MW / Accueil / Articles / PARPAING PAPIERS (04 NOVEMBRE 2019)

PARPAING PAPIERS (04 NOVEMBRE 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK ALTERNATIF
Music Waves a rencontré Parpaing Papier, de drôles d'alchimistes venus de Nantes, pour lesquels punk et metal pourraient survivre ensemble sur le même bateau.
ADRIANSTORK - 19.11.2019
Musicwaves a pu  converser avec Martin Hallier et ses concitoyens nantais. Déjà vieux routard de la scène, Martin nous parle de ses expériences passées qui ont joué un rôle direct dans le son de Parpaing Papier, cet OPMNI (Objet Punk Metal Non Identifié). Dans cette interview, nous parlerons pêle-mêle de tests de casque, d'odes à la tempête, de Bulgares et même de Surya Bonalli !


Martin Hallier a fait partie du groupe punk Mayennais Kiemsa et au groupe metal Dancefloor Disaster, deux influences qui ressortent sur cet EP. Martin, qu'est-ce qui t'a pris de vouloir te faire le prêtre de ce mariage forcé entre deux genres qui pourraient s'opposer?


Salut aux lecteurs de Music Waves ! Il est vrai que ça peut s’opposer même si Kiemsa était de plus en plus acéré niveaux guitares avec les années. Le punk exporte de plus en plus quelques riffs faisant référence au metal, et notamment au heavy où les tempos avec le punk-rock de Sum41 se prêtent bien par exemple. Weezer fait aussi des choses similaires à des tempos plus lents, nous sommes vraiment entre la power-pop, le punk-rock et quelques touches de violence un peu plus teigneuses qu’on n'oserait surtout pas appeler hardcore.


D'où viennent les autres membres Fabrice, Corentin et Clothilde, qu'est-ce qui les a amenés à travailler avec Martin?



J’ai rencontré Fabrice lors d’un stage de chant organisé par Trempolino avec le coach vocal François Valade et c’est comme ça que Corentin s’est proposé deux mois après, puis Clothilde, plus tard car nous travaillions avec Antoine (ex-Dancefloor Disaster). Mais nous savions qu’il ne pourrait intégrer pleinement le groupe et prendre part aux concerts. Clothilde est donc arrivée en janvier 2019 sur une idée de Fabrice qui l’avait rencontrée quelques années au conservatoire de Nantes, par lequel ils sont passés tous les deux - Clothilde y étudie actuellement en dernière année.





Justement, une jeune fille dans un groupe de rock, guitariste de surcroit, est-ce que cela vous permet de vous distinguer du tout-venant ? Mais n'avez-vous pas peur que les qualités (réelles) de la dame soit un peu éclipsées dans un univers un peu masculin?


C’est très facile à distinguer au son, il y a beaucoup de voix dans nos chansons et nous chantons tous. La voix de Clothilde est un élément de notre son donc, fort heureusement nous sommes loin de l’éclipse, au contraire! Mes trois compères sont en train de devenir des bêtes d’indépendance des membres et du cerveau : chanter et jouer en même temps, sur un concert intense et chaud, c’est une sacrée performance.


A l'instar des Ramones et des Wampas, vous possédez tous le même patronyme, Papier. Est-ce pour vous inscrire dans une tradition punk?



Grillé ! En effet j’ai toujours trouvé ce clin d’œil très sympa et très représentant de ce qu’est l’esprit de groupe. Il y a un côté « bande » que j’adore, et se donner des codes comme ça c’est aussi affirmer de manière ludique qu’on fait partie d’une famille. Il y a cette anecdote entre Johnny Ramone et Joey Ramone qui ne pouvaient plus se voir depuis que le premier avait piqué la copine du second. Mais un soir alors que Joey n’était pas dans une position favorable lors d’une bagarre après un concert, Johnny a immédiatement accouru défendre son chanteur. A la question « pourquoi » il répondit : « On ne touche pas à un Ramone » le plus sérieusement du monde. Et il y croit, malgré leurs différends personnels. J’ai toujours trouvé ça juste, et quand tu passes 12 ans avec Kiemsa, 6 avec Dancefloor Disaster et mes 5 années avec Andréas & Nicolas, tu comprends tout ça, et c’est passionnant.


