MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

KINGA GLYK - NEW MORNING (PARIS) - 23 JANVIER 2020


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
JAZZ

GROOVE ET MUSICALITE
OLIVEGES - 10.03.2020 - 12 photo(s) - (0) commentaire(s)
Kinga Glyk est une jeune virtuose de 20 ans venue de Pologne dont on en entend de plus en plus parler. En tournée pour la promotion de son troisième album "Feelings" -et après une date au Forum de Vaureal- elle ne pouvait pas ne pas jouer dans la fameuse salle parisienne qu'est le New Morning.



Cette très jeune artiste s'est fait connaître sur YouTube en postant des vidéos et en 2016, sa reprise de ‘Tears In Heaven’ de Clapton devient virale et atteint très vite 600 000 vues et 20 millions de likes sur le Facebook de Bass Players United.





Véritable prodige de la basse, Kinga Glyk -tout juste âgée de vingt ans- présente avec son dernier album un programme époustouflant de maîtrise et de musicalité en touchant à tous styles musicaux. En effet, autant son précédent album "Dreams" était très jazzy autant "Feelings" sonne beaucoup funky et groovy avec des pointes de jazz judicieusement placées.



Ce soir le New Morning est presque sold out pour le premier concert parisien devant un public de connaisseurs et de musiciens de tous les horizons.



Pour l’occasion, Kinga s’entoure de trois excellents musiciens polonais dont deux claviéristes et un batteur particulièrement impressionnant tout le long du concert.



Sans surprise, la set-list est essentiellement axée sur le dernier album mais pas seulement. Kinga Glyk nous offre des compositions originales mais aussi des reprises nous ouvrant toutes ses influences musicales comme Jaco Pastorius qu’on aura deviné malgré tout dans son jeu.



La bassiste alterne titres jazz groovy puissant, d’autres plus funky tout en faisant participer le public ou encore un jazz fusion de qualité mais aussi des ballades swing aériennes.
 


Ce qui frappe le plus avec Kinga, c’est que cette jeune artiste possède une technique incroyable et une maîtrise de son instrument indéniable. Il se dégage de son jeu une musicalité rare qui peut la rendre accessible pour un public moins averti.



Le concert défile et avant de nous quitter, la belle nous propose ‘Joy Joy’ -single de son dernier album- avant le dernier titre que tout le public attend. Kinga revient seule pour interpréter assise en tailleur la reprise de Clapton qui l'a rendu célèbre partout sur la toile ‘Tears in Heaven’ devant un public muet qui n’en manque pas une seule miette.





Véritable artiste atypique avec une décontraction assez rare et surtout une maturité musicale à son âge. Kinga Glyk est véritablement une artiste à découvrir pour les plus curieux d'entre vous.



Plus d'informations sur http://kingaglyk.pl/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19316
  • 19317
  • 19318
  • 19319
  • 19320
  • 19321
  • 19322
  • 19323
  • 19324
  • 19325
  • 19326
  • 19327
Haut de page
EN RELATION AVEC KINGA GLYK
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
HYPERDUMP STORY SAISON 3 : EPISODE 103
En exclusivité mondiale, Music Waves vous propose de suivre désormais les passionnantes aventures illustrées de HyperDump dans sa quête pour devenir le plus grand groupe du monde...
 
ARTICLE SUIVANT
CARCARIASS (12 FEVRIER 2020)
Dix ans, dix longues années que nous n'avions plus de nouvelles studio de Carcariass qui revient après un long silence avec un cinquième album "Planet Chaos". Music Waves fait le point avec les membres du groupe...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020