MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

Vandenberg's Moonkings + BuzzKill Baby! - Courtrai - De Kreun - 10 Mars 2018.


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
HARD ROCK

Nous avons rendez vous à Courtrai avec Moonkings et Adrian Vandenberg pour une soirée placée sous le signe d'un hard rock chaleureux et plein de feeling.
NOISE - 19.03.2018 - 7 photo(s) - (0) commentaire(s)
En ce samedi printanier, Music Waves est à Courtrai à De Kreun pour assister à une étape de la tournée d’Adrian Vandenberg avec son groupe Moonkings. Avant d’ouvrir pour Scorpions avec plusieurs dates en France il fait une petite tournée en tête d’affiche. Nous ne pouvions manquer la chance de savourer l’ancien guitariste de Whitesnake et ses hommes dans un cadre intimiste pour un concert longue durée.

En attendant Moonkings les organisateurs ont choisi un groupe local pour ouvrir. Buzzkill Baby est une formation belge formée en 2017 à Genk, auteur d’un EP, "The Origin Of Buzz". Le groupe est peu connu et la salle sonne encore creux, le rideau la coupant en deux n’augurant rien de bon quant à l’audience. Cela ne va pas entamer l’envie d’un groupe énergique qui œuvre dans un rock teinté de punk et d’alternatif dans l’esprit du MC5 et des Hellacopters. Une fois passé une intro futuriste évoquant les séries des années 80, le groupe fait trembler les murs avec un ‘Addiction’ redoutable. Ce titre brut de décoffrage et servi par un bon refrain fait son effet. Avec ‘So Messed Up’ on savoure un ton rock’n’roll direct et sans fioritures qui fait taper du pied et évoque le meilleur d’un Danko Jones.


Les titres vont s’enchainer à toute vitesse, ‘Ketamine’ et ‘Heard You Coming’ sont tout aussi réjouissants. Le ton de voix granuleux de Dominique De Vos fait merveille, les riffs sont simples et efficaces dans un esprit punk frais et direct. Avec ‘Too Close To The Moon’ Buzzkill Baby propose un titre plus rock’n’roll doté d’un refrain irrésistible qui fait son effet auprès d’un public de plus en plus chaud. On ressent toute cette force rock’n’roll grâce à un son parfait, puissant et clair. Jamais l’énergie ne va baisser que ça soit avec ‘Nigtmare City’ ou ‘Interstellar Black Box’ dans un esprit Stoogies. Le groupe belge n’invente rien de neuf mais rend un bel hommage à une certaine idée rock. Il a délivré une fort solide prestation et a été une jolie révélation pour pas mal de monde.


Après cette explosive prestation la salle se remplit un peu mais l’affluence reste décevante pour une affiche d’une telle qualité. Néanmoins les présents sont motivés et bien pressés devant la scène. Il faut dire que Moonkings ravit les amateurs de hard rock mélodique depuis ses débuts marquant le retour d’Adrian Vandenberg. Le premier album a été une réussite de hard mélodique digne de Whitesnake et "MK II" a confirmé que le groupe était là pour durer avec et un sens de la mélodie imparable. Le concert va largement mettre à l’honneur ces deux albums et revenir sur le passé. En attendant toute la première partie du concert est consacrée à Moonkings, et cela va être réjouissant : l’ambiance ne va cesser de monter et chacun va savourer un excellent hard rock servi par un groupe soudé dans lequel Vandenberg ne prend pas toute l'espace. Il laisse la place d’honneur à son formidable chanteur, Jan Hoving, dont le timbre si chaleureux va faire merveille.


D’entrée on ressent ce feeling. 'Tight Rope' sort du nouvel album et est idéale pour débuter tandis que ‘Nothing Touches', courte et tout aussi énergique fait taper du pied. La partie est déjà gagnée et ‘Line Of Fire’ puis ‘Steal Away’ enfoncent le clou. La première est un monstre de rock’n’roll durant laquelle Hoving va chercher le public. Ce dernier répond à fond et au vu des sourires des musiciens il est facile de deviner leur joie d’un si bel accueil. ‘Steel Away’ enchaine dans un ton plus blues très accrocheur. On ne peut que rester pantois devant la classe de Vandenberg à la guitare avec un toucher intact et une classe phénoménale, chaque solo étant un ravissement. Derrière ‘Angel In Black’ extraite du nouvel album cartonne bien avec un ton à mi-chemin entre hard et blues avec une montée en puissance remarquable. Enfin ‘Close To You’ achève cette partie en beauté, avec un ton proche de Led Zeppelin, chaleureux avec une nouvelle fois un solo de grande classe.


