MW / Accueil / Articles
.
.
A PROPOS DE:

Testament + No Return - Aéronef (Lille) - 14 Juin 2015


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
THRASH

Dans le cadre très chaleureux de l'Aéronef, Testament et No Return vont mettre le feu en proposant deux très bons concerts faisant honneur au thrash métal.
NOISE - 18.06.2015 - 21 photo(s) - (0) commentaire(s)

La venue de Testament dans la capitale du Nord est un petit évènement pour n’importe quel amateur de thrash métal. La légende américaine vient en effet pour la première fois à Lille et le cadre de l’Aeronef qui l’accueille est idéal de par sa taille et sa très agréable configuration. Cela étant, la salle n’affiche pas complet, la proximité des grands festivals n’aidant sans doute pas, tant ils représentent un coût important financièrement pour les participants. Mais le public présent n’en à cure et va vite faire oublier ce détail par son énorme motivation.

En invités spéciaux, ce sont les Français de No Return qui ouvrent en cette fin d’après midi d’un dimanche très ensoleillé. Ce concert est l’occasion pour le groupe de présenter son excellent nouvel album, "Fearless Walk to Rise" et aussi son nouveau chanteur, Mick Caesare, ancien de Destinity

Et le groupe va largement convaincre, il n’a droit qu’à 30 minutes de jeu mais il va les mettre largement à profit en six titres très efficaces. Il propose bien sûr trois extraits de son nouvel album et avec ‘Stronger Than Ever’, ‘Paint Your World’ et ‘Submission Fall’, No Return prouve au public qu’en matière de death à la suédoise teinté de thrash il reste une valeur sure. Au chant, Mick fait le boulot avec efficacité, sachant se faire puissant et mélodique, et entre les titres il harangue le public de belle manière. Aux guitares, Jérôme et Alain sont impeccables et contribuent au succès rencontré.

Pour ses trois autres morceaux, No Return va chercher de très bons titres de sa belle et longue carrière comme ‘News Items’ et ’Inquisitive Hegemony’ tirés de ses deux derniers disques. Enfin, il ressort en fin de concert une splendide ‘Vision Of Decadence’ extrait de son référentiel premier album qui avait frappé fort il y a déjà 25 ans. Ce morceau teinté de thrash achève le public avec une belle puissance. On regrettera un peu que le groupe n’ai pas disposé d’un peu plus de temps de jeu, tant il a convaincu.

Set List No Return

Stronger than ever
Inquisitive Hegemony
News Items
Paint your World
Submission Falls
Vision of Decadence



Après une courte pause, Testament débarque devant un public impatient d’en découdre. Et la légende thrash va faire honneur à sa réputation. Actuellement en préparation d’un très attendu nouvel album, le groupe américain boucle une tournée à succès qui les a vu sillonner le continent sur les mois de Mai et Juin. N’ayant pas d’album à promouvoir, le groupe en profite pour balancer une set-list "best of" avec nombre de classiques au programme.

Et en termes de classiques, le public va être servi en retrouvant pas moins de six titres du culte "The New Order", second album de Testament et référence absolue en matière de thrash à l’américaine, ainsi que trois de son premier album, "The Legacy". Le concert est divisé en deux parties, la première mixe intelligemment anciens et nouveaux morceaux. Ainsi des brûlots comme ‘Over The Wall’, ‘The Preacher’ et ‘First Strike Is Deadly’ se mêlent à merveille aux formidables récents morceaux que sont ‘Rise Up’ et ‘Native Blood’. Extrait du dernier album en date, "Dark Roots Of Earth", ils prouvent que malgré près de trente ans de carrière, Testament ne mollît pas et reste une référence absolue en matière de thrash. Au chant, Chuck Billy est impérial, il suit le jeu de ses guitaristes avec son micro et communique avec un public conquis.

