MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - DATCHA MANDALA (05 AOÛT 2020)
TITRE:

DATCHA MANDALA (05 AOÛT 2020)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK ALTERNATIF



Le contexte musical très tendu n'empêche pas Datcha Mandala de garder le moral et foi en leur musique lors d'une interview rafraichissante sans langue de bois.
PROGRACER - 07.10.2020 -
4 photo(s) - (0) commentaire(s)

Vous êtes un jeune groupe qui a déjà un fait d'armes que peu d'autres ont à leur actif, vous avez joué au Stade de France en première partie des Insus. Que vous a apporté cette exposition exceptionnelle ? 

Avant tout c’était une aventure humaine et amicale exceptionnelle à vivre et à traverser jusqu’ici, car tout le trajet que nous avons parcouru pour y arriver nous a vraiment permis de l’apprécier à sa juste valeur ! Pour ce qui est de l’impact d’une telle exposition, c’est difficile à quantifier, vu qu’il aurait fallu pouvoir vivre les deux scénarios de vie, un avec, et l’autre sans l’expérience du Stade de France... Cela dit, nous pensons que le timing fut excellent deux mois avant la sortie de notre album  et que cela nous a certainement aidés à remplir la salle du Krakatoa, pour la soirée de release du disque ! Et puis évidement derrière, à la fois dans le « book » et pour nous en tant que groupe, savoir qu’on peut jouer dans un stade et tenir la baraque c’est extrêmement formateur et encourageant ! 



Cela reste-t-il votre meilleur souvenir en tant qu'artiste ? 

Là encore les souvenirs sont tellement variés et si peu comparables, que c’est difficile à dire... et ce serait presque trop simple de répondre à l’affirmative à cette question !


il n’y aura jamais rien de tel que l’énergie du groupe qui joue sa musique en face de vous en chair et en os


Vous affichez fièrement le grand nombre de concerts que vous avez effectués. Pourquoi la scène est si importante pour vous ? 

Pour nous la musique est un art vivant, et qui se passe, qui se vit avant tout en « live » donc ... Bien sûr les enregistrements permettent de profiter de la musique des artistes qu’on aime chez nous, ou en voyage, mais il n’y aura jamais rien de tel que l’énergie du groupe qui joue sa musique en face de vous en chair et en os, avec son énergie vitale qui viendra se mélanger à la vôtre et créer ainsi un moment unique, intense et à partager. C’est clairement ce qu’on aime le plus dans notre métier ! 


Même s'il existe aujourd'hui des outils de communication numérique pour faire connaitre votre musique, la crise sanitaire que nous vivons a dû mettre à mal votre promo, non ? 

Oui, elle l'a mise à mal car comme tous les groupes, nous n'avons pas pu partir sur la route défendre notre album, ce qui est un complément indispensable en plus du travail de promo ou des attachés de presse. Clairement cette crise met tout le secteur musical (ainsi que bien d'autres) à l'arrêt, advienne que pourra !


Aviez-vous une tournée de prévue à la sortie de l'album ou des festivals que vous avez dû annuler ? 

Oui, nous avons dû annuler/reporter toutes nos dates entre mars et octobre, et celles qui restent sont susceptibles de sauter n'importe quand. Mais nous restons positifs, on aime bien rien branler !



Est-ce que vous avez pu mettre à profit la période de confinement pour écrire ou peaufiner votre musique ? 

Le confinement a effectivement permis de travailler la musique, mais pas que : ça a été une opportunité de se retrouver avec soi-même, face à l'inconnu, et c'était assez instructif. Ça permet de relativiser, de revoir ses priorités, de mettre de côté le superflu que l'on accumule malgré nous. 

 Il y a également toute la scène des années 60-70, qui avait une simplicité et une urgence qui est difficile à reproduire


Votre musique est à cheval sur plusieurs genres et nous aimerions en survoler deux ou trois aujourd'hui à commencer par le blues rock qui occupe une partie importante du dernier album. Quelles sont vos influences dans ce domaine ? 

Nous sommes, comme beaucoup de groupes de rock blues, influencés par les plus grands forcément, mais c'est davantage l'authenticité de cette musique que l'on retient et qui finalement nous inspire plutôt que tel album de Muddy Watters ou de John Lee Hooker. Il y a également toute la scène des années 60-70, qui avait une simplicité et une urgence qui est difficile à reproduire aujourd'hui tellement l'héritage est lourd. 


Le format de trio est propice à des musiques brutes comme le blues rock à la ZZ Top ou le stoner, que l'on retrouve tous deux dans "Hara". Ce n'est pas un hasard, n'est-ce pas ? 

Non, ce n'est pas un hasard puisque nous aimons autant ZZ Top que Kyuss. Après on ne pense pas que ça ne dépende que de la formule trio, mais effectivement lorsque l'on n'est que trois, on a tendance à vouloir aller plus à l'essentiel. 


'Morning Song' nous a fait penser aux Beatles. Vous semblez partager avec les quatre garçons dans le vent un goût prononcé pour le songwriting

Vous avez bien entendu l’influence musicale principale qui a mené à l’écriture de ce morceau ! Car c’est après un après-midi passé derrière le piano à reprendre le song book des Beatles, que ce morceau est un peu apparu de lui-même ... De plus il s’agit encore aujourd’hui d’un des plus grands groupes de rock, si ce n’est le plus grand, ou de musique actuelle tout simplement ... Donc il parait évident, que quiconque se prête à l’exercice d’écrire une chanson, est un jour ou l’autre inspiré par l’incroyable héritage mélodique que nous ont légué ces fameux quatre garçons dans le vent ! 



