MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - ALTAVILLA (23 OCTOBRE 2017)
TITRE:

ALTAVILLA (23 OCTOBRE 2017)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK INDÉ



Rencontre avec le groupe insaisissable Altavilla qui propose avec "Conquest Of Gravity" un album écliptique
CALGEPO - 14.11.2017 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Music Waves est parti à la rencontre du groupe français Altavilla qui propose un second album varié, riche et unique en son genre.


Quelle est la question que l‭’‬on vous a trop souvent posée‭ ?

Alors une des‭ ‬questions qui revient souvent c'est sur l'origine du nom‭ «‬ Altavilla ‭»‬,‭ ‬ce qui correspond pile-poil a la deuxième question de cette interview (Rires).





Et bien non, nous avons cherché un minimum ; Altavilla est une commune situé en Sicile,‭ ‬vous avez des origines italiennes‭ ?

En fait pas du tout (Rires) ‬la salle de répet' du groupe est située à‭ ‬Hauteville dans‭ ‬l‭’‬Ain,‭ ‬dans une des‭ ‬écoles de musique où je travaille,‭ ‬du coup quand on cherchait un nom,‭ ‬ce qui est très compliqué,‭ ‬on a utilisé le nom latinisé de la ville et Hauteville est devenu‭ «‬ Altavilla ‭»‬  avec un petit côté italiano-mexicain qui va bien.‭  


J'avais envie d'un lien plus direct avec le public et de me frotter à une écriture différente


Vous avez débuté par faire du jazz fusion pour ensuite,‭ ‬au fil des ans,‭ ‬densifier votre musique,‭ ‬comment s‭’‬est déroulée l‭’‬intégration des membres à vos débuts‭ ?


Au sein du groupe on a des parcours musicaux assez différents,‭ ‬je viens en effet du jazz,‭ ‬par mes études au conservatoire,‭ ‬et c'est une musique que j'aime.
Mais,‭ ‬j'avais envie d'un lien plus direct avec le public et de me frotter à une écriture différente.‭  ‬Pour le premier album d'Altavilla,‭ ‬j'avais‭ ‬écrit‭ ‬ la musique et j'ai ensuite cherché les musiciens pour la jouer...‭ ‬du coup le projet était un peu‭ «‬ clef en main ‭»‬ l'intégration s'est passée sans soucis,‭ ‬et au bout de quelques répets on était en studio‭.


Avez-vous changé votre manière d‭’‬aborder l’écriture par rapport au premier album‭ ?

Pour la plupart des titres,‭ ‬j'ai écrit la musique et les arrangements mais cette fois-ci‭, ‬Gauthier le chanteur s'est impliqué dans les mélodies et à écrit tous les textes.‭ ‬Et sur l'album il y a un titre‭ «‬ bang bang ‭»‬ dont le riff de base‭ ‬a été composé par‭ ‬Aurélien,‭ ‬le‭ ‬bassiste.‭ Pour le premier album,‭ ‬l'idée était qu'il sonne‭ «‬ live ‭»‬,‭ ‬donc avec un minimum d‭'‬instruments et une production minimaliste.‭ ‬Pour le‭ ‬deuxième,‭ ‬l'idée était justement de miser sur une production dense avec beaucoup d'instruments,‭ ‬et des arrangements plus sophistiqués.


J'aime bien l'idée d'aller où on ne nous attend pas forcément,‭ ‬et de surprendre l'auditeur


«‬ Conquest Of Gravity‭ »‬ est un disque très diversifié on y retrouve du jazz,‭ ‬du rock,‭ ‬du folk,‭ ‬du hip hop.‭ ‬C‭’‬est une richesse mais qui peut aussi désarçonner au début un auditeur habitué à écouter un unique style dans un album.‭ ‬N‭’‬avez-vous pas peur de le perdre‭ ?

C'est vrai qu'il y a un peu de tout...‭ ‬ça peut‭ ‬déstabiliser,‭ ‬mais‭ ‬j'aime bien l'idée d'aller où on ne nous attend pas forcément,‭ ‬et de surprendre l'auditeur.‭ ‬Et écrire des chansons dans des styles aussi différents c'est un défi.‭ ‬Un de mes album préféré c'est‭ «‬ The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast ‭»‬  de Roger Glover,‭ ‬le bassiste de Deep Purple.‭ ‬Les chansons sont‭ ‬extrêmement‭ ‬différentes les unes des autres,‭ ‬pourtant il y a une vrai cohérence mélodique,‭ ‬et au final l'album ne lasse jamais.‭ ‬Un but a atteindre en somme.


D‭’‬où vous viennent toutes ces influences‭ ‬à chacun,‭ ‬Blur ou Gorillaz semblent être une de ces influences‭ ?


Blur,‭ ‬Gorillaz et tous les projets de Damon Albarn sont une influence majeure.‭ Aurélien et Bastien,‭ ‬la section basse-batterie du groupe sont très influencés par le stoner rock US,‭ ‬Gauthier le chanteur écoute beaucoup de hip-hop,‭ ‬et j'aime le surf,‭ ‬le garage rock,‭ ‬Queen,‭ ‬la musique traditionnelle mongole,‭ ‬et le jazz. 


