MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

JPL (21 MARS 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

À l'occasion de la parution de son "Livre Blanc", Jean-Pierre Louveton revient sur ses engagements en solo et avec ses différents projets.
STRUCK - 24.03.2017 - 2 photo(s) - (0) commentaire(s)
Bonjour JP, nos chemins se sont souvent croisés mais à aucun moment, nous ne t’avons posé la question traditionnelle : quelle est la question que l’on t' a trop souvent posée ?

Bonjour ! D’abord merci de m’accorder cette tribune pour parler de mon nouvel album ! Même si certaines questions peuvent avoir un caractère répétitif, je ne me plains jamais qu’on me les pose trop car elles sont toujours intéressantes pour au moins une partie des lecteurs. J’ai dû répondre cent fois par exemple aux questions "comment a débuté Nemo" ou "quelle est votre méthode de composition". Je suis prêt à y répondre encore et encore, mais je suis quand même soulagé qu’elles ne figurent pas dans ton interview !





Le moment précédant une sortie est toujours un moment de doute où l’on n’est plus sûr de rien.


Ton nouvel album est disponible depuis peu de temps ; quels en sont les premiers retours ?

Les premiers retours, ceux qui m’importent le plus en fait, viennent de ceux qui ont pré-commandé l’album ! En effet ce sont des gens qui me font confiance les yeux fermés si je puis dire, et il est très important pour moi de ne pas les décevoir, même si quand j’écris ma musique je n’y pense pas une seconde. Bref, pour le moment c’est extrêmement positif, d’autant plus que l’album comprend des chansons qui peuvent surprendre ! La première chronique parue est aussi très élogieuse et vient d’un grand magazine national. Je commence donc à être un peu rassuré, car même si comme d’habitude j’ai donné le maximum pour ce disque, le moment précédant une sortie est toujours un moment de doute où l’on n’est plus sûr de rien.


Ce nouvel album suit chronologiquement "Rétrospections-volume 2", mais pour nous il s'agirait plutôt de la suite de l'aventure entamée avec "MMXIV". Es-tu d’accord ?

Tout à fait d’accord, car la série des "Retrospections" est à part dans ma discographie. Ce sont des recueils de morceaux inédits pour la plupart que je retravaille pour les proposer à qui veut les entendre. Le nouvel album contient 100% de nouvelle musique, en fait tout ce que j’ai pu composer depuis la sortie de "MMXIV" en 2014.


Comment s'est déroulée la création de ce "Livre Blanc" ? Y a-t-il eu évolution dans ta manière de composer, de travailler ?

J’ai écrit cet album comme je l’ai fait avec "MMXIV", mais aussi les deux albums de WolfSpring : seul dans mon studio. La méthode de composition n’a donc pas vraiment évolué, même si j’ai essayé de nouvelles choses, et demandé à des amis musiciens de participer à l’enregistrement. C’est ce qui change par rapport à Nemo où le travail est plus collégial !


Je reste complètement amoureux du facteur humain


Par rapport à "MMXIV", tu as fait le choix de travailler avec de vrais batteurs. Une raison à cela ?

Les batteurs (JB de Nemo et Ludo de WolfSpring) sont intervenus à l’enregistrement uniquement, et ont travaillé et se sont approprié des parties déjà écrites. Il faut savoir que pour "MMXIV" mon but était de tout réaliser moi-même de A à Z, et j’avais pris le parti de garder les batteries programmées en essayant de les rendre humaines le plus possible. Je pense que le résultat était assez réussi, grâce notamment aux nouvelles technologies qui nous sont maintenant offertes ! Mais je reste complètement amoureux du facteur humain, et je préfère quand même l’imperfection inhérente au jeu d’un batteur à la froideur parfaite d’une machine. Alors quand mes deux potes sus nommés m’ont proposé leur participation j’ai sauté sur l’occasion ! Et je les remercie pour leur excellent travail...





Sur ce nouvel album, nous avons noté un retour à un progressif tirant moins vers le metal que tes dernières productions, plus dans la lignée d'un Prélude à la Ruine. Confirmes-tu cette tendance ?

Je t’avouerai que, ne raisonnant pas de cette manière, je n’ai pas trop d’avis là-dessus. À aucun moment je n’ai pensé à "Prélude à la ruine" en écrivant ce disque. Je n’ai pas non plus choisi un parti pris "plus ou moins metal" au départ, mais je laisse à chacun la liberté d’y retrouver telle ou telle ressemblance avec une production passée ! Il est évident qu’en tant que musicien on ne peut tout révolutionner dans sa façon de faire de la musique et que des similitudes peuvent être trouvées entre plusieurs travaux d’un même artiste. Je suis assez mal placé pour en parler, je laisse donc aux autres le soin de le faire!


Nemo étant en pause, mon côté "progressif" a sans doute besoin de ressortir


Avec un batteur issu de Nemo, le fait que nous notions un retour vers un progressif à la Nemo… Ne crains-tu pas que la frontière entre Nemo et ta carrière solo ne soit plus visible ?

