MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

LES ALBUMS DE JUIN 2020 A NE PAS MANQUER


TYPE:
AUTRE
GENRE:
-

Music Waves vous propose désormais tous les mois la sélection mensuelle de la rédaction et les lauréats pour juin sont...
STRUCK - 16.07.2020 - 0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Conception lauréat en avril, Haken en mai... qui sera l'heureux élu pour le mois de juin ?
D'aucuns diront que la sélection de ce mois est moins enthousiasmante que les précédentes. Question de goût mais pas que...
Objectivement, il est impossible de passer sous silence l'actualité de légendes telles que Kansas ou Richard Marx. De la même façon, allez dire aux fans de Joe Bonamassa - qui sort son premier album avec son groupe The Sleep Eazys - ou encore le tentaculaire Mike Portnoy et son nouveau projet BPMD que la sélection du mois de juin fait moins rêver. Et n'osez même pas y penser devant un fan de Behemoth qui continue de tout écraser sur son chemin avec un nouvel EP...

De plus, comme le mois précédent, part belle est faite aux sorties progressives qu'elles soient internationales avec Kansas, Airbag, Frost* ou hexagonales avec Delta Tea, Duality, Lunear ou Thomas Jamet prouvant la vigueur de la scène progressive française.
Voici donc un avant-goût de la liste non exhaustive des albums que vous avez pu découvrir pendant tout le mois de juin sur votre webzine préféré…  

Mais avant de se jeter avec gourmandise sur le classement de Music Waves, que nous réservent les charts hexagonaux ?
Plus d'Enfoirés, ni de Vitaa et encore moins de Soprano sur le podium qui a été chamboulé par de nouvelles sorties. Ce sont deux têtes de gondoles de la chanson française qui sont à l'honneur avec en haut de l'affiche, Benjamin Biolay qui fait une entrée fracassante avec son nouvel album "Grand Prix" suivi de Thomas Dutronc et son "Frenchy". Et c'est un autre mastodonte international cette fois-ci qui complète ce podium : Depeche Mode avec "Spirits in the Forest", restitution live de sa dernière tournée en 2017 et un documentaire qui devrait ravir les fans des Britanniques.



TOP WAVES GENERAL JUIN 2020

Alors quel est le grand vainqueur de cette sélection de juin ? A croire que Music Waves a un vrai coup de coeur pour la Norvège. Après la victoire contre toute attente de Conception au mois de mai, c'est au tour de leurs compatriotes d'Airbag d'avoir les honneurs des votes pour le mois de juin.
Après un "Disconnected" paru en 2016 et aux avis mitigés puisque "encensé pour sa beauté subtile mais tancé pour son originalité en berne [...]" le cru 2020 intitulé "A Day at the Beach" mettra-t-il tout le monde d'accord ?". La chronique est sans équivoque : "Airbag a su évoluer pour sortir du confort dans lequel il s'était installé depuis deux albums. Grâce à un retour à des constructions progressives et l'apport de nouvelles inspirations rock et électro modernes, "A Day at the Beach" est certainement l'album d'Airbag le plus abouti à ce jour" (ProgRacer).
Il n'empêche que jamais depuis sa création, jamais un lauréat du Top Waves n'aura autant divisé. En effet, si elle est clairement assumée et faite en toute humilité, l'influence prégnante de Pink Floyd voire Porcupine Tree sur la musique d'Airbag peut en gêner certains. 
  



La deuxième place est décernée aux Français de Lunear et leur deuxième album "Curve . Axis . Symmetry".
Après un premier album "Many Miles Away" fort bien accueilli, les Français ont "l'élégance d'élever le débat musical au-delà d'une simple pop, pour un album accessible et fort sympathique qui renvoie au rock progressif des origines" et notamment Genesis. "En ce sens, le voyage proposé par cet album n'est pas si éloigné de "Pyramid" [Alan Parsons Project] : il y a pire comme référence". (Abaddon)
 
 
 

Et alors qui pour compléter cette sélection du mois de juin ? Ce n'est pas un, ni deux mais trois groupes qui complètent ce podium.

