MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - LE BARATIN DE LA JOIE (14 DECEMBRE 2020)
TITRE:

LE BARATIN DE LA JOIE (14 DECEMBRE 2020)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK



Music Waves a interviewé le Baratin De La Joie, revenu d'entre les morts pour nous présenter la réedition de son album ''Allegro''.
ADRIANSTORK - 26.01.2021 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Le Baratin De La Joie est mort, vive Le Baratin De La Joie ! 2012 était une année méphitique pour le combo de rock, tout semblait aller à vau-l'eau et la clé sous la porte était visible depuis le corridor. Vie et mort d'un groupe... En somme, rien de très emballant, un drame vécu par une pléthore de formations qui bien souvent ne se retrouvaient jamais en première page des journaux. Mais huit ans plus tard alors que c'est le monde qui tourne à l'envers, Le Baratin De La Joie décide contre toute attente de revenir d'entre les morts et de ressortir son album ''Allegro'' qui avait mérité mieux qu'une indifférence soporifique.


Certaines personnes vont vous découvrir avec votre actualité et la réédition d' "Allegro" mais avant toute chose, pouvez-vous revenir sur l'année 2012 et la raison de l'éclatement du groupe ?

En 2012 nous avons épuisé notre capital partenaire puisque nous n’avions plus de producteur, de distributeur, de tourneur et ce petit tout à impacté humainement notre groupe. Malgré tout, 10 ans de route commune forgent un collectif. Il a donc été assez simple de se mettre autour d’une table pour peser le pour et le contre d’une pause. La pause l’a emporté.


Qu'avez-vous fait chacun pendant 6 ans, que pensez-vous avoir appris qui a pu vous décider à rejouer ensemble ?

La musique est notre ressource vitale, on a donc continué à prendre soin d’elle. De mon côté, j’ai remonté un trio (Kyriakos) avec le batteur (Steph) et le bassiste (Jo) du Baratin de la Joie afin de faire vivre mes nouvelles compos. David (guitare) s’est installé à Montpellier pour donner des cours de guitare et Laurent (clavier/machine) a intégré une école de musique dans le Morvan. En 2017, lors d’une soirée chez des potes à Valence, il a suffi de quelques accords autour de notre répertoire en commun et le manque a repris le dessus. «…et si on remettait le couvert? »


La musique est notre ressource vitale, on a donc continué à prendre soin d’elle. 


Sur votre page internet, vous vous estimez comme une escroquerie du rock'n'roll à l'instar de Malcolm McLaren ? Simple humour ou autocritique ?

C’est un pied d’nez au conformisme du rock’n’roll et effectivement un hommage à McLaren ! Je constate qu’on a les mêmes références, très cher(e) ami(e). L’humour est un complément de l’autocritique et inversement.


Sur votre page, on trouve des citations apocryphes de David Bowie, Lemmy, Léo Ferré, Jean-Luc Lahaye, à part pour le dernier, ne craignez-vous que l'esprit des trois autres viennent vous hanter pour citations abusives ?

Sincèrement, c’est de Jean-Luc qu’on a le plus la pétoche, les 3 autres ont de l’humour, on ne risque donc rien.


A ce propos, pourquoi revenir en ressuscitant votre second album ? Pour vous rappeler au bon souvenir de vos fans et en créer de nouveaux avec vos futures actualités ?

Il n’y a aucun calcul marketing. On pense simplement que cet album est passé à la trappe lors de sa sortie. On veut lui donner un second souffle via le streaming et très franchement, on le trouve encore dans l’air du temps. Et puis, si par-dessus tout ça on peut intéresser "Allegro" à quelques nouveaux kids, notre autosatisfaction s’en verra réconfortée. On nous murmure dans l'oreillette qu'un nouvel EP sera disponible en février 2021.





Etait-ce facile de revenir jouer en studio ?

Ton oreillette a la juste mesure du murmure puisqu’effectivement un nouvel EP verra le jour pour la fête des amoureux en 2021 et nous nous permettons même de sortir dans la foulée un nouveau clip avec O.R Production. On est un peu fofolle, hein ??? Perso, j’suis pas très studio, j’ai toujours eu une large préférence pour la scène mais puisque celle-ci nous a été confisquée en 2020 (27 dates annulées), on a donc opté pour des séances studio avec le seul mec qui puisse s’y intéresser, Guillaume André (Audioscope Studio- Paris XV). On est pote depuis 15 ans, c’est d’ailleurs ce beau gosse qui était aux manettes pour "Allegro".  Un extraordinaire passionné avec qui on passe des moments inoubliables.


