MW / Accueil / Articles / Delain + Evergrey + Kobra & The Lotus - Lille Le Splendid - 05 Novembre 2016

Delain + Evergrey + Kobra & The Lotus - Lille Le Splendid - 05 Novembre 2016


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
HEAVY METAL
Nous avons rendez-vous en ce samedi au Splendid lillois pour une soirée métallique variée avec en point d'orgue la venue de Delain.
NOISE - 22.11.2016

En ce samedi 5 novembre nous avons rendez-vous à Lille au Splendid pour une soirée avec la venue de trois groupes d’horizons assez différents et unis dans une même tournée évènement. En haut de l’affiche on retrouve les néerlandais de Delain. Le groupe gagne en maturité d’album en album. Il dispose à présent d’une base de fans conséquente lui permettant de rivaliser très fortement avec les ténors de la scène metal symphonique, "Moonbathers" confirmant ce talent pour le genre. Le groupe arrivant à bel équilibre entre puissance grâce à l’apport d’une nouvelle guitariste Merel Bechtold, avec un côté accrocheur efficace, et grâce aussi à la voix douce et angélique de Charlotte Wessels. Pour cette tournée, Delain s’est bien entouré avec un ténor du metal progressif et une étoile montante du heavy metal classique.

C’est un peu en avance sur l’horaire indiqué que Kobra & The Lotus lance les hostilités devant une salle logiquement encore peu remplie. Les Canadiens ont le vent en poupe depuis leurs débuts il y a une dizaine d’années et leurs trois albums ont fait le bonheur des amateurs de heavy metal. Emmené par la charismatique et souriante Kobra Paige, le groupe navigue entre Judas Priest, Iron Maiden et Sabaton avec une face épique mise en avant. La voix chaude et puissante de Kobra, proche d’une Doro, est parfaite, la demoiselle rivalisant sans peine avec les ténors masculins du genre, pour un concert enthousiasmant pour tout amateur de heavy à l’ancienne. En 6 titres le groupe va convaincre de son talent avec brio, il va en profiter aussi pour nous présenter son nouveau single qui vient de sortir et qui annonce l’arrivée du quatrième album, "Prevail I + II", courant 2017. D’entrée, avec ‘Gotham’ le groupe fait grosse impression, ce titre est une merveille dans le genre mélodique et épique et voit Kobra pousser sa voix avec talent et conviction.

Le groupe enchaine ensuite avec trois chansons de "High Priestess", son dernier album en date. Devant un public plus conséquent au fur et à mesure que la prestation avance, il se taille un joli succès. ‘Battle Of Wrath’ est un excellent titre guerrier à souhait et proche de Manowar avec un chant très haut perché digne d’Eric Adams. ‘Hold On’ enchaîne et dans cette veine épique et puissante avec un chant lyrique. Enfin ‘Soldiers’ voit Kobra porter une casquette militaire ; ce titre ultra épique fait sensation avec son refrain imparable et sa mélodie évidente dans la lignée d’un Sabaton. Le nouveau single ‘TriggerPulse’ fait suite et rencontre un franc succès, chanson efficace, facile à assimiler qui augure du meilleur pour l’album à venir. Enfin ’50 Shades Of Evil’ clôt un concert bien trop court, surtout pour les gens piégés par l’horaire. Ce titre extrait du deuxième album éponyme de 2012 est une belle réussite dans la lignée musicale des autres chansons. Kobra & The Lotus aura été plus qu’un hors-d’œuvre : il a su se tailler un joli succès auprès d’un public conquis par l’efficacité et la puissance de sa musique. De plus la sympathie de Kobra, présente à son stand très rapidement après le concert, aura ajouté à la réussite de la prestation.

