MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

KHASM (18 AVRIL 2016)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
THRASH

Music Waves a voulu en savoir plus sur Khasm qui avec "Fenris" nous balance un premier EP qui mélange avec efficacité la puissance d'un thrash old school avec la férocité du hardcore.
STRUCK - 10.05.2016 - 1 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelles est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

PHIL : Est-ce que vous ne vous sentez pas trop "vieux" face à tous ces groupes de jeunes que l’on voit actuellement ?

CHRIS : Vous faites du metal ? Vous êtes satanistes ?

LAURENT : Le metal, c’est de la musique ?

MATT : Tu doubles ta paye en jouant avec les concerts de ton groupe, non ?


Nous allons commencer par une question banale mais nécessaire selon nous car on trouve peu d’infos sur Khasm sur le net. Je sais juste que vous venez de Colmar ! Quel est votre parcours musical ?

PHIL : Alors par rapport à mes acolytes, je suis un "novice" si on peut dire (Rires) ! J’ai joué de la basse dans notre précédent groupe (Worn-Out) et au risque d’en surprendre plus d’un : c’était le premier groupe dans lequel je jouais !!!
Et oui à 40 balais, ce n’est pas courant. Je joue de la guitare depuis mes 15 ans et il est vrai que j’ai jusqu’à présent privilégié ma vie professionnelle et privée. Je n’ai jamais pris le temps de jouer ou monter un groupe.
Mais aujourd’hui avec Khasm je me rends compte que j’ai loupé pas mal de choses (Rires) !!

CHRIS : j'ai commencé par le punk et puis j'ai embrayé vers le thrash-core avec Force Fed, puis après le split de celui-ci, avec Matt le guitariste nous avons continué sous le nom de Worn-Out.  Après divers changements de personnel, dont Phil et Laurent qui nous ont rejoint vers la fin, nous avons décidé d'arrêter. Et de cette "mort" est né Khasm !


LAURENT : un très court parcours dans la scène metal alsacienne, de petit groupe en petit groupe…
Et l’opportunité de jouer un metal n’ roll avec les Worn-Out s’est présentée. Vous connaissez la suite.


MATT : mon parcours est presque identique à celui de Chris, comme j’avais fondé le groupe Force Fed en tant que guitariste avant que Chris nous rejoigne. Avec Khasm je suis bassiste, j’explore mon côté groove !


Vous n’avez pas le look de jeunes débutants, vous avez pas mal bourlingué avant d’arriver avec ce nouveau groupe ?

PHIL : Comment je le disais avant, pas vraiment… c’est notre âge qui nous donne ce look (Rires)!

LAURENT : je suis le seul jeune, avec 15 ans de moins que les papis…. Faut bien les aider !


Khasm est un groupe très récent, j'ai cru comprendre que vous l’avez fondé début 2016, et pourtant vous arrivez déjà avec un EP. Comment êtes-vous allés aussi vite ? Le matériel était déjà écrit avant ou tout est venu avec la formation et l’émulation des débuts ?

PHIL : Le groupe a été fondé au printemps 2015. La composition s’est faite très naturellement et rapidement. Mais nous avons voulu faire les choses le plus "professionnellement" possible pour notre premier effort.
C’est pourquoi le mixage/mastering a été fait par un vrai "pro" en la personne de Jocke SKOG (ex CLAWFINGER, Feared) et qui a déjà travaillé pour The HAUNTED, CRUCIFIED BARBARA ou AFTER THE BURIAL.
Son emploi du temps chargé a repoussé un peu la sortie de l’EP de plusieurs mois. Mais on ne regrette pas, bien au contraire.

CHRIS : L'avantage quand nous avons commencé Khasm, c'est que nous savions exactement où nous voulions aller donc tout s’est mis en place rapidement. Et puis Phil notre guitariste avait une tonne de riffs à exploiter !!!!


Comment une si jeune formation arrive à se faire aussi rapidement promouvoir par Dooweet ? Ils vous ont repéré par les concerts, ils vous connaissaient avant par d’autres groupes et connaissaient le potentiel derrière Khasm ou les avez-vous contactés vous-même ?


