MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - Winterfylleth + Fen + Necronautical - Courtrai -De Kreun -25 Septembre 2017
TITRE:

Winterfylleth + Fen + Necronautical - Courtrai -De Kreun -25 Septembre 2017


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

BLACK METAL



Music Waves est à Courtrai pour une soirée placée sous le signe du pagan et du black metal.
NOISE - 10.10.2017 -
9 photo(s) - (0) commentaire(s)

En ce Lundi 25 Septembre nous avons rendez-vous à Courtrai dans la salle De Kreun pour une soirée placée sous le signe du black métal avec 3 formations britanniques. Encore une fois l’organisation Alcatraz a mis les petits plats dans les grands en accueillant une étape de la tournée des 10 ans de Winterfylleth.

Ce sont les Anglais de Necronautical qui ouvrent les hostilités. La salle est encore peu remplie, le rideau noir coupant celle-ci en deux n’incitant guère à l’optimisme quant à l’affluence. Malgré tout, les gens présents sont motivés, tous conscients de la qualité de l’affiche et de l’ampleur de l’évènement. Formé en 2010, le groupe a deux albums à son actif et en matière de black misanthropique il s’est rapidement imposé comme un outsider de haut niveau. Dans un décor soigné avec chandeliers et lumières sombres, il va faire fi du manque de public pour balancer un concert intense, à la fois froid et violent. Au-delà de ce côté froid on apprécie également la face épique et symphonique servi par des samples qui ajoutent une face grandiloquente digne de Dimmu Borgir. Au chant, Naut a un timbre écorché typique et avec un charisme certain il va chercher sa force dans un public très attentif. Au milieu de la force brute se ramarque la capacité du groupe pour des soli techniques et mélodiques qui amènent de l’apaisement à un black sombre à souhait. Les extraits de "The Endurance At Night",  avec une force et une folie certaine, en auront ravi plus d’un. De plus avec du chant clair savamment distillé Naut aura amené une touche de majesté. Necronautical a lancé la soirée de belle manière, son black virulent ayant posé une ambiance glaciale.

Avec Fen nous restons en Grande Bretagne : les Londoniens affichent 10 ans de carrière et 5 albums. Le black reste à l’honneur mais le ton change. Fen c’est de l’atmosphérique avec une touche de post et un amour pour les ambiances sombres dans l’esprit d’Agalloch. Cela va donner un concert fort et planant avec une alternance parfaite entre violence pure et son atmosphérique digne des débuts d’Opeth.  Au chant on ne peut qu’être impressionné par le duo formé par Grungyn et The Watcher très complémentaires, qui passent du clair au chant hurlé avec aisance. Le trio va faire forte impression devant un public plus nombreux très attentif et sobre dans une ambiance feutrée parfaite. Les titres sont très longs, avec ‘I (Pathway)’ et ‘II (Penance)', Fen sort deux titres du dernier album qui nous ont porté dans un long voyage spirituel, en nous faisant ressentir l’esprit de la nature à chaque instant, dans les breaks instrumentaux planants et dans des voix claires plaintives qui collent le frisson. De plus Fen avec des montées en puissance redoutables a su également attraper son public à la gorge avec une pression intense. Deux titres achèveront cette splendide prestation, le violent ‘Menhir –Supplicant’ et un tout aussi fort et planant ‘Exile’s Journey’. Avec ce concert bien trop court Fen a marqué les esprits, l’ambiance pagan est installée pour une tête d’affiche très attendue.

En matière de pagan black, Winterfylleth a toujours proposé des albums de grande classe, inspirés par la culture anglo-saxonne des temps anciens. Le groupe est sur la route pour fêter ses 10 ans de carrière, idéalement niché dans l’underground comme un secret jalousement gardé. Ce concert qui va piocher dans les 5 albums du groupe va être un tourbillon d’émotions, parfaitement construit sur 9 titres en forme de voyage en plein cœur de la Grande Bretagne et de son histoire. D’entrée avec ‘The Wayfarer Pt1.’ Le groupe ne fait pas de quartier, le début du titre est froid et intense, purement black, avant que tout doucement des passages plus lents amènent cette atmosphère si particulière au pur esprit pagan. ‘The Ghost Of Heritage’ et ‘The Dark Hearafter’  viendront sans remords tabasser l'auditoire. Le voyage, même brutal, est envoûtant.


Dans la suite du concert, Winterfylleth va varier les plaisirs et mettre en avant sa face pagan plus calme et sombre. Avec ‘Forsaken In Stone’ puis ‘A Valley Thick With Oaks’ il va mettre tout le monde à genoux. Le frisson est bien là et l’impression de se frotter aux esprits de la nature est palpable. De voix claires majestueuses, la fin a cappella de ‘Forsaken In Stone’ en aura scotché plus d’un, car en associant des soli planants très forts et une puissance bien présente le groupe montre une sacrée force émotionnelle. La fin du concert est tout aussi brillante. ‘Whisper Of The Elements’ ou ‘Defending The Realm’ et ‘Man Tor’ nous maintiennent plongés dans cet univers sombre mais si attachant, sans aucune envie de revenir dans la réalité. En matière de pagan black habité et profond, Winterfylleth a montré qu’il était un monstre du genre. Il a ravi un public de passionnés, aux anges après une telle prestation d’un groupe rare dans nos contrées et qu’on espère vite recroiser. Rarement en tout cas on aura ressenti autant d’âme dans un concert.

Il nous reste à remercier Philip et ses équipes pour nous proposer des soirées si fortes en émotions dans un cadre parfait à tous les niveaux.



Plus d'informations sur http://www.myspace.com/winterfylleth
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 11508
  • 11509
  • 11510
  • 11511
  • 11512
  • 11513
  • 11514
  • 11515
  • 11516
Haut de page
EN RELATION AVEC WINTERFYLLETH
DERNIERE CHRONIQUE
WINTERFYLLETH: The Hallowing Of Heirdom (2018)
4/5

Balade acoustique et mélancolique, "The Hallowing Of Heirdom" est non seulement l'album le plus étonnant des Anglais mais sans doute aussi un des plus maîtrisés.
 
AUTRES ARTICLES
DEMENTIA (26 SEPTEMBRE 2017)
Les Franciliens de Dementia nous présentent leur premier album Persona
BULLRUN (22 SEPTEMBRE 2017)
Arrivés de nulle part avec un EP "Dark Amber", nous avons rencontré les petits Français de BullRun qui devraient faire parler d'eux prochainement..
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021