MW / Accueil / Articles / ALBUMS DU MOIS - LES ALBUMS DE SEPTEMBRE 2020 A NE PAS MANQUER
TITRE:

LES ALBUMS DE SEPTEMBRE 2020 A NE PAS MANQUER


TYPE:
ALBUMS DU MOIS
GENRE:

-



Music Waves vous propose désormais tous les mois la sélection mensuelle de la rédaction et les lauréats de septembre 2020 sont...
STRUCK - 21.10.2020 -
0 photo(s) - (1) commentaire(s)

Les résultats des premières éditions des TOP WAVES sont sans équivoque et ont clairement validé que Music Waves était bel et bien un site de metal progressif en mettant à l'honneur les dernières réalisations de Conception, Haken et Pain of Salvation.
De là à penser que les résultats des prochains votes sont connus d'avance et qu'un album de progressif sera le lauréat des prochains mois, il y a un pas que nous ne franchirons pas (encore ?).

 En considérant ce qui vient d'être dit en préambule, il est naturel que nos prévisions se portent sur une des dernières sorties estampillées "prog" d'autant qu'elles sont particulièrement riches ce mois-ci entre les derniers John Petrucci, Magenta, Gungfly, Neal Morse, The Tangent, Derek Sherinian et autres Pineapple Thief, même si la sélection de ce mois de septembre est très dense avec les derniers albums des vétérans légendaires de Deep Purple, le retour du grand Marilyn Manson, l'album de reprise d'une autre légende Ace Frehley et pour ce qui est plus "extrême", les derniers Napalm Death, U.D.O... sans oublier comme tous les mois, les sorties hexagonales entre les derniers Mercyless, Ghost Anthem, Jenhrä, The Yokel, François Cardon ou Fred Chapellier...

Mais comme il est désormais tradition, voyons ce que nous réservent les charts hexagonaux.
Nouveauté, c'est "Un air de famille" de Patrick Fiori qui entre directement au premier rang du classement et devance l'éternel "Versus" de Vitaa à la deuxième place et "Mesdames" de Grand Corps Malade. A noter que "Us + Them" de Roger Waters entre à la 13e place de ce classement ainsi que Bon Jovi à la 26e et il faut aller beaucoup plus loin dans le classement pour trouver des noms plus évocateurs pour les lecteurs de Music Waves avec Deftones à la 42e place, Marilyn Manson à la 49e, Amaranthe à la 79e, Corey Taylor à la 83e, Enslaved 105e et Deep Purple 112e et comme quoi tout est possible, l'extrême à une place (même lointaine) avec Napalm Death au 229e rang.



TOP WAVES GENERAL SEPTEMBRE 2020

Fort de l'analyse d'introduction, le lauréat de cette nouvelle édition du TOP WAVES sera donc un album progressif. Mais quel type de progressif ? Metal en mettant à l'honneur John Petrucci, Derek Sherinian ou Ihsahn ou plus traditionnel avec Magenta, Pineapple Thief ou Neal Morse?

Chaos sur Music Waves, aucun de ces artistes progressif n'est mis à l'honneur puisque le grand vainqueur de la sélection du mois de septembre n'est ni plus ni moins que Marilyn Manson.

Même si on ne présente plus le chanteur que nous connaissons tous, "Marilyn Manson est un nouvel artiste, plus blues, plus rock, plus authentique, toujours aussi exubérant qui désormais puise sa force dans sa douleur. Il est également très productif puisque "We Are Chaos" est le troisième album de l'excentrique Américain en seulement 5 ans."
Et bien que "la pochette de l'objet, son titre et l'introduction inquiétante de 'Red, Black and Blue" sont faits pour avertir l'auditeur qu'il s'apprête à pénétrer un monde dur, sombre et froid", cette nouvelle livraison marque une étape dans la discographie du chanteur.
En effet, "parmi les nouveautés, l'aspect pop 80's qui émaille l'album souligne le chemin parcouru et fait penser alternativement à David Bowie [...], Peter Gabriel [...] ou la New Wave de la même période. "L'autre évolution notable se fait au niveau de la voix [...] il fait preuve aujourd'hui d'une diversité bien plus marquée" en s'autorisant "un chant hurlé caractéristique" ou "une ambiance plus feutrée et intimiste" mieux, "il se fait également hard rockeur [...] flirtant parfois avec les tonalités d'Axel Rose sous prozac".
Finalement rien de surprenant de voir Marilyn Manson remporter la palme de cette sélection du TOP WAVES de septembre et de figurer à la 49e place des charts français tant "We are Chaos" combine habilement les recettes du fantasque rockeur avec l'héritage de sa longue carrière : folie, variété, finesse, rage, science du son, songwriting, émotion, profondeur et mélodie. Solide comme toujours." (ProgRacer)
  



