MW / Accueil / Articles / CRUSHER (02 NOVEMBRE 2015)

CRUSHER (02 NOVEMBRE 2015)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
DEATH METAL
A l'occasion de la luxueuse réédition de la discographie de Crusher, Music Waves est remonté dans la Delorean pour rencontrer Crass et faire un point ...
STRUCK - 12.11.2015

Quelle est la question qu’on vous a trop souvent posée ?

Bonjour, celle qui revient toujours est "pourquoi vous êtes-vous séparés au moment où le groupe marchait le mieux ?".


Et bien, nous allons poser l’autre  qu’on vous pose également souvent, je présume: qu’est ce qui a motivé le retour après un sacré paquet d’années d’absence ? Aviez-vous le sentiment qu’il n’y avait plus de temps à perdre vis-à-vis du temps qui passe ?

Oui en effet celle-là aussi on me la pose presque systématiquement (Rires).
Pour faire simple, disons que c'est suite aux nombreuses sollicitations, mails, et surtout l'envie. Le fait que nos amis de Loudblast, Agressor, No Return ou Mercyless soient toujours là aussi était déterminant ... Repartager la scène avec eux est un vrai bonheur...





Des groupes comme Benighted, The Arrs, Dagoba, Zuul FX ou bien sûr Gojira confirment que la France a son mot en dire en métal extrême sous toutes ses formes, Crusher avait envie de rappeler qu’en 92-93 il était un des tauliers et qu’aujourd’hui il peut encore largement rivaliser  ?

Je ne sais pas si nous pouvons encore rivaliser avec la horde de jeunes aux dents longues de maintenant et qui ont un niveau hautement supérieur à celui que nous avions tous à nos débuts. Mais juste le fait de rappeler que nous faisions effectivement partie des "anciens" de cette belle scène qu'était celle de fin des 80's et début des 90's est un plaisir....


On y arrive malgré tout, pourquoi avoir arrêté comme ça cash après "Undermine", il semblait que vous étiez lancés vers le succès, votre mix de death et de hardcore était assez neuf pour l’époque d’ailleurs, qu’est ce qui a poussé le groupe vers la retraite prématurée ?

Tu vois cette question revient tout le temps (Rires). Il valait mieux s'arrêter à ce moment-là avant de nous entretuer, Crusher était une famille et nous étions en permanence ensemble, la lassitude commençait à arriver et nous préférions éviter de nous forcer ou faire semblant....


Vos compères de l’époque, je pense à No Return, Suppuration, Loudblast ont continué leur route avec des succès et aussi des difficultés, comment jugez-vous leurs parcours ? Ces groupes ont gardé leur âme malgré le temps et les modes, le fait d’avoir arrêté si vite voulait peut être signifier que vous stoppiez la machine avant de se sentir corrompu par le système musical ?

C'est aussi ça oui, nous avions pas mal de pression, de délai etc... Suis très impressionné par des parcours comme ceux que tu as cités dans ta question, chapeau bas messieurs....


Votre actualité c’est ce double CD sorti chez Overpowered avec votre album et l'EP "Undermine", je suppose que vous vouliez permettre à la nouvelle génération de connaître votre musique sans se ruiner et surtout sans la pirater sur le net ?

Tout à fait, nous avons vu que des petits encu ... se servaient de notre absence puis de notre retour pour revendre nos premiers disques et démos bien trop cher pour ce qu'elles valent vraiment.
Overpowerded Records a permis à ceux qui voulaient un bel objet ou à ceux qui voulaient découvrir nos vieilles compos de le faire à un prix modique ... Il y a de belles archives dans le livret, et réunir les deux disques était une très belle idée pour introduire la nouvelle formation, un live avec eux figure aussi au menu...


Comment vous situez-vous vis-à-vis de cette génération internet qui a oublié la valeur d’un titre ou d’un CD et qui se sert comme à la cantine sur le net ? Le décalage doit être parfois un peu dur à vivre quand on a connu comme eux l’échange de k7 entre groupes et une solidarité réelle ?

Nous essayons d'évoluer avec notre temps et il ne faut pas cracher dans la soupe, l'internet a tout balayé sur son passage et être musicien aujourd'hui est juste un hobby -ce qui n'est pas plus mal- une autre forme d'underground est né...
L'individualité qui en résulte est plus dure à vivre pour moi, je ne retrouve plus du tout cet esprit de partage, de solidarité et d'entraide que nous avons connu mais c'est comme ça.....


Le packaging est superbe, les photos très intéressantes, notamment celles des deux lines-up, il était important de mettre dans la lumière le line-up de l’époque ?


Indispensable ! La première formation était vraiment incroyable, les plus beaux souvenirs de ma vie ... Une amitié et un partage dingue ... Ces mecs m'ont sauvé la vie et je leur dois tout, impensable de ne pas penser à eux sur scène lorsque nous jouons « In your face » par exemple .... Ils sont et seront toujours présents dans mon esprit et si ils ne sont pas là aujourd'hui, ce n'est que leur choix pas le mien. La nouvelle formation est cool aussi même si c'est plus "new school" dans l'état d'esprit, musicalement ça reste du Crusher mais du 2.0...


