MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - Hassan Hadji (29 Novembre 2014)
TITRE:

Hassan Hadji (29 Novembre 2014)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK



Nous avons eu le plaisir de rencontrer Hassan Hadji, guitariste du groupe Ange en marge d'un concert pour la tournée "Émile Jacotey".
PHENOMENA - 16.01.2015 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

As-tu eu beaucoup d’interview sur ton projet solo (Gilded Cage)?

Non car il n'y a pas eu beaucoup de communication et je n'ai pas eu le temps de le faire. En plus, je ne vis pas de ma musique donc j’ai beaucoup de boulot à coté pour survivre. Quand c’est pour Ange, c’est souvent Christian qui est interviewé.



Tu auto-produis tes disques. Est-ce un choix par défaut ou est-ce délibéré ? Penses-tu que le soutien d’un label peut être important dans certains cas ?


Si j’avais un label qui faisait tout le boulot pour moi je pourrais me consacrer à ma musique même si cela n’apporte plus les mêmes choses qu’auparavant.


J’ai pointé dans la chronique de ton album quelques inspirations qu’on a pu entendre chez Haken notamment. Est-ce une bonne analyse ? Alors que beaucoup d’expérimentations ont été tentées avec les groupes de métal prog, quel est ton avis sur l’apport d’Haken ?

Ce n’est pas ma source principale d’inspiration car je les ai connu sur le tard, mais ce groupe me touche, c’est très rythmique, la présence du clavier, le coté progressif des harmonies et aussi sur le plan du chant (voix chanté et pas en growl). Mais j’aime aussi la pop rock plus basique, les Beatles, les Foo Fighters.


Comment arrives-tu à faire cohabiter le rock, avec la simplicité de la pop, avec des passages très élaborés à la Zappa ?

Cela me représente vraiment, je suis hyper éclectique. A un moment donné j’étais très Simon & Garfunkel avec le coté de la culture Folk. J’adore les harmonies des Beatles, Hendrix, Zappa, Allan Holdsworth et sa musique plus instrumentale mais aussi Mahavishnu Orchestra, Porcupine Tree.


Tu dis que ton album "Gilded Cage" n’entrevoit que quelques facettes de ton inspiration. Quelles sont les autres facettes ? Prévois-tu de les mettre en musique ?


Alors par exemple pour cet album, je n’ai pas trop fait intervenir mon coté Funk, le coté de Slide and The Familly Stone, de George Clinton, ni la soul à la Stevie Wonder, des rythmiques à la Foo Fighter. J’envisage de mettre ces genres en musique, et j’espère sortir un album en 2015.


A quoi correspond exactement dans ton esprit la cage dorée dont ton album porte le titre ?

Pour moi la prison dorée c’est le monde moderne dont j'essaye de m’extirper, d’éviter la conformité, les formats commerciaux, les outils high-tech et c’est un choix à faire. Je me sens donc enfermé dans le monde moderne et sa modernité devenue trop envahissante.


Ton album n’est pas révolutionnaire dans l’approche progressive ni écœurant techniquement comme ont pu le faire d’autres groupes précurseurs mais il est parfaitement structuré et dosé avec un gros travail sur les mélodies. Est-ce que tu avais en tête une approche du type « chansons » avec un travail plus élaboré ensuite pour densifier une cette base assez « immédiate » dans le bon sens du terme ?


Franchement j’ai construit cet album autour de mélodies faites avec ma guitare acoustique et ensuite j'ai densifié le tout.


On entend un résultat méticuleux qui semble avoir pris beaucoup de temps de gestation. Quel a été ton cheminement pour "Gilded Cage" ?

Beaucoup d’hésitations surtout, du manque de confiance, le fait d’avoir fait trop ou pas assez. J'y travaille depuis 2011 pour certaines compositions mais ce n’est pas un travail constant.


J’ai lu que tu préparais la suite de "Gilded Cage". Il faut s’attendre à quel genre d’album ?


Oui il y aura aussi un volet 2 car j’ai encore pas mal de compositions qui n’ont pas été incorporées au premier album et je voudrais les peaufiner avant de les sortir.


Tu prépares aussi un tribute à Jimi Hendrix. Que t’as apporté ce génie ?


La première fois que j’ai écouté Hendrix, j’ai ouvert la porte vers la guitare électrique. J’ai reçu une claque monumentale en écoutant "Band of Gypsys" (you knows), je connais toutes les notes de l’album par cœur et je suis capable de le jouer de tête. Avant Jimmy, la guitare électrique n’existait pas ! le solo et l’accompagnement. Il y a aura donc un album ou un EP en hommage à Jimmy Hendrix.


 Es-tu sensible aux albums de guitare instrumentale ? Quels sont les guitaristes qui t’ont bluffé ?


