MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

RIVERSIDE AU NOUVEAU CASINO (2 DÉCEMBRE 2007)


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

Une journée avant d'envouter Lyon, Riverside emballe Paris...
STRUCK - 10.12.2007 - 0 photo(s) - (0) commentaire(s)
Il est 19h30 lorsque la première partie de la soirée prend place sur scène et comme on pouvait s’en douter cette première partie n’est autre que Conscience.
En effet, qui dit groupe de prog de passage sur Paris, dit ouverture par Conscience. Et donc, après A.C.T, après Arena, Conscience -qui nous annonce sa signature chez Musea- ouvre pour Riverside.

Matthieu Gerbin et ses acolytes ont une plage de pas moins de une heure pour contenter leur frange de fans fidèles qui les suivent partout.
Une heure pendant laquelle ils nous offrent 6 titres métal prog qui peuvent soit rebuter par son aspect hyper démonstratif, soit totalement éblouir les amateurs. Parce que si il y a bien un point indiscutable ; c’est bien la qualité technique de chaque membre et notamment les guitaristes et le bassiste.


[IMG]http://jiemth.free.fr/images/conscience.jpg[/IMG]


Aucune anicroche n’est à déplorer et pour l’avoir constaté de visu, Conscience s’améliore de sortie en sortie avec sa musique très fortement influencée par les maîtres du genre que sont Dream Theater et Pain of Salvation.
Ces deux mêmes groupes qui seront mis à l’honneur lors du traditionnel meddley débutant par le traditionnel « Master of Puppets » de Metallica puis le plus récent « Strange Déjà Vu » de Dream Theater et « ! (Forward) » de Pain of Salvation entrecoupés par les plus inattendus mais tout aussi catchy « Ghostbuster » de Ray Parker Jr et amusant « Careless Whisper » de George Michael !
Si encore une fois, ce meddley est le point d’orgue de la prestation de Conscience notamment au moment de la reprise de « ! » de PoS, il sera également le point faible de la soirée lorsque le deuxième guitariste chante les paroles de Dream Theater une antisèche à la main : pas très professionnel !

Avant de quitter la scène, Matthieu salue le professionnalisme de l’organisateur de la soirée Garbombozia et des ingénieurs du son de la salle du Nouveau Casino qui ont permis aux français d’avoir une très bonne sono et ce malgré l'évidente mauvaise volonté dont a fait preuve les polonais de Riverside ne laissant que très peu de place et de temps pour faire ses balances à Conscience : justifiant le fait que Matthieu ne demandera pas à ses fans de saluer Riverside !
Pour info, l'altercation entre les polonais et Conscience ne sera rien à côté de celle qui aura lieu le lendemain, une table ayant volé entre les protagonistes....

Set-list Conscience :
1- Through Our Windows
2- Different Gravity
3- Room For One
4- Pebble in the Sky
5- Curse of the Mortal
6- On the Train


Il est 20h53 lorsque les lumières s’éteignent progressivement avec en fond sonore et lumineux hypnotique à la manière d’un Porcupine Tree.
Cependant, il faudra attendre près de 10 minutes avant que les polonais emmenés par Mariusz Duda arrivent timidement ou telles des stars (c'est selon) sur scène.
Ces 10 interminables minutes d’attente à la limite du supportable seront vite pardonnées comme on le verra par la suite.
Mais pas tout de suite car à peine arrivés, les polonais doivent s’y à deux fois pour lancer l’intro de « Beyond the Eyelids ».


[IMG]http://jiemth.free.fr/images/river1.jpg[/IMG]


Fort heureusement ce seront les seuls incidents (musical)à déplorer car pour le reste, Riverside est comparable à un turbo diesel lancé à pleine puissance ; une machine difficile à lancer mais inarrêtable une fois lancée.

Une set-list fort bien huilée qui débute donc sans surprise par le sublime « Beyond The Eyelids » et une prestation envoûtante de près de 1h45 qui ravira les spectateurs si bien que ces derniers hypnotisés semblent ne vouloir ou ne pouvoir se manifester pendant le show des polonais.


[IMG]http://jiemth.free.fr/images/river2.jpg[/IMG]


Les soi-disants problèmes techniques de Piotr Grudzinski sont indécelables et on se demandera toute la soirée si le talent de ce dernier n’est pas -outre celui d’être un guitariste sensible et techniquement irréprochable- d'être un magicien !
Sensibilité est le maître mot de la soirée entre celle de tous les musiciens et notamment celui de Piotr Kozieradzki derrière les fûts ce qui est d’autant plus surprenant venant d’un bonhomme aux allures d’un Bam Bam Bigelow vous savez le human fire ball de la WWF des rings !

Au final, avec leur venue enfin plébiscitée sur Paris (après les rares 60 personnes venus les supporter à la Loco il y a 1 an et demie), Riverside prouve à la face du monde progressif qu’ils ont passé le cap de groupe espoir et qu’ils sont désormais un des leaders du mouvement !
On regrettera juste un peu plus de proximité avec le public peut-être par manque d'humilité ?

Enfin, sur ces considérations, Riverside viendra effectuer 2 rappels pour un total de 13 titre magiques qui émerveilleront les 220 chanceux spectateurs présents au Nouveau Casino d’autant plus chanceux que beaucoup se sont donnés rendez-vous à l’Olympia le lendemain pour soutenir le Riverside anglais : Porcupine Tree !


[IMG]http://jiemth.free.fr/images/river3.jpg[/IMG]


Set-List Riverside :
Beyond The Eyelids
Rainbow Box
I Turned You Down
Ultimate Trip
Conceiving You
Loose Heart
Parasomnia
Volte-Face
I Believe
Second Life Syndrome
---------------------------
O2 Panic Room
Lucid Dream IV
----------------------------
The Curtain Falls



Un grand merci à Fred de Garmonbozia et à Thomas Jaegle (http://www.tompix.fr) pour les photos qui nous ont permis de partager ce concert !


Plus d'informations sur http://www.riverside.art.pl
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image

Item 1 of 0
 
Haut de page
EN RELATION AVEC RIVERSIDE
DERNIERE CHRONIQUE
Wasteland (2018)
Riverside, avec une retenue et un savoir-faire mélodique qui l’honore, ne pouvait pas rêver offrir un meilleur hommage à son défunt guitariste. Toutes les chroniques sur RIVERSIDE
DERNIERE ACTUALITE
RIVERSIDE pour la troisième fois à Lyon
CONCERT
Toutes les actualités sur RIVERSIDE
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
HACRIDE À LA SCÈNE BASTILLE (24 NOVEMBRE 2007)
C'est accompagné des Pitbulls in the Nursery et d'Arkan que la révélation death métal française a envahit la scène Bastille
 
ARTICLE SUIVANT
HACRIDE À LA SCÈNE BASTILLE (24 NOVEMBRE 2007)
C'est accompagné des Pitbulls in the Nursery et d'Arkan que la révélation death métal française a envahit la scène Bastille

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020