Vous sortez votre premier EP au titre évocateur. Comment vous êtes vous arrangés en studio? Est-ce que Martin décide de tout ou est-ce que les trois autres ont leur mot à dire? Est-ce que Parpaing Papier est la dictature totalitaire d'un membre ou un régime plus communiste où chaque individu a autant d'importance qu'un autre (en théorie)?


Je suis à l’origine du projet et j’avais déjà tout ou partie des chansons présentes dans cet EP, en effet. Depuis nous avons déjà sept nouveaux morceaux ou chacun à pu s’exprimer et nous avons hâte de les enregistrer, elles sont déjà jouées en live ! Parpaing Papier, c’est nous quatre. Sans cet ordre d’arrivée, on ne serait peut-être même pas nés. Tout s’est fait assez naturellement alors que quand tu y repenses ce n’était pas évident que cette rencontre arrive dans la vraie vie! On va arriver dans une période de création très excitante pour préparer notre premier album et j’espère que ce sera le disque où chacun va tout donner. RDV en 2020 pour du nouveau son !


Comme Andreas et Nicolas, vos paroles semblent un brin excentriques, mais lorsqu'on les écoute en intégralité, tout fait sens. Comment réussissez-vous à trouver un équilibre entre folie démente et logique explosive?

J’aime à jouer avec les sens et les mots, Fabrice aussi et nous avons pris du plaisir à arranger tout ça. Pour s’approprier les textes nous avons à nouveau fait appel à François Valade qui nous a coaché spécifiquement sur l’enregistrement et nos harmonies vocales afin de bien mettre le texte en valeur, en musique. Je pars souvent d’un thème décalé mais qui peut aussi résonner dans le monde réel selon la façon dont on l’interprète.


Je pars souvent d’un thème décalé mais qui peut aussi résonner dans le monde réel selon la façon dont on l’interprète.


En général, un EP permet à un groupe de donner un aperçu sur le monde qu'il voudrait créer. Au contraire, le vôtre est un feu d'artifices sonores où les fusées semblent exploser dans tous les sens, dévoilant votre éclectisme et ouverture d'esprit. Mais à l'inverse, n'auriez-vous pas peur qu'on vous accuse de manquer un peu d'unité voire d'organisation?



Ah mais oui ! C’était un risque et on le savait. Je pense que contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela vient du fait que nous n’avions pas encore eu assez de temps pour les adopter totalement avant de les enregistrer. En live ça passe mieux car l’image fait beaucoup!


"Tester Des Casques" est un excellent morceau de punk. Avec ses guitares agressives et sa batterie, l'avoir placé en première ligne était-il une façon de prouver à l'instar des paroles qu'il fallait se lancer dans la course quitte à se cogner la tête contre les murs (de planches)?


Il fallait en effet mixer la batterie bien devant avec un thème pareil ! Il fallait que ça galope quelque part. On nous a déjà dit que ce morceau donnait envie de rouler vite, faites attention quand même! Quand aux planches : oui, foncez! Qu’est ce qu’on gagne à rester devant à les regarder de toute façon. On n'oublie pas le casque, c’est tout.





On n'accuserait pas pour autant ce morceau de bourrin car sur un pont un peu flottant, on subit quelques ralentissements, était-ce une façon de devancer les attentes qui voulaient réduire la chanson à du punk rigolo?


C’est vrai que ça dramatise un peu l’ensemble ! Je ne sais pas j’ai toujours eu ces deux parties en tête lors de la compo, sachant que ça pouvait détonner et être étrange, mais on est contents du résultat ! Vivement qu’on puisse mettre des cordes un jour, pourquoi pas !


