MW / Accueil / Chroniques / SEVEN REIZH: Strinkadenn Ys

SEVEN REIZH: STRINKADENN YS (2001)


ALBUM - YAKA - ROCK PROGRESSIF - PETER HACKETT - 11.12.2004
""

5/5
GROUPES PROCHES :
XII ALFONSO, MINIMUM VITAL, CAFEÏNE, KOSMOS, APRIL (FR), ATOLL

TRACKS :

01. Selaou - 10:17, 02. Dornskrid - 3:10, 03. Sovajed A-feson - 6:02, 04. Naer Ar Galloud - 6:49, 05. Hybr'ys - 9:35, 06. Kan Kêr'ys - 6:25, 07. Liñvadenn - 5:03, 08. Tad Ha Mamm - 8:02, 09. Enora Ha Maël - 4:40, 10. Mall Eo Monet Da Ys - 8:50

FORMATION :
Bleunwenn (Chant), Claude Mignon (Chant / Claviers), Cyril Froger (Chant), Farid Aït Siameur (Chant), Gérard Le Dortz (Chant / Guitares / Basse / Claviers), Gurvan Mével (Batterie), Gwendal Mével (Différents bois), Konan Mével (Différents bois), Le Bagad Penhars (Cornemuses), Oliver Carole (Guitares)

TAGs :
Celtique
Seven Reizh est le projet de deux musiciens (Claude Mignon et Gérard Le Dortz), embarqués dans la création d'un opéra rock en langue bretonne. L'idée est folle et complètement à contre courant de la musique pop formatée qui fait notre quotidien, mais les bretons sont têtus et "Strinkadenn'Ys" verra le jour en 2001.

L'oeuvre est entièrement en langue bretonne et agrémentée de sonorités du terroir. Les chants sont magnifiques que ce soit les voix masculines ou féminines, ces dernières portées par la pureté absolue du timbre de Bleunwennn. A noter la présence du chanteur kabyle Farid Aït Siameur qui donne une sonorité orientale aux paroles de son personnage, proposant ainsi un merveilleux métissage de langues. Autour de l'ossature créée par le duo claude et Gérard, viennent se greffer de multiples instruments traditionnels tels que binious et bombardes joués par des musiciens du cru et, pour la puissance, c'est le bagad Penhars qui vient faire tonner ses cornemuses.

L'histoire de ce concept album est construite comme une légende celtique et nous parle d'Enora, une tailleuse de pierre qui redonne vie au granit. L'héroïne voyage dans un monde fantastique, rencontrant des créatures bonnes ou cruelles. Le dénouement de l'aventure nous amènera au cœur d'Ys, la légendaire cité engloutie.

Les influences progressives de la musique de Seven Reizh sont évidentes. Les sonorités "modernes" sont inspirées par les plus grands 'atmosphéristes' tels que Gilmour ou Latimer. C'est en permanence que sous la couche folklorique on se surprend à découvrir les accents plus rocks des guitares dans un registre qui va de la ballade aérienne au riff métallique.

Globalement ce disque est un chef d'oeuvre d'équilibre entre les influences progressives et traditionnelles. La voix de Bleunwenn est un bijou et si vous pouvez rester de marbre en l'écoutant, c'est que vous n'êtes pas ouvert à la poésie faite son. C'est une histoire cohérente où les passages calmes se heurtent aux violences des orchestrations puissantes.

Et, si vous optez en plus pour sa version limitée (si il enreste !) vous aurez entre les mains le plus beau livret qu'il m'ait jamais été donné de feuilleter. 50 pages en couleurs (20x20cm !) qui nous content l'histoire de "Strinkadenn'Ys" une fois en français avec les paroles des chansons en breton et une fois en breton avec les paroles en français. Si après ça vous n'avez pas envie d'apprendre le breton....

"Strinkadenn'Ys" est indispensable à toute discothèque digne de ce nom et c'est avec une très grande impatience que j'attends une suite annoncée à cette fabuleuse épopée.


