MW / Accueil / Articles
.
.
A PROPOS DE:

THE ARISTOCRATS - L'ALHAMBRA (PARIS) - 27 JANVIER 2020


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

Technique et musicalité au programme de cette réunion de trois musiciens exceptionnels.
OLIVEGES - 26.03.2020 - 15 photo(s) - (0) commentaire(s)
Chaque venue de The Aristocrats à Paris en général et à l'Alhambra en particulier reste un évènement surtout quand la salle en question est quasi-pleine, ce qui est à souligner par les temps qui courent.



Pour les néophytes, ce groupe de rock progressif / jazz fusion est composé de musiciens d'exception à commencer par le fabuleux Guthrie Govan à la guitare accompagné de spectaculaire Marco Minnemann à la batterie et du remarquable Bryan Beller à la basse. Comme MW l’avait révélé dans l’interview du guitar-hero en question, il faut savoir que c’est un autre génie de la guitare (Greg Howe) qui devait officier en 2011 et par un concours heureux de circonstance, c’est finalement Guthrie Govan qui est venu compléter ce trio unique en son genre.





En effet, nous sommes vraisemblablement en face de trois des meilleurs musiciens du monde ou du moins les plus inventifs. Ces trois musiciens sont uniques avec un style totalement atypique et avec une forte personnalité musicale et technique. Chacun d’entre eux a joué séparément ou ensemble avec les plus grands artistes (notamment Steven Wilson) et proposent avec The Aristocrats une musique qui -il est vrai- n’est pas forcément facile d’accès pour tout le monde.



Leur musique est inclassable, partant dans une multitude de chemins différents et flirtant avec les frontières du rock, du jazz fusion et du progressif sans pour autant se revendiquer d’un style unique, un peu comme ce que faisait King Crimson dans les années 70.



Fortement acclamés dès leur arrivée, ils commencent leur set par un titre de leur premier album éponyme avec un ‘Blues Fuckers’ qui plonge immédiatement le public dans le bain.



Le trio enchaîne directement après avec les trois premiers titres de leur dernier album "You Know What… ?" où chacun fait un long discours souvent très drôle avant chaque titre comme ils ont l'habitude de faire. Rappelez-vous en 2015 à la Maroquinerie pour ceux qui étaient, le groupe parlait beaucoup surtout Bryan Beller et un fan avait surpris voire choqué l’audience quand ce fan avait hurlé "Shut up and play!" : ce qui avait été très drôle sur le moment mais qui est devenu un running gag depuis.



Chaque morceau des quatre albums studio prend une autre dimension en live où l'audace est présente à chaque note, où l'improvisation n'est jamais loin et où l’originalité est permanente. Le niveau technique des protagonistes est juste indescriptible et jouent en toute humilité sans faire de démonstration inutile.



Les musiciens de The Aristocrats sont très créatifs, dépoussièrent et repoussent les frontières de la musique non conventionnelle. Ils cassent les codes en y ajoutant parfois beaucoup de décontraction malgré la complexité des titres.



Le show est total avec l’omniprésence de Bran Beller qui intervient régulièrement entre les titres et fait un lien entre chaque morceau. Cela permet de garder un contact permanent avec le public et une ambiance décontractée - ce qui est particulièrement judicieux et nécessaire quand on sait que les titres proposés sont généralement assez longs.



Aux rayons clin d’œil, nous aurons droit à une digression de Guthrie Govan qui incluera ‘Lazy’ de Deep Purple au sein du titre ‘Last Orders’ (toujours extrait du dernier album "You Know What… ?") mais surtout un vibrant hommage à Rush et plus précisément de son batteur légendaire -Neil Peart- de la part de Marco Minneman en plein milieu d’un solo.



Le concert arrive à son terme avec le onzième titre "Smuggler's Corridor" (extrait de "Tres Caballeros") après près de 2h d'une prestation de très haute volée (mais est-ce une surprise venant de la part de The Aristocrats ?).










Ces trois musiciens sont des extra-terrestres du rock progressif actuel et assister à un concert de The Aristocrats est une expérience et une performance unique en son genre. Si vous voulez découvrir leur univers et vous enrichir musicalement, ce groupe est fait pour vous.


Plus d'informations sur http://the-aristocrats-band.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19391
  • 19392
  • 19393
  • 19394
  • 19395
  • 19396
  • 19397
  • 19398
  • 19399
  • 19400
  • 19401
  • 19402
  • 19403
  • 19404
  • 19405
Haut de page
EN RELATION AVEC THE ARISTOCRATS
DERNIERE CHRONIQUE
Tres Caballeros (2015)
Ce "Tres Caballeros" opère un retour vers une musique débridée et portée par une énergie créative brute. Toutes les chroniques sur THE ARISTOCRATS
DERNIERE ACTUALITE
THE ARISTOCRATS en concert en France
CONCERT
Toutes les actualités sur THE ARISTOCRATS
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
PETOSAURE (07 FEVRIER 2020)
L'actualite de Petosaure est riche, après la sortie récente de l'Ep "Le Musc", voici que débarque l'envoutant single 'Dagga'... Music Waves vous met au parfum : Petosaure est de retour et vous allez le sentir passer !
 
ARTICLE SUIVANT
PORN (05 MARS 2020)
Philippe Deschemin, par la bouche de Porn, boucle la trilogie Mr Strangler. Notre tueur cloisonné ressasse les exploits glauques de sa vie obsessionnelle. En sortira-t-il gagnant en parcourant ces sentiers de la perdition?

.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020