MW / Accueil / Articles / EDITOS - PHIL COLLINS DE RETOUR A PARIS ! MAIS NON ? MAIS SI…
TITRE:

PHIL COLLINS DE RETOUR A PARIS ! MAIS NON ? MAIS SI…


TYPE:
EDITOS
GENRE:

-



Phil Collins sera de retour à Paris avec Genesis en mars 2022 à La Défense Arena mais pas seulement…
STRUCK - 02.11.2021 -
2 photo(s) - (1) commentaire(s)

Music Waves s’en était fait l’écho très récemment, dans le cadre de la tournée d’adieu "The Last Domino", Phil Collins est de retour à Paris et plus précisément à La Défense Arena pour deux dates exceptionnelles les 16 et 17 mars 2022 avec ses acolytes de Genesis -Mike Rutherford et Tony Banks- mais pas que…


Après Scorpions, Deep Purple et Pierre Perret, Genesis et Phil Collins remettent le couvert pour également nous faire le coup de leur tournée d’adieu ( ?) et ainsi jouer sur la corde nostalgique d’un public mélancolique.


Déjà coutumier du fait avec sa tournée solo "No Dead Yet" qui l’avait vu "donner" (qui n’est pas le verbe le plus approprié sachant que les billets s’arrachaient entre 67,5€ et 260€) quatre concerts à l’AccorHotels Arena de Paris les 18, 19, 22 et 23 octobre 2017), Phil Collins reviendra fouler la pelouse de La Défense Arena pour deux dates exceptionnelles les 16 et 17 mars 2022.

N’aller pas croire pour autant que l’objet de cet édito est de chercher les vraies raisons d’une tournée entre musiciens désireux de partager la scène une dernière fois ensemble ou de renflouer le(s) portefeuille(s) de ces membres qui auront subi quelques coupes au gré des années jalonnées de divorces et autres pensions alimentaires à verser…
Non, non, point de cela ici même si vous n’êtes pas dupes de notre avis et des réelles motivations des artistes en question quand on sait que les premiers prix des places s’arracheront de 79€ à 221,50€ pour le parterre Prestige Assis… pour assister à un concert d’un chanteur qui le sera probablement également à la lecture de ses derniers états de santé.


Non, le hasard du calendrier parisien a voulu que quelques jours d’intervalle avant l’annonce du retour de Genesis sur la pelouse de La Défense Arena en 2022, Phil Collins n’a jamais fait autant parler de lui dans les stades de la Capitale depuis trente ans avec la polémique musico-sportive qui a agité les travées du Parc des Princes en cette fin d’été.





En effet, alors que les fans du Paris Saint-Germain piaffaient d’impatience avant l’entrée de leurs favoris pour la première à domicile, quelle ne fut pas la surprise des supporters d’entendre résonner non pas le traditionnel ‘Who Say I Would’ de Phil Collins donc mais un morceau de DJ Snake pour mettre en avant "l’expression de talents musicaux du Grand Paris" (dixit la direction de la diversification du PSG) ce qui n’est pas une aberration de la part d’un jeune club (créé en 1974 dans sa forme actuelle quand un club comme le Real Madrid a été fondé en 1902) en quête à défaut d’une identité, d’une personnalité institutionnalisée voire marketée

La surprise du soir se changea très rapidement en colère comme en témoigne une pétition lancée qui a recueilli plus de 3.000 signatures en très peu de temps et les déclarations d’un des principaux concernés (en l’occurrence DJ Snake) déclarant qu’il avait "fourni un son pour la présentation de Messi […] et a "découvert qu'on en a fait une musique d'intro pour l'entrée des joueurs alors que cela ne s'y prête pas" et concluant "ne pas accepter cette situation en tant que supporter" en mettant avant son amour pour ses couleurs.


Une situation qui en fera rire plus d’un - que ce soit le supporter d’un club lambda ou le lecteur assidu de Music Waves - surtout que si on cherche bien, le Paris Saint-Germain n’est pas toujours entré sur les notes de Phil Collins, avant 1992, les joueurs foulaient la pelouse sur les airs de 'Attention mesdames et messieurs' de Michel Fugain. Mais les deux pourraient finalement bien s'identifier contre toute attente.





En effet, un supporter de l’Olympique Marseille envisagerait-il l’entrée de ses minots (ou non) autrement que sur ‘Jump’ ? Bien évidemment, certains vous diront que le club marseillais a été fondé en 1899 soit exactement 85 ans avant la sortie du single extrait de "1984 "de Van Halen mais les heures de gloire de l’OM sont celles de l’ère Tapie avec en bande-son les vocalises de David Lee Roth et les guitares et les claviers de feue Edward Van Halen.

Et comment donc blâmer ceux qui souhaitent défendre ce qu’ils estiment relever de la tradition ? Dans le cas présent, nous sommes clairement dans une opposition entre la mémoire du supporter et le marketing du club (qui est passé maître en la matière depuis la reprise en main du club par les Qataris en 2011), un antagonisme dans lequel se retrouvera bien volontiers l’amateur de musique qui préférera écouter le dernier album de son artiste favori sous une édition vinyle qu’un mp3 ou pire sur une plateforme de streaming.


Comme quoi les partisans du "c’était mieux avant" ne se nichent pas uniquement isolés dans une grotte au fin fond de la Creuse. Ils sont partout et plus précisément dans les stades ces derniers temps… Et vous quel stade êtes-vous : plutôt La Défense Arena pour voir Genesis ou Le Parc des Princes pour voir Lionel Messi avec Phil Collins en fond sonore ?


Plus d'informations sur http://www.musicwaves.fr/
 
(1) COMMENTAIRE(S)  
 
 
LYNOTT
02/11/2021
  0
Le 2 juin 1987 j'étais au P.O.P.B. pour voir Genesis.
Je vais rester sur ce beau souvenir-là.
La perspective de voir avec peine un Phil Collins très diminué chanter assis sur scène mettra nécessairement à mal ma nostalgie. Je ne vais pas délaver sa belle couleur sépia, et garderai donc mes Euros dans mon portefeuille.
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 20567
  • 20568
Haut de page
EN RELATION AVEC MUSICWAVES
DERNIERE ACTUALITE
MUSIC WAVES EST EN VACANCES!!
 
AUTRES ARTICLES
EXISTANCE (15 OCTOBRE 2021)
De retour après un long silence, nous avons rencontré les membres d'Existance pour une interview à l'image de leur musique : sincère !
TOWARD THE THRONE (01 OCTOBRE 2021)
A l'occasion de la sortie de "Woved to Decline", nous avions rendez-vous avec les membres de Toward The Throne, tenant d'un death metal mélancolique...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022