MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - AVATAR - LA FLECHE D'OR (PARIS) - 23 NOVEMBRE 2014
TITRE:

AVATAR - LA FLECHE D'OR (PARIS) - 23 NOVEMBRE 2014


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

DEATH METAL



L'ancienne gare de Charonne s'est mise à l'heure Européenne pour cette soirée aussi haute en couleurs qu'en riffs saturés. Les Suédois ont retourné l'endroit, soutenus par leurs complices Espagnols de Killus et Anglais de The Defiled...
PHILX - 15.12.2014 -
17 photo(s) - (0) commentaire(s)

Ce dimanche soir de novembre, les Suédois d'Avatar étaient de passage à Paris devant un public impatient d'écouter l'interprétation live des titres de son dernier album très réussi et apprécié par MusicWaves, sorti plus tôt cette année, "Hail The Apocalypse". Avatar n'est pas venu les mains vides, et s'est entouré des Espagnols de Killus qui ont littéralement tout retourné avant que nous arrivions sur place... Promis la prochaine fois, on vous ramène un beau live report illustré de leur passage...


The Defiled

Les Suédois ont aussi invité The Defiled, groupe originaire de Londres sévissant dans un Hardcore assez Groove, soutenu par des sonorités électroniques très fortes. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont reconnus comme un des leaders de la new wave of British metal, aux côtés de groupes tels que While She Sleeps ou Devil Sold His Soul par le magazine Metal Hammer. 





Fondé moins de dix ans en arrière, le quintette déborde d'énergie et balance ses riffs Heavy Groovy dans tous les sens. Du monde s'est amassé près de la scène, on garde un oeil et une oreille bien ouverts depuis le bar.

The AvD est de loin le personnage le plus captivant par son expression scénique délurée, à escalader son clavier ou le faire voler comme un chiffon sans valeur. Il est binomé par Stitch D, chanteur guitariste du groupe, tantôt sobre et retranscrivant bien sa partition, tantôt meneur presque charismatique.

Le son est correct alors que les lumières sont à la peine dans la petite salle de l'ancienne gare de Charonne. Au bout de quelques chansons, le groupe a du mal à se renouveler et on tombe alors dans un cercle répétitif certes ponctué par de bons blasts mais à peine suffisant.




L'occasion pour le groupe de jouer leur album "Daggers" sorti en 2013 donc sont principalement issus leurs titres. Les échanges avec le public sont nombreux, assurés principalement par The AvD qui gère également les ambiances sur son sampler.




Le groupe se retire sans laisser de frustrés. Le monde s'amasse, la prestation d'Avatar est proche.

Avatar

Les voici, les tant attendus maitres de cérémonie, qui font une entrée digne de leur statut, se présentant un à un à leur public dans leur costume, tels des gladiateurs avant un combat. Retentissent enfin les premières notes de la chanson introductive et éponyme de leur dernier album "Hail The Apocalypse" que tout le public, désormais au complet devant la petite scène, reprend en cœur.




Johannes Eckerström, le chanteur ô combien charismatique de la formation et ultra apprécié de son public est un vrai showman, multipliant les mimiques délirantes avec son maquillage macabre. Celui-ci est en super forme et entretient un rapport très fusionnel avec son public, l'emmenant litéralement où il veut. Ce dernier, déchainé du début à la fin scandera à plusieurs reprises "HELLFEST", ce à quoi le frontman répondra qu'il faut directement soumettre l'idée au festival, mais qu'ils y travaillaient...





"If you know the lyrics, then sing along. If you don't, it's ok" rappellera-t-il régulièrement.

Les titres s'enchainent de façon fluide, alternant plutôt équitablement entre ancien et nouvel album. Le public les connait toutes et c'est sur 'Bloody Angel' que le show atteindra un des grands pics, alors que les refrains sont repris à l'unisson.





Généreux est un mot qui peut qualifier le groupe parmi tant d'autres tels que pro, talentueux, scénique.. On ne tarit pas d'éloge quand on les voit sur scène. Ca se finira d'ailleurs au bar où le groupe donnera rendez-vous aux fans pour une séance de dédicaces.

Les autres membres du groupe évoluent non sans mal sur la petite scène mais ils le font quand même. Jonas Kungen Jarlsby fait tourner ses dreads tel un hélico tout en assurant sa partie.





Une bien belle prestation que nous ont offerte les Suédois que l'on a déjà envie de revoir au plus vite (au Hellfest? Allez, s'il vous plait, les Dieux du Métal), tant le show est passé vite.


Setlist :

Hail The Apocalypse
Let It Burn
Vultures Fly
Ready for the Ride
What I Don't Know
Bloody Angel
Let Us Die
Paint Me Red
Torn Apart
Tsar Bomba
Murderer
---
Smells Like a Freakshow
Tower




Plus d'informations sur http://avatarmetal.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 3667
  • 3668
  • 3669
  • 3670
  • 3671
  • 3672
  • 3673
  • 3674
  • 3675
  • 3676
  • 3677
  • 3678
  • 3679
  • 3680
  • 3681
  • 3682
  • 3683
Haut de page
EN RELATION AVEC AVATAR
DERNIERE CHRONIQUE
AVATAR: Hunter Gatherer (2020)
2/5

Nouvelle fournée d'Avatar et déception ultime, les Suédois qui avaient une longueur d'avance sur leurs collègues ruent soudainement dans les stands et y perdent leur âme...
DERNIERE ACTUALITE
AVATAR: Deux nouveaux titres en écoute
 
AUTRES ARTICLES
LOFOFORA (18 SEPTEMBRE 2014)
A l'occasion de la sortie de "L'épreuve du contraire", Music Waves a mis Reuno face à ses contradictions ! Ambiance détonante...
DAVE LOMBARDO (18 NOVEMBRE 2014)
Le désormais ex-batteur de Slayer, Dave Lombardo, s'est longuement ouvert à Music Waves pour une interview placée sous le signe de l'art...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021