Avec cette diversité qui semble individuelle‭ (‬avec des influences communes‭)‬,‭ ‬comment arrivez-vous à vous mettre d‭’‬accord‭ ? ‬ça n‭’‬entraîne pas plusieurs engueulades‭ ?

En fait pas tant que‭ ‬ça,‭ ‬vu qu‭'‬au-delà des différences il y a un socle‭ «‬ pop-rock ‭»‬ commun‭.


L'idée‭ ‬de ne pas refaire deux fois la même chose est un des‭ ‬leitmotiv du groupe.‭


Au final,‭ ‬l‭’‬album est quasi unique comme vous pouvez l’être,‭ ‬votre volonté est-elle de ne pas faire deux fois le même titre dans un album voire deux fois  le même album d‭’‬affilé‭e ?

Exactement,‭ ‬explorer le plus d'univers possible,‭ ‬tenter de les digérer pour essayer‭  ‬d'écrire une pop music ‬où aucun des titres ne se ressemblent,‭ ‬tout en ayant une identité forte et reconnaissable...‭ ‬Pour le studio,‭ ‬il y a tellement d'outils et de méthodes différentes,‭ ‬ça donne envie d'essayer des trucs...‭ ‬le premier album avait été réalisé en prise‭ «‬ live ‭»‬,‭ ‬celui-ci a été enregistré en‭ «‬ piste par piste ‭»‬ avec une production très dense,‭ ‬effectivement,‭ ‬l'idée‭ ‬de ne pas refaire deux fois la même chose est un des‭ ‬leitmotiv du groupe.‭


On a tendance à vouloir coller des étiquettes aux groupes,‭ ‬pour donner ne serait-ce que des repères,‭ ‬vous,‭ ‬au contraire vous êtes comme une anguille,‭ ‬insaisissable,‭ ‬est-ce pour vous une manière de lutter contre cette mauvaise habitude‭ ?

Les‭ cases, on ne peut‭  ‬pas y échapper,‭ ‬même‭  ‬pour participer à une simple‭  tremplin rock,‭ ‬il faut une‭ ‬étiquette clairement définie... ‬Ce qui est réducteur et finalement dommage.‭  ‬Difficile de lutter contre un fait aussi établi,‭ ‬mais si on peut brouiller un peu les pistes, on le fait avec plaisir !





Vous apportez dans vos compositions des éléments world notamment dans le très beau et surprenant‭ ‬‘Aihe Ni Kpe We‭’‬,‭ ‬est-ce une manière de vous ouvrir au monde et de proposer une telle vision à vos fans‭ ?

Oui,‭ ‬pour ce titre l'idée de départ c'était de mélanger une tourne bossa-nova,‭ ‬une guitare jazz à la Wes Montgomery,‭ ‬et des paroles scandées façon hip-hop‭ ‬vintage.‭  ‬Un de nos amis,‭ ‬le‭ «‬ Yu ‭»‬ ,‭ ‬à eu la gentillesse d'écrire et de chanter les couplets de ce titre dans sa langue natale du bénin,‭ ‬et le résultat nous a convaincu‭s ‬.‭     


D‭’‬ailleurs vous utilisez un instrument,‭ ‬le Erhu‭ (‬sorte d‭’‬instrument à cordes chinois‭)‬,‭ ‬peu commun.‭ ‬Qu‭’‬apporte-t-il dans vos titres‭ ?

Ah oui le erhu‭…‬ c‭’‬est en écoutant la B.O de‭ «‬ tigres et dragons ‭»‬ que j‭’‬ai découvert cet instrument,‭ ‬et comme c’était pas très cher sur ebay,‭  ‬j‭’‬en ai acheté un et j‭’‬ai appris à en jouer,‭ ‬ça amène des sonorités peu communes,‭ ‬ça sonne comme un violon mais pas exactement non plus,‭ ‬et l‭’‬instrument est particulièrement expressif‭…‬ ça permet de faire des‭ «‬ solos ‭»‬ je dirais‭ «‬ émouvants ‭»‬ là où une guitare aurait sonné un peu creux ou hors-sujet.‭ ‬On l‭’‬entend à la fin de la chanson‭ 'Whales' sur une tourne de valse qui accélère.‭  ‬J‭’‬adore cet instrument.


On sent presque une démarche dans la veine de Peter Gabriel,‭ ‬est-ce pour vous un artiste qui compte, lui qui a ouvert le monde restreint du rock à de telles expérimentations‭ ?

Dans la démarche oui,‭ ‬d‭’‬ailleurs les artistes qu‭’‬il produit sur son label sont‭  ‬très intéressants.‭  ‬Pour l‭’‬influence‭ «‬ cosmopolite ‭»‬ il y a aussi Björk‭ ‬,‭ ‬son live avec une musicienne à la‭ «‬ pipa ‭»‬ (sorte de guitare chinoise‭) ‬ et son mélange pop/musique asiatique ont été révélateurs.


‘‬Bang Bang‭‘‬ à son tour surprend avec ses rythmes hip-hop.‭ ‬Ce style est par essence revendicatif,‭ ‬de quoi parle le titre‭ ? ‬Avez-vous quelque chose à revendiquer‭ ?

