MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

IN THIS MOMENT (03 OCTOBRE 2014)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
METAL ALTERNATIF

A l'occasion de la sortie de "Black Widow", Music Waves a eu le plaisir de rencontrer les leaders du groupe sensation metalcore du moment : In This Moment !
STRUCK - 28.11.2014 - 10 photo(s) - (0) commentaire(s)
Si la popularité d'un groupe se mesure au retard dans une interview, avec une arrivée plus d'une heure après l'heure de rendez-vous, In This Moment - au discours parfaitement rodé et à l'image contrôlée - peut se targuer d'être le groupe le plus populaire que Music Waves ait interviewé...



Quelle est la question que l'on vous a trop souvent posée ?


Chris Howorth : Je crois pouvoir affirmer que nous avons chacun la nôtre. En ce qui me concerne, ce serait : "parlez-nous du groupe et de son histoire". Voilà bien la question la plus inintéressante qui soit. Tout est sur Wikipedia ! Allez-y donc avant de nous rencontrer ! Pour Maria c'est sans doute : "qu'est-ce que ça fait d'être une femme dans un groupe de Metal composé de mecs ?" Tu confirmes ?

Maria Brink  : Tout à fait !


Vous avez totalement raison, c’est pourquoi nous allons entrer dans le vif du sujet. La vie d'In This Moment n'a pas toujours été simple au départ, faisant face à de multiples changements de line-up mais depuis 2007 et "Beautiful Tradgedy" vous avez rencontré le chemin du succès. Chaque album s'est fait remarquer davantage jusqu'au superbe "Blood" de 2012. Comment expliquez-vous une telle évolution de votre popularité ?

Chris : "Beautiful  Tradgedy" n'est pas un album magique qui nous a tout à coup propulsé au top. Il y a une vraie progression de groupe derrière tout cela et cet album est surtout composé de titres solides, avec une direction bien affirmée. Il nous a permis de vivre enfin de notre statut d'artiste -car nous avons bel et bien des familles à nourrir (Sourire)- et nous avons vécu cela comme un rêve éveillé. Mis il a fallu se remettre au travail et la lutte fut difficile et c'est en effet "Blood" qui est venu nous rassurer. Avec ce dernier album, nous avions enfin le temps et le droit de nous dire : "nous faisons et nous tenons quelque chose de bien !". Nos tournées nous rapportent même de l'argent désormais par exemple. Mais c'était une sacrée lutte pour en arriver là !

Maria : C'est tout à fait ça ! La reconnaissance arrive enfin, même parmi nos paires dans le monde de la musique. Les groupes dont nous étions fans viennent même nous voir pour nous féliciter. C'est un rêve qui se réalise enfin. Et nous le devons également à l'ensemble du groupe car sans ce line-up stable et uni, nous n'en serions pas là !


"Si stratégie il y a, depuis "Blood", c'est de ne plus avoir peur de ce que nous voulons faire"


Votre actu est "Black Widow" qui est déjà votre cinquième album . Comment expliquez vous cette forte créativité ? Est-ce une stratégie pour rester sur le devant de la scène et interpeller constamment vos fans ?

Chris : Nous ne sommes clairement pas des stratèges. Si stratégie il y a, depuis "Blood", c'est de ne plus avoir peur de ce que nous voulons faire. On ne fait rien dans le but d'avoir du succès, nous n'allons pas utiliser les cris par principe, ni chercher à donner une suite à "Blood". Nous avançons et explorons les voies qui nous intéressent. Je sais que certains fans ne seront pas satisfaits mais nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde.



Vous dîtes vouloir creuser dans d'autres directions. Quelle fut celle empruntée pour aboutir à "Black Widow" ?

Maria : Nous aimons nous surprendre avant tout, et surprendre les fans. Je crois que sur ce nouvel album il y a plus d'intervention d'éléments électroniques. J'explore aussi d'autres dimensions avec ma voix en incarnant des personnages nouveaux et assez différents les uns des autres.


Parlons de votre signature avec Atlantic. Au même titre que Delain avec Roadrunner, n'avez-vous peur d'être déçu à terme d'une telle collaboration ?

Chris : Je crois que notre situation n'est pas tout à fait la même que pour Delain. Nous avons longuement réfléchi avant de signer ce deal et il est arrivé au moment où nous mêmes souhaitions nous entourer d'une équipe solide qui travaille à l'international. Nous recherchions quelqu'un qui ait une réelle volonté de nous aider et d'apporter un plus pour le groupe.

Maria : Tout a été longuement discuté avec notre future équipe chez Atlantic. Notre vision était très forte et claire, nous avons même engagé un producteur dans cette affaire. Nous ne voulions pas d'un label dictateur du genre : "Vous devez sonner ainsi, composer dans telle direction ! Refaite tout votre album car ce n'est pas ce que nous attendons !". Nous voulions rester nous même sans nous compromettre, c'était bien cela le centre du débat lors de la signature. Jusqu'à présent tout va bien, jusqu'aux tournées, dates et promo, même ici à Paris. Nous avons une certaine liberté qui nous convient parfaitement. Wait And See !





