MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - THE TWIN SOULS (25 FÉVRIER 2021)
TITRE:

THE TWIN SOULS (25 FÉVRIER 2021)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK



Quelques mois après la sortie d'un second EP qui fait bouger la toile, les Âmes Sœurs Martin et Guilhem Marcos nous expliquent pourquoi ce petit plus les différencie de la meute.
PROGRACER - 29.03.2021 -
6 photo(s) - (0) commentaire(s)

Votre actu est la sortie d’un nouvel EP.
Tout à fait !


Qu'a changé le succès du premier EP pour vous ?

Ce premier EP était pour nous un premier ouvrage, un premier disque pour nous présenter. Et on est super contents car les retours ont été positifs, cela a amené une crédibilité. Les programmateurs nous ont fait confiance et on a réussi à avoir beaucoup de concerts sur 2019. C'était une étape importante ! Ça nous a permis aussi de souder des liens avec notre équipe, rencontrer beaucoup de monde et pouvoir partager notre musique.



Comment décririez-vous l'évolution avec le "II" qui sort cet automne ?

Il faut voir ce deuxième EP comme une suite logique du premier. C'est l'évolution directe d'une façon de faire que l'on a mise en place avec le premier EP. Autant dans les réflexions sur le son, avec de nouveaux partenaires comme Bill Skibbe de Third Man Records, que dans la partie graphisme ou même encore en communication/presse. En enregistrant ce nouvel EP nous voulions nous dépasser, partir plus loin dans la recherche de notre son, faire de nouvelles expériences. Toutes ces prises de conscience que l'on a eues avec un peu de recul après avoir sorti le premier EP ont aidé à nous rapprocher d'une production très personnelle.

La musique qu'on fait est une musique vivante

Même si le digital permet d'assurer la promo de l'EP, la scène vous manque-t-elle pour faire connaître votre musique ?

Oui bien sûr, la scène nous manque beaucoup ! La musique qu'on fait est une musique vivante, une musique de live faite pour jouer devant plein de monde ! En effet, heureusement que le digital nous permet d'assurer cette sortie mais c'est incomparable au fait de faire connaître sa musique lors des concerts. Disons que quand t'es sur scène, tu fais ce pourquoi t'es fait et boum il y a un truc qui se passe. Par contre la com’ digitale… Soit t'as des thunes, soit t'es invisible. Donc on se débrouille comme on peut avec le peu de moyens que l'on a.



On parle d’EP pourquoi ne pas s’être lancé sur un album pour ce deuxième effort ?

On aime bien le format de l'EP, il permet de se concentrer sur la qualité plutôt que la quantité. On est un groupe indé, honnêtement, un album de qualité coûte beaucoup trop cher à produire. Donc on profite au maximum de ce format court pour créer un univers complet que l'on peut maîtriser.

 le milieu sera tellement meurtri [que les] groupes qui commencent n’y trouveront peut-être pas de place

Le monde du spectacle et particulièrement de la musique est fortement ébranlé par la crise sanitaire actuelle. Comment est-ce que cela vous affecte ?

Cela affecte tout le monde de manière assez différente ! Je pense qu’on n’est pas les plus à plaindre. Le moment est dur en effet mais derrière nous il y a une équipe qui s'accroche, un tourneur qui voit les choses vers l'avant et une sorte de « sécurité » pour quand les choses reprendront. Je pense plus aux groupes qui commencent et pour qui le milieu sera tellement meurtri qu’ils n’y trouveront peut-être pas de place.


Vous jouez beaucoup de cette dualité, sur l'artwork, sur scène, dans les voix et jusqu'au nom du groupe. Je suppose que ce n'est pas que pour la com' mais que c'est important pour vous ?

Oui, c'est très important pour nous. Au début du groupe, on a choisi le nom The Twin Souls parce qu'à travers lui on pouvait s'identifier personnellement, on voulait un nom qui nous représente. Depuis tout petits notre relation est très fusionnelle, c'est quelque chose que l'on a bâti sur le long terme. Aujourd'hui avec ce duo c'est un plaisir de jouer de cette dualité, les possibilités sont multiples et on s'amuse beaucoup à travailler dans ce sens, avec le code couleur bleu et rouge notamment.



Vous êtes très fusionnels sur scène, et vous allez jusqu'à échanger vos places derrière les fûts ou à la guitare. Est-ce que c'est pareil en studio ?

Oui, tout pareil en studio ! On a chacun notre patte même si sur scène tu ne remarques pas à tous les coups qu'on a changé de poste ! Du coup en studio on se partage aussi les titres, faut que ce soit équitable !


L'un de vous est droitier et l'autre gaucher, n'est-ce pas ? Et vous jouez de la guitare des deux mains tous les deux ? Sur des guitares différentes ou avec les cordes inversées ?

C'est la question nœud dans le cerveau ! Alors Guilhem est gaucher, il joue de la guitare en gaucher mais de la batterie en droitier, et moi je suis droitier, je joue de la batterie en droitier mais de la guitare en gaucher. On joue sur les mêmes instruments sur scène, la même guitare, les mêmes baguettes de batterie etc.


Même si les textes ne semblent pas aller dans ce sens, 'From The Left To The Right' est-elle un clin d'œil à tout cela ?

Haha bien vu pour ‘From the left…’ mais non ça ne parle pas de ça, et pas de politique non plus !

Il n'y a pas de bassiste ! Mais il y a de la basse !

Qui joue de la basse ? et comme cela se passe-t-il sur scène ?

Il n'y a pas de bassiste ! Mais il y a de la basse ! On a un système de son qui nous permet de générer des fréquences basses avec un split d'ampli et un octaver (pédale d'effet). A la base Guilhem était bassiste et moi guitariste, pour sonner comme on le voulait on a mixé notre matos ampli guitare et ampli basse pour créer un gros son basse/guitare.



