MW / Accueil / Articles / CAPTAIN OBVIOUS (21 MARS 2019)

CAPTAIN OBVIOUS (21 MARS 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK ALTERNATIF
Rendez-vous pris avec non pas le nouveau membre des Avengers mais avec un nouveau groupe rock, Captain Obvious qui nous parle de son EP au son vintage assumé.
CALGEPO - 28.03.2019
Music Waves a rencontré Captain Obvious pour la sortie de son premier EP enregistré au États-Unis .


Nous aimons commencer nos interviews par cette question : quelle est la question qu’on vous a trop posée ?

La question qu’on nous pose à chaque concert et qui nous emmerde toujours autant: « Pourquoi vous êtes que deux ? »,  il faut croire qu’ils n’ont pas encore compris qu’il n’y a pas de 3ème frère, on n'est pas Les Inconnus !





Vous êtes 2 frères et votre groupe s’appelle Captain Obvious, ce nom était pour vous une évidence ?


La réponse est dans la question !


Votre volonté est-elle de faire partie des Avengers ?

Dans la famille on a toujours été plutôt team X Men, mais si ça peut nous permettre de pécho Scarlett Johansson ce serait avec plaisir !


Votre EP a été enregistré aux studios Sputnik Sound à Nashville, berceau du rock US, pourquoi ce choix ?


Angus (Batterie) a eu la chance de pouvoir étudier 6 mois là-bas et en a profité pour se renseigner sur les studios et ainsi en choisir un où avaient déjà enregistré des groupes comme The Inspector Cluzo qui sont un peu les rois du power duo français !


On voulait apporter ce côté un peu vintage à notre son qui est quand même plutôt moderne !



Qu’est- ce que ça vous a apporté d’enregistrer là-bas ? Pour être le plus proche de l’esprit rock américain ?


C’était avant tout un rêve de gosse de pouvoir partir enregistrer aux USA avec une référence comme Mitch Dane qui est un très bon pro ! Ça nous a aussi permis de nous rapprocher au plus du son qu’on souhaitait avoir mais aussi que l’on aime entendre, d’où l’utilisation en grande partie d’effet analogique ! On voulait apporter ce côté un peu vintage à notre son qui est quand même plutôt moderne !


Le mastering a été confié à nul autre que Brian Lucey (qui a bossé entre autres avec Artic Monkey), comment en êtes-vous arrivés à travailler avec lui et qu’est-ce qu’il a apporté à l’album ?


Encore une fois on voulait que le rendu final soit le plus proche de ce que l’on aime écouter, on est donc allé voir qui faisait le mastering des artistes que l’on aime et ce sacré Brian était là à chaque fois ! On s’est donc renseigné et on a vu qu’il était possible pour nous de travailler avec lui. On a donc sauté sur l’occasion ! Je pense qu’il nous a permis de conserver l’aspect analogique que l’on voulait et de magnifier tous les titres.


Votre premier EP sonne très garage et presque punk (notamment dans ‘Shadows’ et ‘Pop Songs’), votre volonté était de donner cette couleur un peu vintage et authentique à vos compositions ?


Comme on l’a dit juste avant, le côté vintage et analogique était vraiment important pour nous dans cet EP. On a eu la chance de pouvoir utiliser plusieurs vieux échos à bande (surtout des Roland Space Echo) mais aussi de tout enregistrer sur une table Neve qui apportent pour nous une touche très spécifique au son !





‘Psycho Dance’ contient un riff qu’on pourrait rapprocher de Rage Against The Machine et dont la façon de chanter se rapproche des Beastie Boys, ces groupes font-ils partie de vos influences ?


On a toujours écouté Rage Against The Machine et les Beastie Boys et on essaye de le montrer dans les morceaux en misant sur des voix un peu rappées, comme par exemple sur le morceau d’ouverture 'Let It Burn'. Il est vrai aussi que les parties instrumentales des autres morceaux sont en grande partie inspirées par ces 2 groupes, qui sont pour nous des références !


Pour ce premier EP on a vraiment voulu se concentrer sur l’essentiel avec des morceaux efficaces et sans trop de chichis !



Alors que plusieurs jeunes groupes ajoutent à leur musique plein d’effets électro ou bien proposent une musique extrême, votre EP reste très minimaliste et dans l’essentiel du rock, cela marque votre envie de ne pas suivre la mode ?

Pas forcément, pour ce premier EP on a vraiment voulu se concentrer sur l’essentiel avec des morceaux efficaces et sans trop de chichis ! On fait des morceaux peu importe le style, tant qu’ils nous plaisent on fonce ! Pour le moment, on aime notre côté minimaliste, on dirait même que c’est notre marque de fabrique.


