MW / Accueil / Articles / KLONE LE 26 JUILLET 2008

KLONE LE 26 JUILLET 2008


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
METAL PROGRESSIF
Ping Ping, le globe-trotter des interviews, est aujourd'hui reçu par Guillaume Bernard guitariste de Klone.
STRUCK - 15.10.2008
Ping Ping : Salut c’est Ping Ping l’interviewer star de Music Waves et accessoirement vocaliste dans “Zambra” d’Hacride ; tu me remets ?
Guillaume Bernard : Bonjour Ping Ping ! Oui, on te connait bien, et encore bravo pour ton intervention sur le titre d'Hacride (Rires) !

Peux-tu te présenter toi et ton groupe ?
Je suis Guillaume, guitariste du groupe Klone . Je suis aussi le principal compositeur dans ce projet.
On existe depuis l'an 2000 et nous venons de Poitiers.
Nous avons sorti 3 albums : Duplicate, High Blood Pressure et All Seeing Eye, et nous avons pas mal tournée en France.

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/KLN01.jpg[/IMG]

Quelles sont vos influences ? Qui vous a donné envie de faire cette musique ?
Nos influences sont nombreuses ! Je pourrais te citer ; Coroner (l'album « Grin »), Pantera, Opeth, Devin Townsend etc ...
Les Beatles m'ont donné envie de faire de la zic très jeune, ensuite je pense que c'est Pantera qui nous a motivé à faire du métal !

L’une des particularités de la musique de Klone est la multiplicité des ambiances : n’avez-vous pas peur de perdre vos auditeurs dans ce dédale d’atmosphères ?
On a peur de rien (Rires) ! Non, franchement on se pose pas ce type de question car on fait la musique qu'on a envie d'entendre. On recherche rien d'autre que notre satisfaction personnel.

Jusqu’à présent, Klone avait l’habitude d’insérer du saxo : pourquoi ? Qu’est-ce qui vous a donné envie d’insérer ce type d’instrument dans votre musique ? N’était-ce pas risqué ?
En effet, vu que nous avons un saxophoniste dans Klone, nous nous sommes dit autant qu'il se serve un peu de son instrument car sinon il va finir par s'ennuyer avec nous (Sourire).
Tout ça c'est fait naturellement sans trop se poser de question. Pour nous, ce n'est pas une grosse prise de risque... Juste un p’tit plaisir perso, comme d'hab !

Pourquoi avoir élargi ce champ d’instruments utilisés à la harpe… ?
Car il y avait des compos où il y avait de la place pour. Perso, j'aime beaucoup cet instrument et la copine de notre bassiste est harpiste, donc nous avons saisi l'occasion.
C'est vraiment un plus sur notre dernier album, nous avons cherché à élargir un maximum les influences.

Le chant est une force évidente du groupe avec un Yann Ligner qui a pris très rapidement ses marques ? Peux-tu nous expliquer la raison du départ du précédent chanteur et l’apport de Yann selon à Klone ?
David, notre ancien chanteur est parti tout seul, il a préféré faire un autre choix de vie avec un boulot fixe sur Paris. Il a une vie de famille etc, donc il ne pouvait pas s'investir à fond sur un projet comme Klone.
Yann nous apporte beaucoup au point de vue mélodique, il est plus fort techniquement. Je bosse sur les voix avec lui et on se complémente très bien pour le travail en studio. Nous avons vraiment eu de la chance de tomber sur quelqu'un comme lui !

Avant « All Seeing Eyes » la musique de Klone était cataloguée proche de Gojira ? Qu’en penses-tu ?
Oui, c'est possible. On a eu une période à fond dans Gojira, on apprécie toujours leur musique, et sur une période ça devait bien se ressentir. Il me semble que c'est quand même moins le cas aujourd'hui. On est beaucoup plus mélodique que Gojira, il y a beaucoup plus de chant clair et nous sommes plus proche de la scène progressive que la scène death métal !

Justement de quoi traite du dernier album « All Seeing Eyes » ? Quelle est la signification de ce titre justement ?
L'album parle de domination, de soumission, de rêve... Le titre évoque l'oeil qui voit tout , un symbole Franc maçonnique.
Il y a pas mal d'élément qui font référence à 1984 de George Orwell.
Le mieux pour comprendre tout ça, c'est de se plonger dans les textes et la musique, puis de se laisser emmener !

