MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - STILLBORN SLAVE (26 FEVRIER 2017)
TITRE:

STILLBORN SLAVE (26 FEVRIER 2017)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METALCORE



Avec "7 Ways to Die", Stillborn Slave signe un EP inespéré... Music Waves a rencontré ce miraculé...
STRUCK - 06.03.2017 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

Ça fait 5 minutes que je me creuse la tête à savoir quelle est la question la plus posée mais je ne vois pas ! Ou alors le basique "Quelles sont vos influences ?"

 

Le groupe n’a que 8 ans mais a déjà eu une histoire mouvementée, il me semble qu’il ne reste que Romain des débuts et que vers 2015 le line-up de Stillborn a été radicalement changé. Comment expliquez-vous cela ? Étiez-vous mécontents des retours sur le premier album et cela a fait exploser le groupe en fonction des désirs musicaux de chacun ?

En effet, suite aux premières retombées de l'album, nous avons essuyé pas mal de critiques négatives concernant l'élément principal de notre musique : le chant. En revanche la musicalité et la production de l'album ainsi que sa pochette et son contenu ont été félicités !  Après plusieurs mois de dates à travers la France,  les critiques continuant de tomber (pas dans le bon sens...) nous avons décidé comme un accord, de nous séparer de David pour continuer et essayer d'emmener le groupe un peu plus loin encore ! C'est là, que Kronar rejoint  Stillborn Slave ! La suite, c'est un manque d'investissement pour certains et la nouvelle identité du groupe pour d'autres qui ont fait qu'il ne reste plus que moi !


Romain, tu t’es retrouvé à tout reconstruire, n’as-tu pas eu envie de tout plaquer et de repartir de zéro avec une nouvelle formation ?

Si bien sûr, à plusieurs reprises même ! Mais je suis persuadé que Stillborn Slave a les capacités à arpenter le paysage metal Français, et comme je suis une tête de mule,  j'ai persévéré et je suis assez fier de voir qu'après tous ces sacrifices on commence à en avoir les premiers résultats ! C'est que finalement on a fait les bons choix !

 

J’ai le sentiment que l’arrivée de Kronar au chant en 2013 a sauvé le groupe en quelque sorte, lui a permis de repartir de l’avant dans une nouvelle direction musicale en intégrant petit à petit des nouveaux membres parés pour cette nouvelle aventure ?

Complètement ! D'ailleurs c'est assez simple, à cette période on a intégré Kronar mais si cela n'avait pas fonctionné, c'est moi qui prenais la place au chant ! Cela n'aurait pas du tout eu la même incidence sur la suite, car le style aurait été beaucoup plus thrash que metalcore ! Heureusement Kronar a passé les auditions et j'ai pu garder ma place à la guitare que je me voyais difficilement abandonner ! Et les autres musiciens sont venus petit à petit remplacer les autres et le line up s'est stabilisé en 2015 pour mon plus grand plaisir !

 

De fait là vous proposez un EP plutôt qu’un album, doit-on y voir la volonté de repartir plus doucement, plus tranquillement pour préparer le public à votre nouvelle identité musicale ?

En quelque sorte ! Le style a radicalement changé passant d'un thrash mélodique sur le premier album à un hardcore mélodique / metalcore ! Du coup comme nous ne voulions pas montrer que le groupe était inactif entre 2014 et 2016 on a décidé de faire un EP pour montrer un peu notre nouvel univers ! Mais, par là est passé la vague de changement de zicos de ce fait on a mis 2 ans à sortir cet EP ! En plus c'est une auto prod, du coup on faisait ça en fonction de nos emplois du temps respectifs ! Maintenant on compose le deuxième album qui sortira en…

 

Avec le recul, quel regard jetez-vous sur la première partie de votre carrière ?

Je parle en mon nom car la première partie c'est moi qui l'ai vécu ! Mais je suis content des débuts du groupe ! On a commencé sans prétention en montant un groupe qui à la base s'appelait «  Quenelle Punishment » c'est pour dire qu'on n’était pas sérieux (Rires) ! Ensuite on a voulu aller un peu plus loin et on a fait pas mal de dates dans diverses villes de France, dont une mini tournée ! On a passé de très bons moments et je n'en garde que des bons souvenirs ! La suite a fait que mon investissement au sein du groupe en demandé chaque jour toujours un peu plus et du coup on connait la suite !

 

Faire un album reste une fierté pour de jeunes musiciens et même si tout n’était sans doute pas parfait vous en gardez un souvenir ému je suppose ?

Oui, c'était la première fois pour nous 5, que nous enregistrions en studio ! Dans un vrai studio fraîchement équipé puisque le studio dans lequel nous avions enregistré venait tout juste d'ouvrir et nous étions le premier groupe ! On a passé 10 jours comme des pros à enregistrer partie par partie à écouter, réécouter, boire, jouer , écouter... Vraiment quelque chose de sympa à vivre et pour nous tous, c'était la concrétisation d'un projet commun, donc oui un très bon souvenir !

