MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

TIAMAT (AVRIL 2008)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
METAL GOTHIQUE

Ping Ping, le reporter sans peur s’est frotté au leader de Tiamat -Johan Edlund- qui nous parle de son dernier album « Amanethes ».
STRUCK - 22.05.2008 - 0 photo(s) - (0) commentaire(s)
Ping Ping : Salut Johan, c’est Ping Ping de MusicWaves…
Johan Edlund : … Ah mais je connais ta mère ? (Rires)

Ping Ping : Peux-tu te présenter toi et ton groupe à nos lecteurs ?
Johan : Je suis Hellslaughter (NdStruck : Johan Edlund), guitariste et chanteur. A.D. Lord (NdStruck : Thomas Wyreson) à la lead guitare, Satanfuck (NdStruck : Anders Iwers) à la basse et Lars Vicious (NdStruck : Lars Sköld) à la batterie. Salut les lecteurs de Music Waves (Sourire).

Ping Ping : Quelle est la signification du nom Tiamat ?
Johan : C’est une divinité sumérienne. Mais si tu cherches sur Google ; c’est un groupe de métal suédois (Rires).

Ping Ping : Si tu devais définir votre musique : comment la définirais-tu ? Parce que Tiamat a fait dans le death puis le gothique voire de l’atmosphérique…
Johan : Je ne définis pas notre musique, je l’écris.

Ping Ping : Quelle est l’actualité de Tiamat ? Comment sonne votre nouvel album « Amanethes » ?
Johan : L’actualité est que nous allons sortir notre neuvième album dans quelques semaines. Comment il sonne ? Schizophrénique, heavy, atmosphérique et furieux.

Ping Ping : Quel est le sujet de ce nouvel album ? La signification de ce titre ?
Johan : C’est une lamentation pour un monde mort, un pleur pour la fin de l’humanité, tout est obscurité et sang et plus d’espoir. Le titre signifie mélopées/complaintes d’un deuil.

Ping Ping : Peux-tu nous donner quelques explications sur ce nouvel album ? Le concept, comment vous l’avez enregistré ?
Johan : Nous l’avons enregistré à l’ancienne, juste enregistrer les morceaux, les musiciens, sans trop d’édition, de programmation et de corrections des choses. Nous nous aimons et nous voulons que vous puissiez entendre des humains derrière la musique…

Ping Ping : Quels sont tes sources d’inspiration personnelles et celles du groupe ?
Johan : Je ne spécule pas comme ça, j’écris juste des chansons. Je n’ai pas la moindre once d’idée d’où cela vient.

Ping Ping : Ces derniers temps, Tiamat a réédité ses albums ou sorti un dvd live : c’est un manque de créativité ou juste des coups marketing ?
Johan : Tu ferais mieux de demander ça au label, ça n’a jamais été nos décisions !

Ping Ping : Tu as fais quelques artworks avant : es-tu le responsable de celui de « Amanethes » ? Et si oui ; pourquoi ?
Johan : Parce que je sais ce que je veux et personne ne connaît mieux ce groupe et ce qui convient à ce groupe que moi.

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/TIA01.jpg[/IMG]

Ping Ping : Music Waves vient de faire un dossier concernant Mattias Noren, Travis Smith, Jef Bretels and Hugh Syme : que penses-tu de leur travail ?
Johan : Je ne les connais pas. J’aime Cy Twombly et Basquiat parmi d’autres.

Ping Ping : Pourtant ils ont participé aux artworks des albums d’Ayreon… A ce propos, comment s’est passé l’écriture et l’enregistrement de « House on Mars » avec Arjen Lucassen ?
Johan : Il m’a envoyé la musique, je l’ai appelé et j’ai fredonné une mélodie sur son répondeur. Il a écrit les paroles puis j’ai pris le train pour la Hollande pour enregistrer et j’en profité pour bien manger et boire avec lui et son amie dans un endroit charmant dans la campagne.

Ping Ping : Comment était-ce de travailler avec Arjen ?
Johan : Super ! C’est vraiment un mec super et quand il m’a enregistré, il a tout fait pour que je me sente vraiment à mon aise donc il est aussi un très bon producteur.

