MW / Accueil / Articles / DEEEXPUS PROJECT (23 SEPTEMBRE 2009)

DEEEXPUS PROJECT (23 SEPTEMBRE 2009)

INTERVIEW - ROCK PROGRESSIF - STRUCK - 10.11.2009
Ping Ping a voulu en savoir plus sur DeeExpus Project et c'est ainsi qu'il a rencontré Andy Ditchfield le guitariste fondateur du combo pour parler de son premier album réussite "Half Way Home" et du DVD qui en a découlé "Far From Home"...
  •  
  •  
  •  
    
Salut, c’est Ping Ping de Music Waves, tu me remets ?
Andy Ditchfield : Euh… tu m’es bizarrement familier (Rires)…

Peux-tu te présenter aux lecteurs de Music Waves ?
Certainement… Salut à tous, c’est Andy Ditchfield, j’écris et produits le groupe anglais DeeExpus.

DeeExpus justement, peux-tu nous donner la signification de ce nom de groupe ?
Le nom vient d’un chat qui s’appelait Pus que j’ai eu quand j’étais très jeune. Nous nous sommes réveillés un matin et nous l’avons retrouvé froid, raide et sans vie. Bien sûr, j’ai été bouleversé quand ma mère m’a annoncé que nous devions l’enterrer. Je lui ai demandé si il y avait un moyen de lui rendre la vie ce à quoi elle a répondu que hélas, non, il était dorénavant un ex-Pus. Le résultat est que mon cerveau d’un enfant de 4 ans s’est demandé comment je pourrais le changer complètement et en faire un Dee-Ex-Pus. D’où le nom !
Cependant, il se dit que la Vraie histoire de notre nom est racontée sur le DVD « Far From Home » disponible dans tous les bons magasins du monde entier (Rires).

Si tu devais définir la musique de DeeExpus comment la définirais-tu ? Et à qui est-elle destinée ?
Est-ce que la musique doit être définie ? C’est la musique que j’ai écris dans un style qui est tiré d’une multitude d’influences, d’une multitude de genres. Pour m’attirer la musique doit être mélodique, avec du sens, entraînante, une touche de complexité et une section rythmique entraînante. Généralement, vous trouvez tout ceci dans le prog. Si vous êtes un fan d’un de ces trucs, alors notre musique vous est destinée.

A propos de prog, DeeExpus Project est un groupe souvent compare à Porcupine Tree : est-ce un effet recherché ?
Je pense qu’il y doit y avoir des Porcupine Tree, après tout, ils ont joué un rôle important dans ma réinvention.
Ceci dit, nous ne leur ressemblons pas du tout à mon avis… Pas pour ne pas essayer de ne pas l’être, je dois dire (Sourire) !
Quand vous avez un style d’écriture, il est très dur de dévier de ce style. Après, la découverte de quelque chose qui vous inspire a tendance à améliorer votre style et le développer dans une sorte de musique hybride mais vous conservez toujours votre propre style d’écriture.

Dans ces conditions, peut-on dire qu’un titre comme « PTtee » est un titre directement dédié à Porcupine Tree ?
J’ai répondu dans une précédente interview que j’ai été vraiment réellement fan de deux groupes : Iron Maiden dans les années 80 et maintenant, Porcupine Tree. Donc, être comparé à quelqu’un que tu admires énormément est probablement un des plus beaux compliments que je peux recevoir en tant qu’artiste.
J’ai écris « PTtee » dans une perspective complètement fan. J’ai voulu dire merci à Steven Wilson et le groupe pour la merveilleuse expérience émotionnelle qu’ils m’ont fait vivre lors d’un concert. En tant que compositeur, j’ai fait ce titre de la seule façon que je sais faire, j’ai écrit un hommage. J’espère qu’il aime (Sourire).