 

Romain, tu n’as jamais faibli dans les épreuves et les changements et tu n’as jamais eu l’envie de tout plaquer et de faire autre chose de moins contraignant, stressant et usant que la musique à un niveau semi-professionnel ? Car ce niveau est terrible au final, on ne vit pas de sa musique mais on doit travailler comme des pros tout en bossant à côté pour remplir les assiettes ? Finalement la musique c’est un miroir aux alouettes non ?

La musique a toujours eu une place assez importante dans ma vie ! Que ça soit d'en écouter, d'en jouer ou bien de regarder, découvrir de nouveaux artistes, de nouveaux équipements etc. Faire autre chose je ne sais pas, pour le moment je n’y pense pas car la musique m'anime, et bien que cela soit contraignant de s'occuper de tout ou presque dans le groupe, j'adore ça ! Car la finalité, c'est d'être devant le public avec mes potes, de prendre et donner du plaisir à celui-ci ! Certes on n’en vit pas et même parfois on dépense mais je ne pense pas qu'on soit les seuls dans ce cas-là ! Car quand on aime on ne compte pas, c'est bien connu ! Mais on n’a pas fini d'entendre parler de Stillborn Slave, je te rassure (Sourire) !

Musicalement donc cet EP vous voit franchement passer d’un thrash mélodique un peu hardcore à un metalcore bien plus virulent, le chant de Kronar étant la force principale des chansons avec un côté hardcore bien marqué. Ce qui frappe le plus c’est le changement vocal, auparavant c’était un peu votre talon d’Achille alors qu’à présent c’est devenu votre point fort et même votre atout principal ! Comment Kronar a-t-il imposé sa marque dans l’écriture des chansons ? On sent qu’il est devenu le frontman, le leader de Stillborn, celui qui entraine les autres, vous ressentez cela également ?

En effet Kronar a donné au groupe une nouvelle identité, car on n’allait pas lui demander de chanter du thrash alors que celui-ci n'écoute que du hardcore ! Mais le groupe en avait conscience et était d'accord pour ce changement ! Du coup on l'a laissé prendre ses marques et aussi imposer ses choix et proposer ses idées ! La composition se fait en règle générale à plusieurs ! Aujourd'hui je n'ai plus peur de dire que c'est moi le leader du groupe mais je n'ai jamais interdit à mes camarades de proposer des idées et de suivre mes directives ! Bien au contraire, le groupe est assez intelligent pour laisser la place à chacun de s'exprimer ! Même si parfois ce n'est pas toujours facile, mais dans l'ensemble on s'en sort plutôt bien !

 

Niveau musical on parle de metalcore, mais dans le sens des origines du genre, avant qu’il ne soit trop dilué avec de l’émo et trop de chant clair larmoyant. En fait je trouve que vous êtes dans la droite lignée de ce que proposait At The Gates avec "The Red in The Sky is Ours", à savoir un parfait mélange de death métal et de mélodie ? Ce groupe fait partie de vos influences ou doit-on aller chercher dans des formations plus récentes comme Suicide Silence, Black Dhalia Murder ou Hatebreed ?

Tu as tout dit ! Le groupe se base sur toutes les influences de chacun des membres ce qui donne à notre musique cette teinte assez large de hardcore metalcore deathcore deathmelo ! Après on n’a pas de chant clair car nous n’avons pas les capacités à envoyer quelques choses de propre à ce sujet, mais pour ma part j'adore le groupe Killswitch Engage qui maîtrise parfaitement le chant clair surtout avec Howard à l'époque. Mais j'aurais bien aimé cette petite touche supplémentaire sans tomber dans le larmoyant comme du dis ! (Sourire)

 

J’ai parlé de Hatebreed car vous gardez une facette hardcore bien présente, doit-on cela aux influences de Kronar ?

C'est ça ! Je parle en son nom, mais Hatebreed est un groupe qu'il affectionne particulièrement ! Il nous a fait découvrir d'ailleurs plusieurs groupes dans son style et ça nous ouvre sur son univers musical ce qui nous rend plus riche musicalement parlant !

 

Dans cette idée de death mélodique originel je trouve qu’un titre comme ‘The End Of Everything’ est pile dans cette idée, on nage dans la brutalité mais maitrisée, de même pour la chanson ‘I Spit On Your Grave’ qui combine bien toutes vos influences, entre hardcore et death mélodique par les guitares. Réussir ce genre de titres qui rend bien hommage à la scène metalcore death mélodique était un de vos objectifs au moment de vous lancer dans l’écriture ?

Pas du tout ! Rien n'est calculé par avance. C'est peut-être un tort d'ailleurs, mais quand on écrit nos chansons on fait en sorte que celles-ci nous plaisent avant qu'elles ne plaisent aux autres ! Après si ça fonctionne c'est encore mieux et ça a l'air, puisque tu en dis du bien (Rires) !

