MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

THE DARKNESS - LA LAITERIE (STRASBOURG) et LA CIGALE (PARIS) - 25 et 26 JANVIER 2020


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
HARD ROCK

The Darness au sommet de leur art !
OLIVEGES - 13.02.2020 - 21 photo(s) - (0) commentaire(s)
Nouvelle tournée de The Darkness et c'est la France qui a le plaisir d’accueillir les Britanniques avec pas moins de quatre dates (Strasbourg, Paris, Bordeaux et Lyon). Music Waves a eu l'opportunité de les suivre sur les deux premières dates pour la promotion de leur nouvel album qui est tout simplement un petit bijou. Les Anglais reviennent au sommet de leur art et affichent une forme et une énergie comme le vrai rock’n’roll le demande, et par les temps qui courent c'est assez rare pour être signalé. En plus d’être composé de musiciens accomplis et de redoutables compositeurs, le groupe mené par les frères Hawkins a toujours gardé en lui le vrai esprit rock avec le grain de folie et d'auto-dérision nécessaire qui manque cruellement aujourd'hui dans la musique.


DZ DEATHRAYS





Sur cette tournée "Easter is Cancelled Tour", le jeune groupe Dz Deathrays assure la première partie de la tournée. Ce trio australien de Brisbane très énergique propose un punk rock assez brut avec une présence scénique bien rodée qui fait son effet dans les deux premières villes. Les conditions sont meilleures à la Laiterie pour le groupe mais pour l'ambiance, leur prestation à la Cigale a été plus intéressante malgré un son un peu confus. Et bien que le public arrive tout au long de leur show, ils ont réussi haut la main leur mission : chauffer la salle !








THE DARKNESS



Avec "Easter is Cancelled", concept album aux allures de mini opéra rock, The Darkness sort de sa zone de confort et va le prouver en allant au bout de la démarche : pour cette tournée, ils ont eu la bonne idée de le jouer intégralement. Dès l'apparition de Justin Hawkins en tenue blanche moulante rappelant la silhouette de Freddy Mercury, on comprend que ‘Rock’n’Roll Deserves to Die’ va envoyer du lourd.



La Laiterie comme la Cigale sont quasi-complètes et le public réagit chaleureusement et chante sur la quasi-totalité des titres. Justin nous montre qu'il est en forme et vocalement enterre du monde avec les notes qu'il arrive à reproduire, comme sur la fin du deuxième titre 'How Can I Love Your Love' devant un public plus survolté dans la salle parisienne.



Les titres s'enchaînent et sonnent merveilleusement bien. Le groupe est en forme et surtout le son est juste parfait, équilibré, massif et sans être trop fort. Justin fait bien sûr le show entre les titres avec son humour et change de look plusieurs fois durant le set.



L'étonnant 'Deck Chair' joué en acoustique par Justin, fait planer l'ombre de Freddy Mercury... émouvant !



Avec les deux autres titres ‘Easter is Cancelled’ et ‘Heavy Metal Lover’, la transition est radicale et on a même le droit à un rap improvisé avec Dan (le frère de Justin) sur la fin déjantée du titre ‘Heavy Metal Lover’, totalement hilarant.



Le premier set se termine avec les deux derniers titres de l'album : ‘Shoke on It’ faisant penser à un titre d'Hanoi Rocks avec l'attitude punk et le queenesque ‘We Are The Guitar Men’.



Pour le deuxième set -le Best of Set- le public les acclame comme si c'était un rappel avec une ambiance bien plus survoltée à la Cigale qu'a la Laiterie. Le groupe va sortir des hits extraits de leurs cinq premiers albums avec 'One Way Ticket', 'Barbarians', 'Growing on Me'…
Le public est littéralement déchaîné à Paris, avec même quelques mini pogos sur certains titres.



La reprise ‘Street Spirit’ de Radiohead ne calme pas les choses dans une version survitaminée où ils ont la bonne idée de placer au milieu le titre des Beatles ‘While My Guitar Gently Weeps’ que personne n’a vu arriver mais que tout le monde chante !










Quel show ,quelle claque !  The Darkness est au sommet de sa forme grâce à son dernier album qui les porte bien. Le rappel sera l'incontournable ‘I Believe In A Thing Called Love’ extrait du premier album sorti en 2003 (déjà !). C'est l'apothéose avec sûrement l'une des meilleures prestations qu’on a pu voir du groupe et de rock'n roll, tout simplement.



Après déjà six albums réalisés et plus de quinze années à essayer d’imposer un style en marge des modes et des courants actuels, "Easter is Cancelled" leur permet de montrer enfin le potentiel qu'ils ont (pas assez reconnu) autant en studio qu'en live et d'affirmer leur propre identité.



Un grand Merci à Veryshow de nous avoir permis de couvrir les 2 premières dates françaises.

Set list :

Première partie du set : "Easter is Cancelled"

Rock and Roll Deserves to Die
How Can I Lose Your Love
Live 'Til I Die
Heart Explodes
Deck Chair
Easter Is Cancelled
Heavy Metal Lover
In Another Life
Choke on It
We Are the Guitar Men


Deuxième partie du set : Best of Set

One Way Ticket
Barbarian
Growing on Me
Japanese Prisoner of Love
Love Is Only a Feeling
Solid Gold
Givin' Up
Street Spirit (Fade Out) (Radiohead cover)
Get Your Hands Off My Woman
I Believe in a Thing Called Love




Plus d'informations sur http://thedarkness.co.uk/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19034
  • 19038
  • 19039
  • 19040
  • 19041
  • 19042
  • 19043
  • 19044
  • 19045
  • 19046
  • 19047
  • 19048
  • 19049
  • 19050
  • 19051
  • 19052
  • 19053
  • 19054
  • 19055
  • 19056
  • 19057
Haut de page
EN RELATION AVEC THE DARKNESS
DERNIERE CHRONIQUE
Easter Is Cancelled (2019)
Si The Darkness avait anticipé l'annulation de Pâques, le groupe a remplacé au pied-levé le lapin pour venir nous offrir un album agité, déjanté mais toujours aussi inspiré. Toutes les chroniques sur THE DARKNESS
DERNIERE ACTUALITE
THE DARKNESS : Nouveau morceau
VIDEO
Toutes les actualités sur THE DARKNESS
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
DEATHAWAITS (16 JANVIER 2020)
Après plus de 18 ans d'existence et 3 albums au compteur, DeathAwaits revient avec "Rapture Smites" et compte bien faire parler de lui... à commencer sur Music Waves!
 
ARTICLE SUIVANT
REGARDE LES HOMMES TOMBER (15 JANVIER 2020)
Avec "Ascension", Regarde les Hommes Tomber clôt la trilogie entamée en 2013 avec l'album éponyme. Music Waves fait le point de 7 ans de réflexion avec le groupe...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020