MW / Accueil / Articles / DOSSIERS - LE PROGRESSIF DES ANNÉES 80 À AUJOURD'HUI
TITRE:

LE PROGRESSIF DES ANNÉES 80 À AUJOURD'HUI


TYPE:
DOSSIERS
GENRE:

AUTRES



Un mini-guide non exhaustif des groupes considérés comme incontournables présents sur PW des années 80 à aujourd'hui
TORPEDO - 07.12.2004 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Très nombreux sont les groupes chroniqués sur le site et s y retrouver n est pas évident lorsque l’on n’a pas trop de temps ou bien lorsque l on veut aller droit au but.

Ce mini guide est là pour vous aider à vous faire une idée détaillée de chaque genre musicaux et de leurs références. Vous trouverez les noms des groupes et suivant entre parenthèses l album considéré comme le plus conseillé.

Pour le néophyte le mouvement progressif n’est incarné que par des noms prestigieux tels Genesis, Yes, King Crimson, Kayak… Pourtant la scène progressive n’a pas cessé d’évoluer. Si la plupart se sont inspirés de ces références, ils possèdent malgré tout leur propre personnalité et offrent un contenu aux sonorités très actuelles.

Pour débuter je vais vous présenter deux groupes incontournables. Il s agit de Porcupine Tree (Lightbulb Sun) et Anathema (Judgement). Tous les deux sont classés dans la catégorie atmosphérique. Porcupine Tree est un groupe de rock qui se rapprocherait de Pink Floyd/Radiohead en mélangeant toutes les périodes de chaque groupe. Anathema est quant à lui un groupe métal, aussi influencé par Pink Floyd mais plus mélancolique. Pour ces deux groupes les chants et les musiques sont de toute beauté, expressives, envoûtantes, aux émotions exacerbées.

Si l’écoute de ces deux merveilles vous a plu, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Cependant vous n êtes pas encore tout a fait prêt a entrer dans le monde bien souvent complexe et bigarré du progressif. Alors biaisons et intéressons nous d’abord à la catégorie néo progressive.

Le néo c est le coté mélodique du progressif. Beaucoup de sons sont audibles en même temps, les accords sont très nombreux et on en prend généralement plein les oreilles. Encore une fois, inspirés par Pink Floyd, je vais d abord vous présenter deux groupes dinosauriens (très vieux) qui, sans avoir inventé l eau chaude, ont tout de même posé les bases du néo. Il s agit de Pallas (Beat The Drum) et de Pendragon (Not Of This World). Les voix ne sont pas les points forts des deux mais les musiques sont très ensoleillées et planantes.

D’autres formations se sont fait remarquer pour la qualité de leur musique et vous pouvez donc tout naturellement pousser vos recherches vers IQ (Subterranea) ou vers des groupes plus jeunes tels Satellite (A Street Between Sunrise And Sunset) ou encore Timothy Pure (Island Of The Misfit Toys).

Le cap du néo-progressif a été passé avec succès. Il est maintenant grand temps de découvrir le mouvement progressif. Donner une définition à ce style est une gageure. D’autres s’y sont essayés avec plus ou moins de réussite mais au final chacun a sa propre idée. Dites simplement au revoir aux morceaux de trois minutes ayant une construction refrain-couplet-refrain.

Les genres appartenant au progressif sont extrêmement nombreux et il est certain qu’un néophyte trouvera chaussure à son pied parmi tous ses courants.

Pour les allergiques au chant il y a les tout instrumentaux aux influences jazzy comme Ozric Tentacles (The Hidden Step), hauts en couleur tel The Lens (A Word In Your Eyes) ou complètement originaux penchant vers l’expérimental comme Gordian Knot (Emergent).

Ceux qui souhaiteraient plutôt un rock intimiste respirant la paix et la quiétude peuvent s’intéresser aux formations suivantes : No-Man (Together We’re Stranger), Pineapple Thief (Variation On A Dream) voire même les extra-terrestres de Sigur Ros (Untitled).

Il y a bien entendu les groupes incontournables qui roulent leur bosse depuis longtemps et dont le nom est souvent arrivé à vos oreilles comme Marillion (Marbles) ou son ancien chanteur Fish (Raingod With Zippos) particulièrement inspiré sur cet album.

