MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

CRADLE OF FILTH (07 JUILLET 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
BLACK METAL

Nouveau line-up et nouveau départ pour le groupe : ça méritait bien une rencontre avec Music Waves !
STRUCK - 20.09.2017 - 10 photo(s) - (0) commentaire(s)
Et comme son groupe, c'est un Dani visiblement ragaillardi avec lequel nous avons échangé pour évoquer le nouveau départ de Cradle of Filth...



Si je te dis que l’album précédent,“Hammer of The Witches”, était le disque que les fans de Cradle Of Filth n'espéraient plus, après plusieurs disques plutôt bons, mais attendus, où vous aviez perdu votre folie, cette décadence romantique qui faisait le charme du groupe. Es-tu d'accord ?

Euh, oui, même si je pense que les précédents étaient bons. Peut-être que c'était bien d'avoir quelques disques plus prévisibles et désormais nous sommes de nouveau imprévisibles (Rires) !

 
Mais es-tu conscient qu'avec le précédent disque, vous étiez revenus aux racines de Cradle Of Filth ?

Je pense que c'est productif d'avoir un nouveau line-up. A présent, tous les membres du groupe composent sur l'album alors qu’auparavant, notre précédent guitariste, Paul (NdR : Allender) faisait presque tout le travail. On était un peu en perte de vitesse. Par exemple, pour cet album, nous sommes allés en République Tchèque, parce que nous faisions un concert en Slovaquie à la fin de la semaine. C'était l’occasion de faire du “team building”, et le plus important était de collecter des idées pour l'album. Daniel avait 3 ou 4 chansons, Ashok en avait autant, tout le monde a bossé et à la fin de la semaine, la majorité des titres étaient écrits.





C’est amusant que tu parles de “team building”, alors que c’est plutôt un terme d’entreprise !


Je sais que ça parait ridicule, mais avec mon autre groupe, Devilment, nous ne vivons pas très loin les uns des autres. Alors qu’avec Cradle, on est répartis entre le Canada, l’Ecosse, nous sommes deux en Angleterre… On est éparpillés un peu partout. C’est donc important de passer du temps en dehors du groupe. Par exemple, sur la dernière tournée, quand nous avons joué à Paris, nous avions une journée de libre, on s'est baladés dans Paris… je pense que nous en avons besoin de ça pour pouvoir jouer de la musique.


Devilment est très utile car cela permet de décompresser, mais en ce moment c’est carrément l’inverse car c’est du boulot en plus !



Tu as créé Devilment fin 2013 et il semble que cela a contribué au retour de Cradle ?


Je pense que c'est une échappatoire. Je prends l'EuroStar pour retourner à Londres ce soir pour rester un peu chez ma sœur. Nous faisons une vidéo demain à Londres pour Devilment.
Cradle m’occupe un temps fou. Nous venons de passer une semaine à tourner à Porsmouth et nous étions en tête d’affiche dans un festival en Roumanie, et le lendemain, on m'a demandé si l’artwork de la pochette était terminé, et j'ai répondu qu'il n'était même pas commencé ! Je devais aussi aller à un mariage à la fin de la semaine pendant deux jours en compagnie de l’artiste graphique. Nous devions travailler sur les 5 différents formats de la pochette en 5 jours, alors qu'habituellement ce travail prend un mois. Le lundi, je dois travailler sur l'édition japonaise de l'album qui comporte un live filmé, et j'étais très inquiet quand le producteur m'a dit qu'il ne pouvait pas utiliser la plupart des parties filmées car les bandes étaient inutilisables. Il m'a demandé de venir pour visionner 50 ou 60 concerts et choisir celui que je voulais. Ça devient vraiment fou !
Donc Devilment est très utile car cela permet de décompresser, mais en ce moment c’est carrément l’inverse car c’est du boulot en plus (Rires) !


Peut-être que je me sentais un peu emprisonné



Deux nouveaux membres sont arrivés, Richard et Ashok. Te sentais-tu prisonnier avec Paul Allender, qui petit à petit a pris un certain contrôle sur le groupe et a transformé l'image qui ne te convenait pas totalement ?

Je dois préciser que Martin, le batteur, écrit pas mal de chansons et il a aussi travaillé sur l'orchestration. Notre groupe est très proactif.
Oui, peut-être que je me sentais un peu emprisonné. Nous voulons que le groupe ait deux guitares, nous n'avions pas de guitare live, et une seule personne composait quasiment tout dans le groupe. Ça ne permet pas aux autres de s'exprimer et ne montre qu'une facette du groupe. Et pour cet album, nous ne sommes pas partis sur un double album car cela demande trop de travail !





Avais-tu réellement perdu ton groupe sans t'en apercevoir ?


J'avoue qu'à certains moments ça m'a traversé l'esprit.