Ping Ping : Qu’est-ce que ça te fait d’être un des chanteurs préférés d’Arjen qui sait de quoi il parle tant il a travaillé avec tous les meilleurs chanteurs de la scène métal ?
Johan : C’est un honneur, définitivement. Mais je savais qu’il aimait ma voix avant ça, donc je n’avais pas à être honteux de ma voix... J’avais juste besoin d’être moi-même et faire ce que j’ai l’habitude de faire et il devait heureusement aimer ça.

Ping Ping : Peux-tu nous dire quelque chose sur tes projets parallèles ?
Johan : Je n’ai rien à dire à propos de ça pour le moment. Cette année est toute consacrée à Tiamat.

Ping Ping : Qu’est-ce que ça te fait d’être considéré comme un des meilleurs groupes de métal grâce à des albums comme « Prey » ou « Wildhoney » ?
Johan : J’adore entendre ça !

Ping Ping : Tu côtoies la scène metal depuis 1989 : quelle a été l’évolution de Tiamat sur ces presque 20 ans ? Quelles sont les changements musicaux ?
Johan : Notre attitude a toujours été la même. De faire ce que NOUS voulons. Et ne jamais spéculer.

Ping Ping : Comment qualifierais-tu le business musical actuel ? As-tu constaté des changements significatifs en raison d’Internet par exemple ? A ce propos, quel est ton opinion sur Internet ?
Johan : Je n’ai pas d’opinion à ce propos. Un boulanger fait du pain. Il n’a pas besoin de savoir comment il se vend. Nous pétrissons de la musique puis nous rentrons chez nous pour nous reposer en attendant le moment de pétrir à nouveau.

Ping Ping : Est-ce que votre maturité à changer quelque chose dans votre façon d’écrire ? Est-ce que vous avez changé de façon de jouer parce que vous êtes maintenant trop « vieux » ?
Johan : Je pense qu’une chanson comme « Raining Dead Angels » pourrait répondre à ça !

Ping Ping : Que voulais-tu faire quand tu étais gamin ?
Johan : Je voulais être archéologue ou un horloger. Et être footballeur professionnel bien sûr.

Ping Ping : Et es-tu fier de ce que tu es devenu ?
Johan : Je n’ai jamais joué en ligue professionnelle de football, donc non !

Ping Ping : Connais-tu des groupes français ?
Johan : Nous connaissons Loudblast et un groupe culte Massacra !

Ping Ping : Question « Lost » : ton avion se crashe sur une île déserte mais le scénariste est sympa il te laisse prendre 5 albums dans ta valise : lesquels prends-tu et pourquoi ?
Johan : 5 copies du black album de Metallica donc je peux déchirer le livret et les éparpiller sur le sable pour en faire un S.O.S…

Ping Ping : Peux-tu dire quelques mots en français à nos lecteurs ?
Johan : Je suis sûr qu’ils n’ont pas besoin de leçons de français à prendre de moi !

Ping Ping : Avant de se quitter, mon frère Kiku m’a toujours dis que laisser le dernier mot à mes invites : A toi de jouer !
Johan : Continuer à aimer !


Un grand merci à Valérie pour avoir permis la concrétisation de cette rencontre !


Plus d'informations sur http://www.facebook.com/tiamat
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image

Item 1 of 0
 
Haut de page
EN RELATION AVEC TIAMAT
DERNIERE CHRONIQUE
The Scarred People (2012) Toutes les chroniques sur TIAMAT
DERNIERE ACTUALITE
Johan Edlund quitte Tiamat
INFORMATION
Toutes les actualités sur TIAMAT
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
TEXTURES LE 3 AVRIL 2008 (LE KATA BAR)
Dans le cadre de la promotion du 3e opus de Textures -« Silhouettes »- Music Waves a rencontré Jochem Jacob, guitariste/producteur des ébouriffants hollandais…
 
ARTICLE SUIVANT
DIEU EST UN ESCROC, MAIS PAS CHRISTIAN DÉCAMPS !
Interview du leader d'Ange juste avant le concert du 18 mai, à la Loco.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020