MW / Accueil / Articles / BENEATH A GODLESS SKY (01 AVRIL 2017)

BENEATH A GODLESS SKY (01 AVRIL 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
DJENT
Pratiquant un metal moderne bourré de rage et de puissance, Beneath a Godless Skyfait paraître un premier EP qui démontre une maîtrise technique impressionnante.
STRUCK - 13.04.2017

Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

Pour le moment, on n'a pas encore eu de mauvaise expérience de ce genre!


Votre actualité est la sortie de votre premier EP, comment vous sentez-vous quelques mois après ?

Même si ça commence à faire plusieurs mois, on réalise que le temps passé à composer en répétition n'a pas été inutile. On est hyper déterminés pour la suite de l'aventure.


Votre EP a reçu de bons retours, êtes- vous fiers de ça ?


Effectivement, les retours ont pour la plupart été assez bons et on est très fiers ! On est aussi ouvert aux critiques lorsqu'elles sont constructives.





Votre EP est assez impressionnant, même on y ressent beaucoup de vos influences (Periphery, Structures), il est très mature. Est-ce votre sentiment ?


Merci pour le compliment! Les groupes que tu cites sont effectivement des groupes que chacun d'entre nous écoute au quotidien. Étant donné que leur esthétique musicale nous plait, on s'y retrouve et du coup on s'inspire et on essaye d'y puiser notre inspiration. On a vraiment passé du temps en studio pour essayer de trouver le son qui fait référence à ces groupes et au style musical que l'on joue, en essayant toutefois de créer notre identité personnelle sonore.


Votre musique est à mi-chemin entre le metalcore (parfois le death) et le djent, est-ce votre identité et un moyen de créer des ponts entre les univers ?

Le metalcore était le style que nous faisions et que nous écoutions tous il y a quelques années. On a réussi à trouver dans le djent un bon compromis entre ce que nous aimons aujourd'hui, l'énergie du metalcore, l'aspect lourd du deathcore et l'aspect technique d'un métal plus "progressif".


On sent un gros travail de mise en place notamment dans les riffs très complexes et très précis, comment s’est déroulée cette étape d’écriture ?

On a longtemps peaufiné ces riffs en les cherchant et en les travaillant au métronome. Une fois que tu as trouvé ton plan et ton groove, il ne reste plus qu'à le faire sonner en groupe pendant des heures jusqu'à ce que ça tourne... C'est une étape assez rigoureuse, le but de ce genre de riff étant de perdre un petit l'auditeur qui ne sait plus trop où se trouvent les repères rythmiques et les temps forts des mesures.


Comment avez-vous réussi à faire la part des choses entre l'aspect immédiat et l’aspect hyper technique ?


Il y a parfois des plans de guitare qui sortent naturellement et qui sonnent direct, d'autres où comme on a pu le dire précédemment, il y a un gros travail de concertation et composition entre nous. On essaye de ne pas composer que des morceaux trop techniques. On aime aussi les riffs simples mais efficaces!


Le travail sur les voix est assez impressionnant : voix claires, grunt grave, scream ultra aigu. Pourquoi cette multiplicité ?


Comme nos influences musicales sont assez variées instrumentalement, il en va de même pour la voix de notre chanteur Florian. Il essaye de varier sont scream afin d'alterner les ambiances au fil des morceaux.


N’avez-vous pas peur de rebuter l’auditeur avec ces mélanges et cet aspect technique mis en avant, et laisser de côté le fan de metal direct ?

Avant tout, on essaye surtout de composer la musique qui nous plaît à nous en premier. On ne peut pas plaire à tout le monde et on en est bien conscients...


Par ailleurs la production est énorme, et peur rivaliser avec les plus grands, comment s’est passée cette étape ?

On a eu la chance de travailler avec Amael Durant (batteur du groupe Novelist) qui a vraiment donné de son temps pour nous conseiller et pour nous aider justement à trouver notre son. C'était un vrai plaisir de travailler avec quelqu'un d'aussi disponible et professionnel.


Vous ajoutez au bases metal habituelles des sonorités electro, est votre manière de vous différencier ou une part de votre identité ?


Nous cherchions des outils pour créer des ambiances et les outils utilisés dans la musique electro nous ont été d'une aide précieuse pour créer des ambiances très sombres ou encore pour rajouter de la puissance à certains breaks... C'est pas mal utilisé dans le core en général donc ça ne fait pas vraiment de nous des cas à part pour ça !


On sent une colère dans votre musique avec notamment ‘The Wall’, ‘Divided’, un esprit presque punk. Avez-vous voulu transmettre un état d’esprit de révolte ou de désenchantement ?


Effectivement 'The Wall' est la première chanson que nous jouons en live car elle donne le ton tout de suite. C'est une musique extrême et on a envie que les gens se foutent sur la gueule pendant notre set.


Par ailleurs cet album comporte aussi des passages plus aériens (l’introduction de ‘Broken Streets’), était-ce nécessaire pour vous de proposer des temps paisibles pour contrebalancer la violence ?

On aime les ambiances de ce genre, en musique il faut toujours donner des énergies différentes, des vitesses différentes pour mettre en avant diverses émotions. Sinon on ne se rend plus compte que tel passage est plutôt sombre ou tel passage est plutôt mélodique etc... Sans ça notre musique serait linéaire et fade.


Ou comme dans le blues, proposer des alternances entre tensions et relâchements ?


C'est exactement le même principe et puis, le blues ça reste les racines du rock et du metal...




Qu’est-ce que nous pouvons attendre après cet EP ?

On est actuellement en train de composer notre prochain EP et on se prépare pour la grosse date de l'année, l'Horizon Fest qui se déroulera le 7 et 8 juillet 2017 dans le 89 avec Black Bomb A et Smash Hit Combo.




Quel est l’adjectif qui qualifierait le mieux votre musique ?


"Éclectique" semble être un bon adjectif !


Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

On a pas mal de bons souvenirs, mais c'est surement le dernier concert que l'on a fait avec notre crew Art'core United sur Dijon, où la salle de l'Univers était complètement blindée et les gens étaient au rendez-vous. Il y avait vraiment une super ambiance.


Au contraire le pire ?

Surement le concert où nous avons joué à la cantine de Belleville le soir du 13 novembre 2015. On était pas loin de là où ça a pété...


On a commencé l’interview par la question qu’on vous a trop souvent posée, au contraire quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?


Je pense qu'elle est sûrement dans cette interview!


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Si jamais l'EP vous plaît, n'hésitez pas à liker notre page facebook et à en parler autour de vous ! A bientôt


Merci à Thibautk pour sa contribution...



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/beneathagodlesssky
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 10161
EN RELATION AVEC BENEATH A GODLESS SKY
DERNIER ARTICLE
Pratiquant un metal moderne bourré de rage et de puissance, Beneath a Godless Skyfait paraître un premier EP qui démontre une maîtrise technique impressionnante.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant BENEATH A GODLESS SKY
 
DERNIERE CHRONIQUE
Beneath A Godless Sky (2016)
"Beneath a Godless Sky" nous offre une bonne rasade de djent aux compositions bien ficelées, percutantes qui font immédiatement penser aux maîtres du genre par leur assise solide.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BENEATH A GODLESS SKY

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020