Enfin le progressif c’est avant tout une inventivité débordante. Jetez donc une oreille sur le roi du rock spatial, Ayreon (The Dream Sequencer) qui nous propose l’aventure unique d’entrer dans la peau d’un colon de mars revivant l’histoire de la terre. Si vous cherchez plus compliqué, les Flower Kings (Space Revolver) devraient vous satisfaire avec un nombre de changements de rythmes et de constructions ahurissant. N oublions pas de citer certaines réunions de musiciens provenant de divers groupes qui nous proposent parfois de vrais petits bijoux tel Transatlantic (Bridge Across Forver).

En sortant des sentiers battus, vous trouverez Alias Eye (Field Of Name) avec leur groove si personnel ou les délires musicaux sans précédent des suédois d’A.C.T. (Last Epic). Enfin cerise sur le gateau, Carptree (Superhero) avec son coté symphonique exceptionnel devrait vous convaincre de continuer un peu plus loin dans votre découverte.

Maintenant que vous maîtrisez tous les aspects du rock, il ne vous reste plus qu’à évoluer vers un monde un peu moins aseptisé contenant plus de hargne : le monde du métal. Mais cette appellation est un peu effrayante. Il est vrai que ce que l’on peut voir à la télé n’est pas fait pour rassurer. Et pourquoi ne pas essayer d’abord le métal néo-progressif ? Où comment retrouver tout le coté mélodique du rock néo-progressif dans des rythmes un peu plus rapides et des gros sons de guitares.

Quelques groupes se placent dans cette catégorie et tous, des plus connus - Arena (Contagion) et Enchant (Blink Of An Eye) à ceux qui éprouvent quelques difficultés à vivre de leur musique - Everon (Bridge) et Sylvan (Artificial Paradise) - offrent un son énorme et des mélodies toutes plus belles les unes que les autres.

Le métal progressif est à votre portée. Et je vais vous présenter les groupes qui vont aideront à franchir le pas sans aucune difficulté.

Tout d’abord il y a les monstres sacrés, ceux qui ont inventé un style et qui font – presque – l’unanimité. Vous ne pourrez couper au seul concept album de leur carrière ô combien réussie. Je parle bien entendu de Dream Theater (Scenes From A Memory) qui nous propose une histoire digne d’un David Lynch et une musique puissante calquée dessus. En second ce sont les talentueux musiciens de Pain Of Salvation (Perfect Element Part 1) qui vous donneront la chair de poule grâce à une voix unique et des envolées majestueuses. Enfin le progressif serait-il ce qu’il est sans Queensryche (Operation Mindcrime) ?

S’ensuivent bon nombre de groupes qui, s’ils n’ont rien inventé, conservent des qualités indéniables. Pour un métal bien carré, vous pourrez faire un tour du coté de chez Threshold (Clone) ou Vanishing Point (Tangled In Dream).

Dans un genre plus technique mais tout aussi efficace se trouve Shadow Gallery (Legacy) ou encore Ark (Burn The Sun).
Privilégiant la nervosité et la rudesse, il est indispensable de s’intéresser à Evergrey (In Search Of Truth) et ses choeurs jubilatoires ou à un mélange des deux genres précédemment cités : Symphony X (Divine Wings Of Tragedy). Enfin il est des albums qui vous scotchent dès la première écoute du genre Devin Townsend (Accelerated Evolution) pour ne plus quitter votre platine.

Actuellement très à la mode, vous trouverez aussi des groupes dont le chanteur est une chanteuse. A coté des incontournables Nightwish (Oceanborn) dans un genre métal mélodique et The Gathering (If Then Else) dans un style atmosphérique, de nouvelles formations se détachent telles Within temptation (Mother Earth) ou Theatre Of Tragedy (Assembly).

Et voilà, vous avez désormais les bases qui vous permettront de vous diriger vers les genres qui vous conviennent. Bien entendu toutes ces citations ne sont qu’une infime partie des groupes qui méritent une attention particulière.

Il ne vous reste plus qu’à vous laisser emporter au gré des conseils donnés par la rédaction pour chaque groupe.

Bonnes découvertes
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
 
AUTRES ARTICLES
ARENA AU TRABENDO
Arena au Trabendo (Paris) le 29/04/2003 avec une partie de Pendragon en première partie
D' AETHER
Interview par email de Vinicius Brazil, guitariste du groupe Brésilien Aether
Interview by email with Vinicius Brazil, guitarist of Brazilian band Aether
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021