MW / Accueil / Articles / Battle Beast + Cyhra - Courtrai De Kreun - 1er Décembre 2019

Battle Beast + Cyhra - Courtrai De Kreun - 1er Décembre 2019


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
HEAVY METAL
Music Waves est de retour en Belgique pour une soirée brûlante avec Cyhra, un espoir qui monte en flèche et Battle Beast qui est dans le peloton des de tête des formations appelées à monter sur le trône métallique dans les années à venir.
NOISE - 02.01.2020
Nous sommes de retour à Courtrai dans la salle De Kreun à peine quelques jours après le concert donné par Gwar et Voivod pour une nouvelle date organisée par l’Alcatraz. L'équipe a encore eu le nez creux en attirant une date de la tournée de Battle Beast. La formation finlandaise est une des sensations de ces dernières années et la retrouver dans un cadre intimiste est une belle opportunité. Le public est au rendez-vous et la salle sera rapidement bien remplie dès la première partie.

Cette première partie c’est Cyhra. Originaire de Suède et formé en 2016, le groupe se présentait comme un super groupe. On y retrouvait Jake E, ex Amaranthe au chant, Jesper Strömblad et Peter Iwers, ex In Flames, ou encore Euge Valovirta ancien membre du Shining suédois. Cette petite troupe a su se faire un nom avec Letters To Myself en 2017 dans un style power pop metal dans l’idée de Battle Beast, Beast In Black et Amaranthe. Depuis Iwers a déserté le navire et Strömblad ne joue plus en concert. Mais cela n’entame pas la bonne marche du groupe qui vient juste de sortir "No Halos In Hell", confirmant son ancrage dans ce style accrocheur. Ce concert est très attendu, les fans sont au rendez-vous remplissant les premiers rangs et on sent l’ambiance monter. L’introduction acoustique du titre ‘Blood Brothers’ est parfaite pour mettre l’ambiance avec un riff de Jesper reconnaissable entre mille. Puis avec ‘Letter To Myself’ le concert se lance sur les chapeaux de roues. La voix pure de Jake fait son effet avec son côté pop prononcé et une intonation proche de celle de Tony Kakko de Sonata Arctica. L’ensemble est mélodique et accrocheur. On nage totalement dans l’esprit pop metal catchy avec un joli solo digne de l’esprit d’In Flames des grandes années. ‘Bye Bye Forever’ enchaine et confirme. il y a le même esprit entrainant avec un rythme dansant, un nouveau excellent solo et un refrain brillant. Très commercial, le titre est calibré pour cartonner et cela fonctionne grâce encore à un Jake brillant. Il adresse avant le titre suivant un coucou chaleureux au public, présente ses musiciens avec fun, confirmant son statut de frontman très à l’aise, sympathique et chaleureux.

Le public mord à l’hameçon et la salle se chauffe de plus en plus. Bien sûr certains puristes trouveront que Cyhra est trop calibré mais dans l’ambiance il est impossible de ne pas accrocher. D’ailleurs ‘Dreams Gone Wrong’ va enfoncer le clou et définitivement convaincre le public. Le titre est un autre tube potentiel avec un riff parfait et un refrain en or massif. On sent que tout cela plait et toute la suite va se transformer en plébiscite total.  ‘I Am The One’ est dans le même esprit avec un gros côté pop teinté de dance avec encore un solo heavy et un gros rythme. L’équilibre entre metal et pop est bien trouvé et tout cela est plaisant. Jake reprend la parole, il séduit le public à merveille et évoque ses souvenirs de ses anciens passages en Belgique.  Le trio de titres qui suit va enflammer encore plus le public. Issu du nouvel album ‘Battle From Within’ est une grosse claque. Entre le gros riff d’intro, l’esprit pop, un sample de clavier remuant et un refrain bien amené, il a tout du futur classique. Il y a le côté à l’ancienne dans les riffs au service d’une musique immédiate et accrocheuse. ‘Kings Tonight’ est ensuite très efficace avec un ton plus heavy et un nouveau solo qui scotche.  Plus pop, ‘Heartrage’ est très entrainant avec un chant accrocheur et un rythme effréné. Après un nouveau speech le groupe aborde la partie finale du concert. ‘Here To Save You’  conquis le public avec ce même équilibre entre pop et metal avec encore une fois un bon refrain, le tout rappelant évoquant Amaranthe. L’atmosphère dans la salle est excellente, chacun s’amuse dans un esprit fun. ‘Karma’ enchaine dans le même esprit pop dance et fait un carton avec un côté accrocheur et immédiat. ‘Closure’ dispose d’un riff très In Flames qui en jette. Puis le titre retrouve un ton commercial pour un résultat bœuf sur un public qui chante en chœur avec le groupe. Dans une telle ambiance le final s’annonce explosif et il va l’être de belle manière. Il y a d’abord ‘Man Of Eternal Rain’ qui fait un carton avec un mix parfait entre puissance et mélodie avec un chant toujours aussi bon, un riff heavy et un solo de feu. ‘Out Of My Life’ achève en beauté le concert avec la même efficacité et un rythme soutenu. Cyhra n’invente certes rien de neuf et suit une mode en vogue, mais il manie la poudre avec efficacité et a fait un carton auprès d’un public conquis. Il suffit de voir l’affluence à son stand de merchandising pour s’en convaincre. Il a en tout cas parfaitement chauffé la foule pour l’arrivée de Battle Beast.

