MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

MOLYBARON + BORN FROM LIE (PARIS 09 FEVRIER 2018 - ANTIPODE)


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METAL ALTERNATIF

Rencontre pour le live de l'un des coups de cœur de l'année 2017 de Music Waves, qui partage l'affiche avec un des groupes prometteurs de la scène metal hexagonale.
CALGEPO - 14.02.2018 - 16 photo(s) - (0) commentaire(s)
Les inondations et la neige n'auront pas empêché Music Waves de se rendre sur la Péniche Antipode pour le concert de deux groupes coup de cœur d'une majorité de la rédaction à savoir Born From Lie et Molybaron qui se partagent l'affiche de la soirée. Le public, malgré quelques défections, a répondu présent et après un repas 100% bio a pu rentrer dans la petite salle de concert toujours aussi conviviale, contrairement au son qui sera lui resté à quai. Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut vous prévenir que l'auteur de ses lignes est à demi vierge pour cette affiche n'ayant écouté que Molybaron de fond en comble.

BORN FROM LIE


Peut-on parler de première partie tant sur la durée, le set était équilibré par rapport au groupe qui suit. La réponse est non bien évidemment. Qu'en est il alors en terme de qualité ? Autant le dire de suite, la découverte fut belle et plutôt agréable avec ce groupe qui oscille entre heavy, hard rock et parfois même des moments atmosphériques.








Malgré un son brouillon où tous les instruments semblent noyés dans un brouhaha difficilement acceptable, la prestation est restée impeccable et d'une belle technicité musicale avec  Jérôme et Nicolas se répondant à la guitare et notamment pour ce dernier avec de très beaux solos tout en sensibilité. Le groupe discute, et le leader charrie chacun des membres de son combo tout en remerciant régulièrement le public ayant bravé les conditions climatiques hivernales.





Les compos jouées revêtent des éléments orientaux très bien assimilés dans un concept que l'on devine d'actualité avec les migrants qui quittent leurs pays meurtris pour une nouvelle vie utopique et espérée. Elles sont prenantes en alternant les passages plus calmes et mélodiques et ceux plus nerveux que Jérôme essaye de vivre malgré la promiscuité de la scène. Nonobstant des mélodies très bien écrites, les lignes de chant restent le point de tempérament marqué par la valse-hésitation des techniques de chants, entre le clair trop poussé avec quelques fausses note et le growl mieux maîtrisé mais trop peu présent.








Born From Lie a été donc une très agréable surprise et un groupe avec une belle cohésion, malgré un batteur un peu trop discret, et que nous vous invitons à suivre de très près si vous ne connaissez pas.

Setlist :
- We'll Spill Some Blood (Edit)
- In My Head
- The Path Of Hate
- This Is My Home
- In The Dark
- The Promised Land
- No Escape
- Live With That Voice
- My Ten Fingers
- Draw Staws
- The Endless Journey
- Dark Cloud
- The Cell


MOLYBARON

C'est après quelques bières enfilées - le temps de modifier la configuration matérielle - que la bande à Gary débarque (pour une péniche c'est le comble) sur scène. Gros coup de cœur de la fin d'année 2017, il était donc intéressant de voir de groupe faire vivre son album en live afin de vérifier le potentiel scénique de ces titres. Et nous étions nombreux à le vouloir !








Et quoi de mieux que de commencer par un titre..... inédit 'Animals' qui fut gâché par un problème de micro du chanteur et un son qui ne faisait pas honneur au groupe. Malgré tout, tout le monde s'accordera à reconnaitre le professionnalisme du combo franco-irlandais qui ne se démontera pas malgré les obstacles pour offrir à son public un show le plus digne possible.

L'album est joué en entier avec un 'Dance' des plus syncopées avec une basse vrombissante qui constitue la colonne vertébrale incontestable des titres. S'enchainent ainsi 'Only When Darkness Falls' au thème presque plus pop rock où le micro enfin a permis à Gary de faire état de son chant très affirmé et assumé entre parties plus en retraits et plus poussées d'une belle amplitude.








Malgré la relative jeunesse du combo, la perception d'une belle osmose est déjà prégnante. Jamais un membre ne prend l'ascendant sur l'autre et chacun peut s'exprimer comme il l'entend tellement l'écriture est bien pensée.

Les influences sont bien assimilées et retranscrites avec l'ambiance de 'Moly' qui mêle à la fois le meilleur de Muse et Placebo qui auraient fauté avec Gojira, de Rage Against The Machine dont 'Killing In The Name' servira d'introduction à 'Fear Is Better For Business Than Love' où Steven André aura démontré l'étendue de son talent à la fois technique, véloce et terriblement sensible.











Le groupe n'hésitera pas non plus à allonger certains titres comme 'The Other Side' ou 'Let's Die Together' permettant à Gary de présenter l'ensemble du groupe où chacun ira de son petit solo, classique mais toujours aussi efficace. Pour les trois derniers titres, le frontman demande au public étrangement un peu éloigné de se rapprocher de la scène pour finir en toute beauté et de façon quasi fusionnelle le set bien trop court avec un 'Mother' entre calme et tempête, et 'Apocalypse Shop' et 'Incognito' mettant en avant la rythmique diabolique où le batteur se lâchera complètement dans un solo final dantesque.











Vient l'heure de remercier un groupe dont le premier album aura marqué 2017, pour cette prestation qui, malgré les obstacles, confirme le bien que l'on pense de Molybaron, qui mérite d'être soutenu tant son authenticité et son talent ne font aucun doute. Et dans cinq ans, lorsqu'il remplira le Zenith ou allez, lançons-nous, Bercy, on dira alors que ce 9 février 2018, nous étions dans cette petite péniche, berceau live de ce combo auquel on souhaite le meilleur pour l'avenir.

Setlist :
- Animals
- Dance
- Only When Darkness Falls
- On The Other Side
- Sleep Leaves This Place
- Moly
- (Intro Killing In The Name - Cover RATM) Fear Is Better for Business Than Love
- Let's Die Together
- Apocalypse Shop
- Mother
- Incognito

Un grand merci à Sylvain Collet pour les photos.

Photos de Born From Lie
Photos de Molybaron


Plus d'informations sur http://www.molybaron.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 12816
  • 12817
  • 12818
  • 12819
  • 12820
  • 12821
  • 12822
  • 12823
  • 12824
  • 12825
  • 12826
  • 12827
  • 12828
  • 12829
  • 12830
  • 12831
Haut de page
EN RELATION AVEC MOLYBARON
DERNIERE CHRONIQUE
Molybaron (2017)
Molybaron livre avec son premier album éponyme un travail encourageant en alternant punch et douceur, toujours avec réussite. Toutes les chroniques sur MOLYBARON
DERNIERE ACTUALITE
MOLYBARON en concert avec UNEVEN STRUCTURE en février à Paris
CONCERT
Toutes les actualités sur MOLYBARON
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
HOLISPARK (06 FEVRIER 2018)
Rencontre enneigée avec Roch et Manon membres du groupe Holispark à l'occasion de la sortie de "Sonic Bloom" premier album des jeunes nordistes.
 
ARTICLE SUIVANT
HOLISPARK (06 FEVRIER 2018)
Rencontre enneigée avec Roch et Manon membres du groupe Holispark à l'occasion de la sortie de "Sonic Bloom" premier album des jeunes nordistes.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020