La 2ème partie du concert va commencer sur des notes plus intimistes. Adrian Vandenberg dégaine la guitare acoustique et revient sur son album solo de 1982 avec ‘Burning Heart’. Il fait l’unanimité et confirme son talent pour un hard mélodique et puissant. Pour les deux titres suivants on avance deux flight cases sur lesquels s’installent Adrian et Jan. Dans un esprit intimiste ils vont délivrer une splendide prestation sur ‘What Doesn’t Kill You’ et ‘Sailing Chips’. Tout en émotion et en feeling, le duo fait fort avec notamment un chant pur digne des plus grands, entre David Coverdale et Robert Plant. Ce moment chaleureux rencontre un succès énorme et ravit un public aux anges d’une telle proximité. Tout le monde est de retour pour la première reprise de Whitesnake. ‘Judgement Day’ issu du monstrueux "Slip Of The Tongue" est un pur classique au refrain imparable ; dans un esprit proche de Led Zeppelin il rencontre un succès certain auprès d’un public friand du genre. Le classique solo de batterie est ensuite au rendez-vous avec un bon feeling.


La dernière ligne droite approche et démarre en fanfare avec ‘Reputation’. Porté par un refrain costaud, ce titre dans la pure tradition hard mélodique fait son effet. Avec ‘The Fire’ Moonkings revient une nouvelle fois sur le nouvel album. Entre le chant parfait à la fois chaleureux et énorme de puissance et une longue partie instrumentale aux allures de jam, le titre fait l’unanimité et atteste du talent de cette petite bande. Cela va être confirmé avec la reprise du classique de Whitesnake, ‘Here I Go Again’. Parfaitement interprété il fait un tabac auprès d’un public reprenant en chœur le refrain. Enfin ‘Lust’n’Lies’ achève le concert avec un pur feeling hard mélodique. La salle est comblée mais personne n’a envie que tout s’arrête comme ça. Après quelques instants le groupe fait son retour sous les vivats du public. Dernier extrait du nouvel album, ‘Love Runs Out’ fonctionne avec un ton encore très brulant, et enfin la reprise du légendaire ‘Rock’n’Roll’ de Led Zeppelin clôture les hostilités de belle manière. Parfaitement chanté il met le feu et confirme la communion entre le groupe et son public.

Les absents ont eu bien tort : Moonkings a donné un concert de grande classe. Au-delà du talent énorme d’Adrian Vandenberg on a pu noter celui tout aussi remarquable de ses musiciens et aussi et surtout de son chanteur qui possède la classe des plus grands. La soirée a été une pleine réussite et nous remercions une nouvelle fois Fillip et ses équipes pour leur accueil.



Plus d'informations sur http://www.moonkingsband.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 13181
  • 13182
  • 13183
  • 13184
  • 13185
  • 13186
  • 13187
Haut de page
EN RELATION AVEC VANDENBERG'S MOONKINGS
DERNIERE CHRONIQUE
Rugged And Unplugged (2018)
"Rugged And Unplugged" est un album chaleureux qui ravira les fans d’Adrian Vandenberg et séduira tous les amateurs d’albums acoustiques. Toutes les chroniques sur VANDENBERG'S MOONKINGS
DERNIERE ACTUALITE
VANDENBERG'S MOONKINGS: Nouvelle vidéo
SORTIE
Toutes les actualités sur VANDENBERG'S MOONKINGS
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
NO ONE IS INNOCENT (07 FEVRIER 2018)
Nous avons rencontré Kemar à l’occasion de la sortie de “Frankenstein”, le nouvel album coup de poing de No One Is Innocent.
 
ARTICLE SUIVANT
MALINA MOYE (06 FEVRIER 2018)
Rencontre avec la guitariste américaine Malina Moye à l'occasion de la sortie de son nouvel album, "Bad As I Wanna Be".

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020