Est-ce délibéré que sur le dernier opus vous vous écartiez de cette image ? Et maintenant être considéré comme un mouvement métal alternatif progressif à savoir que Klone sonne tantôt death, atmosphérique, thrash, ambiant, postcore, grunge, pop, expérimentale, jazz, progressive…
Non, je pense que c'est une progression naturel. Nous n'écoutons pas beaucoup de métal, mais nous en sommes beaucoup imprégné ; donc au final ça donne ce mélange un peu étrange, qui touche a beaucoup de style de musique .

Est-ce que cette variété est la raison d’être du nom de Klone à savoir être inclassable, incomparable ? Que veut dire ce nom ?
Peut être, mais encore une fois il n'y a rien de réfléchit au niveau du style ; on joue les idées qui viennent sans trop se poser de questions !
Le nom " Klone " date de 1999, en référence à Vision Of Disorder, nous étions jeune à l'époque et on avait pas d'idée précise sur le pourquoi de ce nom. On laisse les journalistes trouver des explications à cela (Sourire).

En gros comment définirais-tu votre musique ?
Une sorte de métal progressif moderne, influencé aussi bien par la pop que le rock, le métal. C'est une musique qui permet de voyager !

Bon, on a dit que vous vous écartiez de la comparaison avec Gojira mais n’est-ce pas contradictoire d’avoir un titre sur lequel Joe Duplantier est invité ?
Oui, en effet... En fait, on avait une compo qui était assez Gojirienne et nous nous sommes dit, autant inviter Joe dessus pour pousser le vice un peu plus loin. Il me semble que le résultat est intéressant !

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/KLN02.jpg[/IMG]

Peux-tu nous expliquer cette rencontre ?
On connait Gojira depuis leur tout début et le 1er concert que nous avons organisé sur la région de Poitiers, c'était avec Gojira pour leur 1er album. C'était aussi pour nous, le 1er concert de Klone.
Nous lui avons envoyé le son, et il a bien voulu chanté dessus.
Nous sommes allés au studio des milans pour bosser avec lui sur une journée et nous sommes vraiment content du résultat !

Comment expliquez-vous le « boom » de la scène métal extrême française et notamment en provenance du centre de la France ?
Je ne vois pas trop... je pense que le hasard fait bien les choses !
On partage tous la même passion pour la musique métal et nous avons aussi été bercé par les mêmes groupes dans notre jeunesse.

C’est donc le collectif Klonosphère et cette émulation qui explique tout ça et non pas le fait qu’on s’emmerde à Poitiers ?
Perso, je ne m'emmerde pas à Poitiers, j'aime beaucoup cette ville et je m'y sens bien ! Je pense que c'est pareil pour les autres groupes de Klonosphere !
Klonosphere, c'est juste le regroupement de groupes amis qui partage une passion commune.

Qu’est-ce vous différencie de vos camarades d’Hacride, de Mistaken Element, Trepalium, GTI… ?
Nous sommes le groupe le plus mélodique du collectif, Trepal est plus death moderne, Hacride est plus sur de la rythmique à la Meshugg avec des ambiances à la Devin Townsend. Mistaken est plus bourrin aussi et bosse plus sur de la rythmique. Puis GTI est plus Hardcore.

Peux-tu nous parler de ce collectif Klonosphere justement ?
Klonosphere c'est un collectif de pote qui partage la même passion pour la musique. C'est à la base un collectif d'entre aide, de promotion, de démarchage, et aussi de booking pendant un moment.
Il faut voir ça comme un tremplin vers des structures plus pro.

Quel est selon vous l’apport de la signature chez Season of Mist ? A ce titre, une telle signature remet-elle en cause le collectif ?
Je pense que grâce à Season notre nom circule un peu plus à l'étranger, il y a eu un peu de pub aussi dans les mags, nous n'avions pas ça avant. A part ça, on ne voit pas trop de différence, ça n'a en aucun cas changé notre vie (Sourire) !
Cela ne remet pas en cause le collectif, les autres groupes sont tous signés aussi et on reste tous plus ou moins en contact.

Justement maintenant que vous avez signé chez Season of Mist, ressens-tu la différence au niveau image et promo, des retours notamment internationaux ?
Légèrement, mais comme je te le disais il n'y a rien de fou. A vrai dire, nous ne sommes pas vraiment contents du travail promo fait par Season. Pour la France, je peux te dire que nous avons eu moins de presse que d'hab et je trouve qu'une partie de leur boulot a été négligée.

