MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

SCORPIONS - HOTEL ACCOR ARENA - 26 JUIN 2018


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
HARD ROCK

L’adieu qui n’est qu’un au revoir !
ROCK'N'RAW - 16.07.2018 - 24 photo(s) - (0) commentaire(s)

Pour ouvrir cette chaude soirée, c’est au groupe anglais Slydigs de s’y « coller ».
Leur look mi-moods à la The Who et mi-Oasis, colle bien à la couleur de leurs chansons.
Le seul problème est, que le look ne fait pas tout et, surtout pas la musique.

On se désole que la date de Paris n’est pas eu, comme d’autres dates de cettet tournée, la présence du Vandenberg’s Moonkings (de l’ex Whitesnake) en première partie. Certes ça joue bien et c’est propre mais à l’arrivée les compositions ne donnent pas un grand émoi.
Le public du soir semble néanmoins apprécier la prestation et c’est le plus important. Le chanteur donne rendez-vous à tout l’aréopage à son stand de merchandising pendant l’entracte, espérons qu’il ait été entendu.



SCORPIONS


En 2011, Scorpions annonçait son désir d’en finir avec la scène.
A cette occasion ils se lançaient dans une tournée d’adieu sous la dénomination de Final Sting World Tour. Puis, la tournée se prolongea et prit le nom, bien nommé, de Rock’n Roll Forever.
En 2015 ce fut le 50th Anniversary Tour et puis finalement cette année nous avons droit au Crazy World Tour.
Nous voici donc sept ans après cette annonce fracassante, prêts pour voir un nouveau concert de Scorpions.

Rendez-vous nous est donc donné à l’Accord Hotel Arena (ex Popb de Bercy) de Paris en cette belle soirée d’été. La foule semble présente donc … Let’s go !





Pour ce énième concert de Scorpions dans la capitale, l’Accord Hotel Arena n’a pas fait le plein (lassitude ?, prix des places ? …).
Certes il y a du monde, mais on peut encore apercevoir des sièges vides dans les gradins supérieurs et la fosse (en partie tronquée par des gradins) n’est pas bondée non plus.
Quand arrive le groupe les watts sont lâchés et le light show fonctionne intensément.





Le groupe semble, par contre, sur la défensive. Klaus Meine a une voix hésitante (pour pas dire limite) et surtout le son de la basse est bien trop en avant et « dégueule » de tous les cotés.
Tout ceci ne va  donc pas dans le bon sens pour flatter les oreilles de l’auditoire.
Et puis, soudainement et comme par enchantement après l’instrumental Coast To Coast, tout rentre dans le rang et la voix de Klaus redevient parfaite alors que la basse est elle, juste comme il faut à sa place.





              


A partir de ce moment là il faut reconnaitre que plus rien ne semble pouvoir arrêter le groupe qui est boosté par un Mikkey Dee (transfuge, par la force des choses, de Motorhead) toujours au sommet de sa forme.
Son solo de batterie sera d’ailleurs des plus flamboyants et la reprise de ‘Overkill’, qui le précéda, tout autant.
Bref les hits s’enchainent et on se demande pourquoi il y a sept ans de cela ils avaient envisagé de tout arrêter ! Le rappel avec ‘Still Loving You’ et ‘Rock You Like a Hurricane’ ne viendra que confirmer ce qui précède.






Devant un tel show on peut raisonnablement penser qu’il reste encore quelques bonnes années à venir pour Scorpions et que leurs fans auront encore de bonnes occasions de les revoir.
Leurs paroles de 2011 ont certainement du être du un moment d’égarement, ou une faute de langage …



Christophe MENG - Rock'N'Raw - Reproduction interdite © Tous droits réservés.

Les photos en HD sont également visibles sur Rock'n'Raw



Plus d'informations sur http://www.the-scorpions.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 14168
  • 14169
  • 14170
  • 14171
  • 14172
  • 14173
  • 14174
  • 14175
  • 14176
  • 14177
  • 14178
  • 14179
  • 14180
  • 14181
  • 14182
  • 14183
  • 14184
  • 14185
  • 14186
  • 14187
  • 14188
  • 14189
  • 14190
  • 14191
Haut de page
EN RELATION AVEC SCORPIONS
DERNIERE CHRONIQUE
Return To Forever (2015)
Scorpions, à court d'inspiration, déterre de vielles démos pour un album passéiste bien loin des standards actuels. 'Return To Forever' n'est pas l'album de la résurrection mais bien l'album de trop dans l'immense carrière des Allemands. Toutes les chroniques sur SCORPIONS
DERNIERE ACTUALITE
SCORPIONS : L'intégrale en 367 piqûres
SORTIE
Toutes les actualités sur SCORPIONS
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
HALESTORM (13 JUIN 2018)
Cinq ans après notre première rencontre, nous avions de nouveau rendez-vous avec Halestorm dont le statut a considérablement changé depuis...
 
ARTICLE SUIVANT
HYPERDUMP STORY : EPISODE 013
En exclusivité mondiale, Music Waves vous propose de suivre désormais les passionnantes aventures illustrées de HyperDump dans sa quête pour devenir le plus grand groupe du monde...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020