On sent d’ailleurs que le groupe prend beaucoup de plaisir à cette belle communion avec les fans et qu’il semble même touché d’un tel accueil pour sa première visite lilloise. Aux côtés de Chuck, la dextérité d’Alex Skolnick enchante l’assistance. Le guitariste est réellement un orfèvre dans son art, il excelle sur chaque riff et solo avec un doigté impressionnant. A la basse Steve DiGirgio, de retour depuis 2014, confirme qu’il reste un des meilleurs dans l’art de cet instrument, et il le prouve avec brio lors d’un excellent solo bluffant de technicité.

Après un excellent ‘Souls Of Black’ le groupe se retire et après une courte introduction lance la deuxième partie du concert avec toute la première face de "The New Order" dans l’ordre. Et l’enchainement de ‘Eerie Habitants’, ‘The New Order’, ‘Trial By Fire’ et ‘Into The Pit’ fait très mal aux cervicales de tout le monde. En balançant de tels monuments du thrash, Testament met le feu au public avec une énergie phénoménale.

La fin de concert est dantesque, ‘Practice What You Preach’ confirme son statut de classique absolu du groupe avec son refrain très fort. ‘D.N.R.’ et ‘Three Days In Darkness’, tout deux extraits de l’excellent "The Gathering" font aussi très mal et nous rappellent que cet album de 1999 est un des grands disques du groupe. Après un dernier extrait de ‘The New Order’, le groupe se retire sous les ovations et alors que l’on pensait que les lumières allaient se rallumer, il revient pour un rappel inattendu. Sous forme de quatuor, Eric Peterson étant resté en coulisses, Testament rend hommage à la furie du public en proposant ‘Alone In The Dark’ comme bonus exceptionnel. Et cet extrait de "The Legacy" achève la soirée en beauté et prouve l’amour du groupe pour ses fans loin des groupes plus formatés qui balancent leurs concerts sans âme.


Set List Testament

Over the Wall
Rise Up
More Than Meets the Eye
Native Blood
The Preacher
First Strike Is Deadly
Bass Solo
Souls of Black

Eerie Inhabitants
The New Order
Trial by Fire
Into the Pit
Practice What You Preach
D.N.R. (Do Not Resuscitate)
3 Days in Darkness
Disciples of the Watch

Rappel :

Alone in the Dark 



Le groupe se retire finalement sous les ovations et chaque personne présente a pu repartir en ayant conscience d’avoir vécu une soirée de gala. De plus l’Aeronef a l’excellente idée de laisser son bar et le merchandising ouverts, permettant ainsi aux gens de prendre leur temps et de revivre les souvenirs de cette soirée. On ne peut que saluer l’intelligence de cette initiative. Avec Wacken, nous tenons enfin à remercier l’organisation et le groupe pour nous avoir permis de retracer ces deux concerts de manière si agréable.



Plus d'informations sur http://www.testamentlegions.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 4710
  • 4711
  • 4712
  • 4713
  • 4714
  • 4715
  • 4716
  • 4717
  • 4718
  • 4719
  • 4720
  • 4721
  • 4722
  • 4723
  • 4724
  • 4725
  • 4726
  • 4727
  • 4728
  • 4729
  • 4730
Haut de page
EN RELATION AVEC TESTAMENT
DERNIERE CHRONIQUE
Titans Of Creation (2020)
Testament demeure l'un des patrons du genre avec ce solide "Titans Of Creation" vecteur d'un thrash metal classieux. Toutes les chroniques sur TESTAMENT
DERNIERE ACTUALITE
TESTAMENT: Nouvelle vidéo
VIDEO
Toutes les actualités sur TESTAMENT
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
VORON (01 JUIN 2015)
A l'occasion de la sortie de "Propaganda", Music Waves a rencontré les membres de Voron qui ont fait leur... propagande !
 
ARTICLE SUIVANT
IAN ANDERSON (11 MAI 2015)
Music Waves est allé à la rencontre de Ian Anderson avant son concert à l'Olympia pour parler de son dernier album solo "Homo Erraticus" et livrer un scoop à la fin de ce passionnant entretien !

.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020