Cependant, tu ne me contrediras pas quand je dis que DeeExpus est plus qu’un simple clone de Porcupine Tree… A ce titre, sur certains titres, les lignes de chant qui se posent sur le piano me rappellent Joe Jackson… Est-il une influence pour vous ?
J’ai grandi en l’écoutant. Il y a plusieurs années, j’ai joué dans un groupe dans lequel il y avait un mec qui s’appelait Alan Meadows et qui était un de mes meilleurs amis. Il m’a fait découvrir Joe Jackson avec l’album « I’m the Man » que j’adore encore maintenant.
Le style de Joe Jackson a changé pendant toute sa carrière, il a fait à peu près chaque style de musique auquel on peut penser et après 30 ans de carrière dans le show business, il revient au style par lequel il avait débuté avec son groupe original. Mais tout compte fait, je ne me rappelle pas avoir entendu Joe Jackson faire du prog…

[IMAGE1]

“Half Way Home” est un album très riche : est-ce un album concept ? Par exemple, quand on écoute le titre “Red” qui fait référence à la tragédie du 11 septembre on ne peut pas croire qu’il n’y ait pas de concept ?
En fait, « Red » n’est pas sur « Half Way Home ». C’est un titre qui a été écrit en septembre 2001 avec tous les trucs affreux qui se passaient et comme chacun, cela m’a affecté. Une crue de chansons me venaient toutes en même temps et j’ai eu peur de ne pas pouvoir faire face, j’ai donc dû l’écrire.
En réalité, j’ai commencé à écrire le titre avant le 11 septembre avec « quelqu’un a transformé le ciel en gris, quelqu’un est venu et a emporté la couleur » et en voulant parler de ce qui se passait, ça a fini par prendre une signification nouvelle et intense.
Nous prévoyons d’enregistrer un tout nouvel arrangement pour le 10e anniversaire mais même maintenant, il s’est développé lors du concert à Katowice.

« Half Way Home » n’est pas un album concept, chaque chanson a été écrite de son côté et a son propre sujet :
? Le titre éponyme parle d’une amie à moi et Tony qui s’est ôtée la vie il y a quelques années. Elle était belle ; c’était vraiment triste.
? « Greeds » se réfère à la publicité et les vendeurs,
? « One8 » traite d’un groupe d’amis qui se rencontrent dans un bar,
? « Pointless » parle d’une relation qui échoue….
Chaque titre a son histoire individuelle.

On a un peu parlé de “Red” : ce titre est disponible que sur Myspace : pourquoi ne pas l’avoir inclus dans l’album ?
En fait, comme tu l’as dis, « Red » n’est disponible que sur notre page Myspace en tant que démo avec mon chant. DeeExpus ne l’a pas encore enregistré.

Quel est le but de ta musique et de cet album ?
C’est une expression de l’art. Son but ? Divertir.

Au tout début, DeeExpus Project était ton projet personnel, maintenant que le line-up du groupe est complet, comment allez-vous faire pour écrire le prochain album ?
Le nouvel album est actuellement en cours et il y a plusieurs chansons et idées à différents niveaux. Nous avons une chanson de terminée, une presque finie et environ huit autres idées incluant un autre morceau épique qui j’espère rivalisera avec « Half Way Home ».
J’aime travailler seul, tôt le matin généralement, quand tout le monde est au lit et je trouve que je suis nettement plus productif si je ne pense pas que je ne pourrais pas faire autre chose. En conséquence, c’est retour à la solitude et tout commence à 4h30.
Je trouve que c’est très difficile d’écrire avec quelqu’un d’autre. Je n’ai jamais été particulièrement bon en jam ou en impro. J’aime m’enfermer et faire des expérimentations musicales, essayer différentes idées et faire les choses à mon propre rythme. Ceci étant dit, chaque personne a quelque chose de nouveau et différent à proposer. Récemment, j’ai fait une session avec Marc qui est venu enregistrer une partie de clavier pour le nouveau morceau. Il a joué des trucs très beaux et bien que la chanson était écrite, il a certainement contribué à ses arrangements.
Encore une fois, il est un peu trop tôt dans le process d’écriture pour répondre à cela, mais je pense que chaque personne aura une valeur ajoutée d’une façon ou d’une autre. Si ce n’est pas cassé, ne le répare pas (Rires).

Quelle est donc la place des nouveaux membres du groupe pendant le process d’écriture ?
Nous n’avons pas vraiment beaucoup avancé dans l’écriture mais chacun aura sa place dans le process. Je ne sais juste pas où exactement encore.