Et le premier des trois est "The Chessboard" de Delta Tea, "jeune groupe de rock/ metal progressif instrumental dont les influences musicales gravitent de Pink Floyd à Haken en passant par Deep Purple ou Chick Corea". Un mélange alléchant qui découle sur un "EP qui flirte avec la durée d'un album classique" qui "regorge de pépites créatives se révélant au fil des écoutes que l'on promet nombreuses aux amateurs de prog, de fusion" (ProgRacer).

 


Le deuxième est également un EP d'un groupe français, Duality qui prouve - s'il le fallait - la vigueur de la scène progressive - dans son sens le plus large - hexagonale.
Déjà remarqués avec un précédent EP "Archeology" qui augurait du meilleur, les Parisiens récidivent en "conserv[ant] ses acquis musicaux et progress[ant] dans le rendu sonore". "Elements" "est une vraie confirmation du potentiel du groupe que l'on peut déguster sans modération en attendant un album dont on espère qu'il nous emmène encore plus loin dans son univers" (Nuno777)

 


Et alors qui est ce troisième larron ? C'est encore une surprise, elle revient à la troisième aventure solo de Magnus Karlsson's Free Fall. "Cette troisième progéniture du Suédois est une hydre à plusieurs voix. "We Are the Night" est un monstre de disque" dans lequel Magnus Karlsson n'a jamais été autant inspiré. Si bien "que les amateurs du blond guitariste [doivent] se prépare[r) à un choc" et que "ceux qui seraient passés à côté du phénomène, ne ratez pas le coche, vous vous en voudriez" tant cet album "est une merveille de heavy power metal mélodique". (Lynott)

 
  

Le classement général détaillé
:
Airbag "A Day at the Beach" 25 points
Lunear "Curve . Axis . Symmetry" 16 points
Delta Tea "The Chessboard"  10 points
Duality “Elements” 10 points
Magnus Karlsson's Free Fall "We Are the Night" 10 points
Kansas "The Absence of Presence" 9 points
Alestorm "Curse of the Crystal Coconut" 8 points
Heaven Shall Burn "Of Truth and Sacrifice" 6 points
Theraphosa "Transcendence" 6 points
Frost* "Others" 5 points
Oranssi Pazuzu "Mestarin Kynsi" 5 points
Stone of a Bitch "Intimalicious" 5 points
Yuri Gagarin "The Outskirts of Reality" 5 points
Robert Jon & the Wreck "Last Light on the Highway" 4 points
Vega "Grit your Teeth" 4 points
E-Musikgruppe Lix Ohr "Non Plus Ultra" 3 points
Lesoir "Mosaic" 3 points
Vampire "Rex" 3 points
House of Lord "New Eyes" 1 point
Larkin Poe "Self Made Man" 1 point
Superthousand "#Trnsit" 1 point
The Sleep Eazys "Easy to Buy, Hard to Sell" 1 point



TOP WAVES PROGRESSIF JUIN 2020

Si vous avez lu les lignes ci-dessus, vous ne serez pas surpris de constater que la première et la deuxième place sont respectivement trustées par Airbag et Lunear. En revanche, ce n'est ni Duality ni Delta Tea qui complètent ce podium. Non, la troisième place de ce Top Waves Progressif revient à la légende Kansas qui revient avec un album qui "dans la forme [est] en connexion avec le Kansas des débuts : l'album déroule un rock dynamique mettant le violon [...] en vedette. La signature vocale de Ronnie Platt, étonnamment proche de celle de Steve Walsh, concourt à la couleur générale."
"Mais il y a un "mais" : les deux compositeurs qui ont fait des étincelles par leur collaboration dans les albums mythiques du groupe (Walsh et Livgren) ont quitté le navire" et ceci explique peut-être que ce "The Absence of Presence" ne figure pas à la première place à laquelle il pourrait facilement prétendre. Mais "peut-être (et même probablement) attendons-nous trop d'un groupe à l'intitulé mythique" qui nous propose un album efficace qui finalement "reste plus proche du rock californien que du progressif débridé des débuts". (Abaddon)
 
   
 