Proposer un beau digipack comme celui-là devient rare, croyez-vous encore à la valeur et la beauté d’un CD que l’on aime tenir en main ?


Bien sûr, les métalleux sont un public qui aime avoir de beaux packaging et un bel objet, découvrir une belle pochette, un beau livret fait aussi partie de la découverte d'un nouveau disque et du plaisir d'avoir l'original et pas juste un fichier mp3. Je parle des vrais amoureux du disque (vinyle ou CD) pas de ceux qui écoutent à la volée sur le net uniquement.....


Pensez-vous que votre death metal old school de votre premier album avec des aspects hardcore intégrés dans l’EP soient encore d’actualité ?


A vrai dire je m'en contrefous (Rires), Crusher n'a jamais et ne sera jamais mainstream et le but n'est pas de plaire à la majorité mais bien de se faire plaisir, de retrouver en live des bons gars dans le public qui nous soutiennent et aiment ce qu'on fait. Les autres n'ont qu'à écouter autre chose et nous lâcher la grappe, ça m'ira très bien...
La nouvelle génération ne se rend pas compte du travail et des efforts qu'il faut pour produire un disque aujourd'hui, ça fait toujours mal de voir combien sont capables de chier sur les groupes de chez eux qui se donnent du mal alors qu'ils ne lèvent pas leur cul de devant leurs écrans, je trouve ça choquant et triste.
Si tu n'aimes pas, très bien, mais n'en dégoûte pas les autres ... C'est une spécificité de chez nous qui existe depuis toujours. En Allemagne par exemple, ça ne viendrait pas à l'esprit d'un métalleux de massacrer à ce point un groupe de chez lui qu'il n'a pas aimé par exemple.


Qu’attendez-vous de cette réédition ?

Faire découvrir ce qu'était notre old school à l'époque et faire plaisir aux anciens à qui il manquait un morceau du puzzle de notre histoire passée.


Quelle est la prochaine étape ? En clair, est-ce que cette réédition signifie le retour de Crusher avec un nouvel album ou EP ?


Nous allons sortir un nouvel album en 2016, faire des dates, wait and see.....


Question traditionnelle de Music Waves, quel est votre meilleur souvenir d’artiste ?

Le Hellfest est un souvenir incroyable vraiment récemment, le Muscadeath aussi. En ce qui concerne nos débuts je dirais notre concert avec Entombed à Paris en 92 à Ornano, de la folie pure ... Le Brutal Tour avec nos potes aussi, un truc de malade inoubliable ... Le Mégafolies Festival ... Notre tournée européenne avec Massacra, la tournée avec Kreator, j'en aurais beaucoup en fait ... lol !





Dans le livret on voit des photos où vous partagez l’affiche avec No return ou Massacra, ces concerts doivent rester en mémoire de manière intense je suppose ? De même comment se passe ce retour, le public est toujours aussi furieux ?


Le public de l'époque était plus nombreux surtout (Rires). Et oui, les dates avec Loudblast, Massacra, Agressor, Mercyless, No return, Sup et j'en passe restent de très très beaux souvenirs, le public était présent et vraiment derrière ces groupes, c'était vraiment excellent de voir autant de monde à nos concerts, mettre à l'affiche deux ou trois de ceux que je viens de citer te garantissait une grosse salle bien pleine et une soirée de folie en prévision ... Aujourd'hui avoir 400 personnes est déjà pas si mal (Rires) !


Au contraire le pire ?

Il y a eu très peu de mauvais souvenirs mais je me souviens que Bolt Thrower était chiant quand on a partagé l'affiche avec Loudblast, Deicide… Ils étaient très, mais alors très racistes mais à part ça pas vraiment de mauvais souvenirs ... Satyricon n’était pas très sympa en loges non plus récemment, mais on s'en branle complètement, on n’est pas là pour se faire des nouveaux amis on en a en stock depuis le temps. (Rires)


On a commencé cette interview par la question qu’on vous a trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que vous souhaiteriez que je vous pose ?


Si on pouvait maintenant arrêter de me parler de notre séparation sans arrêt ce serait cool les gars (Rires)


Le mot de la fin aux lecteurs de Music Waves ?


A bientôt j'espère. Soutenez les groupes locaux de chez vous les gars, ils en ont besoin !


Merci à Noise pour sa contribution...



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/crusher-783505458387556/timeline/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 5876
  • 5907
EN RELATION AVEC CRUSHER
DERNIER ARTICLE
A l'occasion de la luxueuse réédition de la discographie de Crusher, Music Waves est remonté dans la Delorean pour rencontrer Crass et faire un point ...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant CRUSHER
 
DERNIERE CHRONIQUE
Act Iii: The 1992-1993 Reissues (2015)
Ce "troisième acte" compilation est idéal pour découvrir ou redécouvrir Crusher et patienter en attendant du nouveau matériel.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant CRUSHER

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020