On entend d'ailleurs une voix féminine dans les chœurs sur les refrains et aux côtés de Martin sur 'Premières Neiges' s'il s'agit de Clothilde, est-ce que celle-ci pourrait se muer en deuxième vocaliste?



C’est bien évidemment Clothilde ! Elle pourrait totalement, nous avons déjà quelques idées dont une reprise qu’on fera pour un concert spécial à Nantes le 26 janvier au Black Shelter. A suivre donc !


Dans le clip de la chanson, on vous voit vous infliger la torture de testeurs de casques puis d'affronter une équipe de football américain, Dockers. Passons sur l'aspect masochiste du concept, comment s'est réalisée cette rencontre extra-sportive?


Masochiste par choix! Vu nos gabarits face aux leurs, nous avions peu de chances et ça renforçait le coté burlesque de la situation. Je connais depuis plus de 10 ans Eric « Bad » qui est notamment portier au Ferrailleur. On l’invite lui et ses potes sur toutes sortes de tournage au fil des années, c’est un ami et nous n’avons pas fini d’en faire, j’imagine !


A ce titre, on pense à d'autres Nantais, Andreas et Nicolas (Ndlr : Nicolas fait aussi partie d'Ultra Vomit) qui ont des chansons très entraînantes et des paroles très étranges mais qui se tiennent. Est-ce que vous les connaissez et vous sentez-vous inspirés par eux?


Comme dit plus haut j’ai tourné avec Andréas & Nicolas pendant 5 ans, manager, tour-manager et ensuite Singe Batteur! On a passé des moments extraordinaires un peu partout en France et trois tournées au Québec, une aventure incroyable. Ce sont des amis, et forcément nos humours s’entrecroisent depuis presque 10 ans!


'Champions Du Patin' rappelle la chanson des Fatal Picards "J'suis un Vaurien" dans laquelle Ivan Callot interprète une brute épaisse ("keupon à faire des méchancetés") dévoile sa passion pour Surya Bonalli. Est-ce une influence - les Fatals, pas Surya ?


Surya peut être une influence, pourquoi pas, j’aime bien les athlètes, ils font leur truc à fond et c’est très respectable. Quand aux Fatals Picards j’écouterai ça!


Sur 'Champion Du Patin' on a l'impression que vous ne vous êtes pas décidés entre metal et punk et avez mélangé les deux? Pouvez-vous nous parler de la genèse de cette chanson?


Je la trouve vraiment punk-rock dans l’esprit mais le son et quelques riffs tapés grosse corde donnent ces sonorités metal. A la base, j’avais cette idée avec des mélodies très lancinantes comme dans les vidéos des ralentis de patineurs.





'Robinet d'Eau Tiède' semble reprendre l'idée d'accumulation à la Nino Ferrer. On observe un son beaucoup plus rude sur 'Robinet d'Eau Tiède' et 'Premières Neiges', quasi metal comme si vous vous lanciez vous-mêmes un challenge, aller encore plus loin que 'Tester Des Planches'?


J’aime beaucoup Nino Ferrer. C’est vrai sur ces deux morceaux c’est plus typé metal, du son aux riffs, aux tempos. A l’époque, les compos s’enchainaient mais ne se ressemblaient pas.


Le chant de Martin est quasi grawlé, comment s'entraîne-t-il?

C’est surtout de l’expérience, j’ai commencé à chanter de manière intensive dans Kiemsa à partir de 1999. C’est vraiment venu au fur et à mesure. Je me souviens qu’au début je n’arrivais pas à faire mieux qu’un petit cri de chat !


Je me souviens qu’au début je n’arrivais pas à faire mieux qu’un petit cri de chat !