On connaît déjà le premier titre 'Just Free', qui est un bolide lancé sur un chemin de montagne rocailleux. On y ressent le sceau du Baratin avec un refrain fédérateur en anglais. Etait-ce une mise en bouche pour le crowdfunding, prouvant que vous n'avez pas changé ?

Ton comparatif fait chaud au cœur. Merci l’ami ! Tu sais, on ne change pas. On peut se bonifier mais l’armature est toujours là. Par contre, tu soulignes le côté fédérateur du refrain, moi, depuis très longtemps, j’essaie de convaincre mes petits camarades avec mes refrains popopop et de plus en plus ils avalent la pilule. Ça doit être la quarantaine, gnakgnak !


Comment êtes-vous venus à collaborer avec Kemar de No One Is Innocent sur ce titre ?

Kemar est un pote de route avec qui on a partagé quelques scènes. C’est autour d’un graillon, lors du Crashmusette Festival, que je lui ai proposé cet échange. Il a de suite répondu par la positive. Ce mec est d’une humilité incroyable et son engagement est à la hauteur de sa gentillesse. Je suis fan depuis le début de sa carrière et je peux te dire que je n’ai pas été déçu.


Les paroles semblent assez anticapitalistes voire anti-tout, une grosse colère où prime la prise de liberté de chacun, est-ce que le climat ambiant vous a inspiré ?

Il est clair que j’écris souvent sur le capitalisme et ses déboires. La raison en est simple, il nous mène à notre perte. Il est grand temps que certaines consciences se réveillent, que notre soupçon d’intelligence reprenne le dessus afin d’élaborer une nouvelle forme de vie sur terre. J’y crois, je croise de plus en plus de gens qui ont cette même conviction et qui s’engagent aux changements.


Il est grand temps que certaines consciences se réveillent, que notre soupçon d’intelligence reprenne le dessus afin d’élaborer une nouvelle forme de vie sur terre.


"Allegro" a été enregistré dans le Rhône puis mixé en Normandie. A l'inverse d'autres groupes qui partent à Londres ou à New York, vous avez préféré miser sur la France, question de budget ou véritable profession de foi ?

Bien-sûr qu’en général c’est une question de budget mais en ce qui nous concerne, c’est avant tout une question de rencontre et je t’en ai parlé précédemment. Cette rencontre c’est Guillaume André via notre producteur Lucas Taulou. Que ça puisse s'enregistrer en Normandie et au fin fond du Bronx, qu’importe, cela dépend simplement avec qui tu mènes ta croisade.





Sur cet album, votre musique est plus sombre, plus lourde, plus directe. Comment expliquez-vous cette couleur de ténèbres ?

99% des titres du Baratin de la Joie sont composés en mineur, c’est notre couleur musicale préférée… Noire à l’accroche ! On l’a consciemment amplifié sur "Allegro" , c’est notre côté  jusqu’au boutisme et puis, après tout, c’est aussi la couleur de la musique que l’on écoute à la cas’ba. Cause à effet.


99% des titres du Baratin de la Joie sont composés en mineur, c’est notre couleur musicale préférée… Noire à l’accroche!


L’album précédent, "L’Eloge des Fous", était de la même couleur mais avec des riffs guitare/basse plus léger voir skatifié, c’est la raison pour laquelle on avait une impression de moins sombre. "Allegro" est exécuté sur un rythme vif, c'est typique sur l'étouffant et énervé 'Soldat De La Foi' qui lance l'album. En somme, un départ en fanfare qui annonce la couleur ?

C’est la basse qui donne le "la" en ouverture d’ "Allegro". Elle sonne bien glauque avec une rondeur saturée,  c’était pour nous une évidence d’ouvrir avec ce titre.


D'où vous vient l'inspiration pour vos paroles très recherchées et littéraires (ce n'est pas un gros mot) en particulier ce morceau ? 

Je suis cerné par des auteures et auteurs contemporains tel que Virginie Despentes ou Romain Humeau sur fond de Charles Beaudelaire mais j’aime également formuler du n’importawak, du non-sens, du paradoxe, du dadaïsme en sorte. Je ne fais jamais de forcing pour l’écriture, il faut vraiment qu’il y ait l’envie, sinon, ça n’a aucun intérêt. Pour 'Soldat De La Foi,' je ne fais que relater mon « anticléricalité » avec mes mots et ma petite connaissance d’histoire. Il semblerait que ce titre soit encore d’actualité.


Y-a-t-il une recherche de la peur, votre musique est assez anxiogène, étouffante, gluante ('Suicide de Carbone') êtes-vous inspirés par le cinéma d'horreur ?

Que neni, on a été bercé par le club Dorothée avec des gnangnans et du « tout le monde li content » mais je dois t’avouer, en ce qui me concerne, j’ai toujours un ''Bernie'', un ''Evil Dead'' et un ''Cité De La Peur'' sur ma table de chevet… alors peut-être que !!!