PHIL : Oui nous les avons contactés nous-même. Ce sont les membres du groupe CROWN qui travaillent également avec eux qui nous ont conseillé de nous tourner vers eux… Christophe Sousa, manager de DOOWEET, nous a immédiatement fait une proposition de promo après avoir écouté notre musique…
Mais je dois dire qu’on est très content d’eux et qu’en tant que groupe "inconnu", c’est un honneur de travailler avec une agence qui travaille entre autres avec LOUDBLAST, ALCEST et bien d’autres groupes très connus !!


Douze minutes c’est très court mais ça suffit à se faire une bonne idée de ce que vous faites et où vous voulez en venir. Vous parlez à la fois de thrash old school et de death metal, on retrouve en effet du Slayer et du Anthrax dans vos chansons, notamment dans des soli bien furieux et très rapides. Mais pour le reste je retrouve surtout des influences hardcore, pas le metalcore mielleux, mais bien du hardcore à la Hatebreed ou à la Madball. Etes-vous d’accord avec ces influences ?

PHIL : Oui absolument ! On peut bien résumer ainsi cette dualité entre du thrash/death et du hardcore. Chacun de nous 4 avons apporté nos propres influences. Moi je suis un inconditionnel de thrash (surtout old school), j’ai découvert le metal avec Metallica (qui reste ma plus grande influence musicale). C’est d’ailleurs James Hetfiled qui m’a donné l’envie de me mettre à la guitare !
Mais j’écoute également des choses récentes, bien sûr et c’est mon ami et guitariste Ola Englund (Feared, The Haunted, ex. Six Feet Under) qui est actuellement ma plus grande source d’inspiration. Avec un soupçon de deathcore/djent, tels que Impending Doom ou WhiteChapel !
Mais quand nous jammons en répétition, l’alchimie se fait toute seule, sans qu’on décide vers quel style aller. Aucun de nous ne va dire : "moi je veux un riff hardcore ou death sur ce titre" par exemple.

CHRIS : Pour Khasm, les influences hardcore se situeraient plus vers Hatebreed, Walls Of Jericho et Merauder pour ne citer qu'eux !

LAURENT : les influences de chacun sont présentes, on a réussi un défi parmi tant d’autres. Pour ma part, les rythmes thrash et de death sont incontestablement le chemin vers la violence dans la fosse des chevelus. Amen

MATT : effectivement, même si on retrouve les influences de chacun, ce groupe est clairement axé sur le metal thrash et death, du coup on sait tout de suite lors du travail de composition si ça colle pour Khasm ou pas.


C’est surtout le chant de Christophe qui aiguille vers cette idée hardcore. Est-ce que vocalement tu t’inspires de cette scène ?


CHRIS : oui c'est vrai que mes "racines" sont très hardcore. Mon chant était plus old school auparavant mais il évolue vers quelque chose de plus métallique avec le temps ! Après il y a beaucoup de chanteurs d'horizons différents que j'admire et cela doit m'influencer indirectement !!! Je pourrais en citer mais la liste est bien trop longue…


La scène metal et la scène hardcore sont souvent mises en opposition, est-ce que votre musique pourrait contribuer à rapprocher les genres et les fans ?

PHIL : Oui Christophe a raison ! On est tous les 4 membres de l’association HEADBANG, qui organise des concerts dans notre région. Et on se rend bien compte de la mixité grandissante de l’audience. Et franchement cela fait plaisir à voir. Car on fait tous partie de la même famille du METAL !!

CHRIS : je trouve que la frontière entre les deux s'amenuise de jours en jours. On voit de plus en plus aux concerts des fans de heavy, des hardcoreux, des punks, des black metalleux. et tout ces mégas festivals ont contribué à ce rassemblement !

LAURENT : le débat sera long ; les goûts et les odeurs, …

MATT : Après les Baby Metal, on va faire les Papy Death Metal, et les barrières vont encore tomber, plus vite que nos dents…





Vous allez bientôt à une release party, le 30/04 chez vous, et avec de sacrés poids lourds dont Crusher. Est-ce que ce groupe, qui justement a su mixer les genres hardcore et métallique, est une influence ?