Avez-vous cette impression, en pleine période de production du nouvel album, que c'est un nouveau chapitre rempli de succès qui s'ouvre pour In This Moment ?

Chris : Je le pense oui. Mais je t'avoue qu'il y a quelques semaines de cela nous étions en plein doute ! Certains titres ne nous plaisaient plus. Nous nous demandions si il fallait aller jusque là, suivre cette direction mais comme nous le disions plus tôt, nous avons accepté d'être nous même et de nous faire confiance. Et très vite, en laissant tomber cette pression, l’inspiration est revenue avec force.


"In This Moment a une identité visuelle et sonore très forte qui fait que nous sommes immédiatement reconnaissables"


Cet album est très varié. Il contient les influences de Marylin Manson du début, de Lacuna Coil  également. Il incorpore à un son metalcore des éléments heavy metal et hardcore. Cette variété est-elle une des caractéristiques fondamentales d'In This Moment ?


Chris : Je ne pense pas que les fans pensent ainsi. Nous avons une identité visuelle et sonore très forte qui fait que nous sommes immédiatement reconnaissables. C'est sûr que nous pouvons sonner comme untel ou untel mais cela ne nous intéresse pas.

Maria : Notre but est de créer quelque chose d'unique afin de soigner notre identité, sans copier ou chercher à copier. Tool par exemple ou System Of A Down ont ouvert leurs propres voies.

Chris : Nous ne cherchons pas à faire comme eux, nous avons le même type de démarche et nous deviendrons aussi grands (Rires) !

Maria : Tu vois si je veux faire du Rock, crier, hurler ou bien chanter façon cabaret peu importe, j'y vais !

Chris : Euh.. sur un seul titre alors (Rires) !





Il y a parfois des tensions entre vous concernant la direction à prendre ?

Chris : Jusqu'à "Star-Crossed Wasteland", ce fût parfois difficile mais désormais ça va beaucoup mieux, nous avons appris à nous connaître.

Maria : Ce type m'inspire énormément ! Je le lui dis tout le temps et ses titres m'inspirent de grandes choses au point qu'aujourd'hui il s'est résigné et me dit : "C'est totalement barré mais catchy, alors vas-y continue !" Nous restons ouverts d'esprit avant tout.


"J'ai toutes ces personnalités en moi : celle qui est sexy, ou sombre, ou exubérante…"


Les riffs et ta voix sont définitivement deux éléments importants d'In This Moment. Tu peux passer d'un timbre à la Christina Scabbia à des hurlements à faire pâlir Marylin Manson puis soudain partir dans des intonations pop proches d'une Lilly Allen ou de Katy Perry. 'The Figther' ou 'Out The Hell' sont par exemple très surprenants. Comment travailles-tu ta voix et n'est ce pas trop difficile à reproduire durant un show ?


Maria : Je crois que cela vient du fait que j'ai toutes ces personnalités en moi et qu'en studio -et c'est ça qui est génial- je peux les interpréter à fond, sans avoir peur des excès quelque soit le domaine. Je peux ainsi être très sexy ou très sombre, sans retenue. Sur scène, c'est plus difficile en effet car je dois me mettre très vite dans tel ou tel état d'esprit.





Et ça ne te fait pas peur de travailler avec Maria ?

Chris : (Rires) Non, on se connaît depuis longtemps maintenant et je sais que Maria a trouvé ainsi une façon de s’exprimer et de faire ressortir ses nombreuses émotions à travers la musique.

Maria : Et après le show nous prenons un peu de recul, chacun de son côté le temps de remettre les pieds sur terre puis on se retrouve après et tout va bien...


Les meilleurs preuves de votre variété dans les style abordés sont sans doute le single 'Sick Like Me' ou encore le furieux 'Big Bad Wolf'. Comment parvenez-vous à mixer ce metal limite trash, ce heavy metal pur jus avec des éléments pop ?


Chris : Comme je le disais plus tôt, rien n'est pensé dans ce sens. Je débarque parfois avec un riff super cool du genre, "on croirait Godzilla ravageant le centre ville !". Maria y ajoute de superbes vocaux schizophréniques et c'est ainsi que naît un titre comme 'Big Bad Wolf''.  La partie pop arrive d'elle même et apporte un côté un peu fou à l'ensemble.


Un autre élément de votre succès est sans aucun doute votre visuel. Toi Maria, par exemple, ton style est très affirmé. Une jolie blonde sexy portant de curieuses tenues, cela évoque à certains Lady Gaga. Acceptes-tu la comparaison ?

