MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
TITRE:

URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

HARD ROCK



Les Légendes ne meurent jamais !
ROCK'N'RAW - 04.02.2019 -
27 photo(s) - (0) commentaire(s)

Uriah Heep, qui vient de sortir son nouvel album Living The Dream, entame une nouvelle tournée européenne qui débute à Paris.
Cela fait maintenant dix ans qu’ils ne sont pas passés par la capitale (Olympia 2009) et c’est donc avec une certaine impatience que les fans rongent leur frein. En effet, hormis quelques festivals ( dont Guitare en Scène en 2013 ) le Heep se fait rare dans l’Hexagone. Cette soirée à La Cigale n’est donc à manquer sous aucun prétexte pour tout supporter d’Uriah Heep qui se respecte. Les conditions météo étant ce qu’elles sont en janvier, et la neige s’étant invitée en ce mardi soir, on peut craindre une salle quelque peu dépeuplée mais il n’en sera rien, la passion des fans pour le Heep est plus forte que quelques flocons venus jouer les trouble-fête.


ELIAS DRIS





Elias Dris et son guitariste, ont la lourde tache de réchauffer l’auditoire. Chose peu aisée, vu les frimas ambiants que le public a du affronter lors de l’attente devant la salle. Si les places assises au balcon, sont bien fournies, il n’en est pas de même dans la fosse, où le public est clairsemé.
Les chansons folk distillées par Elias Dris reçoivent un accueil poli de la foule mais, comme souvent lors des premières parties acoustiques, une certaine lassitude et manque d’intérêt s’installe chanson après chanson.





Il faut dire que les titres et l’interprétation manquent de l’étincelle qui pourrait susciter un regain d’intérêt.


URIAH HEEP






Au moment ou Uriah Heep prend possession de la scène de La Cigale, la fosse c’est enfin remplie et une certaine effervescence et impatience y sont palpables. Le Heep démarre sur les chapeaux de roues et interprète un 'Gazed and Heaven', issu du dernier album, de toute beauté.
C’est propre, net et plein d’énergie. Le groupe a beau avoir plus de cinquante ans d’existence maintenant (seul Mick Box y est depuis l’origine), le feu sacré est toujours là.





Le début de la setlist fait la part belle au dernier album. Avec l’interprétation des six premières chansons ('Gazed by Heaven', 'Living the Dream', 'Take Away My Soul', 'Knocking at My Door', 'Waters Flowing' et 'Rocks in The Road') de l’album, saupoudré de quelques chansons ('Return to Fantaisy' et 'Too Scared To Run') plus anciennes.
Rien à dire, c’est homogène et de qualité. Si on devait pinailler on pourrait dire que le son de basse de Davey Rimmer est un peu trop sourd.





Dommage, car Davey est très talentueux et il le faut pour pouvoir reprendre le flambeau après les bassistes que furent Gary Thain, John Wetton et Trevor Bolder, qui l’ont précédé dans le groupe.
Hormis ce détail, Uriah Heep nous montre qu’un « vieux » groupe peut perdurer quand tous les membres restent impliqués.





La dernière partie du concert est un retour aux fondamentaux avec l’interprétation magistrale des standards du groupe que sont 'Gypsy', 'Look at Yourself', 'July Morning' et 'Lady in Black'.

Il en manque, me direz-vous. Eh bien non, car en rappel nous avons droit à 'Sunrise' et 'Easy Livin’' qui sont deux titres qui ont, on peut le dire, marqué l’histoire du Rock et des seventies. Seul manque à l’appel 'Stealin’' qui a disparu de la setlist.








Le public ne s’y trompe pas et fait un triomphe (mérité) à ces vieux briscards du Rock que sont ces sympathiques membres du Heep.




Super soirée, super concert. On en aurait bien voulu plus, surtout que vu la rareté des passages d’Uriah Heep dans notre « douce » France, on risque de devoir rester sur notre faim.
Et cela pourrait même se terminer en véritable frustration !





Christophe MENG - Rock'N'Raw - Reproduction interdite © Tous droits réservés.

Les photos en HD sont également visibles sur Rock'n'Raw



Plus d'informations sur http://www.uriah-heep.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 16046
  • 16047
  • 16048
  • 16049
  • 16050
  • 16051
  • 16052
  • 16053
  • 16054
  • 16055
  • 16056
  • 16057
  • 16058
  • 16059
  • 16060
  • 16061
  • 16062
  • 16063
  • 16064
  • 16065
  • 16066
  • 16067
  • 16068
  • 16069
  • 16070
  • 16071
  • 16072
Haut de page
EN RELATION AVEC URIAH HEEP
DERNIERE CHRONIQUE
URIAH HEEP: Living The Dream (2018)
4/5

Uriah Heep n'a pas pris une ride et propose dans ce "Living The Dream" un Hard Rock 70's toujours aussi enthousiasmant !
DERNIERE ACTUALITE
Décès de John Lawton, ex chanteur de Uriah Heep
 
AUTRES ARTICLES
EXCEPT ONE (10 JANVIER 2019)
Après deux OMNI (Objets Musicaux Non Identifiés) en format EP, Except One se jette dans le grand bain avec son premier album "Fallen"...
ORION DUST (23 JANVIER 2019)
Rencontre avec Orion Dust à l'occasion de la sortie de leur très attendu deuxième album, "Legacy"
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021