 

Tout le long des chansons on ressent bien cette fièvre, cette énergie propre au hardcore, garder un équilibre entre les styles c’était aussi l’objectif de cet EP ? Pensez-vous pouvoir créer le même lien entre les publics comme le font Hatebreed et Madball ? Ces formations qui transcendent les clivages sont des exemples pour vous ?

Comme je disais tout à l'heure, le but étant que tout le monde y trouve son compte ! Du coup on essaie toujours de glisser des petites choses qui représentent chaque musicien afin qu'on y trouve toujours un réel plaisir à les jouer ! Avoir un public comme celui de Hatebreed ou Madball, ça serait forcément génial ! Aujourd'hui on ne peut pas dire qu'on est un public aussi représentatif mais on a un public proche et un public plus éloigné, en espérant pouvoir les réunir et faire de celui-ci le meilleur public à nos yeux ! Maintenant on a encore du travail pour en arriver là. Mais ce sont les objectifs !

 

Niveau scène française je vous ai aussi rapproché de Dagoba pour l’intensité et la puissance, vous sentez-vous proches de ce groupe qui petit à petit à force de travail parvient à se faire un nom au-delà de nos frontières ? Le meilleur exemple de réussite restant Gojira, ce parcours d’un groupe français partant de tout en bas de l’échelle pour atterrir aux Grammy Awards doit un peu faire rêver, non ? Surtout que le groupe ne s’est jamais vendu à quiconque pour arriver tout en haut ?

Bien sûr, tous les musiciens rêvent un jour pouvoir dire «  Bye, je me casse en tournée avec Metallica pendant 2 mois » ! Demain on me dit ça : «  où est-ce qu'on signe ? » Dagoba est aussi une belle preuve que le metal français a sa place au-delà des frontières, un niveau en-dessous de Gojira mais quand même, ce n’est pas donné à tout le monde ! Maintenant je pars du principe qu'il faut vivre ses rêves donc pour moi pas de barrière, et si on a une opportunité et bien on la saisira !

 

Que doit-on enfin penser de ce titre d’album ? "Sept manières de mourir" ? Cela est-il un constat sur notre société qui crève à petit feu ? Et sur la manière à laquelle chacun d’entre nous se suicide à petit feu de diverses manières sans s’en rendre compte ?

"7 WAYS TO DIE" , car 7 morceaux sur l'EP ! 7 morceaux qui parlent de près ou de loin de la mort ! Après en effet, sur certains textes le groupe parle de notre société qui plonge droit vers les ténèbres avec les moutons qui suivent le berger dans cette décadence ! En rapport avec le morceaux 'When Sheep Become Lions' !

 

Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

Avoir partagé l'affiche avec DAGOBA et HEADCHARGER en 2015 Et aussi partager la scène avec DANFORTH !

 

Au contraire le pire ?

Un concert fantôme sur PARIS ! Une date où l'on devait jouer avec des groupes locaux qui s'occupaient juste d'amener la batterie et nous venant de 500 km, on se chargeait des amplis et têtes, charger comme des mulets dans le camion, arrivé là-bas les zicos se pointent la fleur au fusil sans batterie, une paire de baguettes dans les poches et les guitares sur le dos ! Pas de batterie, bah pas grave ils ont repris le métro et nous ont laissé en plan …

Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Un EP, un Clip , bientôt une tournée ???

 

Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Merci pour cette belle interview où l'on voit que tu as bien préparé tes questions et travaillé le sujet !  Si vous voulez voir notre Clip vidéo le voici : https://www.youtube.com/watch?v=mJamnCx6BLM et notre Clip Live : https://www.youtube.com/watch?v=pKfwqXN24I0 Vous pouvez nous suivre sur notre page : https://www.facebook.com/STILLBORN.SLAVE.OFFICIAL/ N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que l'on joue par chez vous ça sera un réel plaisir ! Si vous êtes Tourneur, Booker, membre d'un Label , vous pouvez nous contacter via management.booker .stillbornslave@gmail.com


Merci à Noise pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://fr.myspace.com/stillbornslave
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 9778
  • 9779
Haut de page
EN RELATION AVEC STILLBORN SLAVE
DERNIERE CHRONIQUE
STILLBORN SLAVE: 7 Ways To Die (2016)
4/5

En changeant de style, Stillborn Slave s'est bien réinventé et se forge avec cet EP une personnalité assez forte au metalcore nerveux ne négligeant pas les mélodies de guitares.
 
AUTRES ARTICLES
ME AND THAT MAN (17 JANVIER 2017)
Derrière le projet country blues Me And That Man se cachent John Porter et Adam Darski plus connu sous le pseudo de Nergal, leader charimastique de Behemoth...
GREEN DAY - ACCOR HOTELS ARENA - 3 FEVRIER 2017
C'est ce soir qu'ils reviennent !
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022