Le héros du jour c’est Battle Beast ; en quelques années le groupe finlandais s’est fait un nom et grimpe les échelons à toute allure. Le conte de fées a commencé avec une victoire au Wacken Metal Battle de 2010 puis tout s’est enchainé. L’arrivée de Noora a boosté le groupe et même le départ en 2015 de son leader Anton Kabanen n’a pas freiné son élan. Au contraire il a encore gagné en popularité avec ses deux derniers albums, au point de baser ses concerts sur ces deux disques. Il faut dire que son heavy metal mixe puissance et mélodie avec efficacité et qu’il a l’art de pondre des titres immédiats aux allures d’hymnes. Le groupe est très attendu, la salle est bien remplie et l’ambiance chaude avant le début. L’intro fait monter l’ambiance et celle-ci grimpe d’un cran quand Samuli se dresse sur ses fûts pour saluer la foule. Puis le concert démarre fort avec ‘Unbroken’. Costumé comme à son habitude Noora en impose avec sa voix puissante et un charisme certain. Elle mange la scène avec une classe folle et sa voix éraillée est impressionnante à la manière d’une Doro des temps modernes. Accrocheur et puissant, le titre déboite avec un bon ton heavy metal au travers d’un excellent solo. Directement derrière Noora salue le public et le motive de belle manière. Puis ‘Famiiliar Hell’ enchaine parfaitement ; direct et accrocheur il est un tube complet porté par un refrain énorme, une mélodie imparable et un côté très entrainant. Le succès est total auprès d’un public conquis par la sympathie de la chanteuse et le dynamisme dégagé.



Avec ‘Straight To The Heart’ Battle Beast propose un titre porté par un gros riff heavy et un chant puissant. Le refrain est tout aussi bon et le titre fait l’unanimité.  Juuso prend ensuite la parole et se met facilement le public dans la poche dans une excellente ambiance. ‘Black Ninja’ est un autre carton. Entre les chœurs et un refrain bien trouvé, ce titre fait l’unanimité avec un ton heavy proche de ce que proposait Dio. Le public est ravi et on sent que le groupe apprécie l’accueil. ‘Endless Summer’ se fait ensuite accrocheur. Cette power ballade est de grande qualité avec un côté FM. Le final le fait bien avec des feux d’artifices et un solo au top. Dans le même registre ‘I Wish’ montre une belle montée en puissance, un côté mélancolique et un chant posé plein de feeling. Après ces belles accalmies ‘Raise Your Fists’ est un tube de heavy épique et guerrier porté par un refrain énorme et un côté entrainant. Nous sommes au cœur du show et les tubes s’enchainent dans une ambiance chaude et bonne enfant. Il y a ‘The Golden Horde’ sur lequel Noora va chercher les gens avec énergie. Porté par un refrain aisément mémorisable, le titre est une petite tuerie de heavy avec un solo bien trouvé et un côté speed réjouissant. Après un speech sympa ‘Out Of Control’ se fait séduisant par son dynamisme, le clavier s’y fait une belle place de même que les chœurs sur le refrain. Avant ‘The Hero’ un interlude sympa a lieu avec un délire du clavier qui part sur un son de Gym Tonic pour un résultat fun. Puis le titre fait un carton, le clavier amène un bon côté FM et encore une fois on peut savourer ce côté immédiat accrocheur dans une mélodie imparable.



Le final approche et il va être royal. ‘Bastard Son Of Odin’ est un autre excellent titre de heavy guerrier qui voit Battle Beast s’approcher du son d’un Amon Amarth avec la même force épique. L’impact est énorme et la suite avec ‘Eden’ ne fait pas baisser l’ambiance. Bien amené le titre fait un tabac avec dynamisme et un chant très accrocheur notamment dans un refrain en or repris en communion par le public. Le groupe se retire et les rappels s’annoncent. Réclamé à cor et à cri, le groupe revient très vite et le premier titre commence dans le noir. Le groupe a intelligemment gardé ‘No More Hollywood Endings‘ pour la fin. Il faut dire que le single du dernier album est un hymne total. Teinté de mélancolie et porté par une mélodie très forte il monte en puissance pour exploser de belle manière avec une force épique énorme. Il fait un carton total et derrière ‘King For A Day’ se fait toute aussi entrainant. La pyro est de retour et l’ambiance est très chaude. Porté par le clavier et un riff marquant, le titre est une autre claque. ‘Beyond The Burning Skies’ permet de finir en beauté. Entre un début heavy, un côté accrocheur et un refrain porteur il est la synthèse du meilleur de l’art groupe. Le concert se termine sous les vivats, Battle Beast a fait forte impression, il a donné un concert de grande classe avec une fougue remarquable. Porté par une chanteuse charismatique et avec des titres efficaces il a montré qu’il était bien un des fers de lance de la nouvelle génération heavy metal. Il a rencontré un succès énorme et nul doute que sa belle histoire n’en est qu’à ses débuts.



Il nous reste à remercier une fois de plus l’Alcatraz et Fillip pour leur accueil, leur organisation et la chance qu’ils nous donnent d’assister à de belles affiches métalliques.



Plus d'informations sur http://www.hypeproductions.fi/battlebeast/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 18793
  • 18794
  • 18795
  • 18796
  • 18797
  • 18798
  • 18799
  • 18800
  • 18801
  • 18802
  • 18803
  • 18804
EN RELATION AVEC BATTLE BEAST
DERNIERE ACTUALITE
BATTLE BEAST + CYHRA - COURTRAI - DE KREUN - 01 DECEMBRE 2019
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BATTLE BEAST
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves est de retour en Belgique pour une soirée brûlante avec Cyhra, un espoir qui monte en flèche et Battle Beast qui est dans le peloton des de tête des formations appelées à monter sur le trône métallique dans les années à venir.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant BATTLE BEAST
 
DERNIERE CHRONIQUE
No More Hollywood Endings (2019)
Certes toujours influencé par Nightwish, Battle Beast affirme sa personnalité avec ce"No More Hollywood Endings" qui puise son combustible directement dans le rock couillu des années 80.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BATTLE BEAST

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020