Depuis le premier album, votre musique semble avoir évolué pour être un peu moins psyché et devient un peu plus heavy. Cherchez-vous encore votre style, ou voulez-vous explorer plusieurs horizons ? 

Nous aimons explorer, ne pas nous cantonner à seulement du blues, classic rock ou du stoner. En gros dès qu'une idée nous plaît, on la creuse, même si ça s'éloigne des codes du genre. Pour ce deuxième album, nous avons quand même voulu durcir le son, aller vers quelque chose de plus moderne, plus heavy à la Royal Blood, plutôt que de rester dans le revival 70's. 


Ce qui reste dans cette mouvance psyché orientale, c'est aussi l'univers visuel et narratif de ce nouvel album, à l'image de son titre, "Hara", le point d'équilibre entre ciel et terre dans les traditions chinoises et japonaises. Quel genre d'équilibre l'album représente-t-il ? 

Nous pratiquons l'écriture automatique pour accéder à l'inconscient collectif, et il s'avère que le premier mot qui est tombé est Hara, sûrement pour une histoire de consonne, voyelle, consonne, voyelle. Ayant déjà beaucoup de "a" dans datcha mandala, c'est donc tout à fait logique que ce mot, très porté sur la première lettre de l'alphabet, s'est imposé comme le titre de l'album. L'équilibre se trouve dans le relatif numérique du H et du R de Hara, qui se rapproche du nombre d'or. 


Un mot sur 'Sick Machine', qui nous a fait penser à deux groupes diamétralement opposés : Scissor Sisters et Pain Of Salvation pour leur titre ‘Disco Queen’ (sur "Scarsick"). Est-ce que l'un ou l'autre ont une quelconque relation avec cette chanson ? 

Non, Jeremy, qui l'a composé et écrit les paroles, a plutôt pensé à Devo et Blondie. Un soir où il cherchait à écrire un morceau bien rock, l'inspiration se faisant désirer, il est parti sur tout autre chose, sans penser à rien. Et Sick Machine nous a accrochés direct !

L'album expire des thèmes forts qui nous tenaient à cœur, comme l’importance de prendre soin de soi en premier lieu, afin de pouvoir mieux prendre soin des autres par la suite


Y-a-t-il un fil conducteur entre tous les titres de l'album ? Et vous qu’en pensez-vous ?

(Rires) C’est en effet la question que nous nous sommes posée, en enregistrant les chansons les unes après les autres ! Car pour cet album, encore plus que pour le précédent, nous nous sommes autorisé un grand écart stylistique entre les différents morceaux du disque, quitte à surprendre l’auditeur, en passant d’une piste à l’autre, d’un univers complètement différent à un autre ! D’ailleurs il y a aussi le fait que Jeremy (le guitariste) chante deux morceaux en « lead singer » sur le disque, ce qui est une autre nouveauté, comparé au premier opus. Mais si on retrouve évidemment le fil rouge, du fait que toutes les chansons sont écrites et jouées par les mêmes personnes tout le long du disque, il y a cela dit une trame directive, avec des thèmes forts qui nous tenaient à cœur, et que nous voulions mettre en avant sur ce disque. Comme la prise de conscience écologique, et de notre lien et notre impact sur la nature, dont nous faisons entièrement partie. L’importance de prendre soin de soi en premier lieu, afin de pouvoir mieux prendre soin des autres par la suite. Le fait de n’avoir aucune raison de se prendre réellement au sérieux. Et l’invitation à développer à la fois un esprit critique et une habitude aussi fréquente que possible au lâcher prise !



Qu'attendez-vous de la promo, même perturbée, de ce nouvel album ?

Dans ce contexte-là, on essaye de maintenir une actualité numérique régulière, on travaille sur différents clips... vu l'instabilité actuelle, on essaie de faire le maximum de promo possible et faisable, mais quoi attendre à part une amélioration de la situation générale ? 


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Éteignez la télé !


Plus d'informations sur https://www.datchamandala.net/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19781
  • 19782
  • 19783
  • 19784
Haut de page
EN RELATION AVEC DATCHA MANDALA
DERNIERE CHRONIQUE
DATCHA MANDALA: Hara (2020)
4/5

"Hara" est un attachant mélange de blues-rock seventies et de stoner psyché à l'énergie communicative. À réserver à ceux à qui la sueur et la poussière ne font pas peur.
DERNIERE ACTUALITE
DATCHA MANDALA: Nouvelle vidéo
 
AUTRES ARTICLES
NIGHTMARE (11 SEPTEMBRE 2020)
Les dernières années de Nightmare ont été particulièrement mouvementées mais tel le phoenix, le groupe renaît de ses cendres et se relève plus fort et cette fois-ci, c'est avec "Aertenam" et Madie pour continuer le cauchemar... pour l'éternité !
FURIES (15 SEPTEMBRE 2020)
Furies s'ouvre les portes de la gloire et de la fortune avec un premier album à découvrir d'urgence... comme l'interview du groupe !
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021