MATT : effectivement, même s’ils ne sont pas une influence majeure de Khasm, sur scène, Crusher était un des précurseurs pour jouer du death metal avec une attitude hardcore. Leur programmation aux côtés de Recueil Morbide s’est faite par affinités personnelles avec le souhait de se faire un "Grillen" rempli de metalheads. Et c’est toujours intéressant d’avoir plusieurs types de metal sur une même affiche.


Plus largement on ressent en vous un côté old school qui fait penser à cette scène française des années 90 avec Massacra, Loudblast, Agressor ou Mercyless. Tous ces groupes sont des modèles au-delà des influences internationales ?

PHIL : Comme je le disais avant, je suis tombé dans la "marmite metal" au début des années 90, donc j’ai écouté tous ces groupes et cela doit se ressentir dans mes riffs et notre musique plus globalement. Mais ce ne sont pas des influences majeures, même si ce sont des groupes géniaux !

CHRIS : oui et non car on a tous sûrement écouté ces groupes mais pour ma part à cette époque c'était plus le punk, la Oï et le HxC donc j'ai découvert ces groupes plus tard !

LAURENT : pour sûr que Mercyless est une fierté pour la France et l’Alsace ! Au sujet de Loudblast, je suis mitigé, autant j’adore leur débuts, autant je n’aime pas leur retour. Mais il reste parmi les piliers  français. "Born too late"

MATT : Bien sûr avec le metal c’est l’éternel recommencement, l’old school revient en force, moins de machines, moins de "klik" pour les batteurs… et au final le feu sacré des débuts. Pour ma part c’est surtout Mercyless, Loudblast et Massacra qui m’ont marqué lors de mon dépucelage metal.


Pouvez-vous nous parler de la pochette de cet EP, différente de ce que l’on voir d’habitude dans le thrash et le metal en général. Elle fait alternative, je trouve. C’était voulu d’avoir un artwork différent pour sortir de la masse ?


PHIL : Même si j’adore les pochettes plus "classiques" que l’on peut voir dans le thrash ou le death, nous voulions effectivement quelque chose qui marquerait nos esprits et bien entendu celui du public
C’est un artiste allemand (OCCVLVS Design) qui a réalisé cette pochette et je pense qu’il a su parfaitement retranscrire ce que nous avions en tête : direct à l’essentiel, sans fioritures… ce loup, qui est librement inspiré de Fenris, vous saute à la face un peu comme notre musique !

CHRIS : le souci dans le metal c'est que la couleur de base est le noir. Donc pour sortir un peu de ce carcan nous avons opté pour ces couleurs. Qui vivra verra !

LAURENT : un loup libre, du vert, … on est secrètement une secte Vegan Pagan fan de baleine (et de loup…)

MATT : … bien vu Laurent, on doit être des vegans refoulés (Rires) !


Comment avez-vous convaincu Per Nilsson de jouer sur un de vos titres ?

PHIL : Je suis un ami de Ola Englund (Feared, The Haunted, ex. Six Feet Under) que j’ai rencontré la première fois à la Musikmesse de Fankfort où je me rends chaque année car je suis un peu un "geek" de matos !!
C’est grâce à Ola, qui est pote de longue date de Jocke Skog et Per Nilsson (ils sont tous les 3 Suédois), que les choses ont pu se faire. En effet, il me les a présentés autour d’une bonne bière allemande et de fil en aiguille, l’idée est venue tout naturellement de leur demander s’ils souhaitaient apporter leur "touche personnelle" à notre EP.
Jocke et Per ont été séduits par les démos que je leur ai fait écouter et les choses se sont faîtes tout naturellement.
Et il faut avouer que Per s’est surpassé sur son solo qui est tout bonnement incroyable !
Jocke, quant à lui, a sublimé tout cela par son travail extraordinaire sur le mixage et le mastering.


Scar Symmetry est quand même loin de votre style mais ce solo amène une couleur très forte à la chanson en la faisant pencher vers le prog technique. Aimez-vous ce style ?

PHIL : C’est surtout moi qui suis un féru de "technique". Effectivement, j’aime bien Scar Symmetry et ce solo donne cette patte originale au titre Nightwatch.

CHRIS : pour ma part je ne suis pas du tout dans le metal technique, dès que je dois trop me triturer les méninges en écoutant de la musique je décroche ! Pour moi c'est "in your face" et c'est tout !


