MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

BRING ME THE HORIZON - LE ZENITH DE PARIS - 14 AVRIL 2016


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METALCORE

Alors que nous recevions Jordan Fish pour la sortie du dernier BMTH, "That's the Spirit", le groupe aux 5,5 millions de fans sur Facebook se devait d'honorer son public français en s'arrêtant dans la capitale pour s'offrir un Zénith presque complet...
PHILX - 04.05.2016 - 14 photo(s) - (0) commentaire(s)
Si le dernier album en date de Bring Me The Horizon voulait marquer la fin d'un nouveau virage musical comme nous le confirmait le charismatique Jordan Fish lors de notre rencontre, nous ne pouvions rater la date parisienne de la tournée associée à cette sortie, tournée immense qui les fera parcourir le monde entier... et force est de constater que nous n'étions pas les seuls à venir applaudir - que dis-je : HURLER - sur le Metalcore des Britanniques.

Accompagnés des Don Broco qui ont fait sensation en première partie dans un Zénith presque rempli - il faut dire que le style est très proche de la tête d'affiche - Bring Me The Horizon arrive sur scène au moment où le public est à point, prêt à être cueilli pour s'abandonner dans les mouvements de foule sur les titres de ce dernier album. Il faut avouer que le public est majoritairement composé de jeunes filles en fleur et que la musique envoyée n'est pas le seul intérêt du groupe aux yeux de ses fans.


 

C'est tout d'abord un large mur de LED tapissant l'immense fond de scène qui accompagnera les premières notes de 'Doomed', issu bien évidemment du dernier opus des Anglais. Diffusant quelques animations autour du symbolique parapluie de l'artwork, il donne à lui seul une dimension à chaque morceau, apportant un peu de lumière à cette scène plutôt sombre.

Heureusement, les morceaux maintiennent une ambiance qui ira crescendo sur l'ensemble du concert. En effet, à mesure que s'enchainent les titres bien choisis, le volume déployé par le public s'intensifiera. On voit d'ailleurs un Oliver Sykes s'imposer en maitre des lieux, occupant bien la large scène. A bientôt 30 ans, celui-ci mixe parfaitement tous les codes qui font monter le public en pression, l'impliquant dans le spectacle en le faisant chanter, en s'avançant sur les hautes enceintes dans le photo pit pour être au plus près de lui pour reprendre le refrain de 'Happy Song' ou 'Chelsea Smile'.





Le public, lui, connait les titres par cœur et s'en donne à coeur joie pour accompagner le frontman qui semble galvanisé. La fosse, que dis-je, tout le public, jusqu'au plus haut des gradins rebondit au rythme des chansons, chante, danse, s'égosille pour être entendu et intensifier l'écho donné par ces milliers de fans. L'effet est impressionnant et donne aux Anglais des airs des Beatles en mode Metalcore.

Même si la voix d'Oliver n'est pas toujours juste ou ne tient pas toujours sur la longueur, celle de Jordan, plus discret mais salvateur derrière ses claviers vient heureusement en renfort. On pourra regretter qu'il ne soit pas plus mis en avant car une grande partie de la prestation vocale d'Oliver lui est due.





Les autres musiciens restent discrets et très pro. Le son est très propre et extrêmement puissant. On confirme qu'à travers cette playlist quasiment exclusivement dédiée aux deux derniers albums du groupe, la formation souhaite marquer une rupture forte avec le passé. Cependant, il gardera, avant de clôturer sur le puissant 'Drown', un incontournable de "There Is a Hell, Believe Me I've Seen It. There Is a Heaven, Let's Keep It a Secret" avec 'Blessed With a Curse' du plus grand effet.



  


Ce concert parisien met fin à une série de 9 dates en Europe, au retour d'une tournée en Amérique du Sud et avant d'entamer une nouvelle série de 17 dates aux USA et une quarantaine  de shows entre concerts et festivals d'été qui les feront jouer, entre autre au Hellfest et à Rock en Seine. Le groupe ne se ménage donc pas et déploie une énergie qui ne donne pas au public l'envie de se retenir, pour finir en apothéose sur 'Drown'.

En résumé, un concert d'une énergie débordante, qui pourrait gagner en longueur, et duquel les fans pourront ressortir entièrement comblés. Oliver, Jordan et leurs complices de Bring Me The Horizon auront mis tout le monde d'accord que c'est un groupe qui évolue, plus que jamais tourné vers le live. Toujours dans la volonté de fournir un spectacle haut de gamme, les Anglais n'auront pas failli ce soir.


Setlist :

Doomed
Happy Song
Go to Hell, for Heaven's Sake
The House of Wolves
Chelsea Smile
Throne
Shadow Moses
Sleepwalking
True Friends
Follow You
Can You Feel My Heart
Antivist
---
Blessed With a Curse
Drown 

Toutes les photos de Bring Me The Horizon en HD sont visibles sur le compte FlickR de PhilX.


Plus d'informations sur https://www.bmthofficial.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 7347
  • 7348
  • 7349
  • 7350
  • 7351
  • 7352
  • 7353
  • 7354
  • 7355
  • 7356
  • 7357
  • 7358
  • 7359
  • 7360
Haut de page
EN RELATION AVEC BRING ME THE HORIZON
DERNIERE CHRONIQUE
Amo (2019)
Avec "Amo", l'electro pop grand public s'impose comme nouvelle recette des Anglais, chassant définitivement les influences metal d'antan et l'espoir de retrouver une musique moins commerciale et plus authentique. Toutes les chroniques sur BRING ME THE HORIZON
DERNIERE ACTUALITE
BRING ME THE HORIZON : Nouvelle vidéo
VIDEO
Toutes les actualités sur BRING ME THE HORIZON
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
TANITA TIKARAM (23 MARS 2016)
A l'occasion de la sortie de "Closer to People" et d'une date parisienne, nous avons rencontré Tanita Tikaram pour une interview... sobre !
 
ARTICLE SUIVANT
TANITA TIKARAM (23 MARS 2016)
A l'occasion de la sortie de "Closer to People" et d'une date parisienne, nous avons rencontré Tanita Tikaram pour une interview... sobre !

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020