Dans “Hammer of the Witches”, il y avait deux guitaristes (un seul sur “The Manticore”) et on a senti que le son de Cradle en avait besoin...


... Tu as parfaitement raison…


Votre son est un mélange de Gothic, de Black Metal et de Heavy comme dans Iron Maiden. Penses-tu que vous êtes revenus au son de Cradle avec “Hammer of the Witches” ?

Oui, la New Wave Of British Heavy Metal, comme Judas Priest ou Iron Maiden, parce qu'il y a deux guitaristes (Maiden en a d'ailleurs 3 maintenant) dans leurs albums classiques. Cela sonne comme du vieux Cradle Of Filth, oui !


Au moment de composer le disque, nous nous sommes aperçus que tout le monde contribuait à écrire des chansons


On sentait par ailleurs que Paul Allender ne pouvait pas jouer avec un autre guitariste, contrairement aux deux nouveaux guitaristes qui sont complémentaires ?

Ils ont rejoint le groupe en même temps. Nous avions une tournée avec Behemoth et pour une quelconque raison, Paul ne pouvait pas y participer. En parallèle, un mois avant que la tournée ne commence, le guitariste live a eu un problème de santé nécessitant une opération, et nous avons donc trouvé Richard pour le remplacer. Ce n'était pas un problème qu'ils arrivent en même temps.
Mais au moment de composer le disque, nous nous sommes aperçus que tout le monde contribuait à écrire des chansons. Ça a été le cas pour le précédent l’album et c’est également le cas pour ce dernier.


La meilleure preuve de cette renaissance est la signature chez Nuclear Blast…

Je plaisantais à ce sujet récemment en disant que dès qu’un groupe phénomène arrive, Nuclear Blast se jette dessus pour le signer...


Deux ans après "Hammer of the Witches", la tournée a été un succès, le line-up semble être plus solide que jamais. Est-ce que vivre sur la route te renforce dans l'idée que vous avez trouvé les meilleurs partenaires et que vous êtes à nouveau un groupe ?


Oui et non. Nous avons un nouveau management. Nous avions le même manager depuis 20 ans, et elle nous a quittés pour différentes raisons et notre nouveau manager sait parfaitement dans quelle direction Cradle devait aller. Nous avons la tournée qui arrive. En Europe pendant huit semaines, puis une semaine libre, puis huit semaines aux Etats-Unis et au Canada, à nouveau une semaine libre, puis nous irons en Australie, directement après les Etats-Unis. Cela va être fantastique, mais je crois que nous ne pourrons plus nous voir en peinture (Rires) !





Et sans doute que votre famille va aussi vous manquer ?

Oui bien sûr !


Comment vis-tu cela ?

J'avoue que c'est difficile, mais c'est quelque chose que j'ai toujours fait ! Ma fille part à l'université, donc elle aurait été loin de moi de toute façon. Et puis je serai là pour Noël !


Ce nouvel album ne semble pas être un concept album mais des histoires qui sont inspirées par l'époque victorienne, comme un bond dans le passé. Avec Steampunk, il y a un réel engouement pour cette Angleterre victorienne. Pourquoi es-tu autant fasciné par cette période - j'imagine que c'était un challenge de faire un album à propos de cette époque ? As-tu lu des livres, t'es-tu renseigné sur Internet ou est-ce ta propre culture ?

Quand nous composions pour le disque à Brno en République Tchèque, je lisais pas mal d'histoires de fantômes victoriennes, et j'appréciais des auteurs comme Sir Conan Doyle et d’autres. A cette époque, la chasse aux fantômes était considérée comme une science.
C'était l'époque de l'occupation britannique, des guerres de combat, guerres criminelles etc... On sentait vraiment la mort tout autour, et je voulais me connecter à ça. Il y a d'excellentes fictions à ce sujet comme Penny Dredful, qui parlent d’empoisonneurs, de meurtriers, des personnages mystiques comme Dorian Gray, Sweeney Todd, Jack l’Eventreur. D'ailleurs je dois avouer que j’habite une maison victorienne, ma maison ressemble à un musée victorien (Sourire)...


Cela veut dire que si tu peux t'offrir une maison victorienne, Cradle Of Filth est un groupe qui gagne bien sa vie ?

(Rires) Ça me tenait vraiment à cœur d'écrire des histoires sur ce thème, qu'elles aient été inspirées de l'époque victorienne ou qu'elles aient existé dans l'Angleterre victorienne.


L'album n'a que huit chansons car nous avons décidé de ne pas trop insister sur les titres instrumentaux, qui en général débutent un album


Nous étions surpris qu'il y ait huit chansons sur cet album. Mais en les écoutant, c'est très cohérent car on a l'impression de regarder une pièce de théâtre avec des chapitres à surprises... Etait-ce l'idée initiale de faire un disque de cette façon ou cela est-il venu spontanément ?