Le rock en France n’a très peu d’écho médiatique, n’est-ce pas frustrant de ne pas être prophète en son pays ?


On ne fait pas ça pour la gloire et puis franchement, c’est pas un peu dépassé d’être prophète ?


Vous écrivez et chantez en anglais, plusieurs groupes français nous ont expliqué qu’il était ainsi plus facile pour faire sonner les chansons et que le français ne collait pas forcément à la musique, est-ce votre cas et est ce totalement exclu à l’avenir que vous écriviez des chansons dans la langue de Molière ?

On n’a jamais vraiment tergiversé sur cette question, ça nous a toujours semblé évident de composer en anglais. Tout ce qu’on écoute est en anglais et ça ne nous viendrait vraiment pas à l’esprit de faire autrement !


Le fait d’être deux frères est-ce un avantage ou un inconvénient ?

Pour nous c’est un avantage, c’est beaucoup plus pratique pour travailler comme on habite ensemble et on se connaît parfaitement, on sait comment travailler l’un avec l’autre pour être les plus efficaces.


Sur la pochette, vos visages sont effacés, pour quelle raison ?


Parce que l’important c’est pas qui on est mais ce qu’on fait ! On est pas fan du concept de prophète !


C’est sur scène que l’on s’amuse le plus et que nos morceaux prennent vie d’une manière encore plus concrète que sur l’EP !



Que préférez-vous entre le travail de composition, de studio et le live ? Avez-vous pu faire vivre sur scène vos titres ?


Je pense que c’est sur scène que l’on s’amuse le plus et que nos morceaux prennent vie d’une manière encore plus concrète que sur l’EP ! On a l’occasion de jouer assez régulièrement à Paris mais on adorerait pouvoir s’exporter dans la France entière et pourquoi pas encore plus!





Avez-vous d’autres compositions et pourquoi ne pas avoir choisi de sortir un album complet ?


Depuis la fin de l’enregistrement on a pu continuer de composer des nouveaux morceaux. Ça nous semblait normal de commencer par un EP pour pouvoir tester la sensibilité du public à notre style, l’album pour nous c’est la suite logique !


Aujourd’hui une bonne promo doit s’accompagner de clips, vous proposez avec ‘Let It Burn’ une vidéo qui ressemble à des clips très 80s, vous semblez conceptualiser au maximum votre projet, est-ce exact ?


C’est exact, aujourd’hui ça nous semble primordial d’avoir un visuel qui nous ressemble et qui permet de nous identifier au premier coup d’œil. On a eu la chance de travailler avec une équipe du tonnerre pour nos 2 derniers clips !  Ce projet c’est avant tout du plaisir et on veut qu’on le ressente au maximum !


Les réseaux sociaux sont devenus indispensables pour les artistes, quelles sont vos relations avec eux, vous êtes du genre à suivre tous les commentaires et à être proches de vos fans ?


On se sert seulement de Facebook et Instagram, on trouve ça super efficace pour faire notre promo et échanger avec le public ! On essaye quand même d’avoir un regard extérieur et de ne pas se mettre à poster tout ce qui nous passe par la tête ! Pour autant, on lit tout ce qu’on reçoit et on répond à tout !


Quels sont vos futurs projets et pensez-vous à lancer un crowdfunding pour le prochain album ou EP ?


Pour nous l’album ce serait l’étape suivante mais on fait déjà en sorte de jouer le plus possible et de partager le plus cet EP qui nous tient vraiment à cœur ! Pour ce qui est du crowdfunding, c’est une option qu’on est prêt à utiliser, mais pour le moment rien n’est sûr. Mais vous en serez informé !!


Nous avons commencé par la question qu'on vous pose trop souvent, quelle serait celle que vous aimeriez que l'on vous pose ?


« Ça vous dirait une tournée mondiale, je bosse avec les Foo Fighters ? » Si tu nous lis Dave, on t’attend toujours !


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/captainobviousfr/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 16494
  • 16495
EN RELATION AVEC CAPTAIN OBVIOUS
DERNIERE ACTUALITE
CAPTAIN OBVIOUS: Les détails sur leur EP
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant CAPTAIN OBVIOUS
 
DERNIER ARTICLE
Rendez-vous pris avec non pas le nouveau membre des Avengers mais avec un nouveau groupe rock, Captain Obvious qui nous parle de son EP au son vintage assumé.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant CAPTAIN OBVIOUS
 
DERNIERE CHRONIQUE
Let It Burn (2019)
Première pierre d'un édifice plus grand à venir, "Let It Burn" plaira aux amateurs d'un style dépouillé et ramassé tant sur le plan des compositions que de l'ambiance sonore réussie

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant CAPTAIN OBVIOUS

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020