Sans surprise pour le coup et perpétuant ainsi la tradition progressive du site, la deuxième place revient à Neal Morse et son 17e album solo en (17 ans) "Sola Gratia"

"Infatigable. Intarissable. Inépuisable. Autant d'adjectifs qui s'appliquent parfaitement à Neal Morse. A peine un an après la sortie de son (sublime) opéra rock, "Jesus-Christ the Exorcist", le voilà déjà de retour avec un nouvel album, "Sola Gratia".
La question qui ne se pose plus concernant l'ex-leader de Spock Beard est de savoir si "Neal Morse fait du Neal Morse, sans nouveauté par rapport à ses albums sortis entre 2003 et 2012 ". En effet, les connaisseurs savent avant même d'avoir posé une oreille sur les premières notes de chaque nouvelle offrande que la réponse est clairement affirmative.
Oui, "Neal Morse prouve une nouvelle fois qu'il est un magicien quand il s'agit de composer de superbes mélodies d'une fluidité confondante. Tous ceux qui ne se sont pas lassés de ses précédents albums apprécieront assurément encore celui-ci. Ceux qui trouvent depuis longtemps qu'il rabâche, ou plus simplement qui n'aiment pas sa musique, pourront passer leur chemin sans même y jeter une oreille. Et les amateurs de prog symphonique qui débarqueraient de Mars sans jamais avoir entendu parler de lui feront une bien belle découverte"
En résumé, "Neal Morse fait du Neal Morse, et c'est toujours aussi bon !" (Corto1809)
 
 
 

Toujours dans la logique prog du site, nous retrouvons John Petrucci au troisième rang qui nous revient avec son deuxième album solo "Terminal Velocity".
"La quarantaine et l’annulation de la tournée de Dream Theater ont permis au guitariste de peaufiner son deuxième album solo, quinze ans après "Suspended Animation". "En quinze ans, John Petrucci a mûri. Son style s’est affirmé, ainsi que sa personnalité. Bien sûr, ses influences sont encore marquantes, notamment celle de Joe Satriani [...] mais pas au point d’en être une copie [...] Non, "Terminal Velocity" est l’album d’un guitariste au sommet de son art qui a parfaitement digéré ses influences, notamment Al Di Meola et Steve Morse".
Outre les qualités intrinsèques du guitariste et de cet album, ce dernier "marque les retrouvailles de John avec Mike Portnoy, dix ans après son départ de Dream Theater".
"L’histoire de la guitare instrumentale est balisée d’albums incontournables : "Crystal Planet" et "The Extremist" de Joe Satriani, "Passion And Warfare" de Steve Vai, "Perpetual Burn" de Jason Becker … "Terminal Velocity" vient s’ajouter à cette liste". (Newf)

 
   

Le classement général détaillé
:
Marily Manson "We Are Chaos" 22 points
Neal Morse "Sola Gratia" 20 points
John Petrucci "Terminal Velocity" 15 points
Deep Purple "Whoosh" 9 points
Gungfly "Alone Together" 9 points
Dim Gray "Flown" 8 points
Compass "Our Time on Earth" 5 points
Magenta "Masters of Illusion" 5 points
Polis "Weltklang" 5 points
The Yokel "Y" 5 points
Vanishing Point "Dead Elysium" 5 points
Fred Chapelier "Best of 25 Years on the Road" 4 points
Amaranthe "Manifest" 3 points
Ensiferum "Thalassic" 3 points
Gaerea "Limbo" 3 points
The Pineapple Thief "Versions of the Truth" 3 points
The Tangent "Auto Reconnaissance" 3 points
Ihsahn "Pharos" 2 points
Perfect Plan "Time for a Miracle" 2 points
Simon Collins "Becoming Human" 2 points
Jenhrä "Primal" 1 point
Tim Bowness "Late Nigh Laments" 1 point



TOP WAVES PROGRESSIF SEPTEMBRE 2020

Si vous avez lu les lignes ci-dessus, vous ne serez pas surpris de constater que les votes se sont majoritairement tournés vers les nouveaux crus signés Neal Morse et John Petrucci. Mais alors qui pour compléter ce podium progressif ? The Pineapple Thief, Ihsahn... ? Non, c'est Magenta qui met de la couleur dans classement avec "Masters of Illusion".