Après ce moment épique, le ton change avec l’arrivée des Suédois d’Evergrey. Le groupe nous enchante à chaque sortie d’album, "The Storm Within" étant même à placer dans ses tout meilleurs. Comme le groupe aime se faire désirer en concert, l’annonce de cette cette tournée a été un enchantement pour les fans présents ce soir dans une salle à présent bien remplie. En live le groupe a toujours su faire vivre son metal progressif teinté de mélancolie et d’une sensibilité à fleur de peau inégalée. Malgré un temps de jeu logiquement limité Evergrey va nous présenter un bel éventail de sa carrière et nous enchanter avec classe. Dès le premier titre il nous transporte dans son univers, le son est clair et puissant, les lights superbes et musicalement l’équilibre est parfait. Les claviers sont très audibles et la voix de Tom Englund fait toujours son effet par son côté sombre et puissant avec ce petit côté voilé si fort. Extrait du nouvel album ‘Passingt Through’ est une entame parfaite : ce titre au riff bien costaud mixe mélodie et puissance avec intelligence et force émotionnelle. Les trois titres suivant confirment cette impression, le groupe remporte un succès conséquent auprès d’un public calme mais concentré dans une atmosphère feutrée idéale. Ainsi ‘The Fire’ et ‘Black Undertow’ extraites de "Hymns For The Broken" et ‘Leave It Behind Us’ extrait de l’excellent mais sous-estimé "Glorious Collision" rencontrent un franc succès. Evergrey y confirme son talent pour un méeal progressif sachant se faire sombre, puissant mais très attirant.

Après ce gros début le groupe calme le jeu avec ‘In Obrit’. Extraite du dernier album, ce titre amène une belle part d’émotions avec un chant d’une rare pureté. Le concert entame sa deuxièmepartie avec ‘Broken Wings’. Le titre d’ouverture de "Torn" est très dynamique et concentre le meilleur de l’art du groupe. Il est à la fois puissant et accrocheur et aux claviers Rikard Zander propose une remarquable prestation. Ensuite un bon et court solo de guitare vient enchanter l’assistance avec une rare finesse tout en étant techniquement costaud. Et c’est déjà le final avec deux derniers grands morceaux. ‘A Touch Of Blessing’ nous rappelle d’abord la classe de "The Inner Circle". Ce titre présente une mélodie imparable, une montée en puissance avec un riff heavy et il ravit l’assistance. Enfin ‘Kings Of Errors’ conclut le concert en beauté : montrant une grande finesse mélodique, c' est un dernier moment de bravoure qui confirme qu’avec "Hymns For The Broken" Evergrey avait signé un grand album. Ce concert aura été un très bon moment, certes un peu court et zappant forcément des chansons mais il a fait l’unanimité. D’ailleurs l’affluence au stand avec la présence des musiciens prouve que le groupe est toujours populaire. Une tournée en tête d’affiche est à présent attendue par nombre de personnes.

Après ce moment de grâce la tête d’affiche est très attendue : il règne dans une salle désormais comble une ambiance sympathique et bon enfant. Chacun attend le groupe et quand l’introduction retentit, la chaleur monte d’un cran dans les premiers rangs. À force de travail et de ténacité, Delain est devenu un des fers de lance de la scène heavy symphonique et on attend de ce concert une éclatante confirmation. Fier de "Moonbathers", Delain va nous en proposer d’entrée 3 extraits et faire un malheur auprès d’un public bien chaud. Charlotte est très en voix, souriante et d’une bonne humeur communicative. A ses côtés les musiciens sont déchaînés, notamment la petite nouvelle qui tel un lutin se donne à fond sur sa guitare. ‘Hands Of Gold’, ‘Suckerpunch’ et ‘The Glory And The Scum’ s’imposent avec efficacité. Le mélange entre puissance symphonique et mélodies accrocheuses étant très bien fait, notamment sur un ‘Suckerpunch’ qui aura fait monter l’ambiance d’un cran.  Tandis que la face bien heavy de ‘The Glory And The Scum’ en scotche plus d’un, on aura aussi apprécié le duo entre Merel Bechtold qui montre la complicité des deux femmes. Charlotte entre deux titres s’essaye doucement au français et se met le public dans la poche sans difficulté.

