MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - NEXT STEP (10 AVRIL 2017)
TITRE:

NEXT STEP (10 AVRIL 2017)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL ALTERNATIF



Rencontre avec les amis d'enfance et membres fondateurs du groupe Next Step afin d'évoquer leur relation, le présent et le futur du groupe. Une interview olé olé avec une chaleur toute espagnole.
CALGEPO - 07.06.2017 -
5 photo(s) - (0) commentaire(s)

Music Waves a rencontré Guillermo et Irène, l'âme et le cœur de Next Step, afin de disserter sur "Legacy" mais aussi sur leur amitié de longue date et évoquer le proche avenir du groupe.


Quelle est la question qu'on vous a trop posée ?

Guillermo : Si Irène est la chanteuse leader du groupe ou si nous sommes un couple (rires) ?

Irène : Cette dernière option est toujours bien présente. Et je rajoute : "pourquoi il nous a fallu 8 ans pour faire notre premier album ?"





Vous vous connaissez depuis l'école, est-ce exact ?

Guillermo : Yeah, Nous nous connaissons depuis des années.

Irène : Je connais Guillermo depuis que je suis petite fille (7 ou 8 ans) mais nous sommes amis depuis nos 13 ans environs.





Il y a des fois où nous n'avons pas besoin de parler pour nous comprendre.



Nous sentons une grande complicité entre vous, une certaine osmose, est-ce dû au fait que vous vous connaissez si bien ?

Guillermo : Nous avons grandi ensemble musicalement, il est donc facile de voir que nous partageons beaucoup d'influences. En outre, nous essayons de séparer nos égos et de chercher ce qui correspond le mieux à la chanson et de partager des riffs, des arrangements ou des solos entre nous pour voir ce qui fonctionne le mieux.

Irène : Et aussi, je pense que nous comprenons la musique d'une manière très similaire, le travail de la guitare, la dynamique... Il y a des fois nous n'avons même pas besoin de parler pour nous comprendre, nous savons juste dans notre esprit comment la chanson doit aller. D'autres fois, il s'agit simplement de faire confiance à l'opinion de l'autre. Mais c'est définitivement un processus que nous avons naturellement développé au cours des années.


Qui intervient dans le processus de composition et d'écriture ?


Guillermo : Pour cet album, ce sont deux d'entre nous le plus souvent. Nous écrivons habituellement nos idées seuls, puis on se réunit et on les rassemble. Mais parfois, nous nous retrouvons et jouons les riffs pour voir ensuite les progrès et ce qui peut être apporter par les autres. De toute évidence, nous mettons la chansons et les arrangements ensemble et enregistrons une démo à la maison afin que nous puissions voir à quoi ressemble la composition. Sur le plan des paroles, nous trouvons ce qui nous intéresser d'évoquer en discutant entre nous, puis j'écris la plupart des textes et plus tard nous voyons ce qui fonctionne ou pas. Irène agit comme mon filtre.




Combien de temps avez vous mis pour réaliser "Legacy" ?

Irène : C'est difficile à dire, s'agissant de notre premier disque. Il y a des chansons qui ont 3 ans mais à cette époque, nous n'avions pas l'esprit d'un album comme celui-ci.

Guillermo : Nous ne pensions pas à l'idée de faire un album complet jusqu'à ce que nous ayons eu 5 chansons. Irène et moi avons commencé à mettre ensemble tous les concepts et les idées d'album par la suite. Mais oui, des compositions et arrangements du début jusqu'aux étapes finales du mixage et de mastering, il a fallu une année complète.


Alter Bridge est une des influences que vous citez régulièrement notamment pour cet album. Vous sentez vous proche de ce groupe artistiquement ?

Irène : Nous les admirons sur plusieurs aspects. En dehors de la musique, ce qui est évident, c'est qu'ils sont authentiques, naturels et ils font ce qu'ils aiment. Ils semblent être des gens comme vous et moi et non comme des rockstars inaccessibles.

Guillermo : Je n'ai pas assez de mots pour décrire Alter Bridge. Ils sont une grande influence pour nous, mais nous n'essayons pas de les copier de quelque façon que ce soit. Nous aimons simplement écrire de la musique que nous voulons entendre et nous essayons d'y inclure toutes ces influences différentes dans l'équation.


J'aime beaucoup les chansons qui développent différentes sections, textures et sensations.