Mon souci est de proposer la musique que j’aime à des gens qui l’aiment ! Toute autre considération me semble être secondaire. Cependant tu as peut-être raison, mais je ne compte pas faire entrer ce facteur dans ma démarche de composition. Il se trouve que, Nemo étant en pause, mon côté "progressif" a sans doute besoin de ressortir, n’étant plus assouvi par le groupe ! Le  public de JPL est sensiblement le même que celui de Nemo, je pense donc aussi qu’il y a une certaine attente de ce côté-là. Si mes albums servent à faire patienter les fans de Nemo en attendant un éventuel réveil, ça me va aussi !


Dans notre chronique, notre chroniqueur indique que "JPL se montre l'égal d'un Satriani" : selon toi, cette comparaison est-elle le fruit d’un chroniqueur amoureux fou ou au contraire, t’estimes-tu sous-estimé ?

Je n’ai pas lu encore cette chronique, ça donne l’eau à la bouche ! Concernant Joe Satriani : c’est une belle référence que je ne renie pas même si toute ressemblance est fortuite ! Je ne suis pas un technicien de la guitare comme lui et je suis incapable de jouer la moitié de ce qu’il propose sur ses disques ! Par contre certains phrasés et notre toucher sont dans la même veine, c’est indéniable. Je n’avais jamais fait le rapprochement avant qu’on m’en parle lors de la sortie de "Retrospections volume 1" en 2008, et en comparant je me suis aperçu que son œuvre avait bel et bien eu une influence sur mon jeu ! Bref pour répondre je ne me sens pas le moins du monde sous-estimé, et même parfois surestimé quand je lis des comparaisons aussi flatteuses !


Peux-tu nous parler des textes de l'album ; tu dénonces de nouveau beaucoup de choses, en relation avec les extrémismes de tout poil. Te considères-tu comme un artiste engagé ?

Oui, dans le sens où je me sers de mes textes pour dire ce que je pense. J’ai le privilège de pouvoir le faire et j’en use, même si ça peut agacer certains. J’ai en fait des convictions comme tout un chacun, et je suis horrifié devant beaucoup de choses dans ce monde, comme tout un chacun. Alors quand vient le moment d’écrire, c’est ce qui sort le plus facilement ! Mais l’album comporte aussi quelques textes personnels qui essaient de traduire les sentiments complexes qui me remplissent la tête. À vous de trouver lesquels !


Que t'inspire la situation actuelle du pays et le "chaos" qui règne en cette période pré-électorale ? Quelles seraient tes solutions pour un futur un peu plus riant ?

À chaque période électorale on entend que le pays va mal, que la situation ne peut plus durer etc… Je commence à prendre de l’âge et je peux dire que ce genre de discours est le même depuis des années. Nous sommes, selon les prédicateurs de malheur, au bord du gouffre, mais nous ne tombons jamais. Dans tout ça on oublie de parler des choses qui vont mieux, et cette ambiance générale pousse les gens à la déprime et/ou à voter pour des gens qui proposent  des solutions faciles. Tout n’est pas rose loin de là, mais en regardant de loin on s’aperçoit que sur de nombreux sujets la situation évolue dans le bon sens. Pour résumer il y a deux courants de pensée qui sont de plus en plus marqués : d’un côté les progressistes qui veulent une société juste, propre et ouverte, et de l’autre les gens qui se replient sur eux-mêmes en s’agrippant à leurs biens et en rejetant les autres. Je suis clairement de la première catégorie ! J’invite tous ceux pour qui le vote n’est pas utile à se poser la question de quel bord ils se sentent, et le choix sera plus facile ! Quant aux solutions, je n’aurai pas la prétention d’en avoir de toutes faites. Il faut à mon avis des idéaux et prendre les décisions politiques qui vont dans leur  sens. La révolution n’est pas à mon avis ni possible ni souhaitable, il faut juste gérer nos sociétés de façon à tendre vers le progrès. Les avancées ne peuvent se faire que petit à petit, pour que les mentalités évoluent de concert. J’espère que nous serons assez nombreux en avril prochain à choisir ceux qui portent ces valeurs !


Le livret réalisé par Stan W. Decker est tout simplement somptueux, entre les illustrations originales et les photos d'église, auxquelles il convient d'ajouter ce portrait moderne magnifique de Remco Hazenbroeck. Comment travailles-tu avec lui ? A-t-il carte blanche ?

Stan est tout simplement le meilleur. De par son travail bien sûr, et ça on peut le voir en regardant ce qu’il a créé pour Nemo, JPL et les dizaines d’autres groupes pour qui il a fait des couvertures, mais aussi de par sa gentillesse, son ouverture et sa disponibilité. Pour "Le Livre Blanc", comme pour les autres albums, nous sommes tombés d’accord sur le sujet et la manière de le traiter, il a eu ensuite carte blanche et comme à chaque fois il a mis dans le mille ! Il faut savoir qu’il n’a pas peur du travail et a sciemment décidé de réaliser la couverture de l’album en vitrail "virtuel", ce qui lui a valu de passer des heures sur l’ouvrage ! Et le résultat est là ! Il a à la fois sa patte personnelle et suffisamment de cordes à son arc pour exceller dans beaucoup de domaines. Je retravaillerai avec lui tant qu’il sera d’accord !





