MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - 91 ALL STARS (16 NOVEMBRE 2015)
TITRE:

91 ALL STARS (16 NOVEMBRE 2015)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METALCORE



"Rattraper le temps perdu n’est pas une chose simple, surtout dans notre époque musicale très pressée". Avec avec ce très bon "Retour vers la lumière", 91 All Stars a les moyens de relever ce challenge haut la main ...
STRUCK - 26.11.2015 -
1 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question qu’on vous a trop souvent posée ?

Julien : Tout d’abord un grand merci pour ton intérêt et c'est avec plaisir que je vais répondre à toutes tes questions.
Alors pour celle que l'on nous a souvent posée, je pense à "Pourquoi l’appellation "91 All Stars" ?". Ça ne devait pas être un nom évident pour la scène Metal-hardcore. Peut-être trop hip-hop ou équipe de basket !


Comme dans quasiment tous les groupes il n'est pas évident de perdurer avec un même line-up



91 All Stars a été créé en 2005 à Évry. En 2010, vous vous faîtes remarquer avec "Telle est la loi" qui vous permet d’ouvrir pour des noms comme Gojira ou Sick of it All. Pourquoi ce silence après un tel début prometteur ?


Effectivement, le projet n'est pas tout jeune, et nos débuts étaient prometteurs. On a vraiment connu une belle envolée avec son lot de belles dates mais quelque temps après la sortie de "Telle est la loi", le groupe n'a pas pu vraiment faire sa promo pour cause de split.
Eh oui, comme dans quasiment tous les groupes il n'est pas évident de perdurer avec un même line-up. Nous en avons fait les frais et le départ de membres fondateurs n'a pas aidé à ce que le projet continue sur sa lancée. Il a fallu reconstruire et repartir sur de nouvelles bases avec de nouveaux musiciens et ça prend du temps ! 





À l’ère d’internet où tout va vite et tout est éphémère, êtes-vous conscients que ceux qui vous ont découverts et adorés à cette époque vous ont pour la plupart oubliés ?

Oui nous en sommes conscients mais ça n'est en aucun cas un frein. Nous espérons que les anciens se reconnaîtront dans ce nouveau "91 All Stars" et que l’évolution du projet attirera également un nouveau public.


Votre actu est ce nouvel album "Retour vers la lumière". Première question, le titre de cet album est-il clairement en rapport avec la vie du groupe ?

D'une certaine manière, oui. Sur cet album nous avons créé un univers, à travers les paroles ainsi que la musique, retraçant l’épopée d’une vie en quête d'espoir face à une société en perdition et un monde en déclin. Le combat d’un homme pour trouver la force et la volonté d’atteindre ses objectifs s’apparente effectivement à la difficulté pour une formation musicale de perdurer. C'est un véritable engagement au quotidien et j’espère ce "Retour à la lumière" pour nous.


De la même façon, quel est le lien avec le sublime artwork ?

L’artwork exprime l'ambiance du contenu cité à l’instant. Il y figure un homme sur une route synonyme de cheminement. En second plan une ville morte et un coucher de soleil rappellent les épreuves mais aussi l’expérience gagnée par le passé. Le personnage fait face à nous, il avance pour trouver son bonheur malgré les embûches. Le prochain lever de soleil sera pour lui et il tend la main vers sa destinée et potentiellement son salut.


Avec ce nouveau line-up il était important de repartir sur de nouvelles bases et cela passe forcément par la création artistique


Rattraper le temps perdu n’est pas simple mais vous vous faites fort de remettre les pendules à l’heure avec ce nouveau brûlot. Ce retour devait-il forcément se traduire par une évolution musicale : le hardcore originel laissant place à un death ou thrashcore ?

Avec ce nouveau line-up il était important de repartir sur de nouvelles bases et cela passe forcément par la création artistique. Effectivement nous avons pris une direction plus death, sans oublier les mélodies qui font partie pleinement de l'ambiance musicale.


Malgré tout ce "Retour vers la lumière" n’est pas uniquement un tabassage en règle comme en témoignent les soli plus mélodiques et des passages plus calmes et sombres à l’instar des excellents ‘Les Ombres de la Perdition’, ‘Omniscience’ et ‘Éclipse Éternelle’ : est-ce que cette alternance d’atmosphères était importante pour vous ?

Bien sûr ! L’émotion et le changement de rythme est important pour créer du relief. On ne peut pas se contenter d’être énervé en permanence, il faut aussi exprimer d'autres sentiments.


Après un début hargneux à souhait, le rythme baisse, permettant de belles respirations proches d'un son à la Gojira ou The Arrs avec une belle classe. Était-ce une volonté affichée que de ralentir le rythme ? Et est-ce que les comparaisons correspondent à ce que vous vouliez transmettre ?


