MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - PETOSAURE (Le CHINA – PARIS 29 mars 2017)
TITRE:

PETOSAURE (Le CHINA – PARIS 29 mars 2017)


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

POP



Petosaure a vu rouge au China pour nous offrir notamment la primeur de nouveaux titres.
CALGEPO - 06.04.2017 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Après nous avoir émus par son premier album "Le Fantôme De L’Enfant" dont la version physique devrait sortir le mois prochain, Petausore a donné rendez-vous à sa « famille » pour un concert afin de donner vie à son projet. Music Waves ne pouvait manquer cette réunion.

Le lieu choisi s’incarne en un lounge cosy à l’ambiance chinoise des années 30-40 avec de vieilles photos d’époque accrochées aux murs rouges, sans non plus tomber dans la caricature à la Hergé. C’est en sous-sol que les choses sérieuses commencent dans une salle quasi comble d’amis, de connaisseurs et de curieux. C’est entourés d’un halo de lumière rouge que les musiciens font leur entrée suivi de près par l’hôte du jour qui nous a réservé quelques surprises.

Après la récitation visiblement émue d’un texte de bienvenue remerciant la présence du public présent, débutent les quelques notes de ‘La Rose Et le Révolver’ sorte de petite musique enfantine qui est au cœur du projet Petausore. ‘La Gorge Du Diable’ prend le relais, interprété de manière plus nerveuse et folle grâce notamment à la batterie impeccablement maîtrisée de bout en bout par Krispy Krust malgré l’étroitesse de l’endroit. Le titre embarque le public malgré un léger défaut au niveau du volume du chant, un peu trop brouillon pour pouvoir capter toutes les paroles, qui sera corrigé heureusement au cours du concert. Vient alors l’heure des surprises avec des titres inédits testés en live pour des futurs projets.

Autant le dire de suite, ces morceaux inédits se révèlent prometteurs et moins électro que pouvaient l’être, en studio, les chansons du "Fantôme De L’Enfant", tout en étant plus charpentés flirtant parfois avec des obédiences metal et progressives qui apportent encore plus de cœur à l’ouvrage faisant ainsi bouger quelques personnes dans l'assistance. Plusieurs curieux attirés par le spectacle viendront gonfler le public et se délecteront de cette musique hors normes. L'ombre d'Ange n'est d'ailleurs jamais très éloignée dans cette interprétation théâtrale recherchée, avec le sentiment que plusieurs personnages se répondent (de façon quasi schizophrène) dans un même titre ou par l'aspect raconteur d'histoires ou de contes comme chez ces illustres ainés.

Au grand dam des photographes dont le résultat des tentatives de prises de vue ressembleront à du David Hamilton, Petausore est habité, investi dans son interprétation, gesticulant comme un pantin désarticulé, une sorte de Pinocchio qui prend vie devant nous pour devenir un vrai petit garçon. Car comme évoqué auparavant, l’enfance avec ses légendes, ses peurs, ses croyances hante le personnage (‘Le Cavalier Noir’ avec ses paroles terrifiantes en témoigne). Notre hôte vacille, fragile et émeut jusqu'à son paroxysme dans le dernier inédit 'Je Volais' , beau à en filer des frissons, marquant sa filiation avec Alain Bashung.

Les chansons du "Fantôme De L’Enfant" en live mettent de côté leur enveloppe charnelle électro pour mieux se muer dans une atmosphère plus organique et humaine, perdant le sang d’apparence froide coulant dans leurs veines par une transfusion les rendant encore plus chaleureuses, notamment grâce à Meunier aux claviers, guitare et basse. 

'Docile Amie' vient conclure le concert qui revêt l’aspect d’un songe d’une heure, une sorte de pause temporelle dont le spectateur se réveille conquis par des applaudissements nourris et mérités.

Set List :

La rose et le revolver
La gorge du diable
Cascades
Cap Vert
La traversée
Las
La Caverne
Cavalier Noir
Pineapple Express
Pantagruel
Roiseau
Delta Plane
La Plage
Je volais
Docile Amie



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/petosaure/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 10075
  • 10076
  • 10077
Haut de page
EN RELATION AVEC PETOSAURE
DERNIERE CHRONIQUE
PETOSAURE: Le Musc (2019)
4/5

"Le Musc" est profondément charnel et libidineux, terriblement sensuel et sensible. Si l'amour est une souffrance, Petosaure en témoigne mais souffle avec son empreinte toute personnelle la brume âcre des sentiments perdus pour laisser entrevoir l'espoir d'un renouveau.
DERNIERE ACTUALITE
PETOSAURE ENVOUTE MUSIC WAVES!
 
AUTRES ARTICLES
POP EVIL (21 OCTOBRE 2016)
Nous avons de nouveau rencontré les membres de Pop Evil de passage à Paris pour évoquer leur actualité...
TRANS SIBERIAN ORCHESTRA (11 FÉVRIER 2011)
De bref passage à Paris, Paul O'Neill a fait honneur à sa folie créatice en nous proposant une interview grandiloquente à l'image du projet TSO...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021