rèves ne seront pas insensibles à ces apports, ni à la voix de Bader Nana qui, si elle n'a pas la puissance de celle de James LaBrie, en côtoie souvent les sonorités et la tessiture. Le morceau final de l'album, "Destroyer Of Worlds", est le plus élaboré. Sur 13 minutes, Bader Nana y déroule une belle fresque progressive faite de parties douces magnifiquement chantées, rappelant les mélodies de Steve Unruh (Resistor), et d'envolées frénétiques de guitares virevoltantes et de claviers à la Ayreon. Le final au clavier symphonique et au solo aérien ponctue l'album à merveille.

'Wormwood' est un album riche, envoûtant et abouti. L'œuvre d'un artiste que l'on croirait à l'apogée de sa carrière alors qu'il n'en est qu'à l'aube. Rappelons qu'à 27 ans c'est son premier album et qu'il y fait absolument tout, jusqu'à la production (excellente, soit dit en passant) dans son propre studio. Bader Nana, un nom peu commun pour un artiste prometteur au talent déjà immense. Un nom qu'il faudra retenir pour suivre de près ses prochaines réalisations.


Plus d'informations sur http://badernana.bandcamp.com
NIURK - 09.01.2013
Les hommes-orchestre ont toujours impressionné : malgré les approximations, les erreurs, quelques trous d'air en matière d'inspiration, l'inégalité de leurs talents techniques, ils suscitent inévitablement une sorte d'admiration mâtinée de jalousie. Alors quand en prime ils évitent la quasi intégralité des défauts pré-cités, imaginez le culte qui leur est rapidement voué !

Bader Nana est sans aucun doute un garçon brillant, évitant tous les écueils de la production de masse Métallique et Progressive moderne : la surenchère de plans, l'implosion des limitations de vitesse, le symphonisme cheap, le lyrisme torturé, les cavalcades gratuites et autres unissons raplapla. En lieu et place, il nous gratifie d'une salvatrice économie de mouvements, agissant par touches successives en assurant une balance idéale entre technicité et mélodie.

Bader Nana est également à n'en pas douter un garçon consciencieux : on a beau savoir qu'il est plus facile d'auto-produire un album au sein correct, on est ici impressionné par l'équilibre et la tonicité d'un ensemble pourtant très varié. Quel bonheur de pouvoir distinguer chaque instrument sans devoir repasser cent fois le même extrait, et quelle marque de confiance de ne pas chercher à immerger les temps faibles sous un déluge d'artifices technoïdes.

Bader Nana est enfin un garçon sachant d'où il vient et où il va : le Métal Progressif s'apparentant depuis le début du siècle à un jeu pénible des 7 erreurs entre petits nouveaux et vieux briscards, on est surpris de pouvoir enfin se mettre sous l'oreille quelque chose de frais. On pourra toujours chercher à distinguer la ligne de basse de machin, la rythmique de bidule, l'arpège de papi et l'accord du voisin, mais on aura du mal à enlever à Bader une belle originalité.

Une piste d'amélioration pour conclure ? Peut-être pourrait-on souhaiter un poil de groove supplémentaire sur la section rythmique : si Bader n'éprouve pas de difficulté à faire sonner sa six cordes, ses percussions laissent parfois à désirer. Rien qui ne puisse être corrigé, par un travail personnel ou l'embauche d'un comparse plus expérimenté.

Rien en tous cas qui ne puisse nous empêcher de poursuivre l'écoute de l'un des albums Métal Prog de l'année. Bravo l'artiste !

EN RELATION AVEC BADER NANA
DERNIERE ACTUALITE
Bader Nana: Anthology
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BADER NANA
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Wormwood (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BADER NANA
ALBUMS CONSEILLES
  • DREAM-THEATER_Live-In-Tokyo-5-Years-In-A-Live DREAM THEATER
    Live In Tokyo-5 Years In A Livetime (2004)
    ELEKTRA ENTERTAINMENT - METAL PROGRESSIF

    4
  • RESISTOR_The-Secret-Island-Band-Jams RESISTOR
    The Secret Island Band Jams (2011)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • RESISTOR_Rise RESISTOR
    Rise (2010)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • SPOCK-S-BEARD_The-Light SPOCK'S BEARD
    The Light (1995)
    GIANT ELECTRIC PEA - ROCK PROGRESSIF

    4
  • SPOCK-S-BEARD_The-Kindness-Of-Strangers SPOCK'S BEARD
    The Kindness Of Strangers (1997)
    METAL BLADE - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (2 avis)
LECTEURS : 4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BADER NANA
 
BADER-NANA_Wormwood Wormwood (2011)
MALS - METAL PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017