MW / Accueil / Chroniques / THE GARDNERZ: It All Fades
GROUPE/AUTEUR:

THE GARDNERZ

(SUÈDE)

TITRE:
IT ALL FADES
ANNEE PARUTION:
2012
LABEL:
ABYSS
GENRE:
DOOM
""
CHILDERIC THOR - 30.01.2013 -
Après avoir enfanté il y a deux ans un premier album détenteur du petit charme de l’artisanat, The Gardnerz livre avec It All Fades non pas le successeur de The System Of Nature mais un simple EP, format injustement mal aimé sinon négligé car souvent synonyme de petite chose faisant office de bouche-trou. A tort. A leur mesure, modeste, les Suédois le démontrent.

D’une part en faisant franchir à It All Fades la barre des 30 minutes, durée que, rappelons-le, certains "vrais" disques ne dépassent parfois même pas ou de peu et d’autre part grâce à la qualité certaine d’un menu dont les six titres suffisent à porter sur leurs auteurs une oreille bienveillante.

Avec bonheur, The Gardnerz restaure le Death/Doom de série B des années 90 avec ce chant caverneux qui râpe, ces guitares engourdies par la désolation et cette prise de son sans afféteries. Par contre, si vous espérez déceler chez lui une quelconque trace de son origine géographique notamment ce grain à la suédoise, vous en serez pour vos frais car, hormis le visuel bien old school de Daniel "Devilish" Johnsson, rien ne permet vraiment d'identifier la nationalité de It All Fades dont les surprenantes racines sud-américaines (mixage réalisé à Santiago et présence d'un bassiste chilien) affleurent quant à elles presque davantage à la surface.

Ce n'est pas la seule surprise de cet essai. L'une d'entre elles et pas des moindres, étant cette curieuse relecture du "Transilvanian Hunger" de Darkthrone, transformé en ballade acoustique que caressent des lignes vocales féminines et pour le coup franchement méconnaissable. C'est une réussite. Lourds et rocailleux, les cinq autres titres sont jalonnés de modelés séduisants ("Don't Look Back", "A Horrible Desease"), qu'irriguent des riffs tour à tour pétrifiés dans la roche ou vecteurs de mélodies pleines d'une finesse étonnante.

Dommage en revanche que le chant de Niclas Ankarbranth ne sorte jamais des sentiers battus et que l'ensemble manque de puissance sinon d'envergure, seuls bémols qui ne grèvent néanmoins en rien le plaisir que l'on ressent lors de la découverte de ce petit groupe, qui le restera sans doute... Ce qui ne doit pas empêcher les amateurs de Doom Death à l'ancienne de jeter une oreille sur cette sympathique offrande.

Plus d'information sur http://www.thegardnerz.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
ENTOMBED

LISTE DES PISTES:
01. Don't Look Back - 07:24
02. A Horrible Disease - 07:50
03. Transilvanian Hunger (darkthrone Cover) - 06:54
04. It All Fades - 04:48
05. Melatonin - 03:48
06. Erasing Bad Specimen - 05:13


FORMATION:
Francisco Martin: Basse
Niclas Ankarbranth: Chant
Vedran Bencic: Batterie
Wilhelm Lindh: Guitares


TAGS:
90's, Mélancolique, Old School
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE GARDNERZ
 
NOTES
 
3/5 (1 avis)
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE GARDNERZ
 
THE-GARDNERZ_It-All-Fades It All Fades (2012)
ABYSS / DOOM
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019