Après ce début en fanfare, Delain alterne nouveaux titres et plus anciens avec bonheur et intelligence. ‘Get The Devil Out Of Me’ confirme la forme vocale de Charlotte, ce titre très dynamique possède de plus un côté dansant assez irrésistible. Extraits du nouvel album, ‘Pendulum’ et ‘The Hurricane’ confirment son excellence, la seconde notamment faisant son effet par son côté plus posé permettant à Charlotte de nous proposer un pur moment de grâce. Avec ‘Army Of Dolls’, fraiche et entrainante et ‘Here Comes The Vultures’ Delain fait un retour vers "The Human Contradiction" et se taille un joli succès; ce second titre lorgne vers un métal symphonique teinté d’héroïc fantasy dans un esprit proche de Nightwish pour un résultat brûlant et mettant à l’honneur clavier et guitares. Enfin cette partie du concert aura aussi proposé un superbe ‘April Rain’ pour nous rappeler qu’à ses débuts le groupe excellait déjà pour cette alternance entre mélodie et force. Personne dans le public n’est rassasié et le groupe attaque la dernière ligne droite dans une ambiance de feu avec une fosse qui remue de belle manière.

Cette partie voit le groupe proposer deux autres nouvelles chansons : ‘Fire With Fire’ cartonne tout d’abord tandis que ‘Danse Macabre’ par son dynamisme communicatif remporte l’adhésion d’un public qui a adopté le nouvel album. Après ces grands moments Delain revient sur ses débuts avec ‘Sleepwalkers Dream’ extrait d’un "Lucidity" fêtant ses 10 ans et qui voit Charlotte faire monter très haut sa voix sur un pur titre de metal symphonique. ‘Stay Forever’ du deuxième album fonctionne tout aussi bien dans ce même esprit musical. Avec ‘The Gathering’, extrait lui aussi de "Lucidity", Delain balance ensuite un pur tube au refrain entêtant et entrainant qui fait encore monter l’ambiance. Enfin ‘Pristine’ met encore à l’honneur ce premier album dans un esprit bien puissant avec du growl et une belle force symphonique. Passé ce grand moment le groupe se retire et est vivement réclamé par un public qui a encore très faim. Et en trois titres Delain va achever tout le monde avec de très bons extraits de ses troisième et quatrième albums. ‘Mother Machine’ tout d’abord est un moment plein de fougue qui lance ces rappels de belle manière, puis ‘Don’t Let Go’ avec le clavier bien en avant se place avec fougue dans cette veine dynamique et dansante. Et enfin le tube réclamé arrive, ‘We Are The Others’ est devenu l’hymne du groupe et il achève le concert en beauté avec une nouvelle grande prestation de Charlotte.

Ceci conclut une belle soirée avec trois groupes excellant chacun dans leur domaine. Le public en sort ravi et l’affluence impressionnante aux stands de merchandising prouve la réussite de cette soirée et l’envie d’en garder un souvenir. Avec cette tournée Delain marque un joli point et confirme sa montée en puissance : le groupe néerlandais est sur une très belle dynamique et semble bien parti pour devenir le fer de lance du heavy metal symphonique. Il nous reste à remercier la salle pour son accueil et les organisateurs pour nous avoir permis de la suivre.



Plus d'informations sur http://site.delain.nl/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 8910
  • 8911
  • 8912
  • 8913
  • 8914
  • 8915
  • 8916
  • 8917
  • 8918
  • 8919
  • 8920
  • 8921
EN RELATION AVEC DELAIN
DERNIERE ACTUALITE
DELAIN: Nouvel album en février
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DELAIN
 
DERNIER ARTICLE
Nous avons rendez-vous en ce samedi au Splendid lillois pour une soirée métallique variée avec en point d'orgue la venue de Delain.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DELAIN
 
DERNIERE CHRONIQUE
Hunter's Moon (2019)
Avec "Hunter's Moon", Delain signe un EP très riche avec des nouvelles chansons savoureuses et une partie live de grande qualité.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DELAIN

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019