Le metal alternatif est dans vos gênes, mais aussi avec un soupçon de metal progressif présent dans votre musique. Est-ce un genre vers lequel vous souhaiteriez vous tourner dans l'avenir ?

Guillermo : Je ne suis pas un grand amateur de prog, peut-être Irène ou notre batteur Diego voudront peut être explorer cette orientation dans le futur. Nous verrons.

Irène : (hésitante)... J'aime certains albums prog mais je ne me considère pas comme une fan de prog. J'aime beaucoup les chansons qui développent différentes sections, textures et sensations. Mais je pense que tout vient de mon amour pour Metallica, Iron Maiden et Green Day, American Idiot. Je ne refusais pas d'apporter certains aspects de la musique prog sur la table, chaque influence est bienvenue si elle s'intègre naturellement.


Le prog est aussi présent dans votre façon de chanter : doux, claire, scream et sombre. Avec cette richesse, ne craignez vous pas de déformer la perception de votre image ?

Guillermo : Je ne le pense pas. Nous utilisons ces différents styles vocaux pour créer différents sentiments et réactions sur l'auditeur. Je pense que nous avons de la chance d'avoir ces nombreux outils pour travailler.

Irène : Je ne vois pas comment cela pourrait fausser notre image. Nous n'avons même pas une image claire, nous sommes en train de la construire en ayant des perspectives différentes dans la même chanson, cela aide la dynamique, ou du moins, nous le pensons. C'est l'une des meilleures choses à faire pour notre premier album : les gens n'ont pas d'attentes, et nous sommes les plus sincères. C'est nous.





Quels sont les artistes qui vous ont inspiré et que vous écoutez ?

Guillermo : Actuellement j'écoute Gojira et Killwitch Engage

Irène : Pour ma part, je suis absolument folle de John Mayer et de son dernier nouvel album qui est fantastique.


Nous avons essayer de faire quelque chose de plus grand, qui dépasse ce que les gens pensent généralement à propos d'un premier album.



"Legacy" est votre premier album qui montre un assez exceptionnel niveau technique et artistique. A quoi attribuez vous cette maturité précoce ?


Guillermo : Nous ne voulions pas que cet album soit une collection de singles. Nous avons essayé de créer quelque chose de plus grand, qui dépasse ce que les gens pensent généralement à propos d'un premier album.

Irène : J'aime dire que nous sommes des "albums freaks". Guillermo et moi discutons beaucoup de la façon dont tel ou tel album roule, comment il est construit, comment la production a été pensée pour aider la musique ... Pour moi, un album est plus comme un roman que comme une collection de nouvelles. Nous voulions donc que ce disque ait ce type de sentiment et de cohésion.


Avoir une femme guitariste n'est pas banal dans un groupe metal, pensez vous que cela contribue ou contribuera au succès du groupe ?

Irène : Honnêtement, je n'ai aucune idée (Rires). Je suis sûr que c'est une bonne surprise pour les gens en général, mais à la fin, il s'agit de la musique. Ce que j'espère vraiment, c'est que, dans l'avenir, nous voyons de plus en plus de filles jouer des instruments (et plus seulement cantonnées au rôle de chanteuse) dans la musique rock et metal.

Guillermo : Elle est l'un des meilleurs guitaristes que je connais, de loin.


Les soli d'Irène possèdent une atmosphère lumineuse avec des moments plus sombres. Est-ce une direction délibérée ?

Guillermo : Nous jouons tous deux sur l'album et nous essayons de regarder les solos comme quelque chose qui ajoute un plus à la chanson, pas seulement quelques trucs rapides.

Irène : Nous aimons les solos de guitare mélodiques. Et je les aime plus quand ils utilisent des techniques impressionnantes en faveur du sens final de ce solo mais sans excès. Je tente donc de faire de mon mieux dans les deux aspects pour réaliser cet apport réel pour la chanson.





On perçoit également une influence hard rock très 90's notamment dans 'Price We Pay'. Quels sont les guitaristes que vous admirez ?

Guillermo : Mark Tremonti, Slash, Myles Kennedy, John Mayer, Bonamassa, Hendrix, James Hetfield.

Irène : Tous ceux déjà cités, et j'ajouterais personnellement Gary Moore, John Petrucci, Paul Gilbert, Adrian Smith, Michael Schenker, Ritchie Blackmore, Matt Heafy, Synyster Gates, Dimebag, Van Halen ... Une variété de styles et de périodes.


