MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - Spiritual Beggars + Wolvespirit - Courtrai De Kreun - 06 Avril 2016.
TITRE:

Spiritual Beggars + Wolvespirit - Courtrai De Kreun - 06 Avril 2016.


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

HARD ROCK



En ce début d'avril très agréable, la salle de De Kreun de Courtrai nous accueille à nouveau pour une soirée placée sous le signe du hard rock vintage avec un grand nom du genre, Spiritual Beggars.
NOISE - 12.04.2016 -
16 photo(s) - (0) commentaire(s)

Récemment auteur d’un excellent "Sunrise To Sundown", Spiritual Beggars s’est lancé dans une tournée européenne assez courte. Et décemment Music Waves ne pouvait pas rater cet évènement, la bande de Michael Amott se faisant rare ces dernières années. La forte popularité d’Arch Enemy ayant un peu relégué Spiritual Beggars au rang de projet annexe. Nous retrouvons la tournée dans une salle devenue fétiche pour nous, De Kreun à Courtrai, avec l’équipe organisatrice du festival Alcatraz organisé dans la même ville, après avoir bravé les nombreuses manifestations qui bloquaient les routes belges en ce début avril.

 

Arrivés sur place, force est de constater que le public a peu répondu présent, la salle est coupée en deux par un rideau noir et même comme cela il est facile de se frayer un passage vers les premiers rangs. Ceci est assez triste alors qu’une telle affiche à un prix aussi raisonnable aurait du mobiliser les foules. Mais l’adage qui dit que les absents ont toujours tort va ce soir se confirmer avec une force rare. Il va régner sur cette soirée une chaleur forte dans un esprit old school nous replongeant dans les années 70, dans le pur esprit hard rock de cette époque.

 

Pour ouvrir la soirée un jeune groupe va enflammer la salle et nous faire voyager loin, très loin et de fort belle manière. Les Allemands de Wolvespirit vont en effet nous proposer une superbe prestation à la fois spatiale, rock’n’roll et pleine d’une flamme que l’on retrouve peu chez les jeunes formations. Originaire de Würzburg, le groupe a vu le jour en 2010 et œuvre dans un heavy rock teinté de stoner et de psychédélisme qui fleure bon le flower power des années 60. Et cela se confirme dès l’entrée des musiciens sur scène. De leur look vintage au back dans cet esprit ainsi qu’au bon vieil orgue Hammond placé sur la droite de la scène, tout nous plonge plus de 40 ans en arrière.

 


Certes il y a pas mal de formations surfant sur cette vague nostalgique. Mais Wolvespirit a une arme en plus et elle est redoutable. Cette arme c’est sa chanteuse, Debby Craft. Dans la lignée des Suédois de Blue Pills le groupe a fait le choix d’un chant féminin et grand bien lui a en pris tant Debby est lumineuse, charismatique et tant son timbre de voix éraillé à la Janis Joplin va faire merveille. Basant son set sur son ses trois albums studio et notamment son petit dernier, "Free", sorti à l’été 2015, le groupe va faire preuve d’un feeling énorme et d’une grâce qui tutoie les étoiles. Au cours des trois quarts d’heure qui lui sont alloués, Wolvespirit va faire voyager son auditoire de belle manière en étant servi par un son clair et puissant mettant parfaitement en valeur chaque instrument, le groove de la basse étant particulièrement irrésistible.

 


Dès l’entame avec ‘Holy Smoke’, extrait du deuxième album "Dreamcatcher", la magie opère à plein. Pour les plus âgés la cure de jouvence est totale et les plus jeunes plongent eux dans un monde fleuri et lumineux, loin de notre monde actuel si gris, dans lequel Deep Purple, Blue Cheer ou encore Led Zeppelin étaient les références absolues en matière de hard rock. Clairement le groupe rend un superbe hommage à ces belles années sans jamais tomber dans le simple passéisme. Il y a dans ce groupe une énergie et une joie communicatives, Et Debby derrière son micro est une irrésistible maitresse de cérémonie chantant à merveille et dansant en arrière-scène pendant les parties instrumentales.

 

Ce concert aura lancé la soirée à merveille et a fabuleusement préparé le terrain pour Spiritual Beggars avec une salle chauffée à blanc. Le public prend juste le temps d’aller se désaltérer avant de vite revenir pour un concert très attendu. Car en plus de 20 ans de carrière Spiritual Beggars est devenue la référence stoner rock, pratiquant ce style vintage bien avant que la mode ne s’en empare. Malgré les changements de line-up il a su maintenir un haut niveau de qualité. Le groupe actuel a des allures de super groupe avec le fidèle batteur Ludwig Witt, l’excellent Per Wiberg aux claviers son camarade de jeu d’Arch Enemy Sharlee D’Angelo à la basse et bien sur Apollo Papathanasio au chant. Ce dernier présent depuis 2010 et "Return To Zero" a pris un relais de grande classe : sa chaleur vocale et son charisme font merveille sur les chansons du groupe.