Même si la réponse à cette question semble évidente, le processus créatif est-il également fait à deux ?

Oui, tout est fait à deux et 99 % du temps en live ! Pour les textes généralement je pars dans une direction qui me plaît et ensuite on met en commun les idées, des fois ça marche du premier coup, d'autres fois ça demande plus de travail par rapport aux sons des mots que l'on veut.


Le son de "II" est un peu plus travaillé avec des guitares plus saturées et le travail des voix est plus poussé. Comment avez-vous travaillé cette fois-ci ?

On est parti de la base du premier EP, on avait fait plein de découvertes cool lors de son enregistrement, on avait aussi identifié des problèmes ou des choses qui nous plaisaient moins, on a donc voulu pour ce deuxième enregistrement aller plus loin dans le traitement des voix, des guitares et de la batterie.


'Ch Ch Chewa' est un mélange de stoner et de pop qui nous a rappelé 'My Sharona' des Knacks. Est-ce que ce rock des années 80 est une source d'inspiration, ou du moins une influence ?

Le rock de ces années-là ne nous a jamais trop inspirés, on a été bercés au son des sixties plutôt ! Mais très bonne référence ‘My Sharona’ !


Nous avons également perçu une influence des Beatles sur l'écriture et certaines harmonies vocales (sur 'From The Left To The Right' et 'Hey Hey' notamment). Font-ils partie de vos influences ?

C'est notre influence majeure je dirais, dans tous les groupes qu'on aime y a ce petit truc Beatles, comme les Raconteurs ! Quand on était petit, on écoutait tous les albums des Beatles, je me rappelle qu'on jouait au jeu de "qui chante" ? John, Paul, Georges ou question piège Ringo ?



C'est un vrai cri à la fin de 'Keep Keep' ?

OUI ! Martin à une passion non dissimulée pour les cris dans le rock’n roll ! Quand on était petits ça nous éclatait quand on entendait Little Richard ou John Fogerty (Creedence Clearwater) pousser ces cris qui faisaient partir un bon solo de guitare ou piano derrière, c'était l'apogée de la chanson, le moment où tout le monde devient fou ! Comme les Beatles, quand ils criaient les filles devenaient folles !


Beaucoup de jeunes groupes (et pas que) préfèrent le format EP aux albums. Cela semble être également votre cas avec 2 EP en tout juste un an ?

C'est vrai qu'on aime bien ce format, il nous permet de nous concentrer sur la qualité plutôt que la quantité. C'est aussi et surtout une question de moyens, on ne pourrait pas assumer financièrement la production d'un album complet et de qualité. Alors très honnêtement c'est pour ça qu'on fait des EP !

Tu montes sur scène, tu fais ce pourquoi tu es fait et.. magie..

Même si l'avenir doit être encore un peu flou, qu'attendez-vous de la promo et de la sortie de l'EP ?

On espère faire connaître notre musique par ce biais-là. Le but serait d'avoir le plus de cartes en main pour la reprise des concerts et pouvoir revenir forts d'une belle expérience grâce à cette sortie. C'est pas facile à gérer parce que généralement tu montes sur scène, tu fais ce pourquoi tu es fait et.. magie.. quelque chose se passe ! En numérique c'est franchement pénible, tout se joue sur le digital et le budget que tu mets pour avoir de la visibilité. Vu qu'on a des moyens limités forcément ça joue sur le fait d'être vus et entendus. Quand tu vois la com d'AC/DC, ben dis-toi qu'il doit facilement avoir des millions de dollars de com’ pour les voir partout comme ça !


Cette période est-elle propice pour vous à l'écriture et à la composition ?

Pour nous, cette période nous a surtout servi à nous concentrer sur la production de ce disque, on a fait en effet quelques nouvelles compos cette année mais ce n’est pas la priorité là tout de suite, on attend de laisser passer cette période de promo de l'EP pour se repencher là-dessus, être dans une bonne énergie pour reprendre l'écriture.



Du coup, on y revient, à quand le premier album ?

Plus tard ! Haha. On est plutôt de nature patiente, et tout vient à point à qui sait attendre, le temps nous le dira !


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

On vous invite à nous suivre sur nos réseaux Facebook, Instagram, Youtube, on a plein de vidéos à vous faire découvrir, ces vidéos on les réalisées par nous-mêmes avec notre team Gabbie Burns et Carolyne Shü, c'est fait avec les tripes et par nos propres moyens alors on en est fiers ! Je pense que c'est la meilleure période pour donner la possibilité à de petits artistes de pouvoir vivre et de partager le plus possible leur musique, alors n'hésitez pas !





Plus d'informations sur https://www.facebook.com/thetwinsoulsband/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 20084
  • 20085
  • 20086
  • 20087
  • 20088
  • 20089
Haut de page
EN RELATION AVEC THE TWIN SOULS
DERNIERE CHRONIQUE
THE TWIN SOULS: The Twin Souls Ii (2020)
4/5

Avec ce second EP, The Twin Souls marque son empreinte sur un blues rock aux atours pop et délicieusement vintage. À suivre de près.
DERNIERE ACTUALITE
THE TWIN SOULS: Nouvel EP en novembre
 
AUTRES ARTICLES
GAELLE BUSWEL (15 MARS 2021)
Six ans et demi plus tard, nous avions de nouveau rendez-vous avec notre amie Gaëlle Buswel qui présente son quatrième album à Music Waves !
LITTLE BOB (01 MARS 2021)
Music Waves est parti une nouvelle fois à la rencontre de la légende Little Bob pour une interview émouvante qui démontre que l'amour de la musique est plus fort que la disparition d'un être cher.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021