Nous écrivons simplement sur ce que nous ressentons et voyons.


Considérez vous "Legacy" comme un concept-album avec des textes orientés vers notre perception du monde actuel et de ses influences sur nos sentiments ?

Guillermo : Je ne vois pas '' Legacy '' comme un album conceptuel, mais il a définitivement certains thèmes qui parcourent les chansons. Nous écrivons simplement sur ce que nous ressentons et voyons.

Irène : Nous ne le considérons pas comme ça parce que cela n'a jamais été prévu, mais il est bon que quelqu'un le ressente de cette façon. Nous écrivons pour que les gens interprètent.


Un tel album serait il une orientation pour l'avenir ?

Guillermo : Oui, c'est ce que nous voudrions faire définitivement.


Dooweet est un excellent tremplin pour la promotion européenne. Qu'attendez vous en définitive pour cet album ?

Guillermo : Eh bien, nous recevons des critiques de l'Espagne et du reste de l'Europe, alors nous sommes très heureux de la réception de l'album jusqu'à présent. Nous espérons que les gens qui ne nous connaissaient pas trouvent l'album et l'aiment. C'est tout ce que nous demandons.

Irène : La chose la plus importante est d'avoir une visibilité, ce qui est très difficile maintenant compte tenu de la grande quantité de groupes qui existent. Mais nous espérons que nous pouvons nous démarquer et faire remarquer notre musique. Je pense que si nous atteignons cela, alors tout arrive à un moment donné. Nous sommes très confiants à propos de cet album.




Une tournée est elle envisagée et à quel niveau ?

Guillermo : Nous ne pouvons pas en parler encore, mais nous jouerons en France, en Espagne et en Angleterre cet été.

Irène : Nous essaierons de jouer n'importe où où nous pourrons et à n'importe quel niveau. Nous n'avons pas peur de jouer dans des petites configurations ou festivals.


Quelle est la prochaine marche ?

Guillermo : Nous avons plein de projets cette année pour promouvoir l'album. Mais, à ce jour, nous savourons ce moment.


Quel est votre meilleur souvenir d'artiste ?

Irène : Jouer à l'un des meilleurs et plus grands lieux de Madrid, Joy Eslava. Nous étions très jeunes et c'était comme un rêve ...

Guillermo : Pour moi, ce seront les sessions d'enregistrement de l'album. Les semaines avec des guitares et des chants ont été délicieuses pour moi.


Et au contraire, le pire ?

Guillermo : Le jour où nous avons joué devant 5 personnes, un drôle de concert, mais c'était il y a pas mal d'années.

Irène :  Je pense que ce serait surmonter les mauvais moments en tant que groupe, comme devoir remplacer certains membres plusieurs fois.


Nous avons commencé l'interview par la question qu'on vous a trop posée, quelle est la question que vous auriez aimé que l'on vous pose ?

Irène : J'aime le genre de questions  "Où vous verrez-vous dans quelques années ?". Elle vous mène à une réflexion sur votre vie et vos attentes.


Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Guillermo : Merci pour le temps consacré. Écoutez "Legacy" et dites nous ce que vous en pensez sur Twitter, Facebook pour Instagram. Nous espérons que vous l'aimerez.

Irène : Merci beaucoup et nous nous verrons bientôt.


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/nextstep.rock/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 10443
  • 10444
  • 10445
  • 10446
  • 10447
Haut de page
EN RELATION AVEC NEXT STEP
DERNIERE CHRONIQUE
NEXT STEP: Legacy (2017)
4/5

"Legacy" est un solide album de metal alternatif, dense et homogène, qui installe Next Step dans les traces d'Alter Bridge et leur promet un bel avenir.
DERNIERE ACTUALITE
NEXT STEP : Nouvelle vidéo
 
AUTRES ARTICLES
RICH ROBIN (31 MAI 2017)
Premier album rock pour les Rich Robin, qui possèdent une âme rock, énergique, chaude qu'ils partagent avec une grande générosité. Rencontre.
VOLKER (30 MAI 2017)
Rencontre avec Ulrich W. de Volker, un groupe qui passe à la moulinette punk, dark rock ou cold wave pour un premier album qui place la barre très haut.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021