Petite critique, sur cette chanson vous avez osé faire rimer "bulgare" et "ignare". N'avez-vous pas peur de vous voir fermer la porte de concerts dans l'ensoleillée Varna, à Sofia ou dans le théâtre romain de Plovdiv? Qu'avez-vous à déclarer pour votre défense?

Ha! Ha! Ha! La rime est la c’est vrai, mais ce n’est pas parce qu’ils riment qu’ils sont liés ! Donc non, les Bulgares ne sont pas ignares, et les plombiers non plus que tout le monde se rassure!


Le dernier morceau semble mêler ironiquement une ode un peu naïve voire niaise à la tempête. Alors qu'on s'attend à être englouti par les flots, vous gardez un cap punk certes énergique alors qu'on se serait attendu à un peu de metal. Etait-ce une façon de dialoguer avec l'auditeur en le poussant du coude et en lui disant : "On t'a eu !''?


Ce morceau pourrait être joué de tellement de manières différentes ! On a essayé différents tempos et intentions pour finalement garder le compromis que vous connaissez sur le disque. Il n’y avait pas d’idée de piéger qui que ce soit, mais on savait que ce morceau était différent avec ses mélodies accrocheuses. Encore une fois on ne savait pas du tout comment cela pouvait être pris ou perçu par les auditeurs.





Avez-vous retranché certaines chansons de cet EP - et si oui pourquoi - et que vont-elles devenir?

Eh non, pas cette fois-ci ! Les premières compos de groupe sont arrivées juste après. Nous sommes en pleine création et on espère continuer sur cette bonne dynamique.


Sur votre Facebook, vous parlez de trois groupes comme inspiration : The Hives, Frank Carter and The Rattlesnakes et Trois Accords. Qu'est-ce que ces groupes apportent à votre musique?

The Hives car on aime tous cette énergie purement rock’n roll et leur classe visuelle. Frank Carter pour le côté punk/hardcore mélodique voir mélancolique et les Trois Accords pour tout le reste : le français déjà, les non-sens et les décalages dans les textes et les thèmes sans oublier la musique et leurs mélodies imparables.


A une époque où certains artistes s'autoproclament génies (maître Gims), n'est-ce pas une faiblesse que de dévoiler vos inspirations?

Il paraît qu’il faut l’appeler juste « Gims » désormais ! Un artiste doit se nourrir, et dévoiler nos influences fait partie du jeu quand tu démarres. J’ai toujours plutôt été fier de ce que j’écoute et de ce qui m’inspire pour écrire et composer des mélodies, des riffs, imaginer des thèmes.


Qu'attendez-vous de cet EP ? Est-ce la première partie d'un futur album ou au contraire, voudriez-vous vous débarrasser tout de suite de cette première trace pour accélérer la cadence et réaliser tout de suite un album 100% original?

C’est certainement la première partie du futur premier album auquel on pense déjà. 'Tester Des Casques' et 'Tempête Je T’Aime' on vraiment été les deux morceaux fondateurs du projet. Depuis qu’on travaille tous ensemble on commence à avoir de très bonnes choses qui se dessinent, à suivre!


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves?



Merci à vous ! Parler des indépendants, autoproduits et de notre scène locale français est important. Merci à vous chers lecteurs pour le soutien, n’hésitez pas à venir nous voir et à nous suivre sur les réseaux, à bientôt !


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/parpaingpapier/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 18362
  • 18363
  • 18364
EN RELATION AVEC PARPAING PAPIER
DERNIER ARTICLE
Music Waves a rencontré Parpaing Papier, de drôles d'alchimistes venus de Nantes, pour lesquels punk et metal pourraient survivre ensemble sur le même bateau.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant PARPAING PAPIER
 
DERNIERE CHRONIQUE
Tester Des Casques (2019)
Premier EP d'une formation nantaise déjantée qui marie des sonorités punk avec d'autres plus rugueuses, vous n'aurez pas fini de vouloir tester des casques après son écoute !

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PARPAING PAPIER

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019