Alors chronologiquement, Jimmy Hendrix, Johnny Winter qui m’a amené vers le Blues puis la période Néo classique avec Yngwie Malmsteen, puis Steve Vai avec " Passion of Warfare", Joe Satriani. Dans le jazz fusion des années 80, Larry Carlton, Pat Metheny, Mike Stern, Allan Holdsworth, John Scofield, Miles Davis, Mahavishnu Orchestra. J’ai aussi découvert le Djent avec Animals as Leaders, Tesseract et aussi Periphery.


Imagines-tu pouvoir composer un album instrumental ?


En fait tous mes élèves me le demande mais j’ai remarqué, sauf quelques exception, que très peu de guitaristes arrivent à faire un album instrumental sans que ce soit de la démo. Maintenant pour un titre ou deux pourquoi pas !


Tu cites Nietzsche sur ton album avec cette phrase « Toute faiblesse est une faiblesse de la volonté ». As-tu pu mettre en application (est-ce que le milieu de la production musicale donne les moyens de créer en totale liberté par exemple) toutes les volontés qui t’animaient ?

La sortie de mon album, aussi tardive, dans ma petite carrière de musicien, c’est par faiblesse. Je suis allé chercher chez les penseurs, Balzac, Nietzsche, et j’ai eu besoin de lire ces écrivains pour m’insuffler de la force et de la volonté pour me dépasser. Effectivement si tu veux faire une musique qui te ressemble, il faut faire face à plein de difficultés et des obstacles monstrueux... Sans volonté c’est mort.


Tu remercies notamment Patrick Rondat sur ton disque. Quelle relation entretiens-tu avec lui ?


Patrick Rondat m’a énormément apporté de confiance, nous sommes collègues à la M.A.I., et il m’a dit: "vas-y sort un album car avec ce que tu as entre les mains il faut ne pas hésiter". D’ailleurs Nietzsche dis que ta musique doit te ressembler avec ta beauté, ton mauvais gout, ta faiblesse, ta laideur etc. Pour citer à nouveau Nietzsche, voila ce que je suis. Je n'ai ni fierté ni à en rougir, et c’est pour moi une grande leçon et c'est ce que Patrick Rondat m’a insufflé. Lui c’est un exemple car il a fait de la musique expérimentale avant l’heure et cela marche super bien. En plus c’est vraiment une crème et il continue de m’aider et de me suivre.


Tu as commencé autodidacte et tu as enseigné au CMCN dès 22 ans ! Quel a été ton parcours d’apprentissage pour en arriver là ?


Un pote m’a mis une méthode d’Eric Veuille dans les mains et Derek Sebastian pour l’harmonie. J'ai aussi côtoyé des professeurs à la M.A.I. J'ai également rencontré Jean-Marie Viguier, un jazz man nancéien (il avait un groupe « Mr Bird » dans les années 80).


Tes expériences en tant que musicien « pour les autres » sont extrêmement variées. Comment choisis-tu tes collaborations ?

Je prends comme ça vient mais il faut que j’aime les gens et que j’ai envie de travailler avec eux. Il faut surtout que ce soit une belle aventure humaine.


Question traditionnelle du site : quel est ton meilleur souvenir d’artiste ?


Les scènes avec Ange (Mai 1996 le premier concert), c’est par le biais de Tristan qui était au CMCM


Avant de se quitter, un dernier mot aux lecteurs de Music Waves ?

Merci déjà au chroniqueur de mon album car l’analyse est ultra fine et cela m’a bluffé. Pour les lecteurs de Music Waves, continuez à écouter la musique libre et stoppons le format ultra rigide imposé par les radios commerciales. Et bien entendu merci à Music Waves, heureusement qu’il y a des boites comme vous.





Merci à Nuno777 pour les questions



Plus d'informations sur http://www.hassanhajdi.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 3801
  • 3802
  • 3803
Haut de page
EN RELATION AVEC HASSAN HAJDI
DERNIERE CHRONIQUE
HASSAN HAJDI: Gilded Cage (2013)
4/5

L’impressionnant premier album d’Hassan Hajdi est une totale réussite dans la maîtrise de la virtuosité et dans l’intelligence d’écriture.
DERNIERE ACTUALITE
Hassan Hajdi: Gilded Cage
 
AUTRES ARTICLES
SATAN JOKERS - PACIFIC ROCK CAFÉ - 10 JANVIER 2014
La 6ème édition du Satan Fest accueillait au Pacific Rock Café de Cergy (95) Iron Cobra, Restful, Black Bear Fury, Saint Ombre, Tarchon Fist et Satan Jokers
TRISTAN DESCAMPS (29 NOVEMBRE 2014)
Nous avons eu le plaisir de rencontrer Tristan lors du concert du groupe Ange pour la tournée "Emile Jacotey" chez Paulette en Lorraine.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020