Retour à la musique et aux projets futurs : avec quelle formation vas-tu te produire sur scène ? Une version à deux guitares ?

J’ai monté un groupe en Janvier 2016 afin de pouvoir jouer en concert la musique de JPL, chose que je n’avais jamais faite auparavant. Le travail est bien différent de Nemo, car là il faut essayer de reproduire des morceaux qui n’ont pas été pensés pour cet exercice. J’ai donc recruté parmi mes amis des musiciens qui pourraient relever le défi, donc la plupart sont multi-instrumentistes. Pour répondre à ta question, il n’y a pas à proprement parler deux guitaristes, mais Florent Ville (qui est batteur / percussionniste à la basse) tient sur pas mal de titres une guitare d’accompagnement, et Sebastien Delestienne qui est le bassiste du groupe est au départ guitariste et joue de cet instrument sur plusieurs chansons. Je souhaite garder une clarté et une homogénéité du son lors des concerts, et l’idée d’être constamment à  deux guitaristes électriques n’allait pas dans ce sens. Bien sûr certains morceaux ne comportent pas en live toutes les parties originales, mais ce n’est pas grave tant que l’esprit et l’énergie sont là.


Domi Léonetti est venu t'accompagner sur 'Trompe la Mort' : nous pensons à un partage de scène pour la fin octobre 2017 (festival Prog en Beauce). Qu'en penses-tu ?

Que du bien, même s’il faut demander l’avis de Dominique ! Nous l’avons déjà fait sur le "Le Dernier Souffle de Vent" lors de notre premier concert en première partie de Lazuli. Je crois savoir que les organisateurs de PeB y ont songé aussi, c’est donc dans le domaine du possible !


Nous aimerions tous revoir le bateau [Nemo] voguer


Et Nemo dans tout cela ?

Nemo est en pause depuis début 2015, même si "Coma" est sorti 6 mois plus tard et que nous avons depuis fait 2 concerts, au Festival Quadrifonic en 2015 puis au 2 Days prog, plus un en Italie en 2016. Le truc c’est que pour le moment nous avons cessé d’exister en tant que groupe actif, sans fermer la porte à d’éventuelles demandes de festivals ou autres. Je sais par contre que nous aimerions tous revoir le bateau voguer, reste à savoir si la vie nous le permettra, et quand.


Qu’attends-tu de cet album ?

Qu’il plaise à ceux qui l’achèteront, et que j’en vende suffisamment de copies pour que je puisse en faire un suivant ! Je ne crois plus qu’un jour le succès populaire vienne, d’ailleurs comment pourrait-il venir sans le soutien d’un label professionnel ? Ce n’est d’ailleurs même plus ça que je cherche, j’espère juste pouvoir continuer à proposer ma musique à des gens qui auront du plaisir à l’écouter, en priant qu’ils soient juste un petit peu plus nombreux à chaque fois !


Quel est ton meilleur souvenir en tant qu’artiste ?


Sans doute Nemo à Prog Day aux Etats Unis en 2007. Dix ans déjà !


Au contraire le pire ?

J’hésite entre ce concert en Suisse devant 2 personnes, ou le jour où il est devenu évident que Nemo devait arrêter…





Quelle est la question que vous aimeriez que je te pose ?

Toutes tes questions étaient parfaites ! J’ai eu largement la place de dire tout ce que je pensais, pour le reste il faut écouter mes chansons !


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?


J’espère que vous êtes nombreux à avoir lu jusqu’ici ! Si vous ne connaissez pas ma musique je vous invite à la découvrir sur les plateformes de streaming, et si vous l’aimez, souvenez vous que la musique ne peut pas être gratuite sans casser des œufs, et que votre soutien financier est primordial : achetez l’album ! Merci en tout cas de votre attention.


Et merci à TonyB pour sa contribution..


Plus d'informations sur http://www.jplouveton.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 9966
  • 9967
Haut de page
EN RELATION AVEC JPL
DERNIERE CHRONIQUE
Sapiens Chapitre 1/3 : Exordium (2020)
En privilégiant une approche atmosphérique aux développements progressifs, "Exordium" apparaît un petit cran en-dessous des productions précédentes. Heureusement, la guitare est là ! Toutes les chroniques sur JPL
DERNIERE ACTUALITE
JPL: Nouvel extrait de 'Sapiens'
VIDEO
Toutes les actualités sur JPL
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
LOUDBLAST + BLACK BOMB A - LE FORUM DE VAUREAL - 11 MARS 2017
Les forgerons du Forum !
 
ARTICLE SUIVANT
QUICK & DIRTY (22 MARS 2017)
Rencontre avec Quick and Dirty, dont le premier EP est marqué par une forte empreinte rock.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020