MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - ALIAS EYE
TITRE:

ALIAS EYE


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK PROGRESSIF



Philip Griffiths du groupe Alias Eye a bien voulu répondre aux questions de Batric.
TORPEDO - 16.12.2003 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

1. Tout d’abord, merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions. La première sera classique. Pouvez vous nous dire d’où vient le nom d’Alias Eye ?

En fin de compte c’est un jeu de mot : un alias est un nom que vous choisissez pour vous-même, un pseudonyme. Eye sonne comme « I » en anglais. Ainsi, si vous associez les deux vous avez une phrase qui identifie votre travail dans la société. Qui est le vrai « Vous » ? C’est un nom que j’ai imaginé quelques années auparavant, en 1999, alors que nous en cherchions un. Et il est resté.

2. A l’écoute de vos deux premiers albums, et particulièrement “A Different Point Of You”, nous avons remarqué votre désir de toucher à tous les genres de musique (rock, jazz, musique orientale, etc.). Est ce un choix délibéré ou est-ce une combinaison des influences de chacun des membres d’Alias Eye ?

Je pense que vous voulez que la musique que vous faites reflète la musique que vous écoutez en tant que fan. Ce fait est inconscient et s’intègre dans le processus d’écriture des chansons. C’est incontrôlable. Vous l’avez sans cesse dans la tête.
Tous les membres d’Alias Eye écoutent un grand nombre de styles différents. Je pense qu’il est très restrictif de dire « Je n’aime que ça et ça ». La musique peut s’apparenter à un champ. Vous rateriez beaucoup en ne vous concentrant que sur une toute petite parcelle.

3. Pouvez vous expliquer vos méthodes d’écriture ? Y a t-il un "grand gourou" de la composition qui contrôle le groupe ou est-ce un travail d’équipe ?

Nous ne sommes pas un groupe qui « jam ». Cela signifie que nous ne faisons pas que nous réunir et jouer. Nous avons toujours un bout de musique (une mélodie, une ligne de basse, etc) que l’un d’entre nous a imaginé chez lui et que nous retravaillons tous ensemble. Parfois, un des membres arrive avec une chanson entière (Matthias a écrit « Fake The Right » et j’ai écrit « Drifting » et « Icarus Unworded ») mais habituellement c’est un effort global.

4. Etes vous influencés par des groupes récents ou plus anciens ? Quelles sont vos références ?

Difficile à dire. Nous n’avons pas vraiment de références, plutôt des influences. Par exemple j’aime beaucoup Jellyfish et Ben Folds alors que Vytas est plutôt branché jazz. Il y a tellement de bonne musique à découvrir.

5. Le groupe canadien “Saga” vient à l’esprit lorsque l’on écoute Alias Eye, en raison de la voix de Philip, rappelant Michael Sadler. Est-ce voulu ?

Je suis désolé de dire ça mais je ne connais pas Saga. La ressemblance est donc une pure coïncidence. Il va vraiment falloir un jour que j’écoute ce qu’ils font.

6. Depuis 2001 Philip et Ludwig sont aussi les membres de groupe « Poor Genetic Material » au style très différent. Qu’est ce qui vous a poussé dans cette aventure ?

Poor Genetic Material est un projet dans lequel nous avons travaillé. La musique est totalement différente tout comme le processus d’écriture, uniquement réalisé par Philipp Jähne et Stefan Glomb, les deux membres d’origine de la formation. Je suis arrivé plus tard et j’ai écrit les mélodies vocales. Ludwig a quant à lui ajouté les parties de batterie. PGM n’est pas un groupe « Live » mais vit dans les studios d’enregistrement. C’est génial de faire partie de l’aventure PGM parce qu’elle part dans une direction totalement différente d’Alias Eye.

7. Nous sommes impatients de vous voir en live en France.

Nous espérons pouvoir jouer dans quelques festivals l’année prochaine mais actuellement nous n’avons pas de contacts en France. Peut être nos fans français pourront-ils nous aider ?!

8. Quels sont vos futurs projets après la sortie de votre dernier album ?

Pour l’instant nous allons le promouvoir par des concerts pour en vendre un grand nombre. L’argent n’est pas notre premier souci. Nous souhaitons simplement que notre musique soit écoutée et aimée par le plus de personnes possibles. Nous nous remettrons ensuite à l’écriture de nouveaux morceaux et verrons où cela nous mènera.

9. Votre participation au forum de PW montre que vous êtes particulièrement attentifs à vos fans. Je vous laisse donc clore cette interview. Merci encore d’avoir bien voulu passer du temps pour répondre à ces questions.

Les fans sont ce qui fait vivre la musique. Après tout, sans auditeurs, un album n’est qu’une suite de 0 et de 1 sur un disque d’argent. Cela ne devient réalité que lorsqu’il est écouté par vous. Merci de votre soutien. Merci de nous aider à diffuser la parole d’Alias Eye. Nous espérons vous voir bientôt sur la route.


Plus d'informations sur http://www.aliaseye.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC ALIAS EYE
DERNIERE CHRONIQUE
ALIAS EYE: In-Between (2012)
3/5

"In-Between" est un album très honorable qui offre de bons moments de musique mais la spontanéité qui avait tant marqué leurs deux premiers disques n'est pas aussi palpable.
DERNIERE ACTUALITE
Alias Eye: In-Between
 
AUTRES ARTICLES
PINK FLOYD ALLUME LA CITÉ DE LA MUSIQUE
Un hommage magnifique au groupe pilier du rock progressif
PINK FLOYD MIS EN LUMIÈRE
"Pink Floyd - Haute Tension" est de très loin la meilleure biographie jamais écrite sur ce groupe
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021