MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

Epica - Eluveitie - Scar Symmetry - Aéronef Lille - 09 Novembre 2015


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METAL MELODIQUE

En ce lundi de début novembre, l'Aéronef de Lille propose une affiche très sympathique en accueillant la crème du metal symphonique, folk et progressif pour une soirée qui s'annonce excellente.
NOISE - 20.11.2015 - 17 photo(s) - (0) commentaire(s)

Comment bien commencer la semaine ? Et bien avec un concert regroupant trois formations de grande qualité en un lundi de Novembre encore assez doux. En effet Music Waves est à Lille ce 9 Novembre à l’Aéronef pour retrouver Scar Symmetry, Eluveitie et Epica sur leur tournée européenne. L’affiche est très belle et le public a répondu largement présent, les longues files d’attente devant la salle en témoignant amplement.

 

La salle est ainsi déjà bien remplie quand débarquent les Suédois de Scar Symmetry. Le groupe n’est pas dans le ton musical de la soirée et n’est pas  forcément très connu pour une bonne partie des gens présents. Cette trop courte demi-heure qui lui est accordée est donc l’occasion pour le groupe de death progressif de se faire connaître et de faire apprécier la grande qualité de sa musique. Et en 7 titres le combo va revenir sur chaque disque de sa carrière avec une envie et une pêche communicatives. Avec ses deux chanteurs, le groupe dispose aussi d’une sacrée force de frappe. Le chant growl est d’une puissance délectable tandis que le clair se fait enchanteur et accrocheur. Et la mayonnaise prend à merveille, de titre en titre le public se prend au jeu et rentre dans l’univers du groupe avec plaisir. De plus, le son est parfaitement à la hauteur de ce metal progressif technique sans trop en rajouter. Sur ‘Chaosweaver’ ou ‘Mind Machine’, le mixage sert parfaitement technique et mélodies. Cette face mélodique renvoie parfois à Vanden Plas pour cette force émotive bien mise en avant. Scar Simmetry remporte un joli succès et s’est fait à n’en pas douter de nombreux nouveaux adeptes. Cet excellent concert lance la soirée de belle manière, clairement du metal progressif teinté de death de cette qualité est un réel plaisir auditif.

 

Depuis la sorti de "Origins" en 2014, Eluveitie ne chôme pas, on l’a vu notamment cet été au Gohelle Fest et chaque sortie du groupe suisse est attendue avec impatience par une cohorte de fans. Cette date lilloise ne fait pas exception et pas mal de personnes se sont clairement déplacées pour eux. D’ailleurs le groupe est bien plus qu’un faire-valoir en cette soirée, il va jouer plus d’une heure et quart et aura même droit à un rappel, confirmant bien l’idée de deux têtes d’affiches pour cette tournée. Et d’entrée, Eluveitie met le feu à l’Aéronef avec un enchaînement de titres imparables transformant le concert en festnoz metal irrésistible. Car ‘King’, ‘Nil’ et ‘Thousandfold’ sont de très bons titres de metal folk à la fois festifs et joyeux. Au chant, Christian est déchaîné et met une grosse ambiance. A ses côtés les musiciens font aussi un travail énorme, que ça soit avec les instruments traditionnels ou classiques.

 

Et cette ambiance va monter d’un gros cran avec ‘Luxtos’, adaptation à la sauce métallique de la chanson traditionnelle popularisée par Tri Yan sous le nom de ‘Le Loup, le Renard et la Belette’. Le public est survolté et enchaîne les pogos notamment sur un ‘Omnos’ redoutable d’efficacité.  Le son manque parfois un peu de puissance mais cela ne nuit finalement pas à la qualité du concert. La suite est aussi bonne, le groupe propose la version française de son tube ‘L’Appel des Montagnes’ chanté par Anna Murphy qui fait un tabac avec sa douce mélodie accrocheuse.  La 2ème partie de concert est tout aussi réussie et entrainante, entre ‘Neverland’, ‘Havoc’ ou encore ‘Brictom’ , Eluveitie ravît ses fans. Et Anna fait encore des prouesses avec une belle version quasi a cappella de ‘Scroched Earth’. Enfin le rappel avec ‘Inis Mona’ achève un public aux anges et extenué.  Avec un tel engouement populaire, un folk metal de premier ordre et une belle envie de partager son art, Eluveitie aura proposé un excellent concert et même l’un de ses tout meilleurs. Il confirme aussi qu’il est l'un des représentants de tout premier plan en matière de folk metal.