Quelle est la place du visuel dans l’œuvre de DeeExpus ? Quelle est signification des deux photos sur vos deux sorties ?
Quand j’allais travailler, j’avais l’habitude de passer devant les pompes à essence et je cherchais une place pour prendre une photo. La place entière est absolument bordée de personnages, d’histoire et d’un point de vue artistique, a un grand attrait pour moi.
Le titre « Half Way Home » traitre d’un voyage à travers la vie de quelqu’un que nous connaissons depuis longtemps et l’image de face d’une vieille pompe avec l’aiguille indiquant la moitié collait parfaitement avec ce que nous essayions de réaliser artistiquement.

Votre actualité est le second album « Far From Home » qui est une sorte de DVD live de « Half Way Home » : peux-tu nous en parler ?
« Far From Home » est un concert enregistré au Théâtre Wyspianski à Katowice, en Pologne. Ce DVD est édité par Metal Mind en début d’année. Il y a un documentaire de 45 minutes filmé et édité par Andrew Hancock, un bon ami à moi et réalisateur amateur. Il y a aussi des interviews et plusieurs autres choses intéressantes.

Ne penses-tu pas qu’il est un peu risqué de sortir un album live uniquement composé de titres d’un seul album ?
Quand on nous a demandé de jouer en Pologne pour enregistrer un DVD, au début, j’ai pensé que c’était la chose la plus ridicule que j’avais pu entendre.
C’était en Novembre 2008 quand Metal Mind nous a contactés et j’ai initialement refusé l’offre. Nous n’étions pas prêts à jouer un concert et clairement nous n’avions jamais joué live devant un public. S’ensuivirent une série de mails et de conversations téléphoniques avant que j’accepte finalement l’offre et conclu le deal. Je n’étais pas encore convaincu que c’était une si bonne idée mais j’ai pensé que c’était une belle opportunité à ne pas manquer pour un groupe en développement comme nous. C’était une folie totale !
Le Théâtre Wyspianski était presque notre deuxième prestation, c’est seulement devenu notre troisième quand nous avons décidé de jouer dans un petit lieu local vu que nous ne pouvions vraiment pas filmer un DVD de notre seconde prestation ; aurions-nous pu le faire (Rires) ?
En réponse à ta question, je dirais oui, je pense que c’est risqué. Mais tu ne vas nulle part si tu ne prends pas de risque…

[IMAGE2]

Avez-vous sorti ce DVD live parce que vous n’aviez pas assez de matériel pour faire un nouvel album studio ?
Non, nous avons sorti cet album live parce que l’opportunité s’est présentée d’elle-même.

En fait, quelles sont les significations de ces deux titres ? Y-a-t’il une métaphore cachée derrière ?
« Half Way Home » représente deux métaphores. Ca symbolise le moment de la fin de la vie de notre amie. Elle avait mon âge c'est-à-dire proche de la quarantaine et pour moi, ce n’était même pas la moitié de sa vie. De plus, l’endroit où elle est morte n’était pas éloigné de sa maison.
Comme nous n’avions pas beaucoup de matériel et que nous jouerions essentiellement « Half Way Home » en live, cela faisait sens de prendre ce thème. Comme nous jouions en Pologne, qui est à peine à côté, j’ai pensé que « Far From Home » collerait pas mal.

Pourquoi avoir enregistré cet album live en Pologne ? Est-ce dû à la nationalité de votre label Metal Mind ?
Nous l’avons enregistré en Pologne parce que nous avons été invités par Metal Mind qui sont effectivement basés en Pologne. Je veux également préciser que Metal Mind n’ont sorti que « Far From Home ». Le reste du temps, nous restons indépendants pour les sorties studio futures.

Doit-on conclure de cette invitation que la Pologne est la terre promise des groupes prometteurs de progressif ?
Je pense que la Pologne est l’endroit où aller pour enregistrer ton premier DVD ! Nous n’aurons jamais pensé à quelque chose comme ça si ce n’était pas pour Tommy et Metal Mind Production et bien que j’étais un peu effrayé de voir ça au début, je suis vraiment content que nous l’ayons fait !