L'album n'a que huit chansons car nous avons décidé de ne pas trop insister sur les titres instrumentaux, qui en général débutent un album. Nous avions aussi quelques autres chansons en réserve. Deux d’entre elles devaient être séparées des autres et être plutôt utilisées en guise de bonus. L'une d'entre elle est 'The Night At Catafalque Manor' et l'autre ('Alison in Hell') est la reprise de 'Alice In Hell' que nous voulions faire depuis 20 ans. Nous ne l’avons jamais faite jusqu’au jour où nous avons rencontré Jeff Waters qui est…


… qui est le groupe Annihilator à lui-seul…

Oui, c’est ça, Annihilator a plus d’anciens membres que Cradle (Rires) ! On l’a rencontré deux fois et quand on lui a dit qu’on voulait faire une reprise qu’on souhaitait faire une reprise de son titre, il était ravi et trouvait l’idée excellente. La chanson en elle-même s'intègre parfaitement avec le reste de l'album, surtout si nos fans ne connaissent pas cette chanson, ils ne pensent certainement pas que c'est une reprise.





Avez-vous discuté avec le groupe de la possibilité un jour qu’Annihilator reprenne une chanson de Cradle ?

(Rires) Non, ce serait prétentieux de dire ça...


J'écoute plus de musiques de films que de metal



Musicalement, l'idée de surprise colle parfaitement avec ce que nous ressentons en écoutant les chansons. On pense à 'Heartbreak and Seance' ou 'Achingly Beautiful' qui alternent entre une violence brutale sans concession et une ambiance plus noire, décadente et romantique. On a l'impression d'écouter une bande originale d'un film. Etait-ce ton but de créer ce genre d'aspect cinématographique dans votre musique ?

Oui, je crois que nous avons toujours voulu atteindre ça. Quand j'étais gamin, je suis tombé amoureux de la bande originale du film Dracula de Francis Ford Coppola. Je pense que j'écoute plus de musiques de films que de metal. Quand je suis en train de travailler, de faire des trucs, ou que je vais au supermarché j'écoute des musiques de films !
Au moment où Cradle a commencé à être cinématique, ça a donné une dimension supplémentaire au groupe car mélangé au metal, ça donne quelque chose de vraiment différent.


Au moment où Cradle a commencé à être cinématique, ça a donné une dimension supplémentaire au groupe car mélangé au metal, ça donne quelque chose de vraiment différent.


Vous marquez le point avec des titres comme 'You Will Know The Lion By His Claw' par exemple ... Êtes-vous conscient que vous faites avancer l'aspect le plus sombre et plus froid de Cradle dans cet album, comme si vous vouliez prouver que vous êtes avant tout un groupe extrême?

Oui, la fin de cette chanson est vraiment sombre et extrême : le producteur voulait donner cet aspect extrême au titre. Cette chanson parle de l’annexion d’une partie de l’Afrique du Sud, de façon plus générale, cela traite du sujet l’industrialisation contre la nature et le fait que les territoires soient accessibles grâce à la voie ferrée. C’est un titre métaphorique mais c’est également un hommage à Newton. En effet, Johann Bernoulli avaient défié les mathématiciens de l’époque en leur a envoyé deux problèmes à résoudre sous six mois. Newton l’a fait et au moment d’annoncer le nom du gagnant du concours Bernoulli a désigné un gagnant anonyme et à ceux qui en voulaient en savoir plus, il répondit "tanquam ex ungue leonem" soit "we know the lion by his claw"[on reconnait le lion à ses griffes, NdT] en anglais. C’est une histoire scientifique (Rires) !


J'ai essayé d'écrire un livre mais je ne l'ai pas encore fait



Tu as une grande culture. N'est-ce pas frustrant d'être considéré simplement comme un simple compositeur ?

Pas vraiment. J'ai essayé d'écrire un livre mais je ne l'ai pas encore fait, pas parce que suis paresseux, mais parce que je n'ai pas trouvé le temps de le faire ! Il faut un an pour écrire un livre.





Pourquoi ne pas le faire durant la tournée pendant ta semaine off pendant les tournées ?

(Rires) Oh oui, mais je n'aurais même plus le temps de manger !


N'es-tu pas frustré ?

Oh, j'ai écrit un recueil de poèmes, mais j’ai honte de le sortir.


Pourquoi ? Ce mélange de musiques de films, de poèmes, de romans, ou de n'importe quel livre que tu écrirais, pourrait vraiment aboutir à un mélange intéressant.

Oui, ce serait une excellente idée, mais encore une fois, je manque vraiment de temps pour le faire.


Avec 'Death and the Maiden', vous proposez ce que le groupe sait faire de mieux, cette longue pièce réunit toutes les qualités du groupe, vos influences avec des chœurs, des nappes de claviers, de la violence et du romantisme. Etait-ce important de finir une si longue chanson avec un grand final comme un feu d'artifice ?