Maria : Tant que l'on me compare à quelqu'un de talentueux, d'original et si en plus c'est une super star très influente, alors je suis flattée.


"Si les gens se déplacent pour venir nous voir, alors autant leur donner quelque chose de plus que la majorité des groupes aujourd'hui"


Est-ce que votre image et vos artworks sont autant travaillés que votre musique dans le groupe ? Y accordez-vous autant de place ?

Chris : J'ai personnellement grandi en écoutant Kiss et ces gars là n'étaient pas juste quatre mecs sur scène. Ils étaient "Larger Than Life". Il y avait du mystère et une sorte d'aura autour du groupe. Cela me faisait un peu peur mais plus ils entraient dans ce rôle et plus je les suivais, au point qu'ils sont devenus des sortes d'idoles.

Maria : Pour moi, la musique, le théâtre, le jeu d'acteur font tous partie de l'art en général. Alors bien sûr, la musique passe avant le reste mais je me suis très vite dit pourquoi ne pas ajouter de l'art dans mon expression. Pourquoi ne pas recréer cet ensemble qui permettra sans doute aux gens d'entrer plus encore en lien avec nous, visuellement tant que musicalement. Si les gens se déplacent pour venir nous voir, alors autant leur donner quelque chose de plus que la majorité des groupes aujourd'hui.





Qu'attendez-vous de cet album ?


Chris : Nous espérons qu'il rencontrera un gros succès car nous y avons mis beaucoup de nous-même, de nombreuses choses personnelles. Nous attendons que cet album rencontre le succès à travers le monde, qu'il nous apporte une certaine légitimité dans le milieu. C'est un peu pour cela aussi que notre maison de disque nous a envoyé ici à Paris faire toute cette promo car elle attend beaucoup de cet album aussi.

Maria : Nous voulons atteindre notre but mais aussi envoyer un message positif aux fans ; soit toi même, libre, soit ce que tu veux, exprime le comme tu veux, aime ce que tu es. Et si tu rencontres des difficultés, accepte les pour mieux rebondir plutôt que de rester enfermé dedans, il y a toujours un revers positif à chaque difficulté.


Ce serait un très bon mot de la fin mais nous avons l'habitude de terminer nos interviews par nos questions classiques : Quel serait-votre meilleur souvenir en tant que musiciens ?


Maria : Je dirais le Madison Square Garden quand nous avons ouvert pour Ozzy. Notre premier show en tête d'affiche à Denver, la réalisation de notre DVD, le passage de certains de nos titres en tant que single et leur classement.


La prochaine étape ce serait laquelle ?

Maria : En tête d'affiche au Madison Square Garden  (Rires) !


Au contraire quel pourrait être votre pire souvenir ?

Chris : Chaque mauvaise chose prépare l'arrivée de quelque chose de positif mais je dirais... quand certains de nos compagnons ont décidé de quitter le groupe. Là, on se sent mal et on se demande si nous allons pouvoir continuer l'aventure.


Nous avons débuté cette interview avec la question que l'on vous avait trop souvent posée, quelle serait au contraire celle que vous aimeriez que l'on vous pose ?

Chris : Je ne sais pas vraiment, j'attends en fait d'une interview qu'elle me surprenne. Je n'attends aucune question en particulier.



Quel est le message que vous voulez passer à vos fans ?


Maria : Que nous les aimons et les remercions de faire partie de cette aventure. Nous ne pourrions simplement pas faire tout cela sans eux.


Un dernier mot et peut être en français pour les lecteurs de Music Waves ?

Maria : (en français) Merci



Merci à Noise pour sa contribution et Mr Blue pour cette retranscription...


Plus d'informations sur http://www.centurymedia.com/us/single_artist.php?id=94
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 3345
  • 3346
  • 3347
  • 3348
  • 3349
  • 3350
  • 3351
  • 3352
  • 3353
  • 3354
Haut de page
EN RELATION AVEC IN THIS MOMENT
DERNIERE CHRONIQUE
Mother (2020)
Abritant un metal ancré dans son temps, sombre et sensuel, "Mother" est donc encore une fois un très grand disque, imaginé par un groupe au talent sans limites qui continue de peaufiner son art. Toutes les chroniques sur IN THIS MOMENT
DERNIERE ACTUALITE
IN THIS MOMENT: Les détails sur 'Mother'
SORTIE
Toutes les actualités sur IN THIS MOMENT
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
CLEPSYDRA (1ER NOVEMBRE 2014)
C’est sous un soleil éclatant d’un début de mois de Novembre au festival Prog en Beauce que le groupe suisse nous a accordé une interview lors de la dernière date de leur "Reunion Tour 2014" avant de monter sur scène.
 
ARTICLE SUIVANT
PINEAPPLE THIEF - DIVAN DU MONDE - 25/11/2014
C'est devant une assistance acquise à leur cause que Pineapple Thief a défendu son nouvel album "Magnolia".

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020