Alors pour la question du rythme je pense que nous commençons fort effectivement sur cette opus. Le tempo diminue ensuite sur quelques morceaux, laissant place à plus de groove nous permettant d'aborder d'autres points. Peut-être que sur ces titres nous pouvons parler de similitudes avec les groupes évoqués, bien que nous ne nous en revendiquions pas nécessairement.


Dans le même esprit, vous achevez de nous surprendre avec ‘Retour vers la Lumière’, une chanson qui évolue dans un metalcore accrocheur avec une grosse voix gutturale mais possédant un refrain facile à assimiler et une facette épique, voire symphonique qui fait parler l’émotion de belle manière. Est-ce qu’avec ce "Retour vers la lumière" vous avez voulu casser les codes et surprendre le public qui vous connaissez et en conquérir un nouveau avec cette recette magique ?

Ce titre marque la fin de l'histoire de cet album et nous voulions effectivement laisser la porte ouverte à ce type de morceau (plus mélodique, plus épique). Le fait de vouloir casser les codes ou de surprendre n’est pas prémédité. Le but est de faire une musique entraînante, d'apporter une couleur personnelle et pouvoir rebondir en fonction des thèmes abordés. J’espère qu'il plaira et ne laissera pas indifférent.


Nous voulions nous mettre au défi de pouvoir rendre musicale [la] langue [française]


Pour le coup, le chant est assuré en français ce qui n’est pas chose aisée : pourquoi ce choix dont les forces sont les faiblesses finalement ?

Le choix du chant en français au début du groupe s'est imposé comme une évidence. Déjà parce que je suis nul en anglais (Rires) et je pense que nous voulions aussi nous mettre au défi de pouvoir rendre musicale cette langue. Avec ses consonances parfois trop littéraires ou poétiques, faire sonner un texte riche en français n'est pas aisé et je pense que c’était un challenge de le faire. Aujourd'hui cela fait partie de l'identité du projet et nous en sommes fiers.


Quelle est la prochaine étape ?


Des concerts, des rencontres, une belle promo, on l’espère un public conquis et une nouvelle aventure à commencer.





La chronique de Music Waves conclut par "91 All Stars effectue un très bon "Retour vers la lumière". Le groupe a su évoluer et propose un disque brutal de prime abord mais qui se révèle à qui veut bien l’apprivoiser. Avec un si bon disque sous le coude, il semble avoir les moyens de réaliser ses ambitions". Qu’en penses-tu, en clair, quelles sont vos ambitions en tant que groupe ?


Merci pour cette critique. Nos ambitions sont claires : marquer les esprits, graver dans la pierre notre son et notre nom et apporter notre contribution à la scène metal française. Toujours composer et ne pas prendre autant de temps pour un prochain opus. Rester investis mais pour autant continuer à prendre du plaisir.


Question traditionnelle de Music Waves, quel est votre meilleur souvenir d’artiste ?


La rencontre avec les mecs de Gojira. Ce concert était mémorable, on a vraiment eu de la chance de les rencontrer dans de bonnes conditions. De souvenir, on a fini dans leur loge jusqu à  4h du matin à discuter, refaire le monde et bouffer leur catering (Rires) !


Au contraire le pire ?

Je pense au départ de certains membres de l'ancien line-up. C’est toujours délicat et douloureux de perdre des camarades avec qui tu as forgé des liens et partager de bons moments. Même si la formation actuelle est vraiment top j’ai aussi la nostalgie de l’ancienne époque.


On a commencé cette interview par la question qu’on vous a trop souvent posée ; au contraire, quelle est celle que tu souhaiterais que je te pose ?

Ça serait vraiment génial si on nous demandait : "Est-ce que vous êtes partants pour jouer au prochain HellFest / Wacken / Motocultor ?".
Sait-on jamais qu'un des programmateurs nous lise !


Le mot de la fin aux lecteurs de Music Waves ?


Merci à Music Waves ainsi qu’à vous lecteurs de votre soutien. À très vite sur la route !



Merci à Noise pour sa contribution...



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/91allstarsofficiel/timeline
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 5994
Haut de page
EN RELATION AVEC 91 ALL STARS
DERNIERE CHRONIQUE
91 ALL STARS: Retour Vers La Lumière (2015)
4/5

Avec ce disque, mélange costaud de hardcore et de death metal, 91 All Stars effectue un joli retour au premier plan. en s'aventurant également dans des terrains plus mélodiques parfois surprenants.
 
AUTRES ARTICLES
ORION (20 NOVEMBRE 2015)
30 ans après sa création, un des espoirs de la scène progressive hexagonale est de retour avec son troisième album, "La Face Visible", marqué du sceau de la sagesse progressive...
WALTER TROUT (30 OCTOBRE 2015)
Touchant et émouvant témoignage d'un homme qui retrouve une seconde jeunesse et produit là un chef-d'œuvre qui marquera tant sa carrière que l'histoire du Rock Blues.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021