Concrètement, penses-tu que les retours dithyrambiques sur « All Seeing Eyes » sont en partie liés à cette signature ?
Non, je ne pense pas. Tu sais, nous avons déjà eu de super chronique pour nos deux premier album et cela sans label. Donc, je ne vois pas trop la relation entre les deux. Je m'attendais à mieux donc nous sommes un peu déçu de ce coté.

N’est-ce pas frustrant d’être signé et de ne toujours pas avoir la possibilité d’avoir une scène sur Paris ou le Hellfest ? Pourquoi selon vous ? De quel mal souffre Klone ?
Nous avons joué au Hellfest l'année dernière grâce à VS, donc on ne pouvait pas y rejouer cette année. Pour une date à Paris et même en France en général, ça devient de plus en plus difficile. La concurrence est rude, et nous avons aussi eu des soucis de line up et de disponibilité des musiciens pour pouvoir tourner à fond.

Question con : Comment expliques-tu qu’aucun de ces groupes d’entre vous ne chante en français ?
Car l'anglais passe mieux pour ce type de musique. J'aime bien les textes en français pour de la chanson par exemple, mais l'anglais est international, plus passe partout .

On parle de votre avenir ? Avec vos ambitions internationales, on peut vous souhaiter un avenir à la Gojira ?
Oui, on aimerait bien avoir la même chose qu'eux, mais ça nécessite de gros investissement à la base et nous sommes vraiment très loin de rouler sur l'or. Et il est vraiment difficile d'avancer sur un groupe sans investissement. Tu dois payer pour tout, pour faire des concerts, pour plus de promo et c'est vraiment risqué. Nous préférons faire ça avec nos moyens, donc tranquillement. Mais nous espérons que sur la longue ça fonctionne mieux !

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/KLN03.jpg[/IMG]

Comment arrives-tu à concilier ta vie professionnelle ?
Perso, je n'ai pas de vie professionnelle à côté. Les autres font des p’tits boulot pour être disponible pour faire de la zic. Tout le monde galère de son coté et c'est un peu pareil dans tous les groupes de l'asso.

Question « Lost », ton avion se crashe sur une île déserte mais le scénariste est sympa, il te laisse prendre trois albums dans ta valise : lesquels ?
Coroner « Grin »
Pantera « The Great Southern Trendkill »
Opeth « Damnation »

Si tu devais choisir un titre pour faire découvrir ta musique à un néophyte tu choisirais lequel et pourquoi ?
« Last Breath », car c'est un morceau qui représente bien tous les éléments de Klone ; violence progressive, du sax, de la mélodie !

Que voulais-tu faire quand vous étiez gamin ?
Je voulais être astronaute, vétérinaire, archéologue, puis chômeur à partir de lycée... Et j'y suis enfin arrivé (Rires) !

Etes-vous fiers de ce que vous êtes devenus ?
Nous sommes fiers de ce que nous sommes et de notre musique. Nous sommes très simples, on ne se prend pas la gueule, et c'est toujours la passion qui fait que nous faisons toujours de la musique.
Nous sommes aussi content de voir le nom circuler, d'avoir des bons retours d'un peu partout. Il ne nous faut vraiment pas grand chose pour être heureux !

Avant de finir, que voudrais-tu dire aux lecteurs de Music Waves ?
Merci à tous pour votre soutien, je vous informe que nous allons prochainement diffuser de Klone live en vidéo avec du gros son et de belles images... Tout ça sera gratos sur le net donc profitez en bien !
A bientôt, on the road again (Sourire).


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/kloneband/
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC KLONE
DERNIERE ACTUALITE
KLONE: les détails sur "Le Grand Voyage"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant KLONE
 
DERNIER ARTICLE
Fort d'une signature chez Kscope et d'un nouvel album 'Le Grand Voyage' confirmant l'orientation prise par Klone depuis deux albums, le groupe nous a donné rendez-vous à Savigny le Temple, tout près de Paris, pour une release party avec invités.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant KLONE
 
DERNIERE CHRONIQUE
Le Grand Voyage (2019)
Le voyage introspectif initié par "Here Comes The Sun" se poursuit à travers ce nouvel album de Klone.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant KLONE

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020