Même si "la formation galloise fait partie du paysage progressif depuis 1999 ! Malgré un grand nombre d’albums live et studio, ce groupe fait malheureusement partie des combos relativement underground sur la scène progressive".
Et conformément à son nom "symphonique, mélodique, folk, de nombreuses couleurs sont présentes sur la palette sonore de Magenta."
"D’une manière générale, et au-delà de l’interprétation pure, c’est la qualité d’écriture qui fait la différence tout au long du disque. Ce disque est simplement beau, mélodique, si bien composé et très riche musicalement, chaque instrument s’inscrivant au service du collectif et trouvant la place qu’il doit occuper, avec une justesse d’interprétation toujours parfaite. En tout cas, contrairement à ce que suggère le titre de cet album, ces musiciens-là sont bien des maîtres, et ce n’est pas une illusion !" (Darialys)
 
   
 
 
Le classement progressif détaillé
:
Neal Morse "Sola Gratia" 28 points
John Petrucci "Terminal Velocity" 22 points
Magenta "Masters of Illusion" 18 points
Gunglfy "Alone Together" 15 points
Tim Bowness "Late Night Laments" 11 points
The Pineapple Thief "Versions of the Truth" 10 points
Dukes of the Orient "Freakshow" 7 points
Compass "Our Time on Earth" 5 points
The Tangent "Auto Reconnaissance" 5 points
Ihsahn "Pharos" 4 points



TOP WAVES METAL SEPTEMBRE 2020

C'esrt un véritable plébiscite pour "We Are Chaos", Marilyn Manson ne laisse que les miettes mais qui va s'en emparer pour finaliser un podium qui se joue dans un mouchoir de poche ?
A la deuxième position, c'est le nouveau Amaranthe qui devance d'un cheveu d'Elize ses poursuivants.
Pour l'occasion, "Amaranthe propose un "Manifest" qui opère une sorte de rééquilibrage dans le mélange des styles. Si "Helix" avait poussé un peu plus l’aspect électronique avec beaucoup d’effets dubstep et dance, le nouvel album prend légèrement son contre-pied avec un son beaucoup plus lourd, heavy, ramassé et cohérent".
Et même si "la manière de composer ne change pas d’un iota avec des titres directs dépassant rarement les quatre minutes, mais l’ensemble paraît plus homogène et naturel, moins préfabriqué"
En résumé, "Amaranthe assoit son style avec ce nouvel album, "Manifest", plus heavy, lourd et énergique, accessible à la fois par son côté pop et son aspect metal mis en avant". (Calgepo)
 
   
 

Pour compléter le podium, ce n'est pas un mais deux groupes qui se partagent la troisième marche.
Premier d'entre eux, Ensiferum "devenu une formation qui compte dans la sphère folk metal viking" même si "ses deux derniers albums ont déçu certains fans par un manque d’inspiration et de flamme, la force épique semblant disparue".
Mais fort heureusement, "Thalassic" marque le retour du combo finlandais qui signe ainsi "un opus remarquable en forme de voyage à bord d’un navire viking. Avec cet album à classer parmi ses meilleures réalisations, il reprend de belles couleurs et retrouve un statut de leader avec une classe certaine". (Noise)
  
   
 

Troisième place partagée avec le sixième album de Vanishing Point. Et ce n'est finalement pas si surprenant de voir figurer aussi haut la sixième réalisation des Australiens. En effet, "Dead Aelysium" est tout simplement le meilleur album de Vanishing Point, et de loin."
Avec cet album, le groupe "appuie toujours là où ça fait du bien, c'est-à-dire sur des rythmiques à se démettre les cervicales et des mélodies galvanisantes, hymniques, et qui souvent agrippent autant que celles proposées par leurs cousins du hard mélodique. Le metal mélodique des Australiens est sophistiqué, épique, grandiose et profond".
En bref, "le retour des Australiens était attendu de pied ferme, ils viennent de répondre présent". (Lynott)
 
   
 
 
Le classement metal détaillé :
Marilyn Manson "We Are Chaos" 43 points
Amaranthe "Manifest" 14 points
Ensiferum "Thalassic" 13 points
Vanishing Point "Dead Elysium" 13 points
Gaerea "Limbo" 5 points
Sorcerer "Lamenting of the Innocent" 5 points
Ghost Anthem "Ghost Anthem" 4 points
Napalm Death "Throes of Joy in the Jaws of Defeatism" 4 points
Acarash "Descend to Purity" 3 points
U.D.O. "We are the One" 2 points
Bloodbound "Bloodheads United" 1 point
Dwaal "Gospel of the Vile" 1 point



TOP WAVES ROCK SEPTEMBRE 2020

Si Marilyn Manson a écrasé les votes du classement metal, que dire du plébiscite du dernier album de vétérans du hard rock, Deep Purple ?