L‭’‬idée c’était de vraiment faire sonner le morceau comme le hip-hop du‭ ‬ début des années‭ ‬90,‭ ‬à l’époque de‭ «‬ De la soul ‭»‬ etc‭… Les claviers utilisés sont d‭’‬ailleurs des machines d’époque,‭ ‬yamaha DX7,‭ ‬synthé analo etc‭… Pour le texte, c‭’‬est plutôt‭ ‬ du second degré sur une histoire de crime nocturne vu par un témoin plus ou moins atteint du syndrome de La Tourette‭.‭  ‬Rien de revendicatif là-dedans, juste un prétexte‭ .


Pour Cuckoo c‭’‬est un hommage à peine déguisé à Blur


‘‬Cuckoo‭’‬ semble être assez drôle à écouter,‭ ‬vous jouez sur les sonorités dans vos textes qui sont tous en anglais‭ ?

Pour Cuckoo c‭’‬est un hommage à peine déguisé à Blur,‭ ‬le texte signé Gauthier‭ ‬,‭ ‬est en effet très second degré également,‭  ‬pour les parties‭ «‬ parlées ‭»‬ c‭’‬est le propre frère du chanteur,‭ ‬Boris qui s‭’‬est plié à l‭’‬exercice grâce à sa diction parfaite et très middle-class.‭ Les textes sont tous en anglais,‭ ‬difficile de faire de la pop‭ ‬musique en français,‭ ‬c‭’‬est un parti-pris.


Vous n‭’‬allez pas y manquer à cette question‭ ‬:‭ ‬‘Harrison Ford‭’‬ est-elle une chanson hommage à l‭’‬acteur‭ ?

Pas spécialement,‭ ‬c‭’‬est surtout que ça sonnait bien comme titre ‭! On était parti au début sur Richarddeananderson,‭ ‬sans rire,‭ ‬mais c’était trop long et‭  ‬finalement difficile à caser ‭!





Votre album est-il un concept sur l‭’‬espace avec des titres comme‭ ‬‘Echoes‭’‬,‭ ‬‘Mercury‭’‬ ou‭ ‬‘Bugs‭’‬ ?

Sur l‭’‬espace,‭ ‬la solitude,‭ ‬l‭’‬introspection‭  ‬y a un peu de tout...


L‭’‬avenir de la musique ne trouve-t-il pas son espoir dans la fusion des genres comme vous le faites‭ ?

Le décloisonnement,‭ ‬le mélange des genres et des sons ne peuvent qu‭’‬enrichir la musique et la rendre neuve et intéressante.


Vos titres disposent d‭’‬un beau potentiel et d‭’‬une belle énergie scénique,‭ ‬avez-vous pu les tester en live‭ ?

Oui,‭ ‬et ça fonctionne plutôt bien (Sourire)‬ on a fait des festivals sympa cette été,‭ ‬et les retours ont étés‭ ‬encourageants.


Qu‭’‬attendez-vous de la sortie de cet album avec le soutien de Dooweet‭?

Une vraie visibilité,‭ ‬et l‭’‬accès aux media - ce qui est très compliqué voire impossible sans une agence professionnelle.


Quel est votre meilleur souvenir en tant qu‭’‬artiste‭ ?

Jouer cet été devant‭ ‬5000‭ ‬personnes juste avant les Fatals Picards,‭ ‬c’était plutôt cool‭  ‬je mets ça dans le top‭ ‬10‭ ‬des meilleurs souvenirs scéniques.


Au contraire le pire‭ ?

Avoir un souci de jack au moment de faire le solo,‭ ‬alors que tout allait bien avant,‭ ‬je le souhaite à personne.‭


Quelle est la question que vous aimeriez que l‭’‬on vous‭ ‬pose‭ ?

Celles que vous avez posées sont parfaites ‭!!!! ‬


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves‭ ?

Merci d‭’‬avoir tout lu ‭! ‬Et‭ n‭’‬hésitez pas à écouter l‭’‬album,‭ ‬il est disponible sur toutes les plateformes de téléchargements,‭ ‬et en streaming ‭!


Plus d'informations sur http://altavilla.wixsite.com/altavilla
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 11824
  • 11825
Haut de page
EN RELATION AVEC ALTAVILLA
DERNIERE CHRONIQUE
ALTAVILLA: The Conquest Of Gravity (2017)
4/5

Altavilla propose un album jubilatoire aux mélodies qui font mouche et offrant une belle diversité.
DERNIERE ACTUALITE
ALTAVILLA : Nouveau clip
 
AUTRES ARTICLES
KVELERTAK + GLOWSUN - LILLE - AÉRONEF - 31 OCTOBRE 2017
Entre deux dates en ouverture de Metallica, les Norvégiens de Kvelertak investissent l'Aéronef de Lille pour une soirée qui s'annonce brulante.
STOLEN MEMORIES (3 OCTOBRE 2017)
A l'occasion de la sortie de "Paradox", Music Waves a rencontré Stolen Memories pour une interview vérité.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021