 


Epica
a la tache délicate de succéder aux Suisses. Eluveitie était bien plus qu’une première partie et certains de ses fans ont même déjà quitté la salle avant même l’arrivée des Hollandais. Mais Epica a aussi une belle tribu de fans et une solide expérience de la scène après plus de 10 ans de carrière et de succès. De plus, avec "The Quantum Enigma", Epica a proposé l’un de ses tout meilleurs disques, le voyant briller dans un metal symphonique de très haute volée. D’ailleurs d’entrée, après une introduction idéale pour faire monter l’ambiance, Epica dégaine deux titres de cet album, ‘The Second Stone’ et ‘The Essence Of Silence’.  Et ces chansons font un carton, Simone est rayonnante, son chant est toujours aussi pur et puissant et musicalement la machine heavy fonctionne à plein régime, les vocaux death ajoutant une belle puissance.  Par la suite, le groupe navigue dans pratiquement tous ses albums et nous propose un best of parfait de sa carrière, seul le plus controversé "Requiem For The Indifferent" étant mis de côté.

 

Le quatuor magique fait un bœuf dans le public car ‘Unleashed’, ‘Sensorium’, ‘Martyr Of The Free World’ et ‘Cry For The Moon’ extraits de ses deux meilleurs disques sont des classiques absolus du metal symphonique teinté de gothique.  Le groupe les joue à la perfection et tout l’Aéronef se fait plaisir à les reprendre en chœur. A côté, Epica propose trois autres extraits de son nouvel album et ‘Chemical Insomnia’ ainsi que ‘Victims Of Contingency’ font un sacré tabac. La fin de concert est tout aussi prenante, du classique ‘The Obsessive Devotion’ et son ton bien heavy à ‘Design Your Universe’ en passant par les rappels, Epica montre une forme parfaite et met le feu à la salle. Les trois rappels achèvent en beauté ce très bon concert, ‘Unchain Utopia’ du dernier album mais aussi et surtout ‘Consign To Oblivion’ sont une belle apothéose. Ce dernier titre ravissant l’ensemble du public et on a même vu un wall of death se former dans les premiers rangs.

 

Cela achève une fort belle soirée, chaque groupe a excellé dans son art. Le public en ressort fourbu mais très heureux d’avoir assisté à de si belles prestations. Epica nous a donné rendez-vous pour son prochain album et il ne fait nul doute que pas mal seront présents pour une nouvelle belle affiche de ce genre. Il nous reste à remercier l’Aéronef pour avoir eu la possibilité de couvrir cette soirée.



Plus d'informations sur http://www.epica.nl
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 5952
  • 5953
  • 5954
  • 5955
  • 5956
  • 5957
  • 5958
  • 5959
  • 5960
  • 5961
  • 5962
  • 5963
  • 5964
  • 5965
  • 5966
  • 5967
  • 5968
Haut de page
EN RELATION AVEC EPICA
DERNIERE CHRONIQUE
The Solace System (2017)
Complément indispensable à "The Holographic Principle", "The Solace System" nous dévoile un groupe encore capable d'une certaine sobriété. Toutes les chroniques sur EPICA
DERNIERE ACTUALITE
La tournée européenne d'EPICA et APOCALYPTICA reportée en mars/avril 2021
CONCERT
Toutes les actualités sur EPICA
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
GIRLSCHOOL (21 OCTOBRE 2015)
Music Waves a pris rendez-vous avec Kim McAuliffe pour évoquer le retour au premier plan de Girlschool, la splendide tournée européenne qui s'annonce en compagnie de Motörhead, Saxon et quelques anecdotes paranormales...
 
ARTICLE SUIVANT
GIRLSCHOOL (21 OCTOBRE 2015)
Music Waves a pris rendez-vous avec Kim McAuliffe pour évoquer le retour au premier plan de Girlschool, la splendide tournée européenne qui s'annonce en compagnie de Motörhead, Saxon et quelques anecdotes paranormales...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020