"Alors que "Infinite" devaient être leur dernier album et la tournée qui s'en est suivie leur tournée d'adieu, les musiciens de Deep Purple ont retrouvé le chemin des studios pour sortir leur vingt-et-unième album,"Whoosh!".
"Et bien leur en a pris ! Continuant sur la dynamique impulsée depuis "Now What ?", Ian Gillan et les siens semblent avoir retrouvé une nouvelle jeunesse".  
En clair, "Whoosh !" est un excellent album où le plaisir évident de jouer des musiciens transpire et se communique à l'auditeur." (Corto1809)
 
   
 

A la deuxième place, nous retrouvons deux grands noms. Le premier d'entre eux est Fred Chapellier, "un bluesman, un vrai". Certes, il est connu du grand public en France pour "être sideman de Jacques Dutronc ou des Vieilles Canailles" mais c'est surtout 25 années de carrière et "la compilation "25 Years On The Road" est la porte d’entrée idéale dans l’univers de ce grand Monsieur du blues". En effet, "25 Years On The Road" comporte 18 titres studio et 16 titres live. Entièrement remastérisées, les pistes studio montrent toute l’étendue des influences stylistiques de Fred Chapellier". En clair,
"25 Years On The Road" est la synthèse d’une vie entièrement dédiée au blues par l’un des tout meilleurs bluesmen français de sa génération." (Newf)
 
   
 

Deuxième place partagée avec Simon Collins, fils du batteur de l'ex-Genesis du même nom et qui nous revient avec son quatrième solo "Becoming Human". Et "bien qu’ayant sorti trois albums solo, le travail de Simon Collins n’a été clairement identifié qu’à l’occasion de son album de rock progressif avec son groupe Sound Of Contact.
A l'instar de son prédécesseur, ce nouvel album "propose un pop-rock défini par une instrumentation disparate mélangeant instruments traditionnels, arrangements classiques et d’imposants motifs électroniques". Et justifiant le propos introductif, "ce sont les chansons composées en duo avec son compère de Sound Of Contact Dave Kerzner qui tirent leur épingle du jeu".
Finalement, "Simon Collins relance son aventure solo avec un disque de pop très imprégnée d’electro mais toujours très mélodique". (Nuno777)
 
  


Et miracle ? La dernière place revient à Perfect Plan avec son deuxième album "Time for a Miracle".
Pour l'occasion, "ce second essai de la bande de Kent Hill - le fort doué frontman du combo - a été avec évidence conçu sur la base d’intentions visant à accentuer l’énergie développée". "Time for a Miracle" est donc "plus musclé [...] mais également plus diversifié : la palette s’est élargie et nous offre AOR scandinave, blues rock, hard rock mélodique et ballade. Cet étalage des genres nous permet de croiser au fil des plages quelques sympathiques références comme Giant, Foreigner, Survivor ou One Desire".
Bref, Perfect Plan "frappe à nouveau avec ce bel objet de hard mélodique qu'est "Time for a Miracle". (Lynott)
 
  


   Le classement rock détaillé :
Deep Purple "Whoosh!" 41 points
Fred Chapellier "Best of 25 Years on the Road" 15 points
Simon Collins "Becoming Human" 15 points
Perfect Plan "Time for a Miracle" 14 points
Dim Gray "Flown" 11 points
Polis "Weltklang" 11 points
Jenhrä "Primal" 9 points
The Yokel "Y" 6 points
Ace Frehley "Origins Vol. 2" 4 points
Landfall "The Turning Point" 4 points
Arctic Rain "One" 3 points
The Dead Daisies "The Lockdown Sessions" 1 point



Et vous, finalement, pour quel album de cette sélection auriez-vous voté ? N'hésitez pas à patagez avec nous votre Top Septembre dans les commentaires ci-dessous..



Plus d'informations sur http://www.musicwaves.fr/
 
(1) COMMENTAIRE(S)  
 
 
CALGEPO
21/10/2020
  0
Sacré Top!
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC MUSICWAVES
DERNIERE ACTUALITE
Mise à jour des Tags
 
AUTRES ARTICLES
ROMAIN HUMEAU (22 SEPTEMBRE 2020)
Connu pour Eiffel, Romain Humeau n'en reste pas moins un artiste indépendant se livrant à plusieurs projets annexes (auteur pour Bernard Lavilliers, création de label...) et notamment une carrière "solo". Rencontre avec le musicien.
ZOE (15 OCTOBRE 2020)
De l'ombre à la lumière, Zoë est (enfin) de retour avec l'excellent "Back Into The Light" et a bien voulu répondre aux questions de Music Waves.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021