 


Fraîchement sorti, "Sunrise To Sundown" est largement mis à l’honneur ce soir. Pas moins de cinq extraits sont joués et ils passent l’épreuve de la scène avec une belle aisance confirmant l’ancrage des Beggars dans un hard rock proche de Deep Purple et Led Zeppelin avec un feeling énorme. Au chant Apollo est parfait, son timbre est chaud et rocailleux et transcende les titres, il parle peu mais se comporte comme le parfait frontman et confirme que son intégration s’est passée à merveille.’Diamond Under Pressure’ ressort de fort belle manière avec un riff et le son de l’orgue qui nous font voyager du côté de Deep Purple avec une force intense. Ensuite avec ‘Hard Road’, ‘Dark Light Child’ ou encore 'Lonely  Freedom’ le groupe balance des pépites confirmant toute sa classe malgré le temps et les albums qui passent.

 


A côté nous avons droit à un best of des familles qui revisite quasiment toute la carrière du groupe, seul "Return To Zero" étant mis de côté. Tout cela va nous offrir un véritable plaisir auditif avec ces musiciens maitrisant leur sujet avec un talent énorme. Derrière sa guitare Michael Amott est précis et efficace. Il n’est pas expansif mais distille ses riffs et soli avec une aisance diabolique et épate plus d’un spectateur présent. La couleur vintage est apportée par les claviers d’un Wierg virtuose parfaitement accompagné par une section rythmique puissante et groovy. D’ailleurs sur ‘Blind Moutain’ extrait du deuxième album du groupe, ce petit monde va se plaisir et nous faire plaisir dans une jam endiablée qui va faire fondre le public de bonheur.

 

Dans les autres titres joués nous mettrons en évidence ‘Left Brain Ambassadors’ tiré de "Ad Astra" qui a parfaitement lancé le concert. Les vieilleries comme ‘Euphoria’ de "Mantra III" ou ‘Mantra’ et ‘Wonderful World’ eux aussi tirés de "Ad Astra" auront ravi le public heureux de retrouver des extraits de la grande époque, quand Spice officiait au chant. Mais la carrière récente est bien sûr à l’honneur. Le formidable "Earth Blues" de 2013 reste bien en lumière avec ‘Wise As A Serpent’, ‘Turn The Tide’ et ‘One Man’s Curse’, tous parfaits représentants d’un hard rock brûlant qui renvoie autant à Whitesnake qu’à Uriah Heep. On fera enfin aussi ressortir deux bons extraits de "On Fire", ‘Beneath The Skies’ et ‘Fool’s Gold’ ainsi que ‘One Man Army’ de "Demons". Ces titres de la période Janne Christoffersson auront eux aussi fait une forte impression auprès du public. En fin de concert ce public est d’ailleurs très chaud tant Apollo a su aller chercher les gens pour créer une ambiance club très intense et sympathique.

 

Cette soirée aura donc été parfaite, placée sous le signe du hard rock à l’ancienne mais très actuel elle aura permis aux gens de faire une sublime découverte et d’apprécier Spiritual Beggars qui reste un très grand nom du genre. Et au vu des sourires dans le hall de la salle et du monde au merchandising il ne fait guère de doute que chacun aura grandement apprécié sa soirée. Il nous reste à remercier très chaleureusement l’organisation Alcatraz et bien Filip pour l’accueil et une gentillesse toujours aussi grande et à leur donner rendez-vous bientôt pour de nouvelles aventures métalliques.



Plus d'informations sur http://www.spiritualbeggars.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 7184
  • 7185
  • 7186
  • 7187
  • 7188
  • 7189
  • 7190
  • 7191
  • 7192
  • 7193
  • 7194
  • 7195
  • 7196
  • 7197
  • 7198
  • 7199
Haut de page
EN RELATION AVEC SPIRITUAL BEGGARS
DERNIERE CHRONIQUE
SPIRITUAL BEGGARS: Sunrise To Sundown (2016)
4/5

"Sunrise To Sundown" possède les vertus miraculeuses d'une juste synthèse entre le passé et le présent des Suédois, équilibre parfait entre tradition et modernité, accroche acérée et puissance épique.
DERNIERE ACTUALITE
SPIRITUAL BEGGARS: Sunrise To Sundown
 
AUTRES ARTICLES
YOUNG CARDINALS (22 MARS 2016)
Auteurs d'un premier album remarqué, les Lyonnais de Young Cardinals ont bien voulu revenir sur leur aventure artistique et la genèse de leur premier album "Sunset Chaser".
THE WALRUS RESIST (MARS 2016)
A l'occasion de la sortie de leur dernier album, The Walrus Resist nous a accordé une interview spontanée, dans laquelle le groupe dévoile quelques secrets de fabrication concernant l'ovni qu'est "The Face Of Heaven".
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020