 
Le classement progressif détaillé
:
Airbag "A Day at the Beach" 25 points
Lunear "Curve . Axis . Symmetry" 20 points
Kansas "The Absence of Presence" 16 points
Duality “Elements” 11 points
Delta Tea "The Chessboard"  9 points
Lesoir "Mosaic" 9 points
E-Musikgruppe Lix Ohr "Non Plus Ultra" 8 points
Frost* "Others" 7 points
Superthousand "#Trnsit" 2 points



TOP WAVES METAL JUIN 2020

Puisqu'aucun album metal ne figure sur le podium du Top Waves général, le lauréat est donc de facto une surprise. Surprise d'autant plus grande quand on constate que c'est tout simplement les Français de Theraphosa qui dominent largement les débats ce mois-ci avec leur premier album "Transcendence". Après un Ep éponyme qui avait explosé aux oreilles du monde entier, le groupe revient avec un premier album qui aurait pu ne jamais pu voir le jour. En effet, "englué dans un problème judiciaire kafkaïen, l'araignée Theraphosa était à deux pattes de tout laisser tomber". Mais "la persévérance et l'union sacrée de son trio" accouche d'un "album concept riche dans lequel chacun de ses chapitres a été intelligemment pensé. Aucune pierre à retirer de cette cathédrale transcendante qui fourmille d'émotions d'apparences contradictoires. Et à l'écoute de cet album sur lequel les membres se sont surpassés, qui sait jusqu'à quels cieux ira notre trio ?" (AdrianStork)
 
   
 

La suite du classement se tient dans un mouchoir de poche mais ce sont les pirates d'Alestorm qui s'approprient la deuxième place à défaut de pouvoir faire main basse sur le butin de l'araignée. Œuvrant toujours dans un "pur pirate folk metal déjanté teinté d'humour délicieusement débile dans un esprit potache", Alestorm "confirme sa place en haut de l'échelle métallique" et poursuit "son voyage de belle manière en proposant un "Curse of the Crystal Coconut" réussi en forme de parfait florilège de son art. Le voyage est plaisant et devrait ravir les fans qui attendront d'en découdre en live avec impatience". (Noise)
  
   
 

Si les pirates ont raflé la deuxième place du podium, l'honneur est sauf pour Beyond the Black qui récolte la dernière place d'honneur de ce classement. Après un "Heart of the Hurricane" qui nous avait scotchés, les Allemands reviennent avec un "Hørizøns" mais ce dernier allait-il confirmer tous les espoirs placés en lui ?
Cette troisième place est la meilleure réponse, "Beyond the Black vient de réussir son coup. "Hørizøns" est une nouvelle pierre en or [que les pirates n'ont pas pu chiper] à l'édifice que les Allemands érigent à leur propre gloire". Si on pouvait penser raisonnablement que les "monstres actuels évoluant dans ce domaine musical allaient laisser un seul interstice permettant à un concurrent de se faufiler entre eux [..] c'est raté, les rangs n'étaient pas assez serrés et le petit dernier en a désormais profité". "Within Temptation et Delain ne sont définitivement plus seuls dans la cour des grands de l'école du metal pop symphonique". (Lynott)
 
   
 
 
Le classement metal détaillé :
Theraphosa "Transcendence" 23 points
Alestorm "Curse of the Crystal Coconut" 13 points
Beyond the Black "Hørizøns" 11 points
Heaven Shall Burn "Of Truth and Sacrifice" 9 points
Oranssi Pazuzu "Mestarin Kynsi" 9 points
Yuri Gagarin "The Outskirts of Reality" 5 points
BPMD "American Made" 4 points
Survival Zero "The Ascension" 4 points
Behemoth "A Forest" 3 points
Vampire "Rex" 3 points
One Life All-In "Letter of Forgiveness" 1 point



TOP WAVES ROCK JUIN 2020


Si les précédents classements avaient tous été dominés par des guitar heroes, qui pour succéder à Joe Satriani et Vandenberg ? Le mois de juin sera celui de Joe Bonamassa et son nouveau groupe The Sleep Eazys ?
 