Oui je suppose, la chanson monte en puissance mais c’est également le cas avec ‘Vengeful Spirit’ avec Liv Kristine. Deux semaines avant la fin du mix de l'album nous étions en studio et le producteur m'a fait remarquer qu'il y avait quelque chose qui ne collait pas avec cette chanson, que ça aurait pu fonctionner mais que ce n'était pas le cas. Nous avons alors eu l'idée de changer le chant parce qu’on ne le sentait pas de cette manière. Alors on a pensé faire appel à quelqu'un qui avait déjà travaillé avec le groupe dans le passé. On a donc contacté Liv Kristine. On a fait une démo avec elle. C'était vraiment notre dernière chance ; si ça ne fonctionnait pas avec elle, c'était foutu ! Mais elle a été excellente, et le résultat nous a vraiment agréablement surpris.


Notre musique rend hommage des écrivains comme le Marquis de Sade ou Oscar Wilde


Cet album, et particulièrement le titre que tu as cité 'Vengeful Spirit', exprime l'idée de la décadence, qui est une valeur pour certains, comme le romantisme noir, ce qui est en dehors des standards, en dehors du système et vicieux. Au-delà du satanisme, pourrait-on dire que la vraie force de Cradle vient de cette décadence qui effraie les gens bien-pensants ?

Tu as probablement raison, notre musique rend hommage des écrivains comme le Marquis de Sade ou Oscar Wilde. Cette décadence peut agacer certaines personnes, oui je suis d'accord avec ça.





Es-tu d'accord si je te dis qu'avec Richard et Ashok, tu as trouvé les guitaristes qu'il fallait au groupe pour jouer ce mélange de thrash mélodique et heavy metal ?

Et j’aimerais citer Daniel Firth notre bassiste a écrit la majorité des parties mélodiques de l'album et c'est un sacré bon bassiste, plus qu’un bassiste, je dirais que c’est notre troisième guitariste.


J'espère que le groupe a franchi un cap et s'est amélioré. C'est presque comme une renaissance pour le groupe.


Quelles sont tes attentes ?

Je ne sais vraiment pas. J'espère que le groupe a franchi un cap et s'est amélioré. C'est presque comme une renaissance pour le groupe. Cela dépend de ce que les gens vont dire à propos de l'album. Je ne pense pas que certains de tes confrères oseront me dire que l'album est de la merde car la première question que je leur poserai est “pourquoi tu penses que c'est de la merde ?”. J’ai déjà rencontré des gens qui m’ont dit : “je ne suis pas très satisfait de cet album”, ce qui est assez embarrassant car on ne sait pas quoi répondre !





Je te l’ai dit mais avec l'album "Hammer of The Witches" s’est repris…


Oui nous nous sommes ré-énergisés et les raisons de cette renaissance nous semblent évidentes. Encore une fois, j'espère que les gens vont bien accueillir l'album. Le nouveau manager voulait faire quelques morceaux pour la radio et ils sont vraiment pas mal du tout. En général, les “radio edit” sont très mauvais, mais cela fonctionne parfois pour quelques chansons, et les vidéos sont juste incroyables ! Tu peux voir le travail sur les guitares. C'est comme un livre d'art vivant de 7 minutes, c'est vraiment stupéfiant. On peut voir différentes saisons sur le clip, avec de la neige, des forêts, des piscines avec des filles, des mariages, des corps, des guerres, c'est affolant !


Merci beaucoup !

Merci à vous…


Merci à Noise pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://www.cradleoffilth.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 11319
  • 11320
  • 11321
  • 11322
  • 11323
  • 11324
  • 11325
  • 11326
  • 11327
  • 11328
Haut de page
EN RELATION AVEC CRADLE OF FILTH
DERNIERE CHRONIQUE
Cryptoriana (2017)
Cradle Of Filth confirme son retour en forme avec un nouvel opus flamboyant, puissant, méchamment heavy et toujours doté de cet esprit gothique décadent que l'on aime tant. Toutes les chroniques sur CRADLE OF FILTH
DERNIERE ACTUALITE
CRADLE OF FILTH FAIT VISITER SES CRYPTES A MUSIC WAVES!
INTERVIEW
Toutes les actualités sur CRADLE OF FILTH
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
MAMETZ'VY METAL 4 - MAMETZ (62) - 02 SEPTEMBRE 2017
Pour sa 4ème édition le Mametz'Vy Métal a encore mit les petits plats dans les grands avec un très beau trio de groupes français.
 
ARTICLE SUIVANT
PANDRA VOX (05 JUILLET 2017)
Rencontre avec Pandra avec qui Music Waves a échangé au sujet de son projet, ses messages, ses aspirations et son engagement.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020