MW / Accueil / Articles / ANNIHILATOR - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 6 OCTOBRE 2015

ANNIHILATOR - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 6 OCTOBRE 2015


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
THRASH
La soirée est placée sous le signe du bon vieux Thrash au Divan du Monde qui reçoit dans une salle comble le multi-instrumentiste canadien Jeff Waters et son Annihilator de groupe.
PHILX - 26.10.2015
Pas moins de deux groupes sont venus escorter le Canadien pour (si vraiment besoin) chauffer une salle qui ne se fera pas prier et qui de toute façon s'est déplacée pour en prendre plein les oreilles. Les Californiens de Archer ont tout d'abord pris soin de correctement retourner la fosse de leur Thrash simple et efficace, sans fioriture, mais très bien exécuté. Une reprise hommage très réussie à Megadeth avec 'Tornado of Souls' clôturera leur set comme il se doit.


Harlott


Tout droit venu d'Australie, issu d'un univers Thrash également bien aiguisé, le quatuor électrique sait qu'il n'a que peu de temps pour convaincre et ne traine donc pas en présentation. Harlott est de cette veine qui donne tout ce qu'il a dans les tripes dès les premiers accords. Sans passer par quatre chemins, leurs riffs et soli ne laissent pas indifférent, nous plongeant forcément dans la grande époque où la NWOBHM innondait le monde de ses nouvelles sonorités et nouveaux rythmes.







Malgré un style convenu et ô combien visité, les titres offrent une fraîcheur et originalité suffisantes pour tenir en haleine le public qui semble apprécier, alors que la petite salle se remplit à vue d'œil. Le chanteur, extrêmement expressif et scénique, convainc par son aisance sur scène alors que les autres musiciens se font plus discrets.

Faciles d'accès, les morceaux choisis, même s'ils sont peu connus dans le public il faut le dire, percutent et touchent leur cible - le groupe sera même surpris qu'un membre du public hurle la fin d'un titre annoncé.





Véritable bonne surprise de la soirée, Harlott n'a pas divisé et laisse place nette et chauffée pour Jeff Waters et ses musiciens qui n'a plus qu'à enfoncer le clou pour terminer la soirée en beauté.





ANNIHILATOR

Alors que le fond sonore pendant l'installation de la scène faisait retentir les premières notes de la somptueuse 'Brume Unique Obscurité (Pt. 2)' d'Hypno5e, les lumières se fondent enfin, et 'Rock You Like A Hurricane' de Scorpions résonne dans l'obscurité, tel un hymne sur lequel un catcheur entre sur le ring. Pourtant, pas l'ombre de Jeff jusqu'à la fin du morceau, le public trépigne et s'interroge.. Enfin le quatuor déboule sous les applaudissements et entonnent les premiers riffs puissants de 'King Of The Kill', issu de l'album éponyme sorti en 94. Rien de tel qu'un bon classique pour se mettre en jambes avant la déferlante qui va suivre.






La salle est maintenant comble, la mezzanine déborde jusque dans l'escalier, toute tentative de mouvement devient risquée et l'air devient irrespirable alors que la température monte d'un cran. Les fans se sont déplacés en masse pour assister non pas aux performances live des titres du très réussi dernier album "Suicide Society" pourtant tout juste sorti, mais plutôt au bien nommé "Europe in the Blood Tour 2015", show offrant tout simplement le meilleur d'Annihilator. En effet, pas moins de 10 albums sont couverts par la setlist généreuse, chaque annonce de titre fait rugir la salle.







Le guitariste / bassiste canadien est dans une forme olympique et se lâche littéralement sur ses Flying V, arpentant la petite scène dans tous les sens, alternant régulièrement entre le public et ses musiciens. La maîtrise qu'on lui connait est impeccable, le son est très bon et permet de remplir les cages à miel de ses saturations grasses. 
 
Le jeu des musiciens qui l'entourent (Cam Dixon à la basse, et Aaron Homma à la flying V également) est rodé. Même si ces derniers campent un rôle de faire valoir à la star de la soirée, les échangent entre eux sont nombreux et on peut lire leur plaisir qu'ils prennent sur scène, à chaque fois qu'ils s'échangent leur place, par les nombreuses mimiques et expressions jetées au public. Jeff a pris le micro principal et les Cam et Aaron assurent les back vocals. Le résultat vocal, sans être exceptionnel, fait le boulot, sans le magnifier. En effet, Jeff semble quand même manquer d'un peu de souffle, et faiblit (dans l'intensité comme dans la justesse) quand il s'agit de monter dans les aigus. 
 






A part ce bémol, pas de faux pas, le set s'écoule de façon très fluide mais malheureusement à toute allure. Rythmé par les nombreux hits de la formation canadienne, le temps semble s'arrêter à chaque 'Never, Neverland', 'Alison Hell', l'excellent 'No Way Out'. L'ambiance est maintenue au top sur l'intégralité du set et terminera sur un Phantasmagoria / Alison Hell ovationné.

Jeff Waters et ses comparses ont une nouvelle fois montré que le Thrash n'est pas vieillissant et qu'Annihilator fait partie de ses bouffées d'oxygène. En s'entourant de Harlott et Archer, il nous fait découvrir la relève, nous promettant encore un bel avenir au genre.





Setlist : 

King of the Kill
Snap
Suicide Society
Creepin' Again
No Way Out
Set the World on Fire
W.T.Y.D.
Never, Neverland
Tricks and Traps
Bliss
Second to None
Maximum Satan Intro
Refresh the Demon
Brain Dance
Chicken and Corn
Kraf Dinner / 21 / Reduced to Ash
Phantasmagoria
Alison Hell


Toutes les photos d'Annihilator et Harlott sur la page FlickR de PhilX.


Plus d'informations sur http://www.annihilatormetal.com
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 5658
  • 5659
  • 5660
  • 5661
  • 5662
  • 5663
  • 5664
  • 5665
  • 5666
  • 5667
  • 5668
  • 5669
  • 5670
  • 5671
  • 5672
  • 5673
  • 5674
  • 5675
  • 5676
  • 5677
  • 5678
  • 5679
  • 5680
  • 5681
  • 5682
  • 5683
  • 5684
  • 5685
  • 5686
EN RELATION AVEC ANNIHILATOR
DERNIERE ACTUALITE
ANNIHILATOR : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ANNIHILATOR
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves est de retour à Courtrai pour assister à la revanche que nous doit Annihilator après son concert raccourci du festival Alcatraz.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ANNIHILATOR
 
DERNIERE CHRONIQUE
For The Demented (2017)
"For The Demented" voit Annihilator balancer quelques bombes thrash tout en gardant une belle face mélodique et accrocheuse.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ANNIHILATOR

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019