Perdu, le mois de juin sera celui des groupes français ou ne sera pas. Hormis Airbag, notre sélection du mois de la fête de la musique aura permis de mettre les groupes hexagonaux sous les feux des projecteurs. Dans le cas présent, c'est Stone of the Bitch que personne n'attendait à ce niveau du classement. Si le groupe avait titillé notre curiosité avec son premier album éponyme, le voici de retour avec un EP "Intimalicious" dans lequel Stone of the Bitch "nous jette au plus profond d'un grand puits où sont disposés des miroirs révélant notre nature double". Bien que le format soit plus court, cet EP "semble plus maîtrisé avec le chant vertigineux de sa chanteuse et des compositions plus ténébreuses". Avec cet EP, "Stone of a Bitch poursuit ses recherches sur la nature humaine et nous propose son diamant noir, habile mélange de rock et d'électro". (AdrianStork)
 
   
 

A la deuxième place, "Last Night on the Highway" "impose Robert Jon & The Wreck en tête des nouveaux leaders d'un rock sudiste qui vient de trouver son sang neuf avec quelques formations aussi talentueuses et inventives que respectueuses des légendes du genre". "Porté par son leader charismatique [...], le quintet offre ici une démonstration de ce que le southern rock peut offrir de meilleur, mêlant les influences des plus grands". "On pense parfois aux Eagles ou au Allman Brothers Band ou encore les Black Crowes". "Alors que vous partiez pour une virée sur les highways ou que vous vous arrêtiez dans un bon bar enfumé, cet opus sera une parfaite bande-son et transportera le soleil du sud des Etats-Unis avec vous." (Loloceltic)
 
   
 

La dernière place du podium est partagée par Magnus Karlsson's Free Fall mais également The Sleep Eazys qui sauve l'honneur in-extremis. "Pour enregistrer "Easy to Buy, Hard to Sell", [Joe Bonamassa] s'est entouré de son fidèle groupe de scène, baptisé pour l'occasion The Sleep Eazys". "Loin de tirer la couverture à lui, Bonamassa permet à chacun de ses acolytes de s'exprimer. C'est la grande force de [cet album]. La majorité des morceaux sont interprétés à la manière d'un big band, à grand renfort de cuivres qui font toute la différence et donnent aux titres leur ampleur." Si "The Sleep Eazys a beau être un projet récréatif pour Joe Bonamassa, "Easy to Buy, Hard to Sell" s'avère un album surprenant de vitalité et d'éclectisme. Une vraie leçon de musique". (Newf)
 
  


   Le classement rock détaillé :
Stone of a Bitch "Intimalicious" 16 points
Robert Jon & the Wreck "Last Light on the Highway" 12 points
Magnus Karlsson's Free Fall "We Are the Night" 10 points
The Sleep Eazys "Easy to Buy, Hard to Sell" 10 points
FM "Synchronized" 8 points
House of Lord "New Eyes" 6 points
Larkin Poe "Self Made Man" 6 points
Vega "Grit your Teeth" 6 points
Lilee "Rengaine-s" 3 points
Richard Marx "Limitless" 3 points
Room Experience "Another Time and Place" 2 points



Et vous, finalement, pour quel album de cette sélection auriez-vous voté ? Partagez votre Top juin dans les commentaires ci-dessous..



Plus d'informations sur http://www.musicwaves.fr/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image

Item 1 of 0
 
Haut de page
EN RELATION AVEC MUSICWAVES
DERNIERE ACTUALITE
MUSIC WAVES SE TRANSFORME EN OCEAN WAVES PENDANT 3 SEMAINES!
INTERNE
Toutes les actualités sur MUSICWAVES
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
CITYWOODPECKERS (16 JUIN 2020)
Quand les piverts arrivent en ville, les gens ne changent pas de trottoir. Avec leur rock survitaminé, les Citywoodpeckers sont de retour avec un album hommage à leurs influences. Rencontre.
 
ARTICLE SUIVANT
CHEMICAL SWEET KID (24 MAI 2020)
Music Waves a poussé la porte du donjon où se terre un être étrange, mi-metal, mi-indus, fruit d'une longue expérience menée en dehors des laboratoires traditionnels.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020