'J'M Comprends' semble un peu plus léger dans son propos mais le texte est toujours au vitriol, y-a-t-il une recherche d'équilibre ?

Effectivement, musicalement ce titre est fait pour reprendre sa respiration. Au tout départ, je l’avais présenté au groupe en picking et Dadou (le guitariste) me la « cradoquessait » comme il se doit, en ternaire sur un rythme  half-time. Le texte est un clin d’œil à Cohen & Bokassa. Il décrit des situations sarcastiques autour du racisme.





'L'Evadé Condamné' a le nez plus porté vers la cold wave mais le morceau est à nouveau contaminé par une rage sur les refrains. Etes-vous d’accord ?

Bien d’accord avec toi, y’a même un p’tit côté Marylin Manson sur ce refrain. Le texte est un espace parallèle entre la vie et la mort. 


Que signifie le refrain de 'De Toute Manière' « Les idoles ne sont pas des hommes tranquilles mais ils ont le mérite d’une boîte à pharmacie »?

Alors tu vois, c’est ce genre de citation que j’aurais bien aimé proposer à Michel Audiard ou son fils et interprété par Jean Gabin. Bon, c’est vrai, c’est un peu prétentieux mais en bref, cela signifie que l’on peut toujours compter sur le malheur des autres et plus particulièrement celui de gens que l’on admire pour réconforter nos petits bobos du quotidien.

On retrouve toujours quelques respirations schizophrènes comme 'Yaourt A La Fraise' penche plutôt vers une version punk énervé de Green Day ou la parenthèse presque jazzy sur 'C'est Beau L'Amour' et l'ironique 'Monsieur Bonheur'. On a l'impression que vous aimez contaminer d'autres styles alors qu'avant on avait l'impression que c'était le style qui contaminait votre musique, comment expliquez-vous cette dialectique ?

Rhoooo, contaminus toi-même ! Non mais c’est vrai que sur cet album on a chopé notre personnalité, notre couleur et on a montré au grand jour notre éclectisme résolument assumé.


Sur cet album on a chopé notre personnalité, notre couleur et on a montré au grand jour notre éclectisme résolument assumé. 


'Look And Speed You', la plus longue piste de l'album ferme celui-ci, un morceau un peu exsangue, à nouveau étouffant et qui n'éclate pas comme pour déjouer la surprise ou pour annoncer un nouveau départ ?

Alors, celui-là, c’est particulier. On l’a fait à l’arrache au studio, c’est de l’impro pure. On ne l’a jamais joué sur scène. Perso, avec le temps, je le trouve dégueulasse ce titre.


Comment avez-vous vécu vos premières parties de groupes comme les Wampas ou Joe Satriani, qu'avez-vous appris en les côtoyant ?

« C’est le fait de rester simple qui les rendent exceptionnels », je pense que c’est ce type de citation qui leur correspond et très franchement il y a peu de groupe dont nous avons ouvert le bal qui ont l’arrogance de Mademoiselle K…Mouhaaaaa !!!


Quelles sont vos attentes pour la réédition de ce deuxième et la suite à venir ?


Une nuit avec Mademoiselle K ! Non, sans déconner, on aimerait que cet album ne passe pas une seconde fois à la trappe et si c’est le cas, eh bien nous continuerons quand même à les jouer sur scène ! La suite, du plaisir, de la camaraderie, de l’amour et un retour sur scène vite vite vite… plein le cul de ce Covid !


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

« Salut les filles, continuez à coller vos mirettes sur Music Waves et à écouter du rock’n’roll, c’est l’essence même de la vie. »

Merci !



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/baratindelajoie/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19940
  • 19941
Haut de page
EN RELATION AVEC LE BARATIN DE LA JOIE
DERNIERE CHRONIQUE
LE BARATIN DE LA JOIE: Allegro (2020)
3/5

Revenu d'entre les morts, Le Baratin De La Joie nous présente son album "Allegro", sorti en 2012. Un album rageur et destructeur mais qui comporte parfois quelques redondances.
 
AUTRES ARTICLES
VANDEN PLAS (22 DÉCEMBRE 2020)
À l'occasion de la sortie de "The Ghost Experiment : Illumination", le volubile Stephan Lill s'est confié longuement à Music Waves
TOP 5 DES MEILLEURS ALBUMS 2020 PAR CHRONIQUEUR
Janvier est en général synonyme de regard dans le rétro sur l'année écoulée. L'heure est venue pour vos chroniqueurs de vous faire part de leurs classements respectifs entre tableau d'honneur et déceptions.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021