Plus d'informations sur http://www.seven-reizh.com/
PIF LE CHIEN - 13.08.2008
Sur les conseils de Music Waves (merci Music Waves !), et au vu de la notation, sinon de la critique dithyrambique de la musique de Seven Reizh, j’ai passé commande des deux CD "Strinkadenn Ys" et "Samsara" (pack économique en offre…) à YAKA Lorient.
Deux jours après, Samsara épanchait son nectar musical dans le salon puis (bouhhhh!!) dans la voiture.
En fait de nectar, je suis resté un peu sur ma faim quant à ce second opus. Je partais donc à la découverte du premier. N'étant pas ce qu'il convient d'appeler un spécialiste du "prog", mais pour en écouter régulièrement, c'est à l'évidence avec un certain plaisir ponctué de quelques frissons que j'ai pénétré dans l'univers de Strinkadenn Ys. Là, j'ai été convaincu. L'œuvre n'est pas sans rappeler le beau "Halloween" de PULSAR, même s'il n'y résonne pas quelque influence de la 5ème de G. MAHLER, les racines gaélo-celtiques insufflent dimension et vigueur qui portent l'âme de l'œuvre.

Bon. J'en ai fini avec les éloges. Mais pas difficile de s'apercevoir qu'il s'agit là d'un investissement hautement recommandable.

Pif


BENOÎT - 23.06.2005
Une merveille qui réussit la fusion de mes principaux centres d'intérêt musicaux : la musique bretonne et le prog !

Aucune réserve, je n'arrive pas à y trouver le moindre défaut !

A écouter absolument !

Comme Pascal : lire 10 et non 9

PASCALJ - 10.12.2004
Combien de fois ais je eu envie de mettre 10 à un album, car d'autres le méritent également, alors pourquoi celui-là me direz-vous? Tout simplement pour ce superbe travail, cet album s'écoute, se vit, se lit et on ne s'en lasse pas.

Musicalement entre tradition bretonne et modernité aux sonorités floydienne, la voix enchanteresse de Bleuwenn nous transporte sur les rives d'Ys.
Un vrai coup de coeur pour cet album avec pour seul regret, ........de ne pas l'avoir découvert plus tôt.

NB: Pour la note: lire 10 et non 9 ;)

EN RELATION AVEC SEVEN REIZH
DERNIERE ACTUALITE
SEVEN REIZH: La Barque Ailée
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant SEVEN REIZH
 
DERNIER ARTICLE
Seven Reizh à Quimper le 15 septembre 2007.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant SEVEN REIZH
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
La Barque Ailée (2015)
L'épisode 1 du tome III de la trilogie est arrivé ! Cette première partie confirme l'immense talent du duo et de la multitude de musiciens qui les accompagne. Certes légèrement moins celtique "La Barque Ailée" est, comme les deux premiers tomes, INDISPENSABLE. Le roman qui l'accompagne donne enfin les premières clefs pour comprendre la trilogie. Du Grand Art, tout simplement.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SEVEN REIZH
ALBUMS CONSEILLES
  • APRIL-FR_Sunderlands APRIL (FR)
    Sunderlands (2011)
    AUTOPRODUCTION - ROCK ATMOSPHERIQUE

    4
  • XII-ALFONSO_Charles-Darwin XII ALFONSO
    Charles Darwin (2012)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • ATOLL_Illian--J-entends-Gronder-La-Terre ATOLL
    Illian - J'entends Gronder La Terre (2003)
    MUSEA - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MINIMUM-VITAL_Atlas MINIMUM VITAL
    Atlas (2004)
    MUSEA - ROCK PROGRESSIF

    3
  • CAFEÏNE_Nouveaux-Mondes CAFEÏNE
    Nouveaux Mondes (2000)
    MUSEA - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.8/5 (8 avis)
LECTEURS : 4.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SEVEN REIZH
 
SEVEN-REIZH_La-Barque-Ailee La Barque Ailée (2015)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

5
SEVEN-REIZH_Samsâra Samsâra (2006)
YAKA - ROCK PROGRESSIF

5
SEVEN-REIZH_Strinkadenn-Ys Strinkadenn Ys (2001)
YAKA - ROCK PROGRESSIF

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018