Mais pourquoi le public polonais est-il si lié au progressif ? Penses-tu que ça explique que tant de groupes prometteurs progressifs viennent de ce pays ?
Je n’ai pas assez fait le tour de la question, je veux dire que je n’ai pas assez de connais pas assez la scène progressive pour en parler réellement. Du moins, pour le moment.

Comment faîtes-vous pour distribuer vos travaux vu que vous n’êtes pas signés par un label ?
Actuellement, notre manager cherche une distribution dans plusieurs endroits de l’Europe qui rendrait notre vie plus facile. Ceci étant, l’album est disponible à travers plusieurs réseaux qui sont à ce jour : Amazon, ITunes, CDBaby, Just for Kicks Music et tu dois pouvoir le trouver facilement.

Concernant les ventes de « Half Way Home » vu que vous gérez tout de A à Z… Ne perdez-vous pas trop d’argent à cause de la poste anglaise ?
(Rires)… La poste anglaise est désespérante quand il s’agit d’envoyer des trucs en France. Nous avons eu deux ou trois commandes qui se sont perdues, une deux fois, mais je suppose que tu le sais déjà, n’est-ce pas (Sourire) ?

A propos de la France, tu dois savoir que votre premier album a été encensé par les magazines spécialisés et notamment le public français : comment l’expliques-tu ?
Pendant que je travaillais sur « Half Way Home », j’avais le sentiment que ça allait être une de mes meilleures productions. Pendant tout le process d’écriture et d’enregistrement, j’ai eu plusieurs personnes (des amis et de la famille) qui l’ont écouté à différentes étapes et il semblait que ça leur plaisait tous. Ceci étant dis, je n’avais aucune idée que l’album allait avoir tant de succès et recevrait tant de chroniques phénoménales à travers le monde.
Je ne peux pas parler spécifiquement du public français vu que nous n’avons pas encore joué devant eux, mais tous ceux qui supportent le groupe ont notre gratitude et notre amour.

A ce propos, prévoyez-vous de jouer en France ?
Nous espérons jouer en France prochainement.

J’ai appris par Loloceltic le chroniqueur fou du Back Catalogue que vous avez des contacts avec FunRock Association pour faire une tournée française… Info ou intox ?
Encore une fois, je ne peux pas t’en dire plus vu que je n’en sais pas plus ! Notre manager Glenn est en contact avec lui, et nous espérons qu’ils pourront organiser quelque chose. Je ne suis jamais venu en France mais j’adorerais venir un jour.

Je sais que ça peut paraître un peu tôt pour te poser cette question mais quel peut-être le futur de DeeExpus : quand prévoyez-vous de sortir un nouvel album ?
Le nouvel album sortira dans les environs de 2010 et j’espère qu’il sera fini pour le RosFest en mai de l’année prochaine. Comme je te l’ai dis, le travail est en cours actuellement et il y a plusieurs chansons et idées en cours…

Quel est ton avis sur Internet ? Penses-tu que ce soit une bonne ou une mauvaise chose pour ta musique ?
Pendant les années 90, j’ai joué dans le groupe anglais The Real McCabe qui a écrit l’histoire musicale en étant un des premiers groupes à faire affaire sur le net. Il y a encore un papier de Reuters qui en parle, nous avons même fait Q magazine !
J’adore Internet, ça aurait été une tâche difficile que d’arriver à ce niveau, dans un laps de temps si court sans cela.

Et ton avis sur Music Waves spécifiquement ?
Je suis très reconnaissant à Music Waves pour nous avoir donné l’opportunité de promouvoir DeeExpus.

[IMAGE3]

Si tu devais choisir un titre pour faire découvrir ta musique à quelqu’un qui ne la connaîtrait pas : quelle chanson choisirais-tu et pourquoi ?
Ca devrait être « Greed », je pense. « Greed » est une de nos meilleures chansons, selon moi ! J’ai eu le riff de guitare principal pendant un moment et il s’est installé sur mon disque dur pendant un moment, sonnant un peu comme un titre de Led Zeppelin. J’ai passé un long moment à travailler sur le titre « Half Way Home » et quand j’ai eu fini, j’ai voulu écrire un morceau convenable pour ouvrir l’album donc j’ai commencé à jouer avec ce riff et la chanson s’est greffée dessus. Il n’y a pas beaucoup de sueur qui a coulé dans ce titre mais c’est un de mes trucs que j’ai fait que je préfère.

Imaginons que tu sois vendeur : quels arguments choisirais-tu pour vendre « Far From Home » ?
Avec « Far From Home » qui est sorti juste après un album studio, il est évident que nous allons jouer cet album studio dans son intégralité donc il n’y a pas de « Je me demande quel titre ils vont jouer ? »… Le concert a été filmé de façon très professionnelle dans un lieu magnifique et il donne une super opportunité de voir un groupe débutant se produire incroyablement tôt dans sa carrière.
Le vrai argument de vente est le documentaire « The Journey Home » qui, je pense, est très divertissant. Il suit le groupe à travers le process d’écriture, lors de la première répétition, pendant la fête dédiée a l’écoute et ce entièrement jusqu’à notre toute première prestation au Forum. Si j’étais dans un groupe, c’est ce que je voudrais voir.

Question « Lost », ton avion se crashe sur une île déserte mais le scénariste est cool, tu as droit à 5 albums dans ta valise : lesquels prends-tu et pourquoi ?
Bien joué, nous avons un producteur cool à bord (Rires).
Crash Test Dummies : « A Worms Life »: simplement parce que je n’en suis toujours pas tombé malade. Je fais tourner cet album depuis 15 ans et n’importe quel album avec ce kilométrage doit rester dans ma platine. Il est indestructible. Ma copie originale a survécu à tous mes déménagements, mes ruptures, les rayures… donc il survivra à un crash d’avion également.
It Bites : « Once Around The World »: un de mes albums préférés. J’ai partagé une maison au début des années 90 avec un batteur dont je jouais dans le groupe et cet album était notre album de relaxation. On le mettait aussi bien quand nous revenions de concerts ou quand nous sortions. J’ai voulu être dans ce groupe et je donnerais mon bras droit pour avoir écrit un titre. Ce sont des génies. Dieu merci, ils sont de retour avec une vengeance…
Porcupine Tree : « Fear of a Blank Planet » : de supers chansons, une super production, un super batteur, des titres épiques, une vraie « expérience auditive ». J’adore !
Frank Zappa : « Sheik Yerbouti » : j’ai eu un nombre incalculable d’expériences en écoutant cet album et c’est très dur de ressortir un album de Frank Zappa. Pourrais-je vivre sans écouter une nouvelle fois « Yo Mama » ? J’en doute.
Iron Maiden : « Killers » : Encore une fois, il a résisté à l’épreuve du temps et il est toujours sur ma platine après toutes ces années. Probablement mon album préféré de Maiden, les chansons sont supers. « Wrathchild », sur une île déserte, sur la piste 11 ? Peut-on faire mieux ?

Connais-tu des groupes français ?
Je n’ai pas encore eu la chance d’avoir été initié à la scène musicale française. Mais je suis sûr que ça ne saurait tarder (Sourire)…

Peux-tu nous dire des mots en français ?
(En français dans le texte) « Bibliothèque ». Ceux qui me connaissent, savent pourquoi (Rires) !

Avant de se quitter, mon frère Kiku m’a toujours dis de laisser le dernier mot à mes invités ; donc acte, veux-tu dire quelque chose de plus aux lecteurs de Music Waves ?
Je voudrais remercier chacun d’entre vous qui s’intéresse à ce nous faisons. C’est un travail d’amour et des sites comme Music Waves font en sorte qu’il en vaille encore plus la peine en donnant l’opportunité de se faire connaître à des groupes venant du monde entier.
Merci encore pour cette interview, j’espère qu’un ou deux d’entre vous sont encore éveillés.


Un grand merci à Loloceltic pour son aide...


Plus d'informations sur http://www.deeexpus.com/
EN RELATION AVEC DEEEXPUS
DERNIERE ACTUALITE
DeeExpus: The King Of Number 33
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DEEEXPUS
 
DERNIER ARTICLE
A l'occasion de la sortie du deuxième album du groupe, Tonyb s'est entretenu par mail avec Andy Ditchfield...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DEEEXPUS
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
The King Of Number 33 (2012)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DEEEXPUS

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017