Est-ce que cette expérience pourrait vous influencer musicalement pour la suite ?

PHIL : Non, nous n’allons pas nous tourner vers le prog ou l’ultra technique, pour le moment nous souhaitons que notre musique reste directe ! Mais bon !!... l’avenir nous dira, on ne sait jamais !
Et puis, quand on voit la complexité de certains riffs de certains groupes "techniques", j’ai encore du travail devant moi  (Rires) !!

CHRIS : ça influence surtout Phil notre guitariste mais à ses risques et périls car il va en chier de plus en plus (Rires) !!!!


Enfin quelle sera la suite ? Des concerts bien sûr, mais 4 titres c’est léger. Une suite rapide est-elle prévue en studio pour battre le fer tant qu’il est chaud ?


PHIL : bien sûr, on souhaite sortir un album en 2017 ! Les choses avancent bien et j’ai plein de riffs déjà écrits et d’autres encore dans la tête ! Mais là on se concentre sur la release party et ensuite on compte faire des dates en France et dans les pays limitrophes.
Mais cela ne nous empêchera pas de composer, rassurez-vous !

CHRIS : des titres sont déjà prêts et des nouveaux arrivent. On regarde aussi pour un clip, donc ne vous inquiétez pas, Khasm va faire parler de lui !!!


Quel est votre meilleur souvenir d’artiste ?

PHIL : sans hésiter ma première scène il y a 2 ans avec notre ancien groupe ! C’était un rêve de gosse qui se concrétisait !

CHRIS : le meilleur souvenir ? ma tournée à Cuba avec WORN-OUT. Des très très bons souvenirs !

LAURENT : première scène, une demande d’autographe d’une petite fille. Trop mignon. Mais je n’avais pas de sucette ni de camionnette à ce moment là.

MATT : Avoir Don Foose (Spudmonsters) qui monte sur scène avec Worn-Out pour chanter "United Forces" avec nous…


Au contraire le pire ?

PHIL : aucun pour le moment !

CHRIS : en regardant en arrière, les pires concerts sont devenus de bonnes anecdotes donc non, aucun !

LAURENT : le vieux stress d’avant-scène...

MATT : Un ancien batteur qui t’oblige à arrêter le set en plein concert pour cause d’alcoolémie et autres… mais il faut parfois toucher le fond pour mieux rebondir.


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

PHIL : Celle que tu viens de poser (Rires)

CHRIS : aucune idée !!!!

LAURENT : "pourquoi l’univers m’envoie des ondes du cosmos grandissantes et me renvoie à l’envie de mon enfance de tuer des trolls unijambistes avec une tête de jonc de mer ?"

MATT : la taille de mon sgeg !


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

PHIL : Un grand merci aux lecteurs ! Aller écouter notre musique, je suis convaincu que vous ne serez pas déçus et à bientôt en concert !!

CHRIS : merci à tous les lecteurs de Music Waves. Ecoutez Khasm, propagez Khasm, supportez Khasm !!!! Beware the fenris !

LAURENT : merci Music Waves, merci de supporter la scène locale et nationale. Merci aux lecteurs.

MATT : Si vous êtes arrivés à la fin de cette interview, alors nous vous disons merci et surtout bravo (Rires) !


Merci à Noise pour sa contribution...


Plus d'informations sur https://khasm.bandcamp.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 7565
Haut de page
EN RELATION AVEC KHASM
DERNIERE CHRONIQUE
Fenris (2016)
Avec "Fenris", les Français de Khasm proposent un premier EP qui mixe avec efficacité la puissance d'un thrash old school avec la férocité du hardcore. Toutes les chroniques sur KHASM
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
] HYPNO5E [ (26 FEVRIER 2016)
A quelques heures de leur passage sur scène pour la présentation de leur nouvel album "Shores Of The Abstract Line", Musicwaves a rencontré les membres d' ] HYPNO5E [, le temps d'en savoir plus sur les recettes de fabrication de l'excellence...
 
ARTICLE SUIVANT
FLOOD (22 AVRIL 2016)
Avec "Strangers with Memories", Flood nous embarque dans un univers qui nous ramène vers la pop punk des années 1990... Music Waves vous propose d'en savoir plus sur ce groupe...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020