MW / Accueil / Articles / ARENA À LA SCÈNE BASTILLE (15 NOV. 2011)

ARENA À LA SCÈNE BASTILLE (15 NOV. 2011)


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
En tournée à l'occasion de la sortie de leur dernier album, Arena présentait son nouveau line-up
ABADDON - 28.11.2011
Paris, mardi 15 novembre, 18h30. Dans la queue des spectateurs, sur un trottoir du 12è arrondissement, sandwich en main à côté de Peter Hackett. Après six ans et demi d'absence, Arena is Back ! La Scène Bastille est prête à les accueillir, le bus de la tournée stationne à proximité, j'ai aperçu Mick Pointer, Clive Nolan et Paul Manzi en sortir pour rentrer dans la salle.

Plein de questions se bouculent sur ce show : le nouveau chanteur sera-t-il à la hauteur ? Comment se présentent les nouveaux titres ? Bien qu'ayant pré-commandé "The Seventh Degree of Separation" dès que possible, je ne l'ai toujours pas reçu et suis dans le complet inconnu, contrairement à Peter qui a eu le privilège de l'écouter une fois ou deux : des titres assez courts et un aspect plus rock que progressif en première impression.

La queue progresse lentement, nous entrons dans la salle vers 19h10. Surprise, le show a déjà commencé ! Assez moyennement respectueux pour Cloverseeds, qui doit subir l'entrée des spectateurs pendant l'exécution de ses morceaux. Je ne connais ce groupe clermontois que par les écoutes que j'ai pu faire sur le net, un rock alternatif bien balancé. Ici, le groupe a choisi d'évoluer sous une configuration acoustique : pas de batterie mais de simples percussions, pas de guitares électriques, et il restera sagement assis tout au long de sa prestation. Un choix risqué, peu susceptible d'enflammer le public, mais qui met bien en valeur la voix de Cédric Oléon toujours à l'aise, et qui sonne ma foi plutôt bien, donnant à cette entame un ton intimiste qui contrastera avec la suite.

Une demi-heure de pause (beer-time … et la pression monte dans la salle !) avant l'émission des fumigènes et la musique annonçant l'arrivée des vedettes. Le choix du morceau d'entame me laisse perplexe, Paul Manzi attaquant a capella 'The Great Escape', mais les premiers accords ("Can anybody hear me ?") vont tout de suite nous rassurer sur la qualité du son : puissant juste ce qu'il faut, et très bien équilibré. Et c'est parti pour deux petites heures de show !

[IMAGE1]

La set-list donnera 7 des 13 titres de "Seventh", 2 de "Pepper's Ghost" (dont 'Lara Moon' avec Paul Manzi à la guitare électroacoustique), 2 de "Contagion", un seul d'"Immortal ?" (et pas le meilleur …), 4 du "Visitor", aucun de "Pride" (toujours mal-aimé des concerts, celui là!), et un de "Songs". Relativement équilibré donc, mais il faut regretter l'absence de titre épique en dehors de 'Valley of Kings' : aucun des classiques qui ont fait la renommée du groupe. Est-ce un signe de l'infléchissement de la ligne de composition, les nouveaux titres apparaissant beaucoup plus directs qu'auparavant ?

Côté musiciens, le groupe a semblé plus à l'aise que lors de sa précédente prestation à Paris : la communication est meilleure entre les musiciens et avec le public, Paul Manzi échangeant plus aisément que ne le faisait Rob Sowden . Belle énergie de John Jowitt, qui s'amuse souvent avec l'autre John (Mitchell). Maître Nolan manie ses claviers avec toujours la même maîtrise (les sonorités s'équilibrent de mieux en mieux, chapeau !). Mick Pointer, puissant mais pas forcément original. La prestation de Paul Manzi m'a beaucoup plu : sa puissance vocale s'accorde sans difficulté avec les titres plutôt pêchus du nouvel album, et il arrive se ré-approprier les titres anciens, réussissant notamment une excellente version de 'Valley of the Kings', un titre difficile à interpréter.

[IMAGE2]

Et comment oublier John Mitchell, qui m'a encore bluffé, attirant l'attention de tous les spectateurs à chacune de ses interventions, avec un feeling jamais démenti, et une nouvelle assurance qui lui confère un magnétisme supplémentaire. Plus que jamais le gros atout en spectacle pour le groupe !

Avec des tels performers, l'ambiance a graduellement monté, et permis d'obtenir deux titres en rappel. Après le show, les artistes sont venus retrouver le public qui avait eu la patience d'attendre, ce qui m'a permis de féliciter John Mitchell, et de converser avec Paul et Mick (nous avons notamment débattu des possibilités d'itw avec le groupe, ce n'est pas définitivement impossible, mais ce ne sera pas pour cette fois !).

Set-list Cloverseeds
Over Camellia
Familiar
Flowers
Calling Me Down
A Thousand Knives For A Thousand Lies
"Une nouvelle chanson du nouvel album, mais qui n'a pas encore de titre !"

Set-List Arena (merci à Paul Manzi !)
The Great Escape
Crack in the Ice
(Don't Forget to) Breathe
City of Lanterns
Riding the Tide
What If ?
One Last Au Revoir
Serenity
Valley of The Kings
Crying for Help IV
The Eyes of Lara Moon
Ghost in the Firewall
Rapture
The Ghost Walks
Bedlam Fire
The Tinder Box
The Visitor


Plus d'informations sur http://www.arenaband.co.uk/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 472
  • 473
  • 474
EN RELATION AVEC ARENA
DERNIERE ACTUALITE
ARENA: Sortie du "Re-visited Live!"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ARENA
 
DERNIER ARTICLE
C'est avec une grande disponibilité et dans un climat hypra détendu que s'est déroulée l'interview de Arena à Toulouse au Connexion Live ce 22 avril 2015.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ARENA
 
DERNIERE CHRONIQUE
Re-visited Live! (2019)
L’auditeur regrette la performance engagée du chanteur original, ce qui ramène immanquablement vers la version studio...

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ARENA

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019