MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

PERIHELION (4 NOVEMBRE 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
METAL ALTERNATIF

L'esprit de famille hongroise...
PROGRACER - 23.11.2017 - 6 photo(s) - (0) commentaire(s)
Alors qu'il publie son troisième album chanté entièrement en hongrois, PERIHELION, le groupe originaire de Debrecen s'est prêté au jeu des questions/réponses sans langue de bois et avec une fraîcheur et une sincérité toutes naturelles.



Quelle est la question qui vous a été posée trop souvent ?

Des questions telles que "Comment décririez-vous votre style?" et "Veuillez présenter le groupe" sont définitivement des finalistes.


Bien que les symboles graphiques utilisés sur vos créations précédentes semblent donner un élément de réponse, d'où vient votre nom? Jeux vidéo, DVD Deep Purple ou la trajectoire des objets célestes ?

Rien de tout ça. C'était le titre de notre album sorti en 2012, sous un autre nom de groupe.


Si nous pouvons faire la musique que nous aimons et la présenter aux gens sous la forme que nous avions imaginée à l'origine, c'est un succès en soi


Connaissez-vous le groupe de métal progressif polonais Perihellium (traduction latine du grec périhélie) ?

Jamais entendu parler.





Le chant en hongrois contribue-t-il à votre réussite dans votre pays ?

Si nous pouvons faire la musique que nous aimons et la présenter aux gens sous la forme que nous avions imaginée à l'origine, c'est un succès en soi. Comme les paroles hongroises sont essentielles dans l'approche honnête de notre musique, chanter dans notre langue maternelle nous apparait tout à fait évident.


En dehors de votre premier album "Perihelion", nous n'avons trouvé qu'une seule reprise en anglais sur "Hold" (' Sycamore Trees'). Cette expérience vous encourage-t-elle à répéter l'expérience ? 

Nous aimons tout simplement le monde de Twin Peaks et la musique de la série est absolument époustouflante. De ce point de vue, peu importe dans quelle langue sont les paroles. Si nous trouvons qu'une autre chanson est une bonne idée pour une reprise, nous la ferons, que ce soit une chanson hongroise ou non.


Il n' y a rien de plus important que de faire ce que l'on aime vraiment


Cependant, cela vous ouvrirait probablement de nouvelles opportunités d'affaires ?


Peut-être que le passage à l'anglais pourrait donner quelques nouvelles opportunités pour le groupe, mais nous perdrions une des particularités majeures de Perihelion, le chant en hongrois. Aussi, je ne vois pas un grand intérêt artistique à chanter en anglais. C'est juste une question d'approche qui évolue avec le temps. Aujourd'hui, la question ne se pose tout simplement pas..


Personne ne parle hongrois à la rédaction de Music Waves. Parlez-nous de vos paroles ?

Presque toutes les paroles sont des abstractions d'expériences spirituelles et émotionnelles. J'aurais moi-même beaucoup de mal à les traduire en anglais, donc je suppose que ceux qui ne parlent pas la langue devront se contenter de la musique. Ou ils devront apprendre le hongrois (Rires).





Votre musique est un savant mélange entre post-rock et post-metal comme peu de groupes le font, ce qui fait de vous un groupe singulier. Quelles sont vos sources d'inspiration pour écrire? Pour la composition ?

C'est très simple : nous faisons ce que nous trouvons intéressant et suffisamment original. Tous les styles musicaux sont massivement représentés maintenant et il peut être difficile de trouver des idées originales, mais il n' y a rien de plus important que de faire ce que l'on aime vraiment et d'apprécier ce que l'on fait.


Comment se déroulent ces processus d'écriture et de composition ? Qui participe et comment ?

Je suis très heureux de dire que les quatre membres du groupe participent au processus d'écriture des chansons, parce que nous aimons vraiment façonner de nouvelles compositions. Chaque fois qu'une chanson est terminée, dans laquelle les quatre membres mettent leur cœur, c'est un des moments les plus joyeux pour nous. En fait, c'est d'habitude moi qui trouve l'idée musicale de base qui est ensuite mise à l'épreuve dans la salle de répétition et il y a souvent des cas où la chanson finale ressemble à peine à l'idée initiale, grâce à la contribution de chacun.


De quels groupes vous sentez-vous artistiquement proche ?

On ne pense jamais à ce genre de choses. Mais pour ne citer qu'un seul groupe, Vágtázó Halottkémek, un groupe hongrois de renommée internationale, est certainement l'un de ceux dont nous nous sentons le plus proche.


Leur influence est-elle importante dans votre musique ?

Absolument. Même si ce n'est pas explicitement, le genre de musique que l'on écoute s'infiltre dans le subconscient et laisse sa marque. C'est toujours une bonne chose. Qu'est-ce que tu écoutes d'autre ? Diverses sortes de trucs. Je n'écoute pas vraiment le metal ces derniers temps, mais j'aime bien l'ère grunge du début des années 90, par exemple.


Il y a une ligne de démarcation très fine entre soutenir la musique avec des image vidéo  et "voler le spectacle"


Vos clips vidéo précédents montrent que les images sont très importantes pour vous et sont choisies pour soutenir le message musical. Avez-vous déjà pensé à diffuser des vidéos sur vos spectacles en direct comme d'autres artistes comme Tool par exemple ?

Cette idée revient de temps en temps sur le tapis, en effet. Cependant, il y a une ligne de démarcation très fine entre soutenir la musique avec de telles images et "voler le spectacle" du concert. Nous voudrions absolument éviter cela et que le public ait ce pourquoi il est venu nous voir.





Qu'attendez-vous de la promotion de l'album ?

Nous espérons toucher des auditeurs avec la même sensibilité que nous qui comprennent et ressentent notre musique pour ce qu'elle est et ce que nous voulons en faire.


Quel est votre meilleur souvenir en tant qu'artiste ?

La naissance des chansons et le travail en studio sont toujours les meilleurs moments qui valent la peine d'être vécus en tant que groupe.


Au contraire, le pire ?

Aucun en particulier mais, de temps en temps, il y a des spectacles live où tout ne fonctionne pas toujours comme nous l'aurions souhaité.


Quelle est la question que vous aimeriez qu'on vous pose ?

Dans 30 ans, j'aimerais qu'on me demande : "Qu'est-ce que ça fait d'être dans un groupe avec 35 ans de carrière ? "


Un dernier mot pour les fans de Music Waves ?

Merci beaucoup (Sourire) (en français)




Plus d'informations sur https://www.facebook.com/perihelionofficial
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 11963
  • 11964
  • 11965
  • 11966
  • 11967
  • 11968
Haut de page
EN RELATION AVEC PERIHELION
DERNIERE CHRONIQUE
Agg (2019)
L'excellent post rock/metal des Hongrois pâtit d'une production déséquilibrée qui empêche de profiter pleinement de leur prometteur potentiel. Pas rédhibitoire, mais dommage. Toutes les chroniques sur PERIHELION
DERNIERE ACTUALITE
PERIHELION: Les détails sur 'Agg'
SORTIE
Toutes les actualités sur PERIHELION
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
TRUST + DAVID SPARTE - LE TRIANON - 9 NOVEMBRE 2017
MARCHE OU CREVE - Au Nom De La Rage Tour
 
ARTICLE SUIVANT
TRUST + DAVID SPARTE - LE TRIANON - 9 NOVEMBRE